Menu
Unstoppable Gorg
  • Tout support
  • PC
  • 360
  • iOS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Unstoppable Gorg
PC
Unstoppable Gorg
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
03 février 2012 à 17:38:01
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (16)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.9/20
Tous les prix
Prix Support
8.95€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Il est bien difficile d'innover dans un genre aussi codifié et saturé que le tower defense. Pourtant, le studio Futuremark nous fournit avec Unstoppable Gorg la preuve qu'un zeste d'originalité et un soupçon de délire peuvent aider à sortir du lot.

Unstoppable Gorg

La science-fiction est un domaine que Futuremark, le spécialiste du benchmark, a déjà exploré dans son premier titre Shattered Horizon. Sauf que cette fois, c'est à la SF américaine des années 50 que le studio rend hommage. Marquée par les débuts de la guerre froide et les craintes de potentielles invasions, l'époque a engendré une abondante littérature basée sur le phénomène ovni, parfois retranscrite à l'écran par des films aux effets spéciaux balbutiants, comme le fameux Earth vs. the Flying Saucers (Les Soucoupes Volantes Attaquent), qui provoqua une peur panique à sa sortie. Ce thème sert ici de prétexte à un scénario et une imagerie délicieusement rétro. L'histoire, dont on vous épargnera les détails, raconte l'invasion de la galaxie par une race extraterrestre, les Gorg. Elle s'appuie sur de nombreuses séquences vidéo en noir & blanc, avec au programme : images d'archives, soucoupes volantes en carton et aliens tout droit sortis du Mars Attacks de Tim Burton. Un vrai régal ! On sent que les designers ont pris un vrai plaisir, et il est communicatif.

Unstoppable Gorg
Les cut-scenes sont un véritable régal pour les amateurs des films de SF des années 50.
Le jeu, qui se déroule entièrement dans l'espace, prend la forme d'un tower defense consistant à protéger la Terre (ou une autre planète, ou une station spatiale) des vagues d'envahisseurs d'aliens qui déferlent sur elle avec l'intention de la détruire. Pour cela, vous avez la possibilité de placer, sur différentes orbites, non seulement des satellites de défense (mitrailleuses, canons, missiles...) mais aussi des satellites producteurs d'énergie - celle-là même qui vous sert à acheter vos constructions - ou encore des satellites scientifiques permettant d'obtenir des points d'upgrade. Les extraterrestres empruntent des chemins prédéfinis qui ne vous sont révélés qu'au fur et à mesure de la mission. Ils sont de types variés (rapides, puissants ou résistants) et solliciteront donc toute l'étendue des options de votre arsenal, que vous débloquerez tout au long de votre progression à travers les 21 niveaux du jeu. Ces derniers se déroulent toujours selon le même schéma : très classique, ils manquent sans doute de ce zeste de délire qui pimente les cut-scenes. Le jeu souffre notamment d'une certaine sobriété visuelle, qui offre en contrepartie une lisibilité optimale. Mais... Attendez, ce n'est pas tout !

Unstoppable Gorg
Le système d'orbites est ingénieux, mais plus il y en a, plus ça se complique !
Unstoppable Gorg bénéficie en effet d'une idée originale qui fait tout son intérêt. Dans les tower defense traditionnels, une fois vos défenses positionnées, vous ne pouvez généralement plus y toucher. Ce n'est pas le cas dans le titre de Futuremark, qui vous permet de déplacer les satellites le long de leur orbite pour faire face aux différentes menaces. Chaque orbite possédant plusieurs slots, leur rotation implique généralement de déshabiller Paul pour habiller Jacques. Et c'est en cela que le jeu devient tendu : il vous faut bouger constamment vos défenses pour les réadapter, tout en plaçant, en upgradant et en réparant vos satellites et en gardant un oeil sur le niveau d'énergie de la planète. Ca n'a rien de simple, notamment quand vos défenses sont réparties sur 3, 4 ou 5 orbites différentes. Unstoppable Gorg fait donc autant appel à vos réflexes qu'à vos capacités de tacticien, et ce dès la phase de préparation de la mission. Comme dans Orcs Must Die!, elle vous impose de choisir un certain nombre de satellites parmi ceux débloqués, ainsi que le niveau d'upgrade de chacun. Sauf qu'ici, une mission ne pourra être retentée en utilisant les options débloquées ultérieurement.

Unstoppable Gorg
La dimension tactique du jeu commence dès la phase de préparation de la mission.
Outre de posséder un gros potentiel tactique, le jeu offre donc un challenge assez relevé : s'il est possible de boucler les missions sans s'arracher trop les cheveux, obtenir les cinq médailles liées à chacune d'elles (ce qui implique de réaliser un véritable "perfect") est une autre paire de manches. Pour preuve, l'auteur de ces lignes en a bavé dès le deuxième niveau de difficulté (Moderate) là où le jeu en propose quatre ! Si ce défi ne devait pas vous suffire, Unstoppable Gorg propose deux options de jeu supplémentaires. "Challenges", dont les niveaux sont débloqués en parallèle de ceux du mode Story, vous propose de revisiter ces derniers avec des contraintes qui leur procurent un sel nouveau. Energie ou défenses limitées, satellites fragiles, orbites en rotation perpétuelle... Vous allez en baver, même si l'objectif n'est ici "que" de résister (pas de médailles à la clé, et heureusement, serait-on tenté de dire !). "Arcade" vous invite quant à lui à résister le plus longtemps possible à des vagues d'ennemis illimitées en utilisant ce que vous avez pu débloquer dans le mode Story. Bref, le contenu proposé vous en donnera amplement pour votre argent (à savoir une dizaine d'euros).

Unstoppable Gorg
Tourné vers le scoring, le mode Arcade vous oppose à des vagues illimitées d'ennemis.
Pour autant, l'ensemble n'est pas parfait et souffre de quelques défauts préjudiciables. En dépit de l'acquisition progressive de nouvelles options de défense, le gameplay s'avère tout de même assez répétitif, surtout si vous visez les médailles, auquel cas vous devez multiplier les essais. A ce sujet, on regrette que la difficulté ne soit pas vraiment progressive, certaines missions précoces pouvant se révéler plus hardcore que des niveaux ultérieurs. Unstoppable Gorg souffre en outre de quelques soucis de jouabilité : en tentant de faire tourner une orbite dans la précipitation, on ouvre parfois par accident le menu radial (servant à upgrader, vendre ou réparer le satellite) - une bête perte de temps. Sans doute motivée par le portage du jeu sur iPad, l'utilisation du simple clic gauche empêche aussi la visualisation rapide et intuitive du rayon d'action des satellites. Mais le plus gros défaut du titre de Futuremark reste sa bande-son : l'unique thème musical qui se fait entendre ne se compose que d'un simple accord répété à l'envi, jusqu'à un refrain salvateur qui ne dure hélas pas bien longtemps. Franchement, la musique finit par donner bien plus mal à la tête que le challenge proposé par le jeu.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Le contraste entre les scènes cinématiques, artistiquement très inspirées, et les séquences de jeu, d'une grande sobriété visuelle, est frappant. Ceci étant, il faut admettre que davantage de détails et d'effets graphiques auraient sans doute égratigné la lisibilité quasi optimale de l'action.

  • Jouabilité 14 /20

    Il est clair que sans son ingénieux système d'orbites, Unstoppable Gorg aurait eu du mal à se distinguer de la masse des tower defense. L'utilisation du seul clic droit, sans doute imposée par le développement conjoint du jeu sur iPad, cause quelques petits problèmes de jouabilité.

  • Durée de vie 16 /20

    Des modes Story et Challenges dotés chacun de 21 missions, une option Arcade pour les adeptes du high-score, quatre niveaux de difficulté et des médailles à collectionner : Unstoppable Gorg propose un contenu relativement étoffé pour un tower defense.

  • Bande son 7 /20

    Aïe aïe aïe ! Quand bien même l'unique thème musical, composé par Stakula, se révèle assez adapté à l'ambiance, il est tout simplement inécoutable sur la durée tant il se montre répétitif. Quant aux bruitages, ils déçoivent et tranchent considérablement avec la qualité sonore des vidéos.

  • Scénario /

    L'histoire sert uniquement de prétexte à l'étalage d'une imagerie typique de la science-fiction des années 50, qui illustre parfaitement le propos.

Unstoppable Gorg est un tower defense hautement tactique qui se distingue grâce à son ingénieux système d'orbites. Les amateurs du genre devraient en apprécier le gameplay pointu et le challenge particulièrement relevé. Enrobé d'une ambiance fidèle à la science-fiction des années 50, pourvu d'un contenu généreux, il pèche hélas sur le plan de la jouabilité, qui accuse quelques errances, ainsi qu'au niveau de sa bande-son bien trop répétitive, qui finit par se montrer assommante.

Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
03 février 2012 à 17:38:01
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (16)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.9/20
Mis à jour le 03/02/2012
PC Tactique Futuremark Games Studio
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce