Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

Final Fantasy VII Remake : Les raisons derrière sa stratégie commerciale

Contributeur

News débat et opinion
Final Fantasy VII Remake : Les raisons derrière sa stratégie commerciale
PC PS4 ONE PS3 iOS PS1 PSP
Partager sur :

Il y a de cela près d'un an, je m'étais déjà attelé à décortiquer le remake de Final Fantasy VII qui n'était pas encore annoncé. Mon article intitulé Un remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le pense pressentait que le système de distribution actuel ne pourrait jamais correspondre à Square-Enix.

Final Fantasy VII Remake : Les raisons derrière sa stratégie commerciale
Le jeu s'appellera simplement Final Fantasy VII Remake

Le développement d'un Final Fantasy VII en Full 3D et sans concession serait une odyssée partie pour durer au moins 10 ans, et Square-Enix ne voudra plus jamais avoir affaire à la même tragédie qui a touché Final Fantasy XIII et Final Fantasy XV, c'est à dire des jeux qui ont été de véritables gouffres financiers et surtout de temps qui ont énormément ralenti l'activité et la présence de la firme durant la dernière génération de consoles. Square-Enix vise le court terme et souhaite s'imposer sur le marché aussi vite que possible, il n'est plus question pour la firme d'être en arrière par rapport à ses concurrents. Le remake de Final Fantasy VII était donc pour moi un produit qu'il ne valait mieux pas toucher, le futur de Square-Enix se trouvant surtout dans la réalisation de spin-offs sur l'univers de FF7 : moins coûteux, moins de temps à développer pour un très grand succès possible. Rappelons-le, Before Crisis à son époque fut le jeu mobile le plus vendu de l'histoire, Crisis Core sur PSP s'est vendu à près de quatre millions d'exemplaires et fut l'un des jeux phares de la console qui a permis d'implanter la console dans le monde. Ne vous méprenez pas, Final Fantasy VII est une déferlante et son remake qui a été attendu depuis au moins 10 ans avec sa démo technique sur PS3 a su enflammer le web avec moult rumeurs. La décision de Square-Enix est donc de foncer tête baissée dans un remake complet du jeu sans regarder en arrière, mais cette décision vient avec un bon nombre de contraintes qu'il faudra surmonter. Le remake de Final Fantasy VII ne serait pas aussi rentable qu'on le pense, mais Square-Enix a trouvé un autre moyen pour cela.

Final Fantasy VII Remake : Les raisons derrière sa stratégie commerciale

Prenons d'abord le temps de mettre en place en quoi consiste le remake de Final Fantasy VII :

Final Fantasy VII Remake sera entièrement en 3D

Il s'agissait d'un élément qui était souvent remis en doute dans les commentaires de l'article. Bon nombre de personnes pensaient que ce remake aurait pu être une version remise à jour de l'original pour gagner du temps sur le développement. Cela était déjà un cas très peu probable car Square-Enix est toujours dans son optique d'être à la pointe de la technologie, tout comme FF7 l'était à l'époque et ne peut tout simplement pas faire de son jeu phare, une vitrine de marque pour la firme, une simple remise à jour.

Le remake sera très différent de l'original

Le remake ne suivra pas fidèlement l'original dans sa progression, il sera très différent sur de nombreux points. Le réalisateur du remake Tetsuya Nomura a déjà annoncé que la séquence de Midgar, la ville de départ du jeu, possédera de nouveaux endroits à explorer. En effet, Midgar possède neuf secteurs, le jeu nous en fait explorer que cinq dont une infime partie pour trois d'entre eux. De plus, cela ne concerne que les taudis, sachant que chaque secteur possède une autre zone à la surface qui reste totalement inexplorée dans le jeu. De plus, Nomura annonce aussi que certains éléments du jeu original disparaîtront dans le remake. Il promet pourtant que le résultat final sera beaucoup plus volumineux que dans le jeu original.

Le gameplay se détache du tour par tour

Le studio interne derrière la réalisation du remake est constitué d'une équipe ayant travaillé sur les titres A-RPGs de Square-Enix comme Kingdom Hearts et Dissidia. Le remake adopte donc un gameplay beaucoup plus dynamique, qui se débarrasse du tour par tour et qui rappelle celui de Final Fantasy XV. Le gameplay sera cependant complètement différent de sa pré-quelle : Crisis Core. Cette décision de se séparer du classique système de tour par tour montre que le remake veut se différencier de l'original mais aussi que ce système commence de plus en plus à devenir obsolète selon Square-Enix qui se concentre surtout sur un gameplay beaucoup plus action. Le succès inattendu de Bravely Default, l'un des derniers jeux au tour par tour, n'aura donc pas fait changer les mentalités chez la firme.

De nombreux studios externes travaillent en collaboration sur le remake

Le travail gigantesque à fournir sera partagé entre différents studios, il était déjà pressenti que le studio CyberConnect 2, connu pour les Naruto Ultimate Ninja Storm et Asura's Wrath en faisait partie, cela est maintenant confirmé par Nomura et Kitase. Une collaboration qui était déjà en marche il y a plus d'un an étant donné que le studio était en charge du jeu mobile Final Fantasy VII G-Bike, qui modernise le mini-jeu à moto du jeu original.

Nobuo Uematsu ne participera pas au remake

Le célèbre compositeur de la série qui a intégralement composé la bande-son de Final Fantasy VII ne reviendra pas pour le remake. Il est déjà sûr et certain que le remake ne réutilisera pas telle quelle la même bande-son que le jeu original, les remix et la remasterisation seront donc réalisé par une autre personne. Compte tenu du grand nombre de compositeurs travaillant chez Square-Enix, il est assez difficile de savoir qui pourrait s'en occuper. Il est toutefois bien possible que cela soit Takeharu Ishimoto, qui a déjà officié sur la bande-son de Crisis Core et celle de Dissidia. Il s'agit d'une personne très familière avec les compositions d'Uematsu. Il se peut aussi que cela soit Masashi Hamauzu, qui a déjà travaillé de nombreuses fois avec Uematsu. Junya Nakano a aussi travaillé avec Uematsu, en plus de s'être occupé de l'arrangement du remaster de Final Fantasy X HD.

Le jeu sortira en plusieurs parties

Le jeu ne sortira pas en un seul jeu complet mais par à-coups, en épisodes (ou parties) au fur et à mesure du développement du jeu, comme les jeux Telltale ou plus récemment, un autre jeu édité par Square-Enix : Life is Strange. Nous avons donc devant nous la situation unique où un AAA se met à adopter la même stratégie que celles des petites productions dans une stratégie globale pour permettre au remake d'exister. Cette information est la plus importante du lot et changera fondamentalement la manière d'approcher le jeu. Toutefois, ne vous méprenez pas, le système choisi sera sans doute très différent de celles de moyennes productions comme les jeux Telltale, il faudra surtout s'attendre à l'apparition de différentes parties du jeu séparés entre elles. La méthode de distribution reste floue mais la décision de segmenter le jeu en parties est une certitude.

Yoshinori Kitase : La raison derrière le fait que nous ne nous sommes pas lancés sur le remake de FFVII est parce qu'il est extrêmement difficile de faire un remake du VII avec la technologie actuelle, et pour être honnête, nous hésitions. Faire un remake de FF7 en HD sans perdre la densité de l'original requiert plus qu'une partie. Famitsu

Final Fantasy VII Remake : Les raisons derrière sa stratégie commerciale

Ce dernier élément fut absent de l'article précédent à cause de circonstances qui n'étaient pas encore connus durant sa publication : la possibilité de méthodes de distribution alternatives. Non pas qu'elles n'existaient pas avant, le format épisodique était connu mais son utilisation dans un jeu AAA restait de l'ordre de la folie pure. Toutefois, ce format est le plus logique pour Square-Enix et la seule méthode valable pour permettre à l'entreprise de s'attaquer au mastodonte qu'est Final Fantasy VII. La longue odyssée FF7 deviendra donc un voyage par étapes où Square-Enix est assuré de pouvoir avoir une rentrée d'argent constante, à chaque épisode, sans devoir sacrifier le jeu en le condensant pour pouvoir couper le temps de développement nécessaire pour sortir le jeu complet. En vérité, pour mieux comprendre Final Fantasy VII, il faut le voir d'un point de vue similaire à celui d'un MMORPG : le jeu sera constamment développé pendant une durée indéterminée et l'équipe s'attellera à sortir des "extensions" du jeu qu'il faudra débourser pour avoir la suite du contenu, au fur et à mesure jusqu'à que l'équipe de développement atteigne la fin de l'histoire. Cela peut être en termes d'épisodes, tout comme cela peut être abordé en plusieurs parties, c'est à dire considéré comme plusieurs jeux complets qui aborderaient différentes parties du jeu.

Final Fantasy VII Remake : Les raisons derrière sa stratégie commerciale
Nomura nous promet un Midgar plus grand à explorer pour le remake

Too Big To Fail

Mais pourquoi adopter cette méthode ? Pourquoi ne pas juste sortir le jeu complet ? Le problème, c'est que Final Fantasy VII est un projet beaucoup trop risqué, beaucoup trop long et beaucoup trop coûteux aujourd'hui pour pouvoir être commercialisé d'une manière traditionnelle. Il faut le comprendre de cette façon : Final Fantasy VII incarne l'échec de l'expérience vidéoludique d'aujourd'hui. Il est la preuve absolue que des jeux AAA d'aujourd'hui ne pourront plus jamais se permettre d'avoir la même richesse que les jeux de l'époque. Le plus grand crime de Final Fantasy VII, c'est d'être trop riche en contenu. Essayer de transposer le jeu original en un véritable jeu full 3D avec les standards d'aujourd'hui est un projet beaucoup trop important. Il ne faut pas penser que Square-Enix n'a pas les moyens de le faire, mais qu'il serait malavisé de le faire. L'entreprise a passé la dernière décennie dans une impasse à travers des projets trop ambitieux et tellement longs qu'ils se sont retrouvés loin derrière dans la précédente génération. Ils n'ont plus de temps à accorder pour cela, et la confiance des fans est déjà ébranlée par les projets à rallonge qui ont parsemé l'histoire de la compagnie comparé à l'ère PS1 où un Final Fantasy numéroté sortait tous les ans et demi.

Le développement peut aussi s'adapter à cette segmentation. Square-Enix, avec l'aide des différents studios qui l'accompagnent sur le remake permettra à la compagnie de travailler sur plusieurs parties de Final Fantasy VII simultanément, ce qui permettra de considérablement réduire le temps de développement. Final Fantasy VII serait donc traité comme plusieurs jeux complets, en tandem. Le véritable mystère qui n'est pas encore résolu vient du communiqué de presse de Square-Enix qui annonçait que chaque partie offrirait une expérience de jeu unique, cela pourrait signifier que chaque partie serait indépendante les unes des autres, avec chaque équipe de développement qui aura sa propre vision de la partie dont ils s'occupent... mais rien de tout cela n'est encore sûr, surtout que cette segmentation apportera avec elle des limitations certaines. Aller d'une partie à une autre signifiera qu'on ne pourra peut-être plus accéder à certaines zones qui étaient pleinement accessibles dans le jeu complet, cela signifierait aussi peut-être que vos niveaux et statistiques ne seront pas transférés d'une partie à une autre ou que le jeu ne sera aussi peut-être plus aussi ouvert à cause de la segmentation, privilégiant une aventure plus linéaire que le jeu original, barrant les possibilités de retourner en arrière. Dans FF7, il était possible de retourner au tout début à tout moment à volonté, à tel point que le jeu débloquait différentes séquences du mini-jeu de Fort Condor à des moments incongrus, même si vous étiez trois continents plus loin dans le jeu. Ce sentiment de liberté ne sera sans doute plus possible dans le remake. Il faudra prendre son mal en patience pour obtenir des réponses concrètes à ces questions.

