Menu
The Elder Scrolls Blades
  • Tout support
  • Switch
  • iOS
  • Android
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux City Builder / Derniers tests jeux vidéo / The Elder Scrolls Blades /

Test du jeu The Elder Scrolls Blades : Un free to play mobile peu convaincant

Test : The Elder Scrolls Blades : Un free to play mobile peu convaincant
iOS Android
The Elder Scrolls Blades
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Kaaraj
L'avis de Kaaraj
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
24 avril 2019 à 17:34:07
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.2/20
Partager sur :

En attendant The Elder Scrolls VI, la célèbre saga de RPG s’offre en ce mois d’avril un détour sur iOS et Android. Sous-titré Blades, ce nouvel épisode entend transposer un univers des plus riches dans le creux de vos mains. Un pari évidemment risqué pour ce free to play déjà accessible à tous, mais encore en accès anticipé en attendant une date de sortie officielle.

Test The Elder Scrolls Blades en vidéo

Chargement de la vidéo

Vous y retrouverez effectivement plusieurs éléments bien connus de la licence : la vue à la première personne, la possibilité de personnaliser son héros (sexe, race, coupe de cheveux, etc.), mais aussi un lore similaire, puisque vous incarnez ici un membre du célèbre ordre des lames. Celui-ci regagne son village natal et le découvre détruit : un évènement tragique qui marque le point de départ d’une quête de reconstruction qui lui permettra de rencontrer bon nombre de factions et de races connues des aficionados d’Elder Scrolls.

La Lame a l’oeil

The Elder Scrolls Blades : Un free to play mobile peu convaincant
Une belle tête de vainqueur.

Ne vous attendez pas pour autant à un scénario particulièrement accrocheur, celui de Blades servant davantage de prétexte pour progresser que de véritable trame de fond riche et détaillée. Le coeur du titre réside dans sa prise en main, et notamment la mécanique consistant à rebâtir votre ville. Pour arriver à vos fins, il vous faut récupérer un certain nombre de matériaux puis choisir quel bâtiment construire dans l’un des endroits en ruines prêts à accueillir une nouvelle bâtisse : un concept simple, mais qui offre un vrai sentiment de progression et permet de personnaliser sa cité par petites touches. Par ce biais, vous pouvez d’ailleurs améliorer le niveau de votre ville en vue d’accéder à de nouvelles constructions et de lui redonner à terme une bien meilleure allure. Mais avant cela, il va falloir farmer.

Qu’elles soient principales ou annexes, vos missions ne durent à chaque fois que quelques minutes et se déroulent systématiquement dans un environnement fermé et linéaire. Pas de monde ouvert donc, la ville fait office de hub central et le déclenchement d’une quête vous téléporte directement au coeur du niveau à explorer. Un panneau d’affichage permet d’ailleurs d’enchaîner facilement les missions avec la perspective de toujours récupérer un peu d’or, des matériaux, mais aussi des coffres essentiels dans votre progression et sur lesquels nous reviendrons un peu plus bas.

Pour pouvoir enchaîner les missions, il est ici nécessaire de prendre le temps d’améliorer votre personnage en le faisant d’une part monter de niveau afin de récupérer de nouvelles compétences, et en cherchant d’autre part à obtenir un meilleur équipement. Pour ce dernier, il vous faut soit le crafter, soit le looter avec les coffres rares ou épiques. C’est d’ailleurs sur ce point que le côté free to play de l’expérience se ressent le plus : il est certes possible d’enchaîner les missions et aucune pub ne vient s’inviter dans votre partie, mais la limite de stock de coffres et le temps d’ouverture de ceux-ci vous oblige régulièrement à patienter entre deux sessions.

Il a du coffre, ce petit

The Elder Scrolls Blades : Un free to play mobile peu convaincant
Les grottes se ressemblent toutes, il paraît.

En dehors des coffres basiques - peu intéressants en récompenses une fois passées les premières heures - vous devrez ainsi espérer récupérer des coffres argentés ou dorés qui demandent respectivement 1 et 6 heures d’attente pour s’ouvrir, à moins que vous ne passiez par la classique case “microtransactions” pour accélérer le tout. Si attendre ne pose pas de soucis, c’est davantage le fait qu’il faille fortement compter sur vos chances de loot qui pose ici problème, le meilleur moyen de progresser restant de trouver de l’équipement de qualité dans les coffres concernés. Aussi utile soit-elle, la forge s’avère ainsi rapidement dépassée et doit donc être améliorée une fois que vous aurez enchaîné 2 ou 3 mission d’histoire avec votre équipement fraîchement acquis.

Si le système de récupération d’équipement s’avère perfectible, les arbres de compétence offrent une nouvelle possibilité de varier le style de votre personnage. Malheureusement, bien qu’il existe de nombreux types de compétences oscillant entre atouts passifs, attaques de corps-à-corps et magie, il s’agit ici plus d’un moyen de basculer entre différents styles de jeux selon les circonstances que d’offrir une vraie diversité dans la construction du personnage : l’absence d’infiltration, d’attaques à distance autre que les sorts déclenchés en combat sont un premier frein qui est ici compréhensible. En revanche, il s’avère également difficile de réellement spécialiser son personnage dans le combat ou la magie, la meilleure voie pour progresser restant d’opter pour un personnage au style de jeu équilibré afin de pouvoir contrer tous les types d’ennemis.

Malgré ces regrets, la prise en main des combats s’avère par ailleurs plutôt réussie, surtout avec la vue verticale. Elle s'accommode en effet très bien du gameplay en une touche, est bien adaptée au support, tout en proposant un minimum d’exploitation de vos réflexes pour rendre les affrontements dynamiques. Ce n’est en pas le cas de son système de déplacement, qui vous oblige à gérer à la fois les mouvements, la sélection d’objets et la caméra avec là aussi un système à une touche. Une idée qui gagne en efficacité en vue horizontale, mais qui manque tout de même bien trop souvent de praticité et conduit régulièrement à quelques loupés. Si vous êtes à l’aise avec le gameplay à deux pouces simulant des joysticks sur l’écran, vous aurez donc tôt fait de rester sur ce système qui reste le mieux équilibré de tous. Dans le cas contraire, vous pourrez au moins basculer de la vue horizontale à verticale à tout moment, un atout qui reste toutefois peu pratique à exploiter en donjons.

Rasoir, Blades ?

The Elder Scrolls Blades : Un free to play mobile peu convaincant
Le mode "Arène" n'est pas encore disponible.

Au niveau des modes de jeux, outre ce smili-mode scénarisé qui vous permet de reconstruire votre ville et en attendant la mise en place de l’arène, vous pouvez également utiliser votre personnage dans un mode “abysse”. Celui-ci reprend les assets des missions classiques (donjon, caverne, ruines…) pour générer une sorte de niveau géant sans interruption, ou chaque étage emprunte les codes d’un des biomes déjà existants et génère des monstres de plus en plus forts à mesure que vous progressez dans l’abysse. Il s’avère utile pour récupérer d’autres matériaux, mais souffre tout comme le jeu de base d’un défaut majeur : dans un même biome, tous les niveaux explorés se ressemblent tous, les maigres différences entre certains s’avérant trop infimes pour renouveler votre intérêt pour l’exploration. Un point encore passable dans l’abysse, mais qui dérange bien plus lorsque vous devez enchaîner les quêtes facultatives en mode “ville”, tant la répétitivité pointe vite le bout de son nez.

The Elder Scrolls Blades : Un free to play mobile peu convaincant
La ligne bleue fait parfois des siennes.

Dernier point avant de nous laisser, rappelons qu’il s’agit encore d’un accès anticipé et que les équipes de développement ont d’ores et déjà mis à jour leur titre, réduisant notamment le temps d’ouverture de certains coffres. Un statut qui se ressent également par l’absence du mode arène, encore bloqué dans le menu, et la présence de quelques bugs apparus dans notre partie : outre quelques messages d’erreur lors de la récupération de nos récompenses quotidiennes, la ligne bleue servant à vous guider dans les missions peut s’avérer capricieuse et vous orienter parfois dans une mauvaise direction. Rien de dramatique, mais quelques nouvelles mises à jour ne seront donc pas de trop.

Les notes
+Points positifs
  • Le switch entre écran vertical ou horizontal à tout moment
  • Reconstruire sa ville, une bonne idée
  • Le gameplay de combat, simple mais efficace
-Points négatifs
  • Gros manque de diversité dans les niveaux explorés
  • Un système de déplacement encore très perfectible
  • L’obligation de faire un personnage “équilibré” pour progresser efficacement
  • Quelques bugs sur la ligne bleue et les déplacements du personnage

Capable du meilleur comme sur sa prise en main des affrontements, simple, mais bien adaptée au support, ou la mécanique de reconstruction de la ville qui apporte davantage d’intérêt à votre épopée, The Elder Scrolls : Blades souffre tout de même de défauts importants. À commencer par son système de déplacement, qui vous oblige à gérer à la fois les mouvements, la sélection d’objets et la caméra avec un système à une touche. Une idée dont on s'accommode avec le temps et qui gagne en efficacité en vue horizontale, mais qui manque tout de même de praticité et conduit régulièrement à quelques loupés ou imprécisions. De même, le fait que spécialiser son personnage devienne un problème à terme, que les niveaux se ressemblent tous et que quelques - légers - bugs viennent s'inviter à la fête font de cet épisode mobile un titre encore loin d’être abouti. Celui-ci s’est toutefois déjà mis à jour pour notamment corriger le temps d’ouverture de ses coffres, signe d’une certaine réactivité des équipes depuis le lancement de cet accès anticipé : gageons donc qu’avec du temps et d’autres patches, Blades saura nous proposer une expérience de meilleure facture à l’heure de sa sortie officielle.

Profil de Kaaraj
L'avis de Kaaraj
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
24 avril 2019 à 17:34:07
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.2/20
Mis à jour le 25/04/2019
iOS Android City Builder RPG Roguelike Bethesda Softworks
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : WRC 8 : Un pas de géant à l'horizon ?
    PC - PS4 - SWITCH - ONE
  • Preview : Control : Après 3 heures de jeu, ça plane toujours pour Jesse ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Just Cause 4 - Danger Rising : Toujours plus loin, plus fort, plus vite
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce