Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Mars : War Logs
PC

Contributeur

Après avoir récemment travaillé en compagnie de Cyanide sur le sympathique Of Orcs and Men, le studio français Spiders est retourné à ses premières amours en se remettant au travail sur Mars : War Logs, un RPG maintenant disponible en téléchargement sur Steam pour 20 euros.

Spiders avait déjà adapté des titres comme Gray Matter ou des jeux Sherlock Holmes sur Xbox 360, ou même créé le jeu d'aventure Faery : Legends of Avalon, et voilà que ses développeurs nous offrent une œuvre de science-fiction au background classique, mais particulièrement riche. Dans Mars : War Logs, les humains ont tenté de coloniser la planète rouge en la terraformant, mais ce processus a malheureusement été stoppé par un changement d'orbite de la planète, ce qui a évidemment provoqué de nombreuses catastrophes. La communication avec la Terre a été coupée, de nombreuses structures ont été détruites et certains humains, dans leur fuite, ont été exposés à des radiations et se sont donc transformés en mutants. Les conditions de vie étant devenues particulièrement difficiles, et l'eau venant à manquer, des compagnies puissantes la distribuant prirent le contrôle, en se substituant aux gouvernements. Deux de ces compagnies, Aurora et Abondance, se font une guerre ouverte, en y entraînant les civils.

Bienvenue à Havre d'Ombres, que l'on découvre dans le second chapitre.

Au milieu de tout ça, vous incarnez Roy, qu'on retrouve dès le début de l'aventure dans une prison tenue par la compagnie Abondance. Roy est un personnage un brin mystérieux, puisqu'on ne connaît au départ pas grand-chose sur son passé, on sait simplement qu'il est taciturne, que c'est un gros dur, et qu'il a une coupe de cheveux qui laisse rêveur. Notre bonhomme fait la connaissance d'Innocence Smith, un jeune soldat d'Aurora fait prisonnier par Abondance, et totalement dépassé par les événements. Le premier chapitre de l'aventure consistera donc à se familiariser avec les mécanismes de gameplay de Mars, en tentant de s'échapper de la prison. On comprend ainsi que l'aventure nous amènera à effectuer des quêtes liées à la trame principale, mais également quelques dizaines de quêtes secondaires, comme dans tout RPG qui se respecte. Malheureusement, ces dernières manquent nettement d'envergure et les PNJ rencontrés à cette occasion sont tous un peu trop caricaturaux. Et comme dans Of Orcs and Men, notre environnement est divisé en zones ressemblant bien trop à des couloirs, que nous n'aurons de cesse de traverser encore et encore pour mener à bien ces quêtes, qui auraient mérité d'être davantage peaufinées, de même que les dialogues qui les portent. Les quêtes principales se font un peu plus intéressantes, mais malgré tout, on aura toujours l'impression que l'histoire va décoller... et puis finalement, non.

Un scénario modulable

Pour améliorer l'embout de son arme, il suffit de récolter les bons composants.

En substance, après sa sortie de prison, Roy devra, qu'il le veuille ou non, se mêler aux conflits en cours lors de son retour dans la ville d'Havre d'Ombres, en frayant notamment avec la résistance humaine, qui veut redonner le pouvoir au peuple. Il aura également l'occasion de faire quelques rencontres lui permettant d'être suivi par un compagnon, lors de ses promenades, mais aussi en combat, l'une des composantes principales du jeu. Le scénario laissera le joueur un peu sur sa faim en ce qui concerne le personnage principal, qui subit les événements et manque de substance. Mais les pérégrinations de Roy (ou Temperance, son nom de baptême, ou nom de vertu, selon la tradition des petits gars d'Abondance) sont loin d'être inintéressantes, d'autant plus qu'en tant que joueur, vous aurez votre mot à dire grâce à un système de dialogues à choix multiple. Mieux, selon les choix que vous aurez effectués, votre aventure s'en trouvera grandement modifiée, ce qui donne une rejouabilité importante à ce Mars : War Logs. Finalement, si cette trame narrative semble un peu brouillonne et manque de sel et d'envergure, l'impression générale est satisfaisante, sans doute grâce à cet univers de science-fiction créé avec amour pour l'occasion.

Du craft et du loot

Ici, l'utilisation d'un choc de concentration permet de venir à bout de l'ennemi.

Mais l'histoire et le background ne font pas tout, et on retrouve dans Mars : War Logs les composantes d'un gameplay traditionnel de RPG orienté action. Tout d'abord en parcourant (par de multiples allers-retours) les zones du jeu, notre personnage pourra fouiller des caisses et des tas de détritus contenant toujours plus ou moins la même chose : du tissu, de la quincaillerie, des os, de l'alliage, du cuir, des composants chimiques ou électriques, des débris métalliques et du sérum, la monnaie du jeu, permettant de faire des emplettes chez les quelques marchands présents dans les environnements. Toutes ces babioles ont une utilité : elles permettent d'améliorer les armes (quelques armes de mêlée aux statistiques différentes et un rudimentaire pistolet à clous) et les armures, ou carrément de créer des munitions supplémentaires, des explosifs ou des injections de soins et de fluide, servant ensuite à restaurer la santé ou les pouvoirs de Technomant, sorte de magie (relevant en fait plus de la technologie) que Roy acquiert en cours d'aventure. En ce qui concerne les armes, vous pourrez par exemple changer le matériau de l'embout ou de la poignée, ce qui influera directement sur ses statistiques. Cette partie dédiée au craft est très facile à appréhender et à maîtriser, puisqu'elle est relativement automatisée. Et elle a surtout une réelle utilité pour préparer votre arsenal entre les combats qui ponctuent votre progression.

Place aux combats !

L'arbre lié à la technomancie permet de débloquer et d'améliorer certains pouvoirs.

Dans Mars : Wars Logs, les combats se font finalement plus riches et plus intéressants qu'il n'y paraît, et apportent donc un réel plus au jeu. Comme on le disait, Roy se bat principalement avec son arme de mêlée, qui balance des attaques simples, mais peut aussi effectuer une attaque pouvant briser la garde de l'ennemi, ou carrément parer, pour mieux contre-attaquer, en respectant un timing précis. Si la brise-garde et la contre-attaque ont parfois leur utilité, ce système n'est pas forcément à privilégier au cœur de l'action, lorsque Roy se retrouve encerclé par des adversaires lui collant des mandales à tour de rôle. On aura donc plutôt tendance à faire des roulades dans tous les sens pour se dégager de la masse ennemie, afin de pouvoir perpétrer plus tranquillement quelques attaques supplémentaires un peu plus loin. On pourra alors utiliser le reste de l'arsenal de notre bon Roy, accessible grâce à une roue ralentissant grandement l'action, ou en utilisant plus simplement des raccourcis clavier. Notre personnage peut poser des pièges explosifs, balancer des grenades super efficaces, ou utiliser son fameux pistolet à clous, pour peu qu'il ait ce qui faut dans son inventaire. Roy dispose aussi par la suite de ses fameux pouvoirs de Tecnomant, qui lui servent par exemple à se doter d'un bouclier protecteur, à charger électriquement ses attaques au corps-à-corps, mais surtout à balancer des éclairs ou des chocs sur les ennemis. Mais attention, on dispose d'une jauge de fluide qui se vide rapidement en fonction de ces attaques de Tecnomant, il faudra donc s'injecter du fluide en cours de route pour se requinquer. Il en est de même pour la santé du héros, qui remonte à coups de seringues bien placées. Par contre, chaque action demande un peu de temps pour être effectuée, et Roy est vulnérable quand il prépare son sort ou son action. Votre mouvement peut donc être stoppé par une attaque ennemie, ce qui incite à la prudence, et rend ce système assez intéressant à jouer. Et qu'en est-il de vos compagnons ? Ceux-ci prennent les coups et balancent quelques attaques assez inoffensives avant d'être mis K.O, ils serviront donc surtout à attirer l'attention des ennemis pendant que vous faites le ménage.

Trois arbres de compétences à améliorer

Toutes ces compétences utilisées en combat pourront être améliorées au fur et à mesure de l'aventure. En effet, au fil du temps, on cumule des points d'expérience qui vous font ensuite leveler automatiquement. Chaque niveau vous apporte deux points de compétence à attribuer où vous le souhaitez, et des points servant à débloquer des traits (comme « élève doué » ou « bricolage savant ») améliorant les statistiques de notre personnage. Celui-ci dispose de trois arbres de compétence, liés au combat, à la technomancie et à ses aptitudes de renégat. On pourra donc y améliorer la portée et la puissance des sorts de tecnomant, améliorer les effets des injections ou des attaques... et même développer les capacités d'infiltration de Roy, qui peut se glisser derrière certains ennemis pour les annihiler avant que le combat commence. Cette faculté ne permet jamais d'échapper à un combat, mais simplement de se débarrasser d'un, voire de deux ennemis avant d'affronter les autres. On note qu'il ne sera pas possible d'améliorer au maximum chaque compétence en une seule partie, ce qui peut inciter le joueur à recommencer une nouvelle fois l'aventure, qui dure quand même une bonne quinzaine d'heures. On a donc vraiment l'impression d'en avoir pour nos 20 euros, malgré la redondance qui se dégage de certaines phases de jeu, ou malgré l'aspect cliché de quelques situations et personnages. Mars : War Logs n'est donc certainement pas exempt de défauts, mais tous les éléments, qu'ils soient convaincants ou non, donnent l'impression d'avoir affaire à une réalisation qui aurait pu (avec plus de temps, plus de moyens ?) vraiment faire sensation. On attend donc Spiders de pied ferme pour sa prochaine production, qu'elle soit liée à ce Mars : War Logs ou totalement originale.

Les notes
+ Points positifs
  • Une petite production ambitieuse
  • Des combats exigeants et intéressants
  • Un univers travaillé
  • Artistiquement plutôt chouette
  • Une durée de vie de plus de 15 heures, pour 20 euros
- Points négatifs
  • Des quêtes qui manquent de relief
  • Des situations et des personnages secondaires caricaturaux
  • Les allers-retours incessants dans des environnements ressemblant trop à des couloirs
  • Roy est un peu fade

Mars : War Logs dispose de décors un peu trop répétitifs, d'une trame narrative classique qui peine à décoller et de quelques quêtes lassantes, mais malgré tout, la recette fonctionne et le joueur se prend au jeu. Ses combats classiques, mais qui ne manquent pas de piquant, et son background fouillé y sont sans doute pour quelque chose, et on attend maintenant une potentielle suite de pied ferme.

Profil de Lena
L'avis de Lena
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
07 mai 2013 à 16:42:22
13/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (61)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13/ 20
Mis à jour le 07/05/2013 Voir l'historique
PC Action RPG Focus Spiders
  • Partager cette page :
Mars : War Logs
PC PS3 360
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (6)
  • News (13)
  • Vidéos (10)
  • Images (317)
  • Wiki / ETAJV
  • Wallpapers (1)
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Mars : War Logs sur PC
    -
    PC
  • Aperçu : Mars : War Logs - GC 2012 sur PC
    - 24
    PC
Boutique
  • Mars : War Logs PC
    14.89 € Neuf
    14.99 €
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.