Menu
Stardew Valley
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Switch
  • Vita
  • iOS
  • Android
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Stardew Valley : énième jeu de niche ou chef d'oeuvre?
PC
Stardew Valley
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de thermarh
L'avis de thermarh
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
24 avril 2016 à 19:02:01
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (33)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.6/20
Tous les prix
Prix Support
16.54€ ONE
19.99€ PS4
Voir toutes les offres
Partager sur :

Contributeur

À bien des égards, Stardew Valley est une anomalie colossale dans l’univers du jeu vidéo, qu’il soit indépendant ou non. Hommage à la simulation de vie à la ferme, œuvre d’un seul développeur ayant investi quatre années sur ce projet, n’ayant à l’origine aucune compétence particulière dans l’industrie et ayant encore moins participé de près ou de loin au développement d’un jeu, il s’agit pourtant d’un des plus gros succès de l’année. Stardew Valley est un des jeux indépendants les mieux vendus de l’histoire, avec à ce jour plus d’un million de copies (en à peine deux mois), et une communauté toujours plus grande. Et pourtant, rien ne destinait ce jeu à un succès aussi immense : Eric Barone, son developpeur (ConcernedApe) voulait à l’origine simplement peaufiner ses compétences en code pour faciliter sa recherche d’emploi… son jeu est un des mieux notés sur Steam, un des indépendants les mieux vendus, et la success-story de son créateur peut surprendre : alors, Stardew Valley, chef-d'œuvre deja intemporel ou énième jeu de niche?

Stardew Valley : énième jeu de niche ou chef d'oeuvre?

Eric Barone n’a jamais caché son amour pour la série Harvest Moon, et il est évident que Stardew Valley y emprunte un grand nombre de références. La première et la plus évidente se trouve dans le choix du départ de l’aventure : après création de votre avatar, vous héritez de la ferme de votre grand-père, et lassé(e) de la vie morne à la ville, vous partez pour Pelican Town suivre la vie de fermier.

Accessible et accueillant

Stardew Valley : énième jeu de niche ou chef d'oeuvre?
Un champ sauvage laissé par votre grand-père comme point de départ.
Vos premiers pas dans Stardew Valley sont marqués par la découverte de votre ferme et les présentations des habitants de la ville: Artisans, possibles candidats au mariage ou simples PNJ, et les lieux où ils vivent. Très vite, on s’immerge facilement dans l’univers champêtre du jeu, et le choix graphique de ConcernedApe (façon Super Nintendo) révèle une multitude de détails et d’options possibles. On sent ici une vraie liberté donnée au joueur, dans la direction vers laquelle il veut mener sa vie. Pas de tutoriel poussif qui prend une semaine (temps in-game) comme dans bon nombre de Harvest Moon ; ici la part belle est faite à la découverte et à l’aventure. Vous débuterez simplement le jeu avec une ferme dans le plus total des fatras sauvages, une poignée d’outils simples et une quinzaine de graines de navets. À partir de là, vous êtes le seul à décider de ce que vous voulez faire. La présence de "quêtes" (on parlera plutôt de missions vous faisant gagner de l’argent facile en début de partie et des points d’affection) ne change ni n’oriente réellement la partie mais semble plutôt donner des bonus occasionnels. En revanche, malgré une liberté assez grande, certains éléments ou lieux resteront bloqués avant un certain temps passé, comme la mine ou la pêche sauvage, et construire les étables à animaux peut être un défi.

Stardew Valley : énième jeu de niche ou chef d'oeuvre?
Le Museum et sa galerie d'objets à récuperer.
Malgré tout cela, Stardew Valley se veut accueillant et accessible pour tous, quand bien même rien ne vous tiendra par la main. On comprend d’instinct comment fonctionne les bases du gameplay : utiliser une binette pour planter ses graines, planter, arroser, déblayer les champs, etc. Les premiers jours sont surtout marqués par le début de l’exploitation de votre ferme, et le nettoyage de quantités d’herbes, roches et arbustes qui l’ont envahie. L’accumulation de ressources comme la pierre et le bois, entre autres, vient compléter cela, et les amateurs du genre se prendront très vite au jeu de l’optimisation fermière, à gérer tout case par case. Pour autant, c’est après la première saison que le jeu révèle tout son potentiel.

Profond, exigeant mais jamais pénible

Stardew Valley : énième jeu de niche ou chef d'oeuvre?
La Mine, véritable "donjon" à fouiller.
C’est sans doute là le coup de maître d’Eric Barone et le tour de force de Stardew Valley : proposer une expérience vraiment riche et complète pour un jeu de ce style, sans jamais tomber dans le pénible. En effet, le principal risque des simulations agricoles est la routine qui s’installe rapidement. Pour autant, Stardew Valley propose un éventail d’activités conséquent qui viendront très vite briser la monotonie. Il y a quantité d’objets à récupérer, crafter et à collectionner au fil des saisons, du temps et des activités : ne serait-ce que pour la pêche, il y a des dizaines de poissons à récupérer… Par la suite, vous pouvez vous aventurer dans la mine locale : un complexe aléatoire à chaque visite rempli de monstres, de pièges, sur plus d’une centaine de niveaux, et chaque étape permettant de récolter des ressources plus rares et d’affronter des monstres plus coriaces. Oui, il y a des monstres dans un jeu inspiré de Harvest Moon, car il semblerait que Barone soit aussi fan des Rune Factory (le spin off "fantasy" de la série Harvest Moon) et leur utilité n’est pas vraiment contestable.

Stardew Valley : énième jeu de niche ou chef d'oeuvre?
Après transformation de votre ferme.
Toujours est-il que chaque activité présentée jusqu'ici (agriculture, pêche, minage) est liée à des niveaux de compétences, débloquant des nouveaux crafts pour vous faciliter la vie au quotidien, du plus basique (l’épouvantail effrayant les corbeaux mangeurs de graines) au plus rare (répliqueur de gemmes de valeur, arrosoir automatique de large rayon, etc.). C’est ce qui donne au jeu une véritable sensation de profondeur et de progression. Vos débuts seront humbles et marqués par une gestion précautionneuse de votre endurance (une jauge se vidant progressivement à chaque action physique) afin de pouvoir étendre votre ferme et collecter des ressources.

Au fur et à mesure que vos niveaux augmentent, vos actions seront moins gourmandes en énergie et votre vie facilitée par des crafts précis : arrosoirs automatiques sur plusieurs cases, engrais aux effets variés, outils de meilleure qualité, etc. Le craft est une composante essentielle du succès de votre ferme ! Mais malgré l’arrivée de nouveaux ateliers permettant de transformer vos produits et un sentiment de satisfaction à chaque évolution ou progression, le jeu semble offrir une suite sans fin de nouvelles choses à découvrir ou à ajouter à votre ferme, dont la taille impressionnante est un atout considérable.

Stardew Valley : énième jeu de niche ou chef d'oeuvre?
Chez Pierre, votre fournisseur local pour votre vie à la ferme
On ne peut évoquer cette quantité d'ateliers et de produits sans parler du vieux centre communautaire et du Joja Market, l'enseigne de grande distribution présente en ville. C'est d'ailleurs le Joja Market qui est le seul "antagoniste" du jeu, puisque son esthétique et le caractère de son dirigeant rend cette enseigne assez inhumaine. Très tôt, le joueur aura le choix entre adhérer à son programme de fidélité et débloquer moyennant finances d'immenses updates qui pourront faciliter grandement votre vie à la ferme (comme la serre, une portion de ferme qui fonctionne à l'année et permet de faire pousser n'importe quoi en n'importe quelle saison), et cela en vendant le centre communautaire de la ville. Ou alors, vous pourrez aider les esprits de la Forêt à le reconstruire en apportant des produits plus ou moins rares, de bonne qualité, et cela prendra certainement plus de temps, afin d'obtenir ces même updates.

Le temps parlons-en, car il manque souvent dans la gestion de la ferme, surtout quand celle-ci commence à s'étendre ! Arroser tous vos plants et s'occuper de récolter, entretenir les plantes puis les animaux peut très vite vous torpiller la journée en entier. Vous devrez alors trouver la meilleure manière d'optimiser le temps qu'il vous est donné pour gérer tout cela. Passer par des arrosoirs automatiques de qualité deviendra très vite obligatoire, et prendre des plantes qui n'ont pas besoin d'être replantées dès la première récolte peut être un gain de temps énorme, surtout si vous souhaitez utiliser vos produits dans la cuisine ou avec vos outils (que vous pouvez créer via le craft ou en récupérer via les cadeaux des esprits en aidant à réparer le centre). La vie champêtre, c'est pas tous les jours de tout repos visiblement et vos talents en gestion seront rapidement sollicités... le fil des saisons apporte ensuite une nouvelle liste de choses à faire, planter, créer, et en fin de compte, une sorte de mélancolie romantique envahit peu à peu le joueur en fonction de ces actions, qui façonnent son chez soi.

