Menu
Wild Blood
  • Tout support
  • iOS
  • Android
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Wild Blood
iOS
Wild Blood
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Lespol
L'avis de Lespol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
06 septembre 2012 à 15:43:11
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.7/20
Partager sur :

Titre ambitieux s'il en est, Wild Blood n'est ni plus ni moins que le premier triple A de Gameloft utilisant le fameux Unreal Engine. Des bons graphismes ne font cependant pas nécessairement des bons jeux sur smartphones et ce beat'em all à la sauce arthurienne devra proposer autre chose pour convaincre. Est-ce le cas ?

Wild Blood

Comme cela a été dit en introduction, Wild Blood se déroule dans un univers médiéval fantastique inspiré par la légende du Roi Arthur. Ce dernier y est d'ailleurs dépeint comme le méchant de l'histoire en ayant incité la fée Morgane à ouvrir un portail démoniaque, et ce dans le but de punir Guenièvre et Lancelot pour leur liaison adultère. Il incombe alors au joueur (qui incarne Lancelot) de sauver la reine, de rétablir la paix sur Avalon et de renvoyer les démons dans leur dimension. Pour cela il faudra explorer une dizaine de niveaux tous plus beaux les uns que les autres mis en valeur par des graphismes à couper le souffle et une réalisation artistique de qualité. On passe ainsi avec plaisir d'un village médiéval à des jardins suspendus sans jamais être déçu. Notons que quelques ralentissements plus ou moins gênants se font sentir sur iPhone 4, mais pas de quoi perturber le déroulement de l'action.

Wild Blood
Graphiquement, Wild Blood fait forte impression.
Au niveau du gameplay, Wild Blood se présente comme un beat'em all classique et pas spécialement profond dans lequel le but est de bourriner sans cesse le bouton d'attaque. Il est ainsi quasiment impossible de se diriger au cœur de la mêlée et il faut s'en remettre au ciblage automatique pour virevolter d'ennemi en ennemi. Le stick virtuel n'est pas forcément mis en cause ici, dans la mesure où celui-ci est assez précis et réactif, mais c'est plutôt la rigidité du personnage et la pauvreté du système de combats qui posent problème. En effet, les combos sont peu nombreux et se limitent souvent à appuyer sans cesse sur la même touche. Notons tout de même que trois armes différentes sont au programme (épée, hache et arc) chacune disposant de trois pouvoirs différents (feu, glace et foudre). Cela augmentera alors le nombre de boutons à violenter en sachant que leur petite taille combinée à leur proximité sera source de nombreuses erreurs. Ajoutez alors à cela une caméra calamiteuse, cherchant notamment à cibler automatiquement lorsqu'on souhaite fuir, et vous tenez là de quoi vous arracher quelques cheveux. Dans le même registre, sachez que de temps à autre, vous aurez droit à des scènes de tir à la première personne dans lesquelles il s'agira de viser des ennemis mobiles à l'aide d'une baliste. Ces phases sont l'exemple même de ce qu'il ne faut pas faire sur smartphones et s'avèrent extrêmement irritantes. Le stick contrôlant l'engin est en effet bien trop sensible, ce qui, couplé à un système d'enrayement dont on peine à voir l'intérêt et à un recul particulièrement gênant, donne simplement envie de lancer son téléphone par la fenêtre. Le pire est que ces phases reviennent régulièrement et qu'un boss de niveau leur est dédié.

Wild Blood
Les phases à la première personne sont catastrophiques.
Un système de progression assez poussé est de la partie puisqu'il est par exemple possible d'améliorer la santé, la quantité de mana (utile pour les pouvoirs) ou la vitesse de son personnage, mais également les dégâts et les pouvoirs spéciaux de chaque arme indépendamment. Attention toutefois, il ne faudra négliger aucun aspect, sans quoi vous pourriez avoir une surprise pour le moins désagréable en arrivant devant un boss. Dans notre cas, cela s'est traduit par un combat d'une demi-heure avec un arc niveau 0 n'infligeant qu'une quantité de dégâts minime à un ennemi inaccessible au corps-à-corps. Dans tous les cas, la quantité d'argent gagnée in-game sera trop faible pour suivre la courbe de difficulté imposée et deux solutions s'offrent alors au joueur : faire du leveling en rejouant en boucle les premiers niveaux ou bien passer à la caisse. Des achats intégrés allant jusqu'à 80 € sont en effet de la partie, ce qui est désormais classique, mais toujours ennuyeux venant d'un titre déjà vendu 5,49 €. Fort heureusement, Gameloft a eu la bonne idée de fixer les statistiques en mode multijoueur. Ainsi, vous aurez la possibilité de vous mesurer équitablement à vos amis en ligne ou en local grâce aux modes Capture de Drapeau et Team Deathmatch. Seules deux maps sont au programme, mais l'idée reste louable. Bref, tout n'est pas à jeter et malgré ses défauts évidents, Wild Blood n'est pas un si mauvais jeu que cela. On en attendait simplement davantage.

Test réalisé avec un iPhone 4.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Sans doute un des plus beaux jeux sur smartphones, Wild Blood affiche des environnements à la fois très détaillés, particulièrement inspirés et variés. Quelques ralentissements ternissent le tableau sur iPhone 4, mais l'ensemble n'en reste pas moins excellent.

  • Jouabilité 9 /20

    Malheureusement, Wild Blood est extrêmement pauvre au niveau du gameplay et se résume dans la plupart des cas à appuyer sans cesse sur le même bouton. Ajoutez à cela une caméra catastrophique, des scènes de tir à la première personne exaspérantes et une difficulté conditionnée pour pousser à l'achat et vous tenez là de quoi faire une bonne crise de nerfs.

  • Durée de vie 15 /20

    Gameloft promet une durée de vie d'environ 10 heures, ce qui est parfaitement acceptable pour un jeu vendu 5,49 €. Le mode multijoueur au programme, bien qu'un peu pauvre, devrait en outre prolonger quelque peu l'expérience.

  • Bande son 14 /20

    Les différentes compositions sont sympathiques mais certainement pas inoubliables. Notons que les doublages ne sont disponibles qu'en anglais.

  • Scénario 11 /20

    Le pitch de base n'est pas forcément inintéressant mais passe malheureusement au second plan très rapidement. En effet, les objectifs de mission sont très limités et se résument systématiquement à aller chercher un objet ou une personne avant de tomber sur un boss très très méchant.

Wild Blood souffre malheureusement des mêmes maux que bon nombre de jeux dits gamers sur smartphones, en proposant notamment une jouabilité limitée et irritante. Certes les graphismes sont excellents, la durée de vie correcte et l'expérience pas désagréable, mais cela paraît trop peu pour conseiller franchement un investissement.

Profil de Lespol
L'avis de Lespol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
06 septembre 2012 à 15:43:11
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.7/20
Mis à jour le 06/09/2012
iOS Beat'em All Gameloft
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Planet Zoo : Entre Planet Coaster et Zoo Tycoon
    PC
  • Preview : Monster Sanctuary : Un pokémon-like en 2D classique, mais déjà plaisant
    PC - SWITCH
  • Preview : No Straight Roads : Le jeu d’action-aventure qui bat la mesure
    PC - PS4
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Star Wars Jedi : Fallen Order
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce