Menu
Empire : Total War : The Warpath Campaign
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Empire : Total War : The Warpath Campaign
PC
Empire : Total War
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Gundizalvuz
L'avis de Gundizalvuz
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 novembre 2013 à 16:31:05
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (18)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.7/20
Tous les prix
Prix Support
9.90€ PC
11.99€ PC
33.00€ Mac
Voir toutes les offres
Partager sur :

La dernière fois que la série culte des Total War nous avait emmenés aux Amériques, c’était le 31 août 2007, avec la sortie de l’extension Kingdoms, et plus précisément avec la campagne America. Plusieurs siècles ont passé depuis, les Européens ont gagné et les Indiens que vous aviez peut-être menés sur le sentier de la guerre sont maintenant morts, et pas forcément de vieillesse, loin de là. Cela ne vous convient pas ? Vous voulez un second round, une autre occasion de massacrer du colon ? Cela tombe bien : c’est précisément ce que propose The Warpath Campaign.

Empire : Total War : The Warpath Campaign

Disponible en France depuis le 5 octobre 2009, uniquement en téléchargement via Steam, l'extension The Warpath Campaign prend la forme d’une campagne supplémentaire qui permet aux fans d’Empire Total War de prendre le contrôle de cinq nations amérindiennes et de les mener à la victoire sur le continent américain. On y retrouve les civilisations déjà présentes dans Empire à savoir les Indiens des Plaines, les Pueblos, les Cherokees, les Iroquois et les Hurons. Tout ce beau monde étant jouable sur une carte allant du Nord canadien au Venezuela en passant par les Caraïbes.

Les Indiens d’abord !

Empire : Total War : The Warpath Campaign
Les cinq nations disponibles.
La campagne débute en 1783, soit à la signature du traité de Paris qui met fin à la guerre d’indépendance des Etats-Unis. A cette date, les jeunes USA sont triomphants, libres et débarrassés de la tutelle anglaise. Des conditions optimales pour se lancer à la conquête de nouveaux territoires, qui risquent fortement d’être les vôtres ! N’oublions pas non plus les autres nations, Espagne, Provinces-Unies et Angleterre qui veulent garder leur place dans le Nouveau Monde et étendre leurs territoires, là aussi souvent à vos dépens. Reste le cas de la France, qui est diplomatiquement présente mais jamais plus. Exit donc les soldats en blanc et bleu sur le sol américain. Mais soyons clairs : si les nations européennes et les Etats-Unis sont présents et très actifs, dans The Warpath Campaign seules les nations indiennes sont jouables. Si vous vous imaginiez envahir le Canada avec l’Espagne par exemple passez votre chemin. Cette extension est en effet uniquement dédiée aux Indiens, ce qui suppose quelques changements.

Des nouveautés qui facilitent l’immersion…

Dans le tour d’horizon des nouveautés, commençons avec un nouvel arbre technologique, adapté aux Indiens. Ici, exit les technologies européennes et place à 18 nouvelles avancées technologiques pour mener ses braves à la victoire sur le sentier de la guerre, améliorer son économie ou renforcer sa société. Les joueurs d’Empire ne seront pas déroutés outre mesure, d’autant que la progression dans les arbres technologiques dépend de constructions sur vos territoires. En somme, ici, le fond ne change pas.

Empire : Total War : The Warpath Campaign
Ces 18 nouvelles avancées technologiques permettront-elles d’inverser le cours de l’histoire ?
Pour ce qui est des territoires et de leur gestion, là aussi peu de changements majeurs, mais des adaptations au contexte amérindien. Pour rappel, depuis Empire, la carte est divisée en territoires directement contrôlés par une capitale, qui peut contenir quatre ou un seul slot de construction selon son importance générale, et dont la maîtrise permet de posséder le territoire. Chaque territoire est complété par plusieurs villes secondaires et parfois par des ressources spécifiques (bois, minerais, gemmes, fourrures, etc.) qu’il s’agit de mettre en valeur, et qui peuvent être envahies ou sabotées sans que le territoire ne change d’allégeance. Dans The Warpath Campaign, il n’est logiquement plus question de cabarets et autres observatoires ou universités. De nouveaux bâtiments viennent immerger le joueur en territoire indien : l’église est devenue cimetière, la caserne un terrain de chasse et l’université s’est muée en conseil des anciens. Même les villes secondaires et l’exploitation des ressources sont affectées. Afin de ne pas trop spoiler, disons simplement que chaque joueur sera confronté à un choix, entre recherche et économie tout d’abord, mais surtout entre profit rapide et à bas coût mais dangereux pour sa société et sa culture et profit plus lent et plus cher mais sans dommage sur la culture indienne. Une belle immersion dans le problème de l’acculturation et de la défense des terres indiennes ! C’est d’autant plus important qu’un territoire qui se révolte avec succès passe automatiquement sous la férule des USA…

… mais qui ne peuvent pas pallier la lourdeur des unités

Empire : Total War : The Warpath Campaign
Le tout, c’est de rester caché et d’attendre le bon moment pour l’embuscade.
Mais trêve de bavardages. Abordons maintenant ce qui intéresse tous les joueurs : qu’est-ce que cela signifie se battre avec des Indiens ? Tout d’abord, il faut savoir que cela nécessite une réelle adaptation tactique. Les troupes européennes ont en effet l’étonnante manie d’être généralement plus fortes que les vôtres, surtout en début de partie. Ici, il faut prendre l’ennemi en embuscade, l’attirer dans des pièges, le cribler de balles et de flèches depuis le couvert des bois, puis se replier fissa avant de se prendre une volée. S’opposer de manière conventionnelle à des armées non indiennes revient en fait à se faire hacher menu par des miliciens et des tirailleurs alors que l’on disposait d’une supériorité numérique écrasante.

Empire : Total War : The Warpath Campaign
Oui les gros bataillons sont toujours là…
Sur le champ de bataille, les unités indiennes disposent maintenant d’un design particulier, chaque nation ayant le sien. Par contre, l’animation des unités indiennes déçoit, ne serait-ce que parce qu’elle n’a pas changé depuis Empire. Les gros contingents sont toujours aussi statiques, et les tirailleurs mettent toujours de très longues secondes à se mettre en position de tir. C’est tout de même dommage, pour une guerre à l’indienne normalement très rapide et faite de petits groupes ultra mobiles. C’est d’autant plus dommage que de bons graphismes et une bande-son entraînante accompagnent le joueur tout au long de sa campagne. Malheureusement, cette extension n’est pas réalisée avec le souci du détail. Elle a parfois le goût acide d’une pomme cueillie encore trop verte. Car outre les défauts d’animation cités plus haut, d’autres éléments piquent parfois les yeux. C’est du détail, bien sûr, mais faire combattre ensemble Apaches et Pueblos par exemple, c’est à peu près aussi logique que de demander à un militaire américain d’aider un taliban. Il serait possible d’en citer d’autres, comme des unités achevées à la hâte, le fait que les Indiens ne semblent connaître que la hache et la lance comme armes de combat rapproché, ou alors qu’ils ne disposent même pas d’une technologie des plus rudimentaires en 1783…

Les notes
+Points positifs
  • Une vraie campagne en Amérique
  • 5 nouvelles nations indiennes pour un second round
  • Un effort pour l’immersion du joueur (bâtiments, interface, etc.)
  • Bon rapport qualité / prix
  • Bons graphismes et bande-son agréable
-Points négatifs
  • Le manque de réelles nouveautés
  • La lourdeur des troupes indiennes
  • Les erreurs historiques
  • Les éléments faits à la va-vite

Au final, c’est une extension somme toute décevante qui ressort. Les bons côtés d’Empire Total War restent présents, ce qui est toujours un avantage au vu de la qualité du titre, mais cela donne un gameplay en combat inadapté à une véritable immersion dans les guerres indiennes, surtout du côté indien. Des efforts d’adaptation sont indéniables, mais ils sont plombés par tous ces petits détails qui font que cette extension reste une pomme verte et laisse un avis mitigé. Malgré tout, l’idée d’un second round Indiens / Colons est bonne, et les mécanismes de jeu hérités d’Empire sauvent les meubles.

Profil de Gundizalvuz
L'avis de Gundizalvuz
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 novembre 2013 à 16:31:05
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (18)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.7/20
Mis à jour le 02/11/2013
PC Stratégie The Creative Assembly Sega Historique Bateaux
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Call of Duty : Mobile, du multi accessible dans le creux de la main – E3 2019
    IOS - ANDROID
  • Preview : Destroy All Humans ! – Vers un remake respectueux et déjanté – E3 2019
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Carrion - L'horreur inversée dans un Metroidvania brutal et jouissif - E3 2019
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce