Menu
Kentucky Route Zero
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Switch
  • ONE
  • Mac
  • Linux
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Kentucky Route Zero / Kentucky Route Zero sur PC /

Test du jeu Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant sur PC

Test : Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant
PC
Kentucky Route Zero
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Tiraxa
L'avis de Tiraxa
MP
Rédaction jeuxvideo.com
02 février 2020 à 13:00:01
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.5/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store Acheter sur MicrosoftMicrosoft Store
Voir toutes les offres
Partager sur :

Sept ans après le premier acte envoûtant de Kentucky Route Zero, Cardboard Computer conclut le récit de son œuvre hautement narrative dans un cinquième chapitre final ; le studio marque ainsi la fin d’un long voyage épisodique nourri par des rencontres et des philosophies qui auront, au fil des années, revêtu des nuances différentes. D’une simple livraison de colis à une expédition sans retour dans une étrange dimension, quel est le bilan de cette histoire interactive si singulière ?

Chargement de la vidéo
Bon à savoir : Kentucky Route Zero profite depuis peu d'une traduction en Français à l'occasion d'une mise à jour intégrant également l'acte V, paru le 28 janvier 2020. Le jeu de Cardboard Computer est désormais disponible sur PC, Mac, Linux, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch.

Conway, livreur pour la petite boutique Lysette’s Antiques, est en route pour la dernière mission de sa carrière. Seulement, il n’a aucune idée de la localisation du point de rendez-vous, le 5 Dogwood Drive. Il marque donc un court arrêt dans une station-service, où il fait la rencontre de Joseph, propriétaire des lieux et première main tendue de son épopée. Pour rejoindre 5 Dogwood Drive, celui-ci informe Conway qu’il devra d’abord passer par la mystique route Zéro. Mais celle-ci n'est répertoriée sur aucune carte. Quelques personnes, toutefois, en connaissent l'existence. S'ensuit un voyage en cinq actes riches en rencontres et en souvenirs partagés, au cours duquel les détours prendront plus d’importance encore que la destination finale. Mi-réaliste, mi-surnaturel, l’aventure silencieuse et souvent métaphorique de Kentucky Route Zero ne suit jamais le même itinéraire, quitte à nous perdre par moment.

J’étais venu faire quoi, déjà ?

Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant

Le dernier colis au contenu mystérieux que Conway doit livrer ne représente pas une tâche aisée. Tandis que Joseph vous aiguillera vers la maison de l'énigmatique Weaver, celle-ci vous conduira aux mines abandonnées, jusqu’à sa cousine Shannon. C’est ainsi l’habitude que vous mènerez : Les personnalités que vous rencontrerez vous indiqueront tour à tour de nouvelles destinations, emplies d’histoires secondaires à raconter. Aussi chaque nom cité ou visage - sans traits - croisé tissera de nouveaux liens vers un terrain commun : lorsque l’un mentionne l’autre, attendez-vous prochainement à croiser son chemin, d'un moment à l'autre. Cet ensemble dessine l’objectif primaire de Kentucky Route Zero. L’essentiel dans le voyage que vous entreprenez ici, ce sont ses détours et ses arrêts. Si bien que de lieu en lieu, votre quête du 5 Dogwood Drive s’effacera pour accorder de l’importance aux détails ; un peu comme lorsque vous pénétrez une pièce, que vous oubliez subitement ce que vous étiez venu y faire, mais qu’à la place vous y trouvez de nouvelles occupations.

Épisodique, l'aventure calme proposée par le jeu ne procure pas toujours les mêmes saveurs ; le premier acte, aussi captivant qu’impénétrable, érige son ambiance et un suspense qui se dissipent par instants. D’un pas plus lourd, vous peinerez peut-être, deux actes plus tard, à apprécier le mystère terni par un rythme trop nonchalant. À ses risques, l'acte III du récit devient notamment assez poussif, avant d'être rattrapé deux ans plus tard par la fraîcheur de l'acte IV. Dans son ensemble, il faudra savoir apprécier la nébulosité de la quête ; chose difficile pour ceux qui recherchent un équilibre rationnel dans l'histoire qu'on leur raconte.

Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant

Riche et minimaliste

Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant

La direction artistique de Kentucky Route Zero s’appuie sur un minimalisme très soigné. Chaque décor s'accorde graphiquement avec l'autre, composé de ses couleurs chaudes et de ses contours précis. Ils vous étonneront souvent par une assez séduisante sobriété. De même que le travail sur le son, dénué de dialogues doublés : ici, cette absence est même un atout. Étoffée de mélodies suaves et par moments, d’accords de guitares, l’ambiance sonore est d’une simplicité remarquable.

Aussi les silences vous permettent de vous consacrer pleinement aux longs défilés textuels qu'offre le jeu. Les multiples personnages qui transportent cette histoire sans réel fil conducteur se perdent dans leurs songes à voix haute, expriment leur regret et leurs remords sans pudeur. Leurs paroles tracent des échanges insolites, parfois déroutants, et d'autres fois pénibles. D’anecdote en anecdote racontée, on doit progressivement accepter qu’il n’existe pas tellement de moteur principal au récit. Peu de réponses émanent, alors que l’on cumule les interrogations. Pourquoi ces étrangers se confient-ils sur leurs plus profondes craintes dès leurs premières paroles ? Pourquoi le frère d’Ezra est-il un aigle ? Et que se cache t-il dans le noir ?

Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant

L’art du style narratif

Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant

Sur le chemin vers 5 Dogwood Drive, vous rencontrerez une multitude de personnages. si bien que vous en oublierez presque quelques-uns. Certains rejoindront votre route sans que vous les ayez peut-être remarqués. La plupart n'ont pas de raison concrête de vous accompagner ; mais pour de mystiques raisons, vous et vos multiples héros vous dirigez progressivement vers un même chemin. S’ils permettent d’apporter maints regards sur leur monde, ils servent également à exprimer des styles narratifs intelligemment conçus. Car Kentucky Route Zero aime jouer avec les structures narratives sans retenue. Comme s’il s'attachait, de façon tout de même abstraite, aux mécaniques d’un roman. Il met en scène un double dialogue, passe d’un discours descriptif à narratif, et jongle entre les points de vue

Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant

Les interludes qui fragmentent les actes sont, d’un aspect ludique assez superficiels, mais ont la charmante intention d’introduire une petite mécanique, et surtout de nouveaux personnages qui rejoindront le récit. Il est plaisant, à chaque introduction, de se demander quel visage nous incarnerons cette fois. Entre 7 et 9 heures de jeu, il aura été possible de prendre le contrôle d'une toute une palette de personnages, même le temps d'un instant, des plus transparents aux plus marquants. Si vous pensiez que Conway était le protagoniste de l’aventure, le point de non-retour vers la Zéro vous démontrera progressivement le contraire.

Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant

Leur histoire est la votre

Les mécaniques de jeu de Kentucky Route Zero, sont, à l’image de sa direction artistique, minimalistes. L’ensemble fonctionne de façon fluide. Le joli atout de votre roadtrip réside en premier lieu dans la carte à votre disposition, ou plutôt dans celles que l’on vous imposera. D’abord de type classique, elle devient progressivement fantasmagorique et absurde, accompagnant cette sensation de s'enfoncer de plus en plus dans la quatrième dimension. Il vous est possible d’observer certains points en bord de route, et de parvenir à votre destination selon les indications précédemment exprimées par de nouveaux amis. Une activité plaisante pour trancher avec la linéarité et l'abondance des dialogues.

Une fois à bon port, vous pourrez observer les lieux de façon sommaire. Il sera surtout l’occasion d’échanger des paroles avec les passants. Encore une fois, la narration est mise à l’honneur non seulement pour ses subtilités, mais aussi pour son interactivité, proposant de nombreux dialogues à choix. Libre à vous de décider de l’histoire de votre personnage. Notez toutefois qu’aucune conséquence réelle n’en sera tiré, et il n’y aura donc jamais de mauvais choix. C’est d’ailleurs souvent de son passé que vous déciderez, et de l’histoire que vous souhaitez qu’il raconte. Alors que nous rencontrions Shannon pour la première fois, celle-ci était au téléphone, déjà au beau milieu d'une conversation ; dans sa peau, nous pouvions alors répondre les phrases de notre choix à l'interlocuteur, sans même pouvoir entendre celui-ci. La route Zéro n’est pas vouée à vous mener vers la vérité ou la victoire, mais vous sert à décider de nombreuses histoires et de quelques destins ; une saveur qui sera difficilement appréciée par tous. L’acte V final de Kentucky Route Zero, s’il est apprécié plutôt comme un épilogue, pourra satisfaire les poétiques comme il frustrera les plus rationnels.

Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant Kentucky Route Zero : Un road trip narratif déroutant
Les notes
+Points positifs
  • L'univers globalement atypique
  • Les mécaniques narratives utilisées avec intelligence
  • Le minimalisme singulier de la direction artistique
  • L'utilisation particulière du système de dialogues à choix
  • L'agréable traduction en Français
-Points négatifs
  • Un rythme décroissant en mi-chemin
  • Des dialogues nébuleux et des quêtes sans réponses qui peuvent frustrer
  • Des représentations très abstraites qui peuvent, là-aussi, frustrer
  • Le champ d'action du joueur aurait mérité d'être élargi

Kentucky Route Zero est un voyage intensément narratif qui aime prendre son temps, et qui vous le fait savoir. La route Zéro n'est pas forcément destinée à être franchie à vive allure ; à l'image de son format épisodique, le chemin à parcourir dans cette aventure placide sera mieux apprécié en marquant quelques pauses. Aussi nébuleux qu'abstrait, l'univers raconté par Cardboard Computer pourra en déranger plus d'un, mais devrait représenter une œuvre singulière pour beaucoup. Dans Kentucky Route Zero, rien est à gagner, tout est à prendre et à interpréter. Loin d'être exempt de défauts, la paresse du récit en mi-parcours nous laisse parfois regretter l'étincelle du début. Le jeu soulignera parallèlement l'usage de stratégies intelligemment manipulées afin d'ornementer sa dimension narrative : des mécaniques narratives singulièrement exploitées et une direction artistique minimaliste soignée.

Profil de Tiraxa
L'avis de Tiraxa
MP
Rédaction jeuxvideo.com
02 février 2020 à 13:00:01
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.5/20
Mis à jour le 02/02/2020
PC Aventure Point'n Click Cardboard Computer
Dernières Preview
PreviewResident Evil 3 : Une jolie revisite de Raccoon City sous les râles du Nemesis Il y a 13 heures
PreviewPersona 5 Royal : Les voleurs Fantômes au sommet de leur art ? 17 févr., 16:00
PreviewOne Punch Man A Hero Nobody Knows : Un mode Histoire qui doit faire ses preuves 14 févr., 16:56
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
3
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020