Menu
Planet Of Death
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Planet of Death
PC
Planet Of Death
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de tomblur
L'avis de tomblur
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 janvier 2012 à 17:09:37
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (19)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.2/20
Partager sur :

POD. Derrière ce nom mystérieux se cache l’acronyme de Planet of Death, que l’on retiendra surtout comme un jeu démentiel aux multiples qualités. Nous sommes en 1997 et Ubisoft marque durablement les esprits avec un jeu de course futuriste aux allures post-apocalyptiques.

Planet of Death

POD est loin d'être un jeu de voitures comme les autres. Pour commencer, il possède un background, certes assez simple, mais un scénario dans un jeu de bagnoles c'est assez rare pour être signalé, et en plus quel pitch mes amis ! Tout commence sur la planète Io, un nouvel eldorado récemment exploité par l'Homme, où les nouveaux arrivants s'assurent fortune et prospérité. C'était sans compter un accident survenu dans une mine, qui libère un virus rapidement appelé Pod par la population. Sorte de matière visqueuse ravageant tout sur son passage, il détruit les installations et les équipements créés par les humains, et se répand sur toute la planète. Obligée de fuir, toute la population part en vaisseaux se réfugier vers d'autres horizons. Toute ? Non ! Une petite poignée d'habitants ne peut quitter la planète car le nombre de places est limité. Seul un unique vaisseau monoplace reste à disposition. De fait, afin d'échapper à une mort certaine, des courses sont organisées avec les moyens du bord pour que le gagnant puisse profiter de cet ultime salut. La lutte pour la survie commence.

Planet of Death
Ces formes asymétriques dans les décors rappellent la période expressionniste du cinéma.
Cette approche pessimiste de l'univers est très importante car elle va orienter toute la réalisation visuelle du soft. En effet, les courses se déroulent sur des pistes préparées à l'arrache, avec des véhicules tout aussi improbables. Ainsi, à l'aide de tracteurs, foreuses et voitures citadines modifiées, on traverse des villes désertes, des chantiers abandonnés, des paysages en ruines et autres mines dévastées. Tous ces lieux sont désespérément vides, rongés par la rouille et la corrosion, et placés sous un ciel couleur rouge sang de bien mauvais augure. L'ambiance dégagée est tout simplement excellente (le vice étant poussé jusque dans les menus qui sont également déglingués), toutes les régions sont oppressantes et influent directement sur le level design du titre. Ainsi, les courses ne sont pas linéaires et présentent plusieurs embranchements possibles. Par exemple, cela peut être un choix entre deux tunnels, mais méfiance : les culs-de-sac sont légion. De plus, certains ponts détruits vous demanderont d'effectuer des sauts afin de pouvoir continuer votre route. Ces passages, pas toujours évidents, demandent un apprentissage afin de bien connaître les circuits, avant de pouvoir vous lancer dans les championnats.

Planet of Death
L'univers du jeu est vraiment très sombre.
Les championnats, parlons-en. Vous pouvez soit vous lancer dans un classique, très long (POD possède en tout 16 circuits avec de nombreux tours, qu'il faut parcourir d'une traite en championnat), soit vous choisissez de créer votre propre tournoi avec les pistes que vous préférez, ainsi que l'ordre dans lequel vous souhaitez les parcourir. Le championnat de base est éprouvant, car le titre est loin d'être évident. Il possède 3 modes de difficultés (sachant qu'en Hard les adversaires se montrent assez agressifs), avec 3 sortes de dégâts paramétrables. En effet, vous pouvez choisir de ne prendre aucun dommage, de subir des dégâts globaux ou bien des détériorations localisées. Il vous faudra alors passer dans un stand (situé dans les routes parallèles nommées plus haut) qui réparera votre voiture, à défaut de terminer le niveau dernier avec une épave. Rajoutez à cela un mode Time Attack et un multijoueur, et vous obtenez une durée de vie plutôt conséquente. D'autant plus vrai que vous pouvez acheter jusqu'à 16 nouveaux circuits et 8 nouvelles voitures sur le site d'Ubisoft.

Planet of Death
Le design général est très travaillé.
Niveau interface, on peut afficher le temps, les dégâts de la voiture, le compteur de vitesse, bref rien d'incroyable. Précisons tout de même qu'il faut taper un code afin de disposer d'un rétroviseur, et qu'il n'y a aucune mini-map à l'écran. Pas vraiment un défaut, mais ça surprend un peu au début. On dispose également au choix, d'une vue de dos ou de la traditionnelle vue intérieure en rase-mottes. Enfin, les voitures, hormis leur design, possèdent bien évidemment des caractéristiques différentes qui changeront votre conduite. Cependant, rien ne vous empêche d'aller modifier les paramètres de chaque voiture pour créer le bolide de vos rêves. Ainsi, les réglages se font à la manière de points à répartir, semblables aux compétences des RPG, répartis sur 5 critères : l'accélération, la vitesse, les freins, le braquage et l'adhérence. Selon les circuits, il est préférable de changer ces paramètres afin d'avoir une voiture optimale. Néanmoins, il vous faudra plusieurs essais avant d'arriver à un résultat proche de la perfection. Le pilotage est de toute façon simple à prendre en main, seules les collisions avec les voitures pouvant surprendre puisque la hitbox des voitures est légèrement plus grande que ce qu'on voit à l'écran. Bref, POD n'est pas fondamentalement novateur au niveau du gameplay, mais sa réalisation exceptionnelle en fait un titre très plaisant à jouer, son univers singulier le rendant très immersif.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    POD n’est pas exempt de défauts, mais artistiquement parlant c’est tellement riche et fouillé que l’on est totalement pris dans l’univers du jeu, présenté par une cinématique bien fichue.

  • Jouabilité 16 /20

    Les commandes répondent bien, vous pouvez d’ailleurs jouer à la manette ou au volant si ça vous chante. Bien qu’assez simpliste, le jeu dispose d’une bonne sensation de vitesse et les différents styles de conduite des véhicules sont bien rendus.

  • Durée de vie 15 /20

    16 circuits sont présents, plusieurs modes de jeu (bien qu’assez classiques), une difficulté palpable ainsi que la possibilité de jouer à plusieurs en font un jeu relativement long à parcourir. De plus, la version Gold du jeu présente tous les circuits et voitures supplémentaires disponibles normalement en téléchargements payants, ce qui devrait vous occuper de nombreuses nuits.

  • Bande son 11 /20

    Le jeu ne possède que 2 musiques, une pour l’écran titre, et une autre pour toutes les courses. Pas mauvaises en soi, elles sont vraiment trop peu nombreuses. Les bruitages sont corrects mais ne varient pas tellement en fonction du véhicule choisi.

  • Scénario 13 /20

    L’histoire n’est vraiment qu’un prétexte, mais elle nous plonge véritablement dans l'ambiance atypique du titre.

POD est un grand jeu de course qui, sans rejeter les bases de ses aînés, a pris le meilleur pour en faire un soft magistral. Le tout est servi par un propos et une atmosphère vraiment hors du commun, et en particulier pour un jeu de voitures.

Profil de tomblur
L'avis de tomblur
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 janvier 2012 à 17:09:37
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (19)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.2/20
Mis à jour le 02/01/2012
PC Course Ubisoft
Dernières Preview
PreviewArise : A Simple Story, mélancolie et retour dans le temps pour un jeu poétique 11 nov., 11:11
PreviewShenmue 3 : Le successeur attendu d'une saga culte ? 04 nov., 14:30
PreviewOne Punch Man A Hero Nobody Knows : Jeu de combat opportuniste ou adaptation fidèle ? 03 nov., 18:06
Les jeux attendus
1
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019
2
The Last of Us Part II
29 mai 2020
3
Star Wars Jedi : Fallen Order
15 nov. 2019