Tetsuya Nomura : Si nous devions faire le remake en une seule partie, nous serions obligé de couper plusieurs choses et le sortir en tant que résumé. Personne ne veut ce genre de jeu. Famitsu

Final Fantasy VII Remake : Les raisons derrière sa stratégie commerciale
Scorpion Gardien sera bien évidemment de la partie

Cet échec de l'expérience vidéoludique existe car ce qui prenait l'espace de quelques journées prends maintenant plusieurs mois de travail. La réalisation d'un décor précalculé devient maintenant la réalisation d'un véritable décor entièrement en 3D, en prenant en compte les ombres, la lumière, les shaders, les collisions, une myriade de nouvelles choses à prendre en compte qui n'avait pas une place aussi importante en 1997. Si Square-Enix décidait de sortir le jeu complet et que cela prenait 5-7 ans de travail, on arriverait à une situation similaire à Duke Nukem Forever à son époque, ou même plus récemment chez Square-Enix, à une situation comme Final Fantasy XV. Un temps de développement important fait que le jeu sera forcément à la traine graphiquement car la technologie évolue à une vitesse fulgurante et Square-Enix se sentira obligé de devoir rattraper son retard constamment, rallongeant le temps de développement et entrant dans un cycle sans fin jusqu'à son effondrement. Il est possible d'imaginer que Square-Enix puisse se défaire de cette course à la technologie, mais si cela est envisageable pour d'autres jeux, il ne l'est pas pour Final Fantasy VII. Le porte-étendard de la série ne peut pas se permettre de revoir ses ambitions à la baisse, s'il y a bien un projet dont ils ne peuvent se permettre de ne pas se servir des dernières technologies disponibles, c'est bien celui-là. Le jeu se doit d'être à la hauteur de l'attente incommensurable qu'il a réussi à engranger. Final Fantasy VII est trop gros pour ne pas réussir.

Les fantômes du passé

Final Fantasy VII Remake : Les raisons derrière sa stratégie commerciale
Le succès de Life is Strange a prouvé le succès du format épisodique

Il y a deux raisons qui font que cette décision de faire du remake un pur jeu AAA à 100% est nécessaire. La première, c'est qu'il s'agit de la plus grande philosophie de Final Fantasy. Evoluer et repousser les limites est l'une des bases de la série et les personnes à la tête de la marque Final Fantasy ne peuvent pas se permettre de se détacher de cette philosophie, surtout pour le remake du jeu qui a su repousser les limites du jeu vidéo. La seconde, c'est que même en ne prenant pas compte de cette philosophie, il est très peu probable que l'entreprise serait capable de ravaler sa fierté et d'admettre qu'elle est incapable de fournir un produit aussi riche de nos jours. La fierté japonaise de Square-Enix est démesurée, les acteurs qui sont à la tête de la marque sont les mêmes qui ont travaillé sur Final Fantasy VII il y a 20 ans. Cette fierté a énormément fait souffrir la compagnie à travers des ambitions qu'ils n'ont jamais pu atteindre durant la précédente génération avec des jeux comme Final Fantasy XIII et Final Fantasy XIV. Les nombreuses critiques qu'ils ont essuyé ont vraiment fait comprendre l'ampleur de l'échec qu'ils ont subi et leur incapacité à pouvoir fournir un produit d'une qualité similaire à ceux qu'ils ont fait dans les années 90. Ce point que j'avais déjà abordé dans mon précédent article posait cette question : "(L'entreprise) Voudra-t-elle même accepter de marcher en arrière quand elle essaye encore de s'affirmer en avant ?" La réponse semble maintenant être '"Si nous n'arrivons pas à aller de l'avant, revenons en arrière et faisons de Final Fantasy VII Remake un jeu grandiose et sans concessions pour prouver que nous sommes encore capable de fournir des chefs d'oeuvre". Cette fierté au sein de l'entreprise n'est pas à prendre à la légère et montre vraiment à quel point l'échec n'est plus une option et qu'ils ne peuvent plus se permettre de revoir quoi que ce soit à la baisse.

Final Fantasy VII Remake : Les raisons derrière sa stratégie commerciale

Il restait alors trois options possibles pour développer ce remake :

  1. Prendre le risque de développer le jeu complètement pour une longue période alors que nous sommes en plein dans une industrie qui évolue beaucoup trop vite, au point même que la sortie du jeu pourrait se dérouler après la sortie de la prochaine génération. Il s'agit d'une perspective inenvisageable qui serait suicidaire.
  2. Sortir le jeu à travers un temps de développement traditionnel de 4 à 5 ans. Pour un jeu comme Final Fantasy VII qui possède deux fois plus de contenu qu'un Final Fantasy d'aujourd'hui, il s'agirait donc de faire des grosses concessions sur de nombreux points et de ne proposer que les grandes lignes de l'histoire. Envisageable mais il s'agirait d'un véritable scandale qui serait un gigantesque coup dur pour l'image de la compagnie. L'attente et le buzz générés sont beaucoup trop grands pour que les gens puissent se satisfaire d'une version courte du jeu. Sans parler de l'impossibilité pour Square-Enix de ravaler sa fierté.
  3. Trouver une méthode de distribution alternative qui permettrait de pouvoir avoir une rentrée d'argent constante qui financerait le jeu et permettrait d'être plus flexible dans son développement. En plus de fournir aux fans le jeu beaucoup plus rapidement, partie par partie. Cette méthode est donc la plus logique et la moins risquée pour Square-Enix.

Cette dernière option choisie par Square-Enix est donc d'adopter le format épisodique pour le remake. Cela promet donc plusieurs choses pour Square-Enix et le joueur : une plus grande stabilité financière pour la compagnie et un jeu dont on n'aura pas à attendre plus de 5 ans pour pouvoir s'y essayer. Avec cette nouvelle perspective, il se pourrait donc même qu'on puisse jouer au remake beaucoup plus tôt qu'on ne le pense, peut-être même pour le courant 2017. Le format épisodique a aussi un avantage certain, et qui n'était pas aussi évident durant la rédaction du précédent article autant pour moi que pour Square-Enix. L'évidence est apparue avec Life is Strange le jeu du studio français Dontnod Entertainment. Ce titre, édité par Square-Enix, a joui d'un succès assez considérable à travers son format épisodique qui a mis en place une grande machine du bouche à oreille, où l'attente du prochain épisode a attiré de nouveaux joueurs de manière constante. Le soft a même dépassé le million de ventes !

Cette vidéo remet le trailer du Playstation Experience dans l'ordre chronologique pour vous faire une meilleure idée de l'aventure que vous aurez bientôt à parcourir

Du neuf avec du vieux

Il faudrait donc alors même considérer que Final Fantasy VII va très certainement jouer sur ce format épisodique. La différence entre Life is Strange et Final Fantasy VII est que nous savons déjà tout du soft. La surprise n'est plus présente, il faudra alors la recréer. C'est ainsi que la volonté de Nomura de vouloir proposer une expérience différente avec des changements au niveau de l'histoire prend tout son sens car cette nouvelle vision différente de l'original mettra en place de nouveaux événements qui joueront autour de notre connaissance du jeu. Il se pourrait alors que la plus grande surprise ne serait pas de jouer au jeu et de le redécouvrir mais de savoir où cette nouvelle vision pourrait nous mener. Rien que cela pourrait offrir un buzz incroyable qui ramènerait de nombreux joueurs au fur et à mesure des épisodes. Comparons cela à la série télé Breaking Bad qui avait scindé sa dernière saison en deux parties avec un an d'attente entre les deux. Cette attente avait fait doubler le nombre de téléspectateurs durant la diffusion de la dernière partie jusqu'à quadrupler pour son dernier épisode. Il s'agit d'un élément qu'il ne faut pas du tout sous-estimer, l'attente est devenu un élément important du marketing. En laissant le bouche à oreille se cultiver de lui-même, on arrive à un résultat qui est bien plus profitable que de simplement tout sortir d'un coup.

Final Fantasy VII Remake : Les raisons derrière sa stratégie commerciale

Quiconque a pris le temps de se renseigner sur l'histoire du développement de Final Fantasy VII sait que le jeu est incroyablement flexible. C'est un jeu qui a subi de nombreux changements de dernière minute car nous étions encore dans une période où des éléments fondamentaux pouvaient être changés en l'espace de quelques jours. Saviez-vous que la mort d'Aerith devait se dérouler bien plus tard dans le scénario ? Elle ne devait pas se dérouler dans la Cité des Anciens à la fin du CD1 mais dans le Labyrinthe Tornade durant le CD2 juste après le réveil de Sephiroth. Ce changement a été fait à la hâte à tel point que des joueurs ont pu retrouver des passages où Aerith avait encore des dialogues dans le CD2, après sa mort donc, comme si elle faisait encore partie de notre équipe. Imaginez si le remake se mettait subitement à jouer avec l'évènement phare et iconique de Final Fantasy VII et que le moment qu'on redouterait tous dans le remake venait à ne pas se dérouler à l'endroit où il devrait se trouver ? Cela déclencherait un gigantesque raz-de-marée qui ferait du remake un indispensable. FF7, en statut de remake, se jouera de notre familiarité avec le jeu.

Final Fantasy VII Remake : Les raisons derrière sa stratégie commerciale
Nomura est à la tête du remake ainsi que de Kingdom Hearts 3

Endless Crisis

Le véritable problème à surmonter pour Square-Enix, c'est que Final Fantasy VII n'est pas une série télé, et les traditions du petit écran ne s'adaptent pas aussi bien dans le domaine du jeu vidéo. Le format épisodique est connu de tous, mais il s'agit d'une première dans le monde du AAA. Là où ce format est assez bien reçu pour les petites productions, qu'en est-il de l'un des jeux les plus attendus dans le monde ? Il est certain que Final Fantasy VII va mettre en place un précédent dans l'histoire du jeu vidéo, car la méthode mise en place sera très différente de ce qu'on a pu voir avec des jeux comme Metal Gear Solid V : Ground Zeroes, Dead Rising : Case Zero et les Gran Turismo Prologue qui faisaient office d'encas pour le jeu complet. On parle bien d'épisodes qui seront réalisés avec tous les moyens possibles de manière équitable pour au final mettre en place un tout qui en fera un jeu complet. Final Fantasy VII mettra donc peut-être en place un futur où les productions AAA pourront se permettre de plus grandes ambitions, mais fractionnées à travers le temps. Cette perspective est très risquée pour Square-Enix, et peut apporter avec elle une horde de joueurs en colère tout comme elle a la possibilité de constituer une véritable sensation qui fera chauffer nos claviers pendant des années.

Le remake se débarrasse aussi du moteur interne de Square-Enix : Le Luminous Engine actuellement utilisé pour Final Fantasy XV pour se servir de l'Unreal Engine 4. Une décision qui montre que la compagnie est décidée à voir le jeu sur le long terme et permettre un environnement de travail plus flexible avec un moteur plus facile d'utilisation, qui permettra aux différents studios externes comme CyberConnect 2 de pouvoir travailler plus efficacement et rapidement aux côtés de Square-Enix. Cependant, une chose demeure assez suspecte en ce qui concerne le récent trailer de gameplay présenté à la Playstation Experience. Les personnes au regard aiguisé ont pu se rendre compte qu'une bonne partie des animations de Cloud sont semblables aux animations de Noctis dans Final Fantasy XV. Cette similarité est la plus visible quand Cloud doit se coller au mur pour pouvoir traverser un passage étroit. Il est assez dommage de voir qu'un jeu aussi prestigieux que Final Fantasy VII en vient à reprendre des assets aussi grossiers au lieu d'offrir à Cloud une panoplie de mouvements uniques. Cela viendra peut-être à changer avec le temps, mais donne la légère impression que Final Fantasy VII Remake ne fait pas vraiment office de plat de résistance aux cotés du projet, aussi très ambitieux, de Final Fantasy XV.

Final Fantasy VII Remake : Les raisons derrière sa stratégie commerciale

Final Fantasy VII Remake apporte avec lui la certitude que le jeu vidéo d'aujourd'hui n'est plus humainement capable de fournir des expériences aussi riches pour le même laps de temps et la nécessité de trouver des méthodes alternatives pour ne pas sacrifier ses ambitions. Ce système a de grandes chances d'être très détrimentiel pour le consommateur qui désire avant tout pouvoir jouer au jeu dans son intégralité plutôt qu'à des parties qu'il va falloir débourser à chaque itération mais aura tout de même l'avantage de pouvoir jouer au remake tant attendu beaucoup plus tôt que ce qui était prévu. L'intérêt serait maintenant d'en connaitre plus sur les détails de ce nouveau modèle économique et surtout de savoir ce que Square-Enix signifie exactement par "épisode". Le jeu ne sera pas segmenté en trois parties tout comme le jeu était en 3 CD pour la simple raison que les 3 disques ne sont pas équitable en terme de durée de vie, le premier CD étant beaucoup plus important en terme de contenu que les deux autres. La segmentation se fera d'une autre façon, de manière plus rapprochée. Il est probable que le premier épisode du jeu ne concernera que la partie du jeu se déroulant à Midgar. Il ne reste plus qu'à attendre la sortie du premier épisode pour savoir où notre plaisir de jeu s'arrêtera.

Profil de Pseudo supprimé,  Jeuxvideo.com
Pseudo supprimé
PlayStation 4 Dungeon RPG Square Enix Squaresoft Cyberpunk PC Xbox One PlayStation 3 iOS PlayStation PlayStation Portable RPG Eidos Interactive CyberConnect2 Sony Fantastique Rétrogaming
Commander Final Fantasy VII
PC
12.99 €
PS1
177.44 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Xavy
Xavy
MP
le 01 oct. 2016 à 22:49

Premiere fois que je vois un article sur JVC aussi bien écrit, ou l'on ressent la passion du journaliste.

Lire la suite...
DixF0z3s
DixF0z3s
MP
le 03 juil. 2016 à 18:33

Mais c'est une catastrophe ff VII avec des combat non tour par tour je suis outré :nonnon:

Lire la suite...
kvasir93
kvasir93
MP
le 26 févr. 2016 à 04:42

"Un remake de jeu vidéo est un jeu vidéo adapté d'un jeu précédemment développé, généralement dans le but de moderniser un jeu pour du matériel plus récent et un public contemporain. En général, un remake de tels jeux partage essentiellement le même titre, des CONCEPTS DE GAMEPLAY FONDAMENTAUX, et des éléments du noyau de l'histoire du jeu original." tout est dit en gras..

Lire la suite...
LeCorbeauQJ
LeCorbeauQJ
MP
le 28 janv. 2016 à 15:34

Ce jeu va être une purge infâme. Il sera aussi moisi que le vrai FF7 est extra-ordinaire.

Lire la suite...
lulualaberlu
lulualaberlu
MP
le 15 janv. 2016 à 21:01

La nouvelle politique, ou plutôt stratégie marketing de Square Enix est me fait doucement rigoler.
Fragmenter un jeu en plusieurs parties, est juste une manière de se faire plus de cash, voilà tous. :non2:

Lire la suite...
Ookami_Densetsu
Ookami_Densetsu
MP
le 11 janv. 2016 à 01:10

Le remake pc sera toujours au dessus :ok:

Lire la suite...
djb77
djb77
MP
le 10 janv. 2016 à 16:12

On fait un remake mais totalement différent... ca n'a pas de sens ! De plus, comme tous les bons souvenirs, essayer de les revivre ne fonctionne pas. Les gens vont être déçus.

Quand à moi, je suis en train de me refaire l'original, ca pique les yeux mais toujours autant de charme.

Mais ce remake sans tour par tour (mon système de jeu de prédilection pour les rpg) sera sans moi

Lire la suite...
-Tails_Prower-
-Tails_Prower-
MP
le 03 janv. 2016 à 17:14

C'est marrant les gens qui disent " MOOON JEU FAVORIS DE PS1 SUR PS4 EN PLUS BEAAAU. "NON! C'est un remake avec pas mal de chose qui changerons (ex: au lieu de 1 ff7 remake, il y en aura deux car le jeu lui même n'arrivera jamais à le lire car il sera trop surchargé ( ça fait beaucoup de car :hap: )). Mais ce que je me pose: c'est: ce sera du combat en temps réel? On le sera dans 2-3 mois moi j' dis... :(

Lire la suite...
HUDJ0679790
HUDJ0679790
MP
le 30 déc. 2015 à 16:48

Je comprend pas trop que des joueurs s'obstinaient à vouloir que ce remake voit le jour. Le jeu original était parfait dans le contexte qu'il était sorti, pourquoi toujours vouloir réparer ce qui n'a pas besoins de l'être?

C'est comme en musique de nos jours ou des groupes-ré-enregistre un album complet pour bénificier de la technologie actuel mais que ça donne une grosse daube....

Lire la suite...
Commentaire édité 30 déc. 2015, 16:49 par HUDJ0679790
Alvein
Alvein
MP
le 30 déc. 2015 à 09:14

Je comprends pas cette obsession à vouloir tout "upgrader" et occidentaliser. Les j-rpg classiques et le tour par tour trouveraient certainement son publique. Au lieu de ca on nous sort des actions rpgs avec des doublages anglais de merde, et les gars s'étonnent que leurs nouveaux jeux ne sont pas aussi rentable qu'avant.
Je pense que la plupart des fans s'attendaient simplement à un simple relooking, et cela aurait été largement suffisant. Mais là on nous sort completement un nouveau jeu, réutilisant les persos/histoire de ff7.

Biensûr, étant fan, je me l'offrirai, mais pas à sa sortie, pas dans les rayons de magazin... je me l'acheterai d'occas à 10€, sur ebay, comme toute la série ff13... parce que ca en vaut pas plus que ca... Décu

Lire la suite...
Top commentaires
adopteuncheik
adopteuncheik
MP
le 07 déc. 2015 à 21:46

Intéressant et pertinent comme article. J'ai beaucoup trollé sur cette annonce de format épisodique, mais il faut se rendre à l'évidence : cela demanderait beaucoup trop de moyens et surtout de temps pour remaker un jeu comme FF VII sans procéder à des suppressions pures et simples d'éléments qui pourraient s'avérer impardonnables dans le cas d'un jeu qui tirait sa force de son souci du détail et de la cohérence de son univers. Rien n'était laissé au hasard. Il ne faut pas se le cacher, le travail sera colossal, car il faudra non seulement reproduire un univers tout en 3D avec caméra libre en composant avec les contraintes que cela implique (redimensionnement complet de la map et des lieux du jeu, nécessité de créer ce qui n'a jamais existé, je pense à tous ces angles de vue qui n'existaient pas dans le contexte d'un jeu avec caméra fixe, ou encore à tous les reliefs montagneux, les rivières, les forêts qui jalonnent la map et qui devront à la fois être modélisés et voir leur exploration légitimée, ce qui n'a jamais été le cas dans le jeu d'origine étant donné qu'ils ne sont que des éléments du décor d'une map à échelle réduite) mais aussi faire en sorte à ce que ces ajouts soient intégrés de manière efficace, sans nuire au rythme. Du coup je pense aussi que le format épisodique est au final une bonne décision, car un découpage permettra une meilleure optimisation de temps et de ressources, on peut même penser que plusieurs équipes travaillent en simultané afin d'offrir un rythme de sortie relativement fluide.

Lire la suite...
GlorieuxAnti_Ms
GlorieuxAnti_Ms
MP
le 07 déc. 2015 à 20:46

Sujet maîtrisé, les sueurs vont suer

Lire la suite...
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests
  • News (51)
  • Vidéos (3)
  • Images (11)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
Final Fantasy VII
PCPS4ONEPS3iOSAndroidPS1PSP
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (5)
  • News (112)
  • Vidéos (115)
  • Images (826)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
  • Boutique
Boutique
  • Final Fantasy VII PC
    12.99 €
  • Final Fantasy VII PS1
    177.44 €
    249.99 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Let's Go, Pikachu / Évoli
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
Jeuxvideo.com