Menu
Wargame : European Escalation
  • Tout support
  • PC
  • Mac
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Wargame : European Escalation
PC
Wargame : European Escalation
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Lespol
L'avis de Lespol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
24 février 2012 à 17:27:32
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (125)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.7/20
Tous les prix
Prix Support
2.16€ PC
6.35€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Les développeurs d'Act of War, R.U.S.E., The Gladiators ou encore Times of Conflict reviennent à la charge avec leur nouveau bébé, Wargame : European Escalation. Inutile alors de préciser qu'il s'agira de stratégie en temps réel ultra pointue avec un réalisme poussé à l'extrême.

Wargame : European Escalation

Avec Wargame : European Escalation, il faut dans un premier temps définir ce fameux réalisme. En effet, les productions d'Eugen Systems nous ont habitués à des batailles parfaitement crédibles et le dernier-né du studio parisien ne fera pas exception à la règle. Cependant, de nombreuses libertés ont été prises par rapport au contexte historique puisque le jeu est basé sur une réécriture des faits. Les développeurs ont ainsi choisi de nous conter les événements qui auraient pu se produire si la guerre froide s'était muée en conflit ouvert et donc en troisième guerre mondiale. Quelques cinématiques se chargeront alors de faire la transition entre le cours normal de l'histoire et le début des hostilités, en mettant délibérément de côté la menace nucléaire. Ce scénario original pourra faire bondir les spécialistes de cette période mais a le mérite d'offrir un background extrêmement plaisant et particulièrement immersif.

Wargame : European Escalation
Le contexte du jeu a le mérite d'être original, mais risque de faire bondir les fans d'histoire.
Sur la forme, Wargame : European Escalation emprunte beaucoup à son prédécesseur, R.U.S.E. Le moteur du jeu sera ainsi le même, bien que quelques améliorations aient été apportées. Il sera donc toujours question d'afficher des cartes stratégiques gigantesques dont la taille a été revue à la hausse, puisque certaines ont une superficie de plus de 150 km² ! De même, il est désormais possible de zoomer au plus près de l'action et il faut bien avouer que le niveau de détail est dans ce cas, assez impressionnant. On pourra par exemple noter que les chars couchent l'herbe et autres barrières sur leur passage, ce qui est vraiment appréciable dans un STR. Néanmoins, les vues lointaines sont nettement moins attrayantes et le paysage sera dans ce cas principalement fait d'immenses champs monochromes. La gamme de couleurs oscille alors entre le vert et le jaune quand seules quelques villes et forêts égaient le tout. De même le clipping est omniprésent et quelques crashs ont pu être observés. Il faut toutefois avouer que compte tenu du genre du jeu, on peut difficilement en demander davantage.

Wargame : European Escalation
Le niveau de détail est impressionnant.
Au niveau du gameplay, le fan de R.U.S.E. risque d'être surpris par la disparition de quelques éléments importants. On oublie ainsi la gestion du stock d'or et l'utilisation des fameuses ruses, qui ont fait le succès de l'opus précédent. On serait alors tenté de croire que la dimension stratégique du jeu est moindre, seulement, il n'en est rien. Premièrement, on notera que le nombre d'unités à gérer est colossal puisque l'on en dénombre pas moins de 350. Chacune dispose évidemment de ses points faibles et de ses points forts et il sera par conséquent important de connaître quasiment par cœur les spécificités de toutes ses troupes, sans quoi la sanction sera immédiate. Chaque véhicule disposera ainsi d'un blindage avant, arrière et latéral, d'une vitesse de déplacement, d'une portée et d'un angle de tir, d'un degré de précision, d'une puissance de feu qui sera propre à la nature de la cible, d'une autonomie, d'un stock de munitions ainsi que d'un indicatif de moral. Evidemment, vous ne disposerez en début de partie que de quelques troupes ce qui facilitera l'apprentissage. Chaque objectif réussi vous conférera alors des points de commandement qui pourront être réinvestis afin d'obtenir de nouvelles unités. Il ne faut toutefois pas se leurrer, le jeu est tout sauf accessible, d'autant plus que le didacticiel se montre particulièrement limité.

Wargame : European Escalation
Plus de 350 unités sont de la partie.
Vous croyez avoir tout vu ? Non, comme nous vous le disions au début de ce test, le réalisme est poussé jusqu'à son paroxysme. Il vous faudra alors gérer le stock d'essence de vos troupes en assurant des convois qui ne pourront être obtenus que si vous exercez un contrôle sur certaines zones stratégiques. Celles-ci ne pourront être conservées qu'à l'aide de véhicules de commandement, en sachant que si vous perdez ces territoires, il sera impossible d'obtenir des renforts et donc de continuer la guerre. De plus, vous devrez prendre grand soin de placer vos troupes correctement. Ainsi, foncer tête baissée sera suicidaire, même avec une armée largement supérieure en nombre à celle de l'ennemi. Il faudra par conséquent lutter pour les quelques bosquets qui vous permettront de dissimuler vos unités. Mais attention, dans ces conditions, les chars risquent de décheniller ou de s'embourber et seront à la merci de l'infanterie, particulièrement à l'aise en forêt. Cette dernière sera quant à elle menacée par un départ d'incendie et il faudra être en permanence sur le qui-vive pour espérer l'emporter. Bref, vous l'aurez compris, la dimension stratégique du jeu est énorme, mais on pourra regretter l'absence de marines ou de prise en charge des conditions météorologiques, par exemple.

Wargame : European Escalation
De nombreux paramètres devront être pris en compte.
Au niveau du contenu, Wargame : European Escalation se montre plutôt généreux. On aura ainsi droit à une campagne solo proposant 22 missions entièrement scénarisées et particulièrement prenantes. Vous y incarnerez tour à tour les deux camps que sont l'OTAN et le Pacte de Varsovie et aurez des objectifs (principaux ou secondaires) plutôt variés. Cela pourra alors aller de la neutralisation d'un aéroport ennemi à la protection d'une ville dans laquelle se négocie un traité de paix. Des informations seront par ailleurs distillées à l'écran sur les nouvelles diplomatiques et militaires du conflit, ce qui favorisera grandement l'immersion. Par ailleurs, il sera possible de participer à des escarmouches, mais on sera dans ce cas beaucoup plus circonspect. Ainsi, seules 11 maps sont au programme alors que R.U.S.E. en proposait 23 et il n'est possible de participer qu'à des affrontements en un contre un. De plus, seul le niveau de l'IA peut être paramétré et vous ne disposerez d'aucune possibilité de personnalisation. Heureusement, le titre se rattrapera par un nombre de factions revu à la hausse, puisque vous pourrez au choix jouer avec les USA, la RDA, la RFA, l'URSS, la France, le Royaume-Uni, la Tchécoslovaquie et la Pologne, chacune disposant de ses propres unités et donc stratégies.

Wargame : European Escalation
La diversité laisse à désirer d'autant plus que les maps sont peu nombreuses.
Enfin, comment terminer ces quelques lignes sans évoquer ce qui constitue le cœur du jeu : le multijoueur. Ainsi, un titre aussi profond ne peut être apprécié que lorsque l'on affronte des adversaires humains. On retrouvera alors dans les grandes lignes ce qui a fait le succès de ce mode par le passé et notamment chez R.U.S.E., à savoir un système de ligues avec des parties classées ou non et des affrontements hautement stratégiques. Le but du jeu sera à nouveau de scorer un maximum de points (chaque élimination d'une unité ennemie conférant un nombre de points variable) et non pas d'annihiler l'adversaire. Il sera alors possible de fixer un score à atteindre ou une limite de temps, mais également de paramétrer des équipes et des packs d'unités prédéfinis. Bref, vous l'aurez compris, il y a de quoi faire et Wargame : European Escalation se présente comme un jeu de stratégie solide. Celui-ci n'est peut-être pas aussi abouti que son prédécesseur, mais reste extrêmement satisfaisant pour le fan de STR qui trouvera là ce qui se fait de plus pointu.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Wargame : European Escalation propose des maps gigantesques et plutôt soignées. Il est ainsi possible de plonger au cœur de l'action et d'apprécier un soucis du détail impressionnant. Cependant, la variété n'est pas franchement au rendez-vous et les vues lointaines s'avèrent moins agréables à l'oeil, puisque l'on y observera notamment une bonne dose de clipping.

  • Jouabilité 16 /20

    Nous avons ici affaire à ce qui se fait de plus pointu en matière de stratégie. Le joueur devra ainsi gérer une multitude de paramètres ainsi qu'un nombre colossal d'unités distinctes aux spécificités diverses et variées. Certains joueurs risquent cependant d'être surpris par l'absence de gestion des ressources ou des ruses qui ont pourtant fait le succès du précédent titre d'Eugen Systems. Il y a toutefois de quoi faire et le cerveau du joueur sera déjà largement sollicité.

  • Durée de vie 15 /20

    La campagne solo a de quoi vous occuper de nombreuses heures quand les parties multijoueurs arriveront, assez paradoxalement, à vous faire perdre toute vie sociale. On regrettera toutefois le nombre plutôt limité de cartes ainsi que la pauvreté d'un mode Escarmouche qui ne parviendra pas à passionner sur le long terme, notamment par manque de possibilités de personnalisation.

  • Bande son 15 /20

    Les compositions sont assez discrètes mais plutôt agréables et magnifient des bruitages particulièrement réalistes et saisissants.

  • Scénario 15 /20

    Basé sur une uchronie, le scénario de Wargame : European Escalation nous propose de découvrir une guerre froide plus si froide que ça. Les férus d'histoire risquent d'être circonspects, mais le scénario reste très agréable à suivre et particulièrement immersif.

Les fans de stratégie trouveront avec Wargame : European Escalation ce qui se fait de plus pointu. Ainsi, le nombre de paramètres à prendre en compte est phénoménal ce qui donne un intérêt tout particulier aux joutes en ligne. Le titre n'est toutefois pas exempt de défauts et on ne pourra par exemple que déplorer le nombre restreint de maps ainsi que leur manque de diversité. Le soft reste toutefois un STR comme on aimerait en voir plus souvent qui devrait à coup sûr satisfaire les adeptes du genre.

Profil de Lespol
L'avis de Lespol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
24 février 2012 à 17:27:32
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (125)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.7/20
Mis à jour le 24/02/2012
PC Stratégie Wargame Focus Home Interactive Eugen Systems
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce