Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?

News débat et opinion
Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?
PC Mac
  • Partager sur :

Il y a tout juste un quart de siècle, un étudiant sur le point de recevoir son diplôme de l’université de Los Angeles se met à rêver de vivre de sa passion pour les jeux vidéo. Mais Allen Adham ne veut pas être un simple codeur à la botte d’une grosse compagnie, ce qu’il souhaite, c’est fonder son propre studio. Sans grande expérience dans le domaine, il décide de faire appel à deux de ses camarades, Michael Morhaime, désigné vice-président, et Frank Pearce qui officiera en tant que codeur. En empruntant un peu d’argent à leurs parents, nos trois compères créent Silicon & Synapse le 8 février 1991, avant même d’avoir fini leurs études.

Blizzard, une entreprise qui a du flair

Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?
De gauche à droite : Pearce, Morhaime et Adham.

Le studio suit le cursus classique en travaillant tout d’abord sur des portages pour d’autres sociétés. Battle Chess, MicroLeague Baseball ou encore Castles sont le genre de titres qui passent entre les mains plutôt douées de Silicon & Synapse. Après avoir suffisamment rempli le tiroir-caisse grâce à ces petits contrats, notre trio décide de se lancer dans la réalisation de ses propres jeux. Tout d’abord RPM Racing qui sera l’un des premiers titres au lancement de la SNES aux Etats-Unis, puis ensuite The Lost Vikings. Paru en 1992, ce dernier remporte un important succès grâce à un univers original et un gameplay réussi. Tout juste ce qu’il fallait au studio pour commencer à se faire un nom dans le milieu. Les réussites s’enchaînent alors et les revenus croissants permettent à la petite boîte installée à Costa Mesa de s’émanciper un peu des développements de portages.

L'équipe de Sillicon & Synapse au moment de la sortie de The Lost Vikings

Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?

Pendant qu’une douzaine de développeurs travaillent sur Blackthorne et Rock n' Roll Racing, deux autre titres qui recevront un accueil favorable, les dirigeants tombent sur une production originale et envoutante : Dune 2. Développé par Westwood Studios, ce jeu de stratégie propose de l’action en temps réel et même s’il ne s’agit pas forcément d’une première, les mécaniques proposées sont assez particulières. Il est ici question de collecter des ressources, produire une armée et attaquer l’ennemi, autrement dit, les bases du RTS moderne. Séduits par le concept et plutôt doués pour flairer les bons coups, Morhaime et sa bande lancent les travaux d’une nouvelle licence reposant sur le même schéma.

Dune 2 est sorti et je me souviens que nous avions tous des ampoules qui clignotaient au-dessus de nos têtes. Nos cerveaux étaient en ébullition, on pensait que c’était vraiment cool, mais c’était aussi un jeu solo. On s’est donc dit que ce serait vraiment génial de pouvoir jouer à un jeu de stratégie en temps réel à plusieurs. Et puis bon, on essayait toujours de créer des univers typés heroic-fantasy. C’était notre recette du succès à l’époque. – Mike Morhaime et Frank Pearce, aujourd’hui dirigeants de Blizzard

Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?

L’idée est donc de reprendre ce nouveau style de jeu, de le placer dans un contexte fantastique et surtout, de le rendre jouable à plusieurs. Au même moment, Davidson & Associates rachète l’entreprise, lui offrant au passage des moyens considérables. Même si cela permet à l’équipe de s’enrichir de quelques nouveaux membres particulièrement qualifiés, le développement de ce titre baptisé Warcraft : Orcs & Humans se fera finalement de manière assez incertaine. Certains dialogues seront, par exemple, complètement improvisés par les doubleurs qui sont en fait certains des développeurs. Avec la puissance financière de Davidson, le studio qui se fait désormais appeler Blizzard s’offre en revanche le luxe d’autoéditer son jeu aux Etats-Unis. Grâce à un univers immersif, bien que peu développé, et un mode multijoueur qu’il est le seul à proposer dans ce genre naissant, Warcraft s’impose comme une nouvelle licence solide. Du côté de l’hexagone, Joystick lui adjuge la jolie note de 85 %.

Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?
Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?

Le flaire de la firme californienne a porté ses fruits et c’est donc sans surprise qu’une suite est mise en chantier. Sorti l’année suivante, Warcraft 2 : Tides of Darkness améliore grandement la recette en vivifiant le gameplay et surtout, en apportant énormément de substance l’univers. C’est réellement avec cet opus que la franchise obtiendra ce qui fait l’une de ses plus grandes forces, à savoir un univers extrêmement riche. Chris Metzen, designer en chef, se concentre ainsi énormément à étoffer l’histoire d’Azeroth en créant les camps ennemis de la Horde et de l’Alliance ainsi qu’une multitude de personnages dont les destins finissent par s’entremêler. C’est l’explosion. Ce deuxième épisode s’écoulera à plus de deux millions d’exemplaires, un chiffre qui propulsera une bonne fois pour toute Blizzard au panthéon des studios sur lesquels il faut compter.

Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?

Morhaime, Pearce et Adham ne se sont décidément pas trompés puisque la fin des années ’90 sera marquée par une explosion du genre RTS. La compagnie ne tardera pas à mettre au monde le petit frère de Warcraft avec Starcraft, un titre du même acabit se déroulant cette fois-ci dans un univers futuriste. Nouveau succès instantané à sa sortie en 1998 et Blizzard n’en est pourtant qu’au début de son aventure. Le plus gros reste à venir…

Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?

La prochaine destination s’appelle Warcraft 3 et le moins que l’on puisse dire, c’est que la compagnie prend son temps. Souhaitant offrir à ses fans une expérience réellement innovante, cette dernière prend le risque d’ajouter des héros à chacune des quatre factions jouables (contre deux sur les opus précédents) tout en planchant sur un nouveau moteur graphique tout en 3D. Après quelques changements de dernières minutes, notamment une réduction de l’impact des héros dans le jeu, Blizzard publie sa nouvelle addition à une franchise déjà culte. Sans surprises, le produit trouve plus d’un million de preneurs en moins d’un mois après sa parution en juillet 2002. Les récompenses pleuvent comme l’argent afflue dans les caisses de la société et ce ne sera pas un mal, car un an auparavant, le studio annonçait travailler sur un MMORPG. Un pari dantesque.

Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?
Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?

Un peu moins en avance sur leur temps, les développeurs ont pris le risque de s’aventurer sur un terrain déjà dominé par deux géants : EverQuest et Lineage 2. C’est donc avec un peu de retard, mais également beaucoup de recul sur les forces et faiblesses du genre, que Blizzard lance World of Warcraft en 2004 aux Etats-Unis et début 2005 chez nous. C’est un carton instantané, à tel point que le titre deviendra un véritable phénomène de société régulièrement cité dans les médias populaires. Vous connaissez la suite de l’histoire, la société se contentera alors de développer de nouvelles extensions pour sa poule aux œufs d’or qui comptera jusqu’à 12 millions de joueurs.

Gaming Live de World of Warcraft : Balade dans la prairie

Chargement de la vidéo World of Warcraft Gaming Live

L’heure du bilan

Nous sommes aujourd’hui en 2016 et cela fait un peu plus de trois ans que World of Warcraft perd progressivement des abonnés. Bien que toujours impressionnant, le nombre de joueurs actifs est tombé à 5,6 millions. Il faut dire qu’une bonne partie du public s’est lassée du genre MMORPG en général. Le succès colossal de WoW a attiré de nombreux entrepreneurs bien décidés à jeter leur dévolu sur le juteux gâteau du MMORPG, donnant ainsi naissance à des dizaines de clones. Tout comme le jeu vidéo a subit un crash en 1983 en raison d’une offre bien plus forte que la demande, le RPG massivement multijoueur a pâtit, dans une moindre mesure, d’un trop grand nombre de titres.

Le nombre d'abonnés à WoW est en baisse depuis 2012

Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?

Mais cet exode massif et récent est également fortement lié à un système économique bien souvent synonyme d’abonnements trop onéreux pour certains. Il faut dire qu’entre temps, de nombreux succès tels que League of Legends sont parvenus à prouver que les jeux free-to-play pouvaient parfaitement concurrencer les plus gros studios aussi bien en termes de fréquentation que de revenus. Ce n’est donc pas un hasard si Blizzard a franchi le pas en rendant l’accès à World of Warcraft complètement gratuit jusqu’au niveau 20 en 2011. L’autre tendance actuelle, l’autre changement dans la manière de consommer des joueurs, c’est le penchant pour les parties rapides. Avec DOTA 2, vous vous lancez le temps d’une partie et c’est réglé. Cela ne fait évidemment pas les affaires des MMORPG qui se révèlent, vous le savez, extrêmement chronophages. N’oublions pas non plus l’amour des gamers pour l’aspect compétitif (notamment via les parties classées) qui, même s’il est bien présent, ne représente pas le cœur de cible de WoW.

Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?

Blizzard n’est évidemment pas dupe et ses composantes essentielles pour attirer la nouvelle génération de joueurs, le studio a décidé de les placer au cœur de sa dernière production liée Warcraft, à savoir Hearthstone. Aspect compétitif, free-to-play, parties rapides, tout ce que nous avons cité précédemment se retrouve au centre de ce jeu de cartes devenu un succès instantané. Les 40 millions de joueurs actifs sur le titre prouvent à quel point Blizzard a une nouvelle fois su modeler sa licence à la perfection pour l’adapter aux envies des joueurs.

Méfiance toutefois, Hearthstone ne fait pas partie de la série Warcraft à proprement parler puisqu’il ne s’agit que d’un spin-off. Le constat est donc simple : la série canonique ne repose donc plus que sur un MMORPG, genre qui est aujourd’hui en grosse perte de vitesse. Nombreux sont les joueurs à considérer World of Warcraft comme un jeu mourant et même s’il est un peu tôt pour tirer de telles conclusions, il est clair qu’il faut désormais commencer à penser à la suite. Mais ne nous leurrons pas, Blizzard réfléchit sûrement à l’épineuse question de "l’après WoW" depuis déjà de nombreuses années. Alors, à quoi s’attendre ? Beaucoup de possibilités, mais très peu d’informations de la part des développeurs…

Notre Gaming Live de Hearthstone : Heroes of Warcraft

Make Warcraft great again

La première question que nous sommes en droit de nous poser est simple : la firme californienne ne serait-elle pas déjà en train de nous concocter quelque chose ? La réponse est oui. Mais pas forcément ce à quoi vous vous attendez. Quelques offres d’emplois parues sur le site officiel du studio indiquent qu’un ou plusieurs Remasters seraient actuellement en développement dans les bureaux extrêmement surveillés d’Irvine.

Histoires fascinantes. Multijoueur intense. Rejouabilité infinie. Ce sont les qualités qui ont fait de Starcraft, Warcraft III et Diablo II les titans qu’ils sont aujourd’hui. Nous sommes en train de les ramener vers le chemin de la gloire et nous avons besoin de vos talents, de votre passion… – Extrait d’une offre d’emploi parue sur le site de Blizzard

Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?
Image de WarCraft : Armies of Azeroth, un mod amateur de Starcraft 2

Bien loin de cacher ses intentions, Blizzard nous fait ici comprendre que nous aurons au moins le droit à une version HD de l’un ces trois titres. Pas beaucoup plus d’informations pour le moment, mais il est clair qu’il s’agit là d’une nouvelle qui ravit les fans déçus de ne plus voir Warcraft que sous la forme d’un MMORPG. Mais il faut dire que si c’est bien le RTS qui a permis à la série de se tailler une place au soleil, c’est également ce genre qui a connu l’une des plus grosses pertes d’intérêt auprès du public ces dernières années. Pourtant, certains continuent d’espérer vaillamment un quatrième opus reposant sur les traditionnelles mécaniques du "collecter, produire et batailler". Qu'ouïs-je ? Ressortir Warcraft 3 en version remasterisée servirait à préparer le terrain avant la venue de Warcraft 4 ? Hypothèse intéressante s’il en est, mais dans un même temps assez peu probable.

Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?
Overwatch, nouvelle licence signée Blizzard

S’il y a bien une chose que le studio Blizzard a su prouver au fil de ses 25 années d’existence, c’est qu’il a le flaire pour sentir les jeux de demain. Warcraft en étant l’un des exemples les plus flagrants puisqu’il aura tout d’abord posé les bases du RTS moderne, avant de faire exploser le MMORPG et enfin, popularisé le jeu de cartes virtuel. C’est évidemment le fruit d’un énorme talent, mais il serait aberrant d’oublier la capacité d’anticipation de Mike Morhaime et sa bande dans cette équation. Le studio californien sait vivre avec son temps et adapte donc ses travaux en fonction de la tendance. Même si cela fera certainement saigner le petit cœur de certains nostalgiques, force est d’admettre que les jeux de stratégie en temps réel n’ont plus le vent en poupe depuis déjà de nombreuses années. Qu'ouïs-je ? World of Warcraft 2 ? Même constat que le précédent avec, en prime, l’annulation du Project Titan qui ne tient certainement pas du hasard. Le MMORPG et le RTS ne sont plus des cibles de choix pour Blizzard. Pensez par exemple à Overwatch, né des cendres de Titan. Les FPS compétitifs cartonnent plus que jamais et le studio place donc un pion sur cet échiquier.

Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?
Warcraft est même entré dans les salles obscures

« Mais si on suit cette logique, ils n’ont qu’à sortir un Clash Royale dans l’univers de Warcraft et la tendance sera respectée… ». Figurez-vous que c’est justement l’idée de l’un des membres de la rédaction. Cela ferait certainement un tabac, mais ce serait sans oublier la philosophie première de Blizzard concernant sa licence fétiche : créer un rendez-vous rare, mais phénoménal. À l’image de l’immense statue trônant au beau milieu du campus de la firme en Californie, chaque nouvelle addition à la franchise doit tenir du spectaculaire, du fantastique. Non, parcourir les terres d’Azeroth ne se fait pas sur le petit écran d’un smartphone ou d’une tablette entre deux stations de métro. Tout comme ce que sembler viser le film Warcraft : Le Commencement, les jeux de la série sont des divertissements épiques qui s’apprécient avant tout sur grand écran, casque vissé sur les oreilles. Même si l’idée d’un nouveau spin-off sur mobile n’est pas à écarter, il y a peu de chances pour que celui-ci ait pour titre premier Warcraft.

Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?

Mais tout cela n’avance pas nos affaires. Quelle forme pourrait prendre le prochain grand jeu de la licence ? Compliqué de le savoir, tant Blizzard a su surprendre avec cette dernière, quitte à y laisser des plumes avec un point’n click annulé à la dernière minute. Pour le moment, il est clair que la compagnie souhaite continuer à capitaliser sur son best-seller, à savoir WoW. L’extension Legion, sauf gros ratage, ne sera certainement pas la dernière et même lorsque le nombre d’abonnés s’effondrera pour de bon, le titre n’aura alors qu’à s’offrir une seconde jeunesse en passant au modèle free-to-play complet. D’ici là, les têtes pensantes du studio auront tout le loisir d’analyser les montées en puissance de certains genres avant d’éventuellement passer à l’action.

C’est l’hypothèse de deux grands amoureux de la franchise officiant au sein de la rédaction, Blizzard restera patiemment tapis dans l’ombre jusqu’à l’arrivée d’une nouvelle tendance capable de faire briller toute la richesse du monde d’Azeroth. Un Action-RPG à la The Witcher 3 avec Arthas, Thrall et toute la bande en héros principaux ? Séduisant, mais sûrement trop loin de la composante multijoueur chère à la série. C’est bien le souci de cette épineuse question, comment utiliser intelligemment cette incroyable licence en ces temps modernes ? Ses créateurs ne le savent possiblement pas plus que nous.

Peut-être faudra-t-il attendre longtemps, peut-être même aussi longtemps que pour Half-Life 3, mais Warcraft nous reviendra un jour dans une nouvelle forme qui sera, espérons-le, dans la droite lignée de ses illustres prédécesseures. Car ne l’oublions, c’est bien un Orc qui veille sur le quartier général de la firme en Californie. Surplombant le repère de la firme, l’imposante statue de métal n’est certainement pas prête à céder sa place.

Warcraft : Passé, présent, futur - quel avenir pour la franchise ?
Profil de daFrans,  Jeuxvideo.com
PC Mac Gestion MMORPG Stratégie Wargame Jeu de cartes Blizzard Entertainment Activision Blizzard Vivendi Universal Games Heroic Fantasy Dragons Rétrogaming

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
exarkun2
exarkun2
MP
05 mars, 22:11

Blizzard n'est plus ce qu'il était. Maintenant c'est pognon, pognon, pognon.

Lire la suite...
demky
demky
MP
23 sept. 2016, 15:47

On en parle du bide que Diablo3 fut à sa sortie ? Pour moi le gentil Blizzard est mort ce jour là. Maintenant ce n'est plus une bande d'amis mais seulement des prostituées que se sont vendu a Activision. Le pognon avant le fun.

Lire la suite...
r3dw1ng
r3dw1ng
MP
22 juin 2016, 20:35

Diablo 2 était mon premier jeu, suivi par Warcraft 3. J'ai découvert WoW en 2007 et j'ai absolument accroché ! Après avoir fait les deux premières extensions, je n'ai pas été conquis par Cataclysm et ses successeurs. Au final, je trouve que les nouvelles extensions de WoW sont comme Diablo 3 : un très bon jeu, mais pas digne de représenter sa série.

Lire la suite...
Pseudo supprimé
20 juin 2016, 21:04

La licence Warcraft est morte avec la sortie de wow .

Lire la suite...
Kira-dess
Kira-dess
MP
09 juin 2016, 17:59

LEGACY IS COMING! NOSTALRIUS BEGINS

Lire la suite...
sunmetis
sunmetis
MP
02 juin 2016, 15:46

Bonjour. J'adore blizzard mon jeu prefere est toujours frozen throne. J'ai pas accroche avec Wow. Passez 90000 heures pour trouver trouver une epee magique ou une monture ou au final tu ne pourras pas l'utiliser parceque tu n'es pas encore a niveau c'est lassant.

Dans war 3 chaque partie est un challenge.. Et puis ca dure moins longtemps... Il y a un but "la victoire". J'espere que warcraft 4 sortira et apparement je suis loin d'etre le seul a etre dans ce cas. Heartstone je n'en decolle pas. Etrangement je retrouve les memes joies que sur frozen throne meme si ca n'a rien a voir.

Enfin il sorte les jeux sur mac depuis longtemps. Sauf Overwatch ou j'ai rien pige. J'encourage donc Blizzard. Ils font des jeux ou tu n'as pas besoin de la derniere geforce ou de 80 euros d'un coup pour se mettre au jeu. Je suis pas naif c'est strategique mais apres tout ca le fait.

Lire la suite...
klepto26
klepto26
MP
30 mai 2016, 21:13

Les gens au lieu de râler sur le prix mensuel que Blizzard à imposé sur wow et qui est toujours actif, que vous y avez joué pendant des années, bah j'ai qu'une chose à vous dire!

SERVEUR PRIVE.

Arrêtez de chialer toujours, Blizzard c'est imposé et ils on eu raison, puisqu'ils on réussi!
Même avec 4/5millions d'abonnées, mdrr jamais en F2P, 12.99€ x 4/5 millions de joueurs chaque mois ?? AHAHAH, vous êtes naïfs les humains...

Blibli à tout compris, et j'espère voir le jour d'un warcraft 4 ou autre de l'univers warcraft.

Lire la suite...
camembert666
camembert666
MP
28 mai 2016, 03:59

Bah, une boite qui arrive à vendre à prix d'or des billets pour aller voir leur show publicitaire, j'ai nommé la blizzCON, (qui porte asser bien son nom en français) je me fais pas de souci pour elle !

Lire la suite...
umbrellacorp83
umbrellacorp83
MP
27 mai 2016, 13:28

Eh ben Blizzard vous a bien lobotomisés mes petits, pour défendre leur politique de crache-pognon bec et ongle comme vous le faites je dis bravo!!! Je suppose que c'est ce qu'on appelle être un vrai fan... défendre leur point de vue sans accepter les arguments des gens neutres comme moi qui ont adoré ce jeu mais qui se sont dis que la vache à lait avait donné assez de lait et pourrait "revoir" sa politique de paiement genre payer 30euros par AN et non 10-15 par mois...et là celui qui dit que 30euros par an ce n'est as assez pour un jeu qui a +de 10ans il peut continuer à vénérer Blibli aveuglément comme tout bon citoyen lobotomisé qu'il est. En + l'équipe de dev du jeu à fait un travail de cochon depuis que Lich King est fini, passer de 12M d'abonnés à 3-4M ce n'est pas uniquement parceque les gens se sont lassés du jeu ou parcequ'ils ont pris de l'âge mais AUSSI parceque le jeu devient de +en+ mauvais et devrait donc coûter moins cher par mois.

Lire la suite...
pussylovercylon
pussylovercylon
MP
27 mai 2016, 12:34

"Un entreprise qui a du flair". Ils ont flairé le flop du film? (Flop mérité en plus... Le scenario/maquillage/direction artistique... Bref tout est à chier)

Lire la suite...
Top commentaires
Pseudo supprimé
26 mai 2016, 09:10

Qui s'inquiète au sujet de la poule aux œufs d'or de Blizzard ? :hap: Sa fanbase est tellement énorme que cette licence perdurera pendant des siècles et voir des millénaires.

Mais, il reste tout de même à Blizzard "Du travail, encore du travail !" pour nous pondre un WARCRAFT 4 !

Lire la suite...
Pseudo supprimé
26 mai 2016, 09:30

En ce temps là si tu étais bosseur tout était possible, maintenant toutes les portes sont fermées, les jolies histoires comme ça basées sur le mérite et les compétences, y'en a plus. Maintenant les jeunes font... des « stages ». Combien j'en ai fait dans ma jeunesse... 7 ou 8, dont 3 ou 4 qui ont duré 1 mois. Pratiquement à chaque fois j'avais des promesses d'embauche qui n'ont bien évidement jamais abouties; 1 mois de taf gratos pour les entreprises, 0 salaire, en plus je bossais bien. Je pars en couilles car cet article m'a fait penser à ça, toutes ces compétences gâchées alors que j'étais jeune et dynamique. On vit une époque vraiment merdique, sachez-le, les esclaves n'étaient pas traités comme ça, eux ils étaient nourris et logés. Avec des stages aujourd'hui tu taf gratuitement, aucune charge pour l'entreprise et c'est tes parents qui te logent et te nourrissent. C'est une honte... Voyez ce qu'on est arrivés à accepter.

Lire la suite...
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (14)
  • News (206)
  • Vidéos (28)
  • Images (665)
  • Wiki / ETAJV
  • Wallpapers (2)
  • Forum
  • Boutique
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (4)
  • News (68)
  • Vidéos (21)
  • Images (505)
  • Soundtrack
  • Wiki / ETAJV
  • Wallpapers (9)
  • Forum
  • Boutique
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (4)
  • News (51)
  • Vidéos (25)
  • Images (271)
  • Soundtrack
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
  • Boutique
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (21)
  • News (477)
  • Vidéos (165)
  • Images (3423)
  • Soundtrack
  • Wiki / ETAJV
  • Wallpapers (83)
  • Forum
  • Boutique
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (3)
  • News (60)
  • Vidéos (34)
  • Images (348)
  • Soundtrack
  • Wiki / ETAJV
  • Wallpapers (5)
  • Forum
  • Boutique
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Monster Hunter World
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Xenoblade Chronicles 2
    SWITCH
    Vidéo - Gaming Live
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jurassic World : Evolution
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce