Test Monaco : What's Yours is Mine- PC

PC

Vainqueur d'un Grand Prix lors de l'IGF de 2010 (festival de jeux indépendants), l'étonnant Monaco sort aujourd'hui sur Steam (et le site de Pocket) après avoir été longuement étoffé. Cagoules, hacking et grand banditisme sont à l'honneur dans un titre au concept frais qui vaut le coup d'oeil.

Monaco : What's Yours is Mine

Si vous voyez le Rocher comme un lieu prospère et parfaitement sécurisé, vous avez sans doute raison. On entend plus parler de la Principauté pour ses luxueuses bâtisses et sa fiscalité très "compréhensive" que pour son grand banditisme. Pourtant, c'est ce beau tableau, a priori immaculé, qui sert de cadre au jeu Monaco (au sous-titre What's yours is mine, ce qui en dit long), dans lequel vous, aidé de vos comparses, allez vous enivrer d'une vie faite de crimes, de vol et de plans qui se déroulent plus ou moins sans accrocs, selon votre talent.

"Alors là, c'est Boulon, expert en mécanique"

Test Monaco PC - Screenshot 11Les serrures n'ont pas de secret pour moi.

Car plus que votre capacité à dézinguer du garde et du sbire, ce sont bel et bien vos talents de stratège qui priment lorsque vous planifiez l'attaque d'une banque ou l'extraction d'un ami prisonnier, et ceci que vous jouiez en solo ou en multi coopératif, jusqu'à quatre (en ligne ou en local, même sur un seul écran). Tout d'abord, il est possible de choisir entre différents rôles, chacun ayant une capacité spécifique même s'ils peuvent tous parvenir à leur fin tout seuls. On a le Locksmith qui crochète les serrures plus rapidement, le Lookout capable de détecter les ennemis à distance, le Cleaner qui peut assommer les gardes en arrivant dans leur dos ou encore le Pickpocket qui se balade avec un singe qui ramasse les objets. Bien que ce quatuor permette déjà de belles choses, il faut y ajouter d'autres experts à débloquer comme le Gentleman (qui passe inaperçu si on ne le repère pas trop longtemps) ou le Hacker qui peut pirater des systèmes électroniques via une simple prise électrique. Des corps de métier ma foi fort pratiques lorsqu'on veut se faire discret, ce qui sera votre principal leitmotiv pendant toute la partie.

Choisis ta route

Test Monaco PC - Screenshot 12Les buissons peuvent être salvateurs.

Dans la pratique, vous voilà lancé dans votre mission, en vue de dessus stricte, avec un objectif plus ou moins clair. Vous devez avancer pas-à-pas (le bruit ayant une importance si vous courez) vers votre destination, en évitant tout ce qui pourrait représenter une menace : vigiles caméras, lasers, chiens de garde et même simples citoyens (qui peuvent prévenir les vigiles) devront être soigneusement esquivés par tous les moyens nécessaires. Et c'est justement là que la magie opère : quel que soit le rôle choisi, les possibilités sont multiples et c'est vraiment à vous de tracer votre route. Par exemple, avec un Locksmith, vous pouvez très bien choisir de vous faufiler derrière les gardes à droite, ou ouvrir (plus rapidement qu'une autre classe) la porte à gauche avant que la caméra finisse sa rotation. Ce côté réflexion devient encore plus intéressant quand on se rend compte que d'une partie à l'autre, l'IA des gardes et autres menaces varient selon les trajets, de telle façon qu'il est impossible de prévoir à l'avance ce que vous allez faire. C'est d'autant plus serré que votre champ de vision se restreint à celle de votre personnage. Vous n'avez aucun moyen de savoir ce qu'il y a derrière une porte et vous devrez parfois vous référez au son... ou à l'instinct.

Réflexion est le mot d'ordre

L'aspect fun, c'est qu'on se prend très rapidement au jeu. Il n'est pas rare de s'arrêter, caché dans un buisson, pour réfléchir à la façon la plus sûre de rentrer dans le bâtiment, pourtant juste à côté. La notion de timing est d'ailleurs très souvent primordiale quand il faut calculer si on a le temps de passer pendant la rotation d'une caméra ou le passage éventuel d'un garde. C'est aussi le cas lors des opérations de piratage : vous pouvez envoyer un virus qui désactivera un à un chaque appareil électronique (alarme sur une porte, caméra, etc.) lorsque vous vous en approchez. Problème, non seulement le virus ne se déplace pas de façon instantanée d'un point à un autre, mais de plus, cette opération de piratage ne dure que quelques secondes. Vous avez plutôt intérêt à être sûr de votre chemin. Parfois, il est aussi possible de carrément couper le courant. Mais il faut alors prendre en compte que le garde le plus proche se déplacera alors pour le remettre, ce qui peut modifier vos plans.

Quid de l'intelligence artificielle ?

Test Monaco PC - Screenshot 13L'IA est parfois un peu monotâche.

Dans certains cas, la solution la plus simple est encore de passer en plein milieu des gardes, ce qui est possible grâce à l'art du déguisement. Toutefois, même si vous trouvez la tenue appropriée, celle-ci ne sera vraiment efficace qu'un court laps de temps : si vous restez trop longtemps devant quelqu'un, il finira par vous repérer. On peut d'ailleurs en profiter pour parler de l'IA des ennemis, qu'il faut remettre dans son contexte : il est rare que les gardes vous suivent à la trace quand vous vous échappez (exception faite des chiens bien sûr). En fait, ils ont tendance à vous perdre si vous contournez un ou deux murs et à ne pas trop vous chercher. Compte tenu de l'aspect plus réflexion qu'action du titre, cela est moins grave que ça en a l'air, mais on aurait aimé qu'ils soient un peu plus tenaces par moments. Accessoirement, sachez que vous faire repérer n'est pas synonyme de game over. Dans certaines missions, il vous est même possible de vous défendre avec un bon vieux fusil à pompe par exemple. Cela dit, les munitions sont extrêmement rares et l'approche bourrine est rarement recommandée. Vous pouvez aussi trouver sur place des grenades smoke, des IEM ou encore des arbalètes à carreaux anesthésiants, armes soumises à un nombre d'utilisations très restreint.

Des icônes, des icônes et encore des icônes.

Test Monaco PC - Screenshot 14Un certain manque de lisibilité...

Monaco possède donc des qualités indéniables qui en font un titre très plaisant en plus d'être fichtrement rafraîchissant. Toutefois, il ne faudrait pas oublier un défaut qui pourra paraître rédhibitoire pour certains, même s'il est possible de s'y habituer : la lisibilité. En effet, avec cette vue du dessus en 2D, il est parfois difficile de repérer chaque personnage et chaque menace, surtout quand tout est représenté par des icônes. Il en va de même pour la gestion de la hauteur. La caisse qui est devant vous vous couvre-t-elle entièrement ou ne fait-elle que 70 centimètres de hauteur ? Si votre champ de vision vous aide de temps en temps à vous en sortir, il est parfois trop tard. Et quand on sait que ces problèmes surviennent déjà en solo, imaginez à quatre ! Confondre les potes et les ennemis est chose courante et on se met parfois à pester contre ce qui semble finalement être un coup du sort. Pourtant, il serait bête de passer à côté des nombreux avantages des parties à plusieurs, non seulement car elles multiplient les possibilités, mais aussi parce qu'il est bien plus facile de ramasser l'argent au sol à deux, trois ou quatre qu'en solo. C'est d'autant plus important que les sous amassés permettent de de bénéficier de munitions, mais aussi d'avoir un bien meilleur classement dans le leaderboard en ligne, qui relève l'intérêt du titre sur le long terme. Accessoirement, c'est aussi en ramassant toutes les pièces des missions qu'on en débloque des spéciales.

Envie de se faire un petit heist game ?

Test Monaco PC - Screenshot 15Monaco, qu'il fait bon y vivre...

Si nous avons jusque-là abordé le jeu du point de vue du gameplay, précisons tout de même que Monaco réussit le tour de force d'installer un univers, malgré une réalisation particulièrement minimaliste. Outre les quelques détails pendant les missions (voix à la radio / télé, annonces au micro, le tout en français contrairement aux textes), chaque mission commence par un briefing pendant lequel les personnages discutent (hormis le silencieux Cleaner) des enjeux en cours, liant ainsi l'aventure par un scénario. Les musiques qui oscillent entre le lounge et le style classique des heist movies finissent de parfaire le tableau. Cependant, les voix des gardes, réalisés par des fans du jeu en français, oscillent régulièrement entre le ridicule et le kitsch. A vous de voir si cet élément s'avère gênant ou non. Quoi qu'il en soit, pour 13,99 €, Monaco s'avère être une petite réussite qui bénéficie d'une durée de vie étendue si vous aimez le scoring ou les parties entre potes.

Si rien ne s'affiche après plusieurs secondes d'attente :

Les notes

Monaco nous plonge avec merveille dans le monde des heist movies. Malgré une réalisation volontairement minimaliste, on y retrouve un univers réussi, pas mal aidé par les musiques et les bruitages. Mais c'est l'aspect "élaboration de plan" et réflexion qui l'emporte largement tant on a l'impression d'être libre de régler chaque problème à sa façon, des possibilités multipliées par les différents rôles et la possibilité de jouer à quatre en ligne ou en local. Bref, un titre qu'on vous conseille sans hésiter.

Les plus

  • Un univers "heist movies" impeccable
  • La réalisation minimaliste mais plutôt efficace
  • Le choix des rôles
  • Les multiples possibilités pour parvenir à ses fins
  • L'aspect réflexion très prononcé
  • La coop à quatre (y compris sur un seul écran)
  • L'aspect scoring
  • Les musiques

Les moins

  • La lisibilité, un vrai problème
  • L'IA des gardes
  • Les voix, même si le côté kitsch plaira à certains

Retour haut de page

Infos jeu

  • Développeur : Pocketwatch Games
  • Type : Réflexion / Action
  • Support : Disponible uniquement en ligne
  • Multijoueurs : Jusqu'à quatre en ligne ou hors ligne (y compris sur le même écran)
  • Sortie France : 24 avril 2013
  • Version : Textes en anglais, voix en français.
  • Classification : Déconseillé aux - de 12 ans
  • Web : Site web officiel
  • Existe aussi sur :
    Monaco : What's Yours is Mine - Xbox 360 Monaco : What's Yours is Mine - Mac