Test Wargame : AirLand Battle- PC

PC

Sorti l'an passé, Wargame : European Escalation avait poussé la stratégie jusqu'à un niveau encore inégalé. Après de nombreux DLC gratuits et autant de mises à jour, le studio parisien Eugen Systems a jugé bon de sortir une suite nommée AirLand Battle. Evidemment, celle-ci est basée sur l'arrivée d'avions, mais pas seulement...

Wargame : AirLand Battle

Comme son prédécesseur, AirLand Battle ne se déroule pas sur une période historique donnée mais plutôt durant des années 75-80 uchroniques. Les développeurs ont en effet choisi de réécrire l'histoire et de plonger le joueur au cœur d'une guerre froide ayant dégénéré en conflit ouvert entre les forces de l'OTAN et du Pacte de Varsovie. On oublie toutefois l'Allemagne de l'Est pour se retrouver en Scandinavie, ce qui a plusieurs effets. Le premier est évidemment visuel. Les champs de bataille gagnent ainsi en diversité, ce qui constitue une nouveauté sympathique tant European Escalation était décevant à ce niveau. Les décors montagneux laissent ainsi place aux paysages urbains ou aux fjords avec un niveau de détail toujours excellent. Même au plus près de l'action, on en prend plein les yeux, notamment lorsque les chars couchent les herbes et barrières ou quand des explosions ravagent des villages entiers. Seul le comportement d'une infanterie ayant une fâcheuse tendance à passer à travers chaque élément de décor fait tache, mais sachant qu'il s'agit d'un jeu de stratégie, on ne peut qu'être ébloui devant le résultat.

Toujours plus de cartes

Test Wargame : AirLand Battle PC - Screenshot 51Les maps ont gagné en variété.

Cela est d'autant plus vrai que le nombre de cartes a été revu à la hausse. Ainsi, si European Escalation n'en comprenait que 11, AirLand Battle en propose 18 adaptées à différents types d'affrontements (1 contre 1 jusqu'à 10 contre 10 en multi). Certaines sont tout simplement immenses, sans que le niveau de détail en pâtisse. Bref, à ce stade, on ne peut qu'être satisfait, mais tout ceci a malheureusement un prix. Je ne parle pas ici d'optimisation, puisque le résultat est globalement satisfaisant, mais plutôt de stabilité. Ainsi, durant ma première journée de test, j'ai connu un freeze et 2 chargements sans fin me forçant à passer par le gestionnaire des tâches. Evidemment, des mises à jour vont corriger ces quelques problèmes d'ici peu, mais en attendant, prévoyez quelques passages par le bureau Windows. Cela est d'autant plus problématique qu'il est désormais impossible de sauvegarder sa partie manuellement, que ce soit durant les escarmouches ou la campagne. Heureusement, le clipping du précédent opus a disparu...

Un gameplay d'une profondeur inégalée

Test Wargame : AirLand Battle PC - Screenshot 52Les avions sont parfois bien pratiques.

Durant les batailles, le but est évidemment toujours le même, à savoir prendre des secteurs en y plaçant des véhicules de commandement, puis se servir des points ainsi obtenus pour obtenir des renforts. Il convient dès lors de varier entre l'infanterie, à placer si possible en forêt ou dans des bâtiments, des tanks, des véhicules de soutien chargés de fournir de l'essence ou des munitions, des hélicoptères, de l'artillerie antiaérienne ou antichar, des véhicules de reconnaissance et... des avions. Ces derniers ne se gèrent toutefois pas comme les autres unités. Une fois achetés, ils se placent dans un panneau dédié puis peuvent être envoyés en missions de temps à autre afin de bombarder une position donnée, éliminer quelques unités ou stopper les raids aériens ennemis. Une fois cette mission remplie, un cooldown dont la durée est proportionnelle aux dégâts subis se lance puis lorsque celui-ci prend fin, l'avion peut être relancé. Tout ceci porte le nombre d'unités à 828 réparties en 12 factions, ce qui est assez colossal. Quand on sait que chacune dispose d'armes propres aux spécificités complexes (cadence de tir, précision, portée...), d'une vitesse donnée, d'un indice de discrétion, d'un blindage divisé en 8 zones et d'une autonomie limitée, il y a là de quoi se creuser les méninges avant chaque bataille. La création de son propre deck en devient dès lors très intéressante, et éminemment stratégique.

Une IA mal équilibrée

Test Wargame : AirLand Battle PC - Screenshot 53Cachés dans cette ferme, quelques soldats peuvent faire un carton.

L'intérêt d'un jeu comme AirLand Battle se situe bien évidemment plus du côté du multi que du solo. Ceci étant, il est quand même regrettable que l'IA soit si mal équilibrée. Ainsi, en facile, les ennemis vont se contenter de camper sur leurs positions, cachant une infanterie dont l'efficacité a visiblement été revue à la hausse dans des bâtiments en attendant que le joueur vienne s'y casser les dents. J'ai personnellement perdu 6 chars, 2 hélicoptères et 3 avions en attaquant une simple ferme isolée. Les bâtiments ont pourtant bien été rasés, mais sur les 40 soldats présents, seuls 10 ont perdu la vie, ce qui paraît un peu exagéré. En revanche, dans les niveaux supérieurs, l'IA est plus agressive, envoyant des unités plus puissantes se faire massacrer. Pour preuve, j'ai réalisé un combat durant lequel 3 IA très difficiles m'accompagnaient contre 4 IA faciles. Mes charmants coéquipiers se sont alors empressés d'envoyer des avions affronter des batteries antiaériennes qui n'en demandaient pas tant. Avant que mes chars n'arrivent, la partie était perdue puisque comme dans l'épisode précédent la victoire est adjugée à la première équipe qui atteint un nombre donné de points. L'élimination d'un avion rapportant plus que celle des unités de base, la défaite a été foudroyante. Encore une fois, les développeurs semblent actifs et ces défauts devraient être corrigés d'ici peu, mais en l'état, cette IA peut poser problème.

Quand Wargame rencontre Total War

Test Wargame : AirLand Battle PC - Screenshot 54La carte de campagne en intégralité.

Et puisque nous parlons solo, pourquoi ne pas évoquer la toute nouvelle campagne ? On oublie ici les missions scénarisées du premier opus pour retrouver un wargame au tour par tour à la Total War. Celui-ci est toutefois introduit de façon assez brutale, sans qu'aucune vidéo ou explication ne vienne détailler le contexte. Finalement, entre les 4 scénarios proposés, seules les régions de départ et les objectifs varient réellement. De même, ne comptez pas sur un éventuel didacticiel pour vous aiguiller, puisqu'il vous faut ici vous débrouiller seul. Ceci étant, on comprend les bases rapidement : chaque victoire rapporte du moral ainsi qu'un certain nombre de points politiques. Ces derniers servent de monnaie d'échange pour recruter de nouvelles armées ou commander diverses actions (espionnage, bombardement, etc.). Quelques événements aléatoires à l'effet un peu flou viennent parfois influencer le nombre de points disponibles ou carrément la présence d'une armée sur ce front. Et c'est à peu près tout ce que cette campagne a à proposer, si bien qu'on a rapidement l'impression de simplement enchaîner les combats. Mais le principal problème vient d'une limite de temps de 20 minutes imposée sur chaque bataille. Cela peut s'avérer frustrant, surtout lorsque comme moi vous vous retrouvez avec 1.495 points à la fin du compte à rebours quand 1.500 sont nécessaires pour obtenir la victoire. Le but est évidemment de poursuivre le combat sur plusieurs tours en conservant les zones acquises, mais dans les faits il est pénible de devoir reformer son armée complète pour si peu, en sachant que dans la manœuvre, on perd quelques points de commandement. Bref, tout n'est pas à jeter, mais le résultat est perfectible.

Un jeu multi avant tout

Test Wargame : AirLand Battle PC - Screenshot 55A 10 contre 10, l'action est intense.

On se tourne donc rapidement vers le multijoueur. Dès lors, on note que quelques modes de jeu ont fait leur apparition, à commencer par des affrontements à 10 contre 10 souvent passionnants et intenses. Seule une carte peut accueillir ce genre de combats, mais il y a tout de même de quoi passer quelques moments sympathiques. En outre, la campagne décrite précédemment peut être jouée en ligne avec un ami. Les défauts sont évidemment les mêmes, mais les affrontements en deviennent forcément plus intéressants. Enfin, comme d'habitude, des parties classées ou non peuvent être jouées jusqu'à 8 en bénéficiant des quelques nouveautés présentées ci-dessus. L'attrait apporté par les avions, la multiplication des unités et la plus grande variété de maps est indéniable, si bien que les fans devraient s'y retrouver. Les 40 euros demandés paraissent peut-être un poil excessifs pour ces quelques nouveautés qui auraient aussi bien pu être proposées sous la forme d'un gros DLC, mais c'est le prix à payer pour disposer du jeu de stratégie le plus poussé du marché.

Si rien ne s'affiche après plusieurs secondes d'attente :

Les notes

Malgré une campagne quelque peu décevante et une IA mal équilibrée, Wargame : AirLand Battle se présente comme le jeu de stratégie le plus profond et hardcore qui soit et devrait à ce titre séduire sans peine les amateurs du genre. Avec ses 828 unités aux caractéristiques variées, ses avions et ses combats en 10 contre 10, celui-ci réservera des affrontements multijoueurs intenses à ceux qui s'y essaieront. Reste qu'il se présente plus comme un gros DLC que comme un jeu à part entière vendu 40 euros.

Les plus

  • Un nombre d'unités hallucinant
  • Des cartes plus belles, plus grandes, plus variées et plus nombreuses
  • Les avions ajoutent encore un peu plus de stratégie
  • Le mode multi en 10 contre 10
  • La dimension stratégique poussée à l'extrême

Les moins

  • Campagne solo perfectible
  • L'IA mal équilibrée
  • Peu de grosses nouveautés
  • Quelques soucis de stabilité

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Focus Home Interactive
  • Développeur : Eugen Systems
  • Type : Stratégie / Wargame
  • Multijoueurs : Jusqu'à 10 contre 10 en ligne
  • Sortie France : 30 mai 2013
  • Version : Française
  • Config minimum : Windows XP/Vista/7/8 ; Processeur double coeur 2,5 GHz ; 1 Go de RAM pour XP ou 2 Go pour Vista/7/8 ; Carte Graphique ATI Radeon X1800 GTO ou GeForce 7600 GT ou Intel HD 3000 ; 15 Go d'espace disque disponible
  • Classification : Déconseillé aux - de 16 ans
  • Web : Site web officiel
  • Existe aussi sur :
    Wargame : AirLand Battle - Mac
  • Similaire à :
    Wargame : European Escalation

Vidéos