Menu
Aéroport Simulator 2011
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Aéroport Simulator 2011
PC
Aéroport Simulator 2011
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Lena
L'avis de Lena
MP
Journaliste jeuxvideo.com
23 novembre 2011 à 14:18:14
3/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (20)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
5.8/20
Tous les prix
Prix Support
0.90€ PC
8.52€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Après les fameux Bûcheron, Tunnels ou Ambulance Simulator 2011, il est grand temps de parler de l'un de leurs confrères, s'intéressant cette fois-ci aux aéroports ! Si enfant, la gestion d'un aéroport vous fascinait, lisez donc les lignes qui suivent afin de savoir pourquoi Aéroport Simulator 2011 vous est largement déconseillé !

Aéroport Simulator 2011

Aéroport Simulator 2011 a au moins un mérite : à première vue, la gestion y semble poussée, et le joueur pense qu'il devra s'y investir sans compter pour tenter d'organiser l'aéroport qu'on lui confie. Car vous endosserez le rôle du directeur d'un aéroport en difficulté, qui devra tout d'abord redresser lui-même la barre en tenant toutes les casquettes à la fois, et en se chargeant donc de toutes les tâches relatives aux avions arrivant sur cette fameuse plate-forme. Dès le début, on vous lâche sans vous donner de trop amples explications, vous comprenez simplement qu'il faudra exécuter une à une les actions apparaissant dans une fenêtre en haut à droite de l'écran. Après quelques tâtonnements et deux ou trois vociférations, on comprend enfin le principe (qui nous est plus ou moins rappelé dans le menu Aide) : il s'agira de cliquer sur chaque tâche (toutes chronométrées) puis sur piloter, pour passer de la vue générale de votre travail au pilotage du véhicule concerné par l'activité en question. A chaque fois, une énorme flèche jaune vous indique où vous rendre et vous garer. Ceci fait, l'action est automatiquement lancée, et vous n'aurez plus qu'à en effectuer une autre, ou à attendre... car oui, des temps morts font souvent leur apparition, surtout au début du jeu. Plus tard, lorsque vous aurez plusieurs avions à gérer, stationnés aux 8 portes disponibles, les pauses se feront un peu plus rares. Mais le titre restera toujours aussi peu exaltant, votre job se résumant à de la conduite de véhicules se déplaçant plus lentement qu'un escargot.

Aéroport Simulator 2011
Les avions s'entassent, mais les tâches ne varient pas.
Les fans de transport auraient pu se faire plaisir : camion rempli de carburant, véhicule apportant les escaliers mobiles, bus pour le transport de passagers, camions de maintenance, de réparation, de nettoyage cabine et extérieur, camion du traiteur... le problème, c'est que sous couvert de simulation, on nous fait conduire des engins roulant au ralenti, sans aucune pêche, peu maniables... la gestion des collisions est évidemment abominable, mais quelques expériences valent le coup. Ainsi, notre tentative de faire entrer en collision un avion et un camion de carburant s'est soldée par un retournement à la verticale du coucou, avant que celui-ci parte carrément en arrière et s'enfonce dans le sol, seules ses roues dépassant du bitume. Impressionnant, voire fascinant ! Au passage, on l'aura compris, l'aspect technique du soft n'a rien de folichon, même si celui-ci ne démérite pas face aux autres titres du genre, également vendus à bas prix. En bref, on a vu encore pire...

Aéroport Simulator 2011
On passera notre temps à contrôler des véhicules d'un point A à un point B.
Revenons-en quand même au gameplay, composante supposée essentielle dans un jeu de gestion. En cliquant un peu partout pour découvrir les possibilités d'Aéroport Simulator 2011, vous tomberez bien vite sur un tableau particulièrement indigeste et décourageant. Rassurez-vous, malgré son apparente complexité, celui-ci ne chamboulera pas vraiment vos petites habitudes, vous vous en rendrez vite compte. Puisque vous gagnez de l'argent en faisant votre si peu exaltant boulot, il s'agira juste de dépenser ces deniers en améliorant chaque véhicule à partir de ce tableau. Oui, mais ça sert à quoi ? Tout simplement à faire faire le travail par des employés, plutôt que de devoir tout se taper soi-même. Quand on a déjà passé deux heures à appuyer sur Z pour faire avancer des véhicules probablement croisés avec des mollusques, on vous avoue que ça soulage. Mais Aéroport Simulator n'en devient certainement pas plus passionnant pour autant, puisque vous perdrez alors votre temps à cliquer pour lancer une tâche, puis à attendre patiemment que celle-ci soit effectuée. Et les véhicules n'ont pas décidé de rouler plus vite sous prