Menu
A Knight's Quest
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Switch
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PS4 / A Knight's Quest / A Knight's Quest sur PS4 /

Test du jeu A Knight's Quest - Un hommage salvateur mais raté de Zelda et Ratchet & Clank sur PS4

Test : A Knight's Quest - Un hommage salvateur mais raté de Zelda et Ratchet & Clank
PS4
A Knight's Quest
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Charlanmhg
L'avis de Charlanmhg
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
18 décembre 2019 à 10:00:02
8/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
2.5/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Voir toutes les offres
Partager sur :

Après avoir essentiellement produit du contenu web, les deux employés de Sky 9 Games décident d'adapter l'un de leurs titres sur consoles. C'est en partenariat avec d3t que le studio sort A Knight's Quest, un titre qui puise son inspiration dans les grands noms du genre d'aventure/plateformes. Malheureusement, avoir comme modèle Nintendo ou Insomniac Games ne suffit pas : A Knight's Quest est pollué par les bugs, résultant en une virée frustrante à travers Regalia.

20 minutes à travers un donjon

Chargement de la vidéo A Knight's Quest Gameplay
Conditions du test -
L'intégralité du test s'est effectuée sur Playstation 4. Le jeu étant sorti sur PC, Nintendo Switch et Xbox One, les performances techniques et graphiques du jeu peuvent varier sur ces autres supports.

A Knight's Quest narre l'histoire de Rusty, un adolescent à la recherche d'énergie spirituelle dans une grotte. Il y découvre un coffre, dont l'ouverture provoque le réveil de monstres dans la région, ainsi que la propulsion d'un cristal violet géant dans le ciel. Pour remédier au chaos généré par sa trouvaille, Rusty part en quête des trois Gardiens, aidé par son amie d'enfance, Valy. Ces derniers détiennent les armes légendaires nécessaires pour vaincre le mal qui habite le cristal.

UNE EXPLORATION FASTIDIEUSE

A Knight's Quest - Un hommage salvateur mais raté de Zelda et Ratchet & Clank
Une carte peu précise et par conséquent inutile.

L'épopée de Rusty commence donc dans la ville de Regalia. La cité portuaire s'étale sur des kilomètres, et malgré sa superficie, une quinzaine de personnes seulement y résident (pour une vingtaine de gardes). Une fois Rusty livré à lui-même, l'exploration se densifie sans pour autant être agréable car la carte se découpe en plusieurs biomes, eux-mêmes découpés en plusieurs sections, ce qui augmente les temps de chargements. Par ailleurs, les environnements sont grands et vides : les PNJ sont peu nombreux en dehors des villes on a le sentiment que les monstres sont ajoutés par-ci par-là par désir de remplissage. Cerise sur le gâteau, les points de téléportation se débloquent tard dans le jeu (dizaine d'heures) et l'absence de sauvegarde manuelle nou oblige à naviguer entre les zones pour forcer le jeu à sauvegarder.

UNE DIRECTION ARTISTIQUE QUI NE LAISSE PAS DE MARBRE

A Knight's Quest - Un hommage salvateur mais raté de Zelda et Ratchet & Clank
J'aime les panoramas.

Pour autant, les trois biomes traversés par Rusty sont variés et agréables à visionner et, dans l'ensemble, tournent bien sur PS4 - sauf pour une section de la carte qui affiche une baisse de framerate conséquente. Si les couleurs vives utilisées pour la DA peut faire grincer des dents, il convient de dire que A Knight's Quest cible un public d'adolescents voire d'enfants.

Du côté des animations proposées par le titre, elles s'inspirent plus de Gang Beasts que d'un Zelda. Peu attachant, les personnages ne sont pas aidés par l'expression de leurs émotions : qu'elle soit triste, déprimée ou débordante de joie, Valy tire la même tronche et ne fait que se recoiffer. Par ailleurs, si Rusty a le malheur de prendre des dégâts sur une échelle ou un rebord, il s'ensuit 5 secondes de chute durant lesquelles il est incontrôlable. C'est d'autant plus frustrant lors des combats, où certains boss peuvent paralyser le protagoniste pendant des dizaines de secondes.

A Knight's Quest - Un hommage salvateur mais raté de Zelda et Ratchet & ClankA Knight's Quest - Un hommage salvateur mais raté de Zelda et Ratchet & ClankA Knight's Quest - Un hommage salvateur mais raté de Zelda et Ratchet & Clank

DES COMBATS INÉGAUX

A Knight's Quest - Un hommage salvateur mais raté de Zelda et Ratchet & Clank
95 % des combats vous opposera à des squelettes.

Au cours de ses pérégrinations, le protagoniste se dote d'un marteau de gel, d'une épée de vent et de poings de feu, élargissant le champ des possibles. Outre le style de combat propre à chacune, un élément leur est attribué, donnant à Rusty un pouvoir utile lors des affrontements. En effet, ils permettent au héros de briser l'armure magique du monstre selon l'élément qu'il porte, rendant les combats plus exigeants. Néanmoins, 75 % du temps, l'IA est à côté de la plaque : soit les squelettes toisent le personnage sans le taper, soit les ennemis deviennent invincibles, rendant impossible leur approche. Pour autant, les 25 % restants sont agréables à jouer : devoir gérer les archers tout en affrontant les gros lourdauds prêt à exploser la face de Rusty à coups de massue se révèle excitant et nerveux.

Combat corsé contre un monstre rare

Chargement de la vidéo A Knight's Quest Gameplay

LES CASSE-TÊTES ET LA PLATE-FORME MAÎTRISÉS

A Knight's Quest - Un hommage salvateur mais raté de Zelda et Ratchet & Clank
Rusty doit s'orienter des flocons sur sol pour se guider dans le noir.

Fort heureusement, les combats sont marginaux dans les six donjons proposés par A Knight's Quest et c'est bien là l'atout majeur du titre. Grande référence à The Legend of Zelda : Ocarina of Time, l'un d'entre eux oblige le joueur à monter et descendre le niveau de la lave pour progresser. Par ailleurs, A Knight's Quest arrive à varier l'utilisation des armes en matière de résolution d'énigmes : la transformation de Rusty en boule-de-neige lui permettra de passer les obstacles brûlants, la projection d'une boule de feu dégèlera des rails et on peut encore citer la possibilité de faire tourner un mécanisme via l'envoi d'une tornade. Si les pouvoirs se limitent à un but précis, ils s'alternent durant l'aventure et n'impriment pas une sensation de répétition. À regretter, l'absence de sauvegarde automatique dans les donjons (conjuguée à la sauvegarde manuelle, absente du jeu) : il faut donc en sortir si l'on ne veut pas avoir la mauvaise surprise de voir que tout est à refaire.

La deuxième force du titre, c'est bien son côté plateformer. Que ce soit de la glisse sur des rails ou du simple saut de plateformes, la prise en main est facile et instantanée : seul le bouton CROIX est nécessaire. Même si l'on peut considérer la gestion de la caméra comme capricieuse, cela reste mineur et le coup est vite pris durant l'aventure. Outre certains timings de saut exigeants et autre bugs, A Knight's Quest reste fidèle à ce qu'il veut proposer. Énigmes ou plateformes, les deux aspects se compliquent graduellement au travers de l'aventure sans que le joueur s'en rende compte une fois le jeu terminé.

UNE ORIGINALITÉ MAL VENUE

A Knight's Quest - Un hommage salvateur mais raté de Zelda et Ratchet & Clank
Des traits d'humour présents en permanence.

Déjà énoncé dans ce test, A Knight's Quest s'inspire beaucoup de Zelda tout en voulant se différencier. Par conséquent, le titre de d3t et Sky 9 Games prend une direction qui se veut humoristique et décalée. La paire de protagonistes veut toujours avoir le mot pour rire, à chaque boîte de dialogue, et ce, jusqu'à plus soif. Est-ce grave dans la mesure où le titre s'oriente à un public d'enfants ? Outre le sens de l'humour parfois à côté de la plaque, la gêne se situe dans la fréquence à laquelle les "blagues" sont distribuées : il y en a beaucoup trop. Par conséquent, le joueur ne s'attache pas au personnage principal, rendant l'immersion dans l'aventure impossible et limitant le plaisir de jeu. On est loin d'un Link muet ou d'un Ratchet & Clank avec la vanne qui fait mouche. Peut-être que le doublage des personnages aurait changé les choses.

LES BUGS : DE PETITS MAUX POUR UN GRAND BIEN

A Knight's Quest - Un hommage salvateur mais raté de Zelda et Ratchet & Clank
Il arrive que le personnage soit bloqué, obligeant le joueur à redémarrer le jeu... depuis la dernière sauvegarde automatique.

Impossible de faire une critique de A Knight's Quest sans parler des nombreux bugs qui l'assaillent. Il ne s'agit pas ici d'en faire une liste exhaustive mais de couvrir l'ensemble du spectre, du petit problème de collision jusqu'à la suppression pure et simple de la sauvegarde (oui oui, vous avez bien lu). Sur la petite vingtaine d'heures nécessaires pour parcourir le jeu, pas 15 minutes ne tournaient sur l'horloge sans qu'elles soient témoins d'un "défaut de fabrication". Plusieurs fois, il a été question de quitter le jeu pour reprendre la sauvegarde car le personnage ne répondait plus aux touches : après la collision avec un poteau, avec l'utilisation - peut-être abusive - des coups chargés ou encore après la réapparition du personnage dans une zone qui oblige le héros à se suicider. Excepté les bugs d'animations et d'IA sus-cités, certains problèmes d'interface émergent. Par exemple, il peut arriver que le nombre d'utilisations de la pioche diminuent quand bien même Rusty mine le même rocher. Pour conclure, on pensera également à problème récurrent : si le personnage n'a pas les pieds sur terre au-delà d'un certain délai (entre 3 et 4 secondes), une animation de chute "hors-limite" se lance même si la zone où il atterit est inscrite dans le domaine explorable du jeu.

Les notes
+Points positifs
  • Visuellement agréable
  • Le genre du jeu de plateformes respecté
  • Les donjons bien designés
  • Durée de vie correcte (entre 20 et 25 heures de jeu pour tous les trophées, une quinzaine en ligne droite)
  • Prise en main facile et immédiate
  • Une difficulté bien dosée de A à Z
-Points négatifs
  • Des bugs, des bugs et encore plus de bugs
  • Des animation très rigides
  • Une fin illogique avec le reste du jeu
  • Quêtes secondaires anecdotiques
  • Une IA aux aboies une fois sur deux
  • Pas de sauvegarde manuelle
  • Un humour lourdeau à répétition
  • L'univers vide
  • Les personnages qui manquent totalement de charme
  • Une bande-originale qui ne restera pas dans les mémoires
A Knight's Quest essaie de rendre hommage à ses sources d'inspiration comme The Legend of Zelda ou Ratchet & Clank en proposant des énigmes et casse-tête bien sentis. De part ses graphismes colorés et son gameplay peu exigeant, le titre vise essentiellement un public composé d'enfants et d'adolescents. Si cette direction prise par Curve Digitale et Sky 9 Games reste cohérente tout au long de l'aventure, elle se floute malgré elle. La faute à la présence de bugs par dizaines qui frustrent, tant ils sont aléatoires et punitifs. Par conséquent, l'extase procurée par un Zelda ou un Mario est d'autant plus importante que le périple de A Knight's Quest fut long et pénible.
Profil de Charlanmhg
L'avis de Charlanmhg
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
18 décembre 2019 à 10:00:02
8/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
2.5/20
Mis à jour le 18/12/2019
PlayStation 4 Action Aventure RPG Sky9 Games Fantasy
Dernières Preview
PreviewGears Tactics : Réflexion et action pour une alliance explosive Hier, 14:00
PreviewHearthstone : Retour en Outreterre avec une 10ème classe 17 mars, 18:15
PreviewBorderlands 3 - Flingues, Amour et Tentacules, un DLC à la frontière de la folie 16 mars, 15:11
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020
3
The Last of Us Part II
29 mai 2020