Une expérience sociale au fil du temps

Stardew Valley : énième jeu de niche ou chef d'oeuvre?
Les étables et les animaux au soleil...
Difficile d’évoquer les mécaniques sociales du jeu sans les comparer à son mentor, Harvest Moon. Là où le jeu originel se contentait de traiter les relations entre le joueur de le PNJ d’une manière somme toute assez naïve voire prude, Stardew Valley est plus honnête dans ses relations et propose même des personnages aux profondeurs insoupsconnées. Le seul bémol reste la facilité avec laquelle on tisse des liens : une fois qu’on a découvert le produit préféré d’une personne, il suffit de le lui offrir en cadeau, deux fois par semaine, pour faire progresser sa relation. C’est un petit peu dommageable malgré tout, car on aurait aimé découvrir les combats et aspirations profondes de Linus, ermite vivant dans une tente, méprisé par la moitié du village et pourtant doté d’un grand caractère et d’un grand coeur, autrement qu’en lui offrant des baies ou des produits cuisinés par nos soins.

Stardew Valley : énième jeu de niche ou chef d'oeuvre?
Une maison agrandie et meublée.
Cependant, voir ces personnages évoluer autour de nous en même que temps que nous fait partie intégrante du plaisir du jeu. Devenir ami est facile, mais être leur ami a un tout autre sens, et une portée vraiment profonde. Certains choix viennent rajouter un challenge à votre vie de fermier : aimerez-vous fonder une famille ? vous marier (chose rare, les mariages homosexuels sont présents dans le jeu) ? Allez-vous aider à reconstruire le centre communautaire local ou le laisserez aux griffes de la grande distribution (le seul "ennemi" du jeu, qui vient vous rappeller pourquoi vous avez quitté la ville et son univers froid) ? En fin de compte, la trentaine de personnes vivantes au village offre une quantité d'événements, une experience poignante et vraiment différente du matériel de base. Malgré cette quantité phénoménale de contenu, le jeu s'offre le luxe de pouvoir se modder, et de recevoir des mises à jours régulières et un programme de contenus supplémentaires comme un mode coop..

Stardew Valley : énième jeu de niche ou chef d'oeuvre?
Le Centre communautaire, un défi sur le long terme à rénover.
En dépit de toutes les qualités indéniables évoquées jusque-là, Stardew Valley a bien un ou deux défauts : une horloge qui a tendance à tourner trop vite compte tenu de la myriade d’activités à accomplir, des mécaniques sociales pas forcément au niveau de la profondeur d’écriture des personnages, et une légère frustration devant tout ce qu’il y a faire dans le peu de temps donné. Malgré cela, Stardew Valley est un vrai bol d’air frais dans le genre de la simulation agricole, parce qu’il est complet, profond à tous les nivaux (craft, ferme, collection), parce qu’il aborde des thématiques comme l’industrie de grande distribution face aux petits commerces de villages, les sans-abri, la guerre et ses séquelles… on en vient même à se demander comment un tel jeu a pu être fait par une seule personne ! De plus, une communauté s’est formée avec le developpement du titre, et propose de nombreux mods pour amplifier l’expérience de jeu. On trouve du plus au moins utile comme la coupe de cheveux "chauve", ou un rallongement de la durée d’une journée — la journée type s’arrétant au plus tard à deux heures du matin, commence à six, chaque tranche de dix minutes durant sept secondes. Puisant dans ce qui a fait le succès des Harvest Moon, Stardew Valley s’offre le luxe de s’inspirer mais aussi de surpasser son ainé, et de dépasser les limites qu’il avait pourtant imposées au fil des ans. Bien plus qu’un successeur inspiré, Stardew Valley est la nouvelle référence du genre, si ce n’est son nouveau maître.

Stardew Valley trailer

Chargement de la vidéo
Les notes
+Points positifs
  • Un Mélange de genre réussi avec une identité propre
  • Des personnages bien écrits
  • Des secrets à foison
  • Une myriade de choses à faire pour briser la routine
-Points négatifs
  • Une horloge en jeu parfois frustrante
  • Des interractions sociales encore limitées

Véritable pétite du jeu indépendant, hommage aux classiques de la simulation de vie, mélange entre moderne et ancien, Stardew Valley représente une success-story vidéoludique exceptionnelle. Le travail et la passion sont visibles dans le moindre détail et ne peuvent que ravir les fans du genre. Son contenu, sa qualité, et sa communauté, font du jeu à raison un des plus gros succès du moment, et pourtant, le charme bucolique et rêveur fait toujours son effet à chaque mise à jour du jeu.

Profil de thermarh
L'avis de thermarh
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
24 avril 2016 à 19:02:01
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (33)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.6/20
Mis à jour le 25/04/2016
PC Aventure Gestion RPG Simulation de vie ConcernedApe Chucklefish Simulation
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Aperçu : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Let's Go, Pikachu / Évoli
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce