Test Bushido Blade- PlayStation

PlayStation

En 1997, Squaresoft (aujourd'hui Square Enix) édite un véritable OVNI dans le domaine du jeu de combat sur consoles : Bushido Blade, un jeu au concept original - même encore aujourd'hui - et qui a connu deux épisodes, dont seul le premier épisode est sorti en Europe. Ici pas de barre d'énergie ou de super furies, mais des combats plus réalistes au sabre. Aujourd'hui encore, cette courte série n'a toujours pas de réel équivalent. Retour sur un jeu surprenant pour son époque.

Bushido Blade

L'histoire de Bushido Blade se déroule de nos jours, bien que les personnages, les thèmes et les armes semblent tout droit sortis du Japon féodal. Une société d'assassins connue sous le nom de Kage réside au sein du dojo du Meikyokan, dans les régions montagneuses du sud du Japon, où les secrets du style de combat Narukagami Shinto sont enseignés. Chaque membre du Kage jure fidélité et confidentialité, et si l'un d'eux venait à fuir le dojo, il serait exécuté. Mais un jour, l'un des membres du Kage prend la fuite, et ses anciens camarades sont envoyés à ses trousses pour le punir. Ils rattrapent alors le fugitif (un personnage choisi par le joueur) dans les ruines du château du Yin et du Yang, où de terribles batailles vont se dérouler.

Test Bushido Blade PlayStation - Screenshot 1Les combats se déroulent exclusivement à l'arme blanche.

Le joueur a le droit de choisir entre 6 personnages de base, parmi 4 personnages masculins et 2 féminins, des personnages sympathiques, intéressants et ayant chacun une histoire et des personnalités bien à eux... 6 personnages, c'est peu, se plaindront certains. Mais après avoir déterminé son élu, il faut aussi choisir son arme, et là, plusieurs possibilités s'offrent également. En effet, le style de combat change en fonction de l'arme que le joueur aura sélectionnée parmi huit : katana, épée longue, nodachi, etc. Chacune affiche ses propres techniques et ses caractéristiques telles que le poids, la portée... Certaines rendent le joueur plus puissant mais plus lent, d'autres le rendent plus rapide mais lui confèrent une portée moindre. Aussi, chaque personnage a des affinités différentes avec les armes. Par exemple, Utsusemi peut utiliser avec le katana des techniques inaccessibles à d'autres. A l'inverse, d'autres personnages se débrouilleront mieux avec la Broadsword (comme Kannuki) ou le sabre (comme Red Shadow). C'est au joueur de découvrir quelles sont les armes allant le mieux avec tel ou tel combattant.

Test Bushido Blade PlayStation - Screenshot 2Voilà le casting.

Une fois le combat commencé, aucune barre d'énergie, et c'est là que nous touchons au cœur du gameplay : Bushido Blade n'est pas un jeu de "baston" avec des coups spéciaux ou hit combos, mais bel et bien une simulation de combat à l'arme blanche. On peut tuer l'adversaire en un coup en portant un coup d'épée bien senti dans son ventre ou à la tête. Si un personnage est touché au bras, il sera blessé et ne pourra tenir son arme que d'une main, ce qui le ralentira grandement s'il possède une arme lourde. S'il est blessé aux jambes, il devra combattre accroupi. Si les lames des deux combattants s'entrechoquent, le joueur devra marteler une des touches d'attaque pour prendre le dessus. La survie ici est donc plus tactique que dans les jeux de combat habituels. Sachant qu'on peut se faire tuer en un coup, il faudra donc apprendre à parer au bon moment et à frapper l'adversaire là où ça fait mal.

Test Bushido Blade PlayStation - Screenshot 3Les duels sont techniques mais jouissifs.

Le joueur peut attaquer à partir de trois postures : haute, moyenne, basse. Il y a également trois types d'attaques : coups vers la tête, coups vers la taille et attaques basses. Les personnages peuvent aussi utiliser des éléments des décors entièrement en 3D qu'ils parcourent. Ils peuvent ainsi monter ou sauter sur des plans plus élevés, lancer du sable, de la boue ou même de la neige au visage de leurs adversaires pour les déstabiliser et les attaquer au moment où ils s'y attendent le moins. Une autre règle s'invite dans le mode Story : pour voir la fin du jeu, il faudra obéir au code du Bushido, c'est-à-dire que le joueur n'a pas le droit de frapper l'adversaire quand celui-ci parle au début du combat. De plus, il ne doit en aucun cas le frapper par derrière !

Le système de jeu semble donc complexe, mais une fois rentré dans le bain, le joueur pourra s'amuser rapidement. Le gameplay est correct, les coups sortent aussi bien que les déplacements manquent parfois de fluidité. Les personnages sont en effet un peu "lourds", mais c'était le cas de nombreux jeux de combat à l'époque, qui n'avaient pas la fluidité qu'on connait aujourd'hui. Il est toutefois dommage de voir des erreurs de collisions, comme lorsque vous êtes près d'un mur et que votre lame ne peut atteindre l'adversaire.

Test Bushido Blade PlayStation - Screenshot 4Un coup bien placé assure la victoire.

Au niveau graphique, le visuel n'est pas horrible mais l'aspect global est un peu inégal. Les personnages sont correctement modélisés dans les combats mais les cinématiques ont mal vieilli (un cran en-dessous de celles de Tekken 2, sorti un an auparavant). Certains effets visuels sont étranges, le sang ressemble plus à des confettis rouges qu'à de l'hémoglobine! Les décors sont corrects sans être transcendants et l'apparence des personnages est elle assez inégale aussi. Dans les modes Story et Slash, Kannuki porte par exemple une armure bleue assez kitsch, et le look de Tatsumi fait plus penser à un adolescent pratiquant le roller qu'à un samouraï. Dans les autres modes de jeu, les personnages portent tous des kimonos plus traditionnels.

Test Bushido Blade PlayStation - Screenshot 5Le choix de l'arme est primordial.

Parlons-en d'ailleurs, de ces modes de jeu. On a droit à un mode Story très sympathique où le joueur peut se balader et combattre librement dans les ruines enneigées du château du Yin et du Yang. Des cut-scenes entre les combats expliquent les enjeux de l'histoire, les motivations des personnages et les relations entre eux. Il y a deux fins pour chaque personnage, la première s'obtenant en obéissant au code du Bushido, et la deuxième en remplissant certaines conditions, notamment le fait de ne pas se faire toucher une seule fois, ce qui donne un challenge non négligeable ! Il y a aussi un Mode Versus assez classique qui permettra des parties sympathiques entre amis, un mode Entraînement, un mode POV (Point-of-View) assez amusant, qui consiste en des combats en vue à la première personne... mais le grand défi du jeu est le Slash Mode, où le joueur devra se battre au katana contre une série de 100 ennemis (!), un challenge corsé, une sorte de Survival mode version hard pour les joueurs les plus chevronnés ! C'est à travers ce mode qu'on débloque le seul personnage caché jouable du jeu. Enfin, Il est possible de revisionner les cinématiques de fin dans le Movie mode et de changer certains paramètres dans le mode Options, pour mettre le jeu en mode facile ou difficile, pour couper les musiques ou non... A ce propos, les musiques (inexistantes dans le mode Story toutefois) sont très réussies et collent bien à l'atmosphère "Japon féodal" du titre. Pour rester dans le domaine de l'aspect sonore du jeu, les voix japonaises collent aussi très bien aux personnages et leur apportent du charisme.

Test Bushido Blade PlayStation - Screenshot 6La route est longue en mode slash.

En conclusion, Bushido Blade est une expérience unique à tester au moins une fois dans sa vie de gamer. Même s'il est vrai que ses graphismes ont assez vieilli et que le gameplay n'est pas un monstre de vitesse - les amateurs de jeux de baston violents et survoltés seront déroutés - le jeu apporte toutefois un challenge très atypique, et propose une alternative qu'on ne voit que peu de fois dans les jeux vidéo. Si vous voulez vous essayer à un jeu différent, avec une aura et une personnalité particulière, voici un bon candidat ! A noter que Bushido Blade connaîtra une suite en 1998, hélas non distribuée en Europe, et que l'équipe de développement s'occupera aussi de Kengo sur PS2.

Xavio_Naghavi (contributeur de jeuxvideo.com), le 02 mars 2012

Les notes

  • Graphismes 13/20

    Bushido Blade date certes de 1997, mais même à cette époque ses cinématiques n'étaient pas très belles, sans être horribles toutefois. L'aspect graphique général du jeu pourra rebuter ceux qui ne jurent que par les graphismes HD, mais l'ensemble reste correct.

  • Jouabilité 15/20

    Il faut un temps d'adaptation pour comprendre le gameplay et s'y habituer. Mais une fois rentré dans le bain, le joueur pourra s'amuser sans problème. Même si les personnages sont un peu lents, les mouvements et les coups répondent bien dans l'ensemble.

  • Durée de vie 15/20

    Malgré le faible nombre de personnages, Bushido Blade propose un challenge véritable, ne serait-ce que pour les fins différentes à débloquer ou pour le mode slash dans lequel il faut vaincre 100 ennemis. On regrettera le peu de récompenses données au joueur pour ses efforts (1 personnage caché seulement), mais le titre a une bonne replay value et le mode VS promet des parties amusantes entre amis.

  • Bande son 16/20

    Des thèmes du Japon féodal mélodiques et correspondant bien à l'ensemble, que ce soit dans les niveaux ou les scènes cinématiques. Les bruitages des lames s'entrechoquant où fendant la chair sont corrects, et le doublage japonais des personnages est parfait et les rend charismatiques. L'immersion est aussi favorisée par le bruit du vent ou des chutes d'eau.

  • Scénario 16/20

    Un scénario simple mais efficace digne des meilleurs films de sabre japonais. De plus, chaque personnage a un rôle bien précis dans l'histoire et leurs parcours personnels respectifs apportent chacun une pièce à l'édifice. Cela dit, les joueurs ne comprenant pas l'anglais (les sous-titres étant dans cette langue) ne saisiront peut-être pas tous les détails du scénario.

  • Note Générale16/20

    Bushido Blade fait partie de ces expériences uniques du jeu vidéo, que le grand public oublie hélas trop souvent. Proposant un bon challenge, une ambiance digne des meilleurs films de samouraï et un gameplay novateur même encore aujourd'hui, ce titre certes non dénué d'imperfections mais agréable à jouer a su marquer tous ceux qui s'y sont essayés.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 15/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Squaresoft
  • Développeur : Light Weight
  • Type : Combat
  • Multijoueurs : 2 joueurs
  • Sortie France : Février 1998
    (30 septembre 1997 aux Etats-Unis - 14 mars 1997 au Japon)
  • Classification : Déconseillé aux - de 16 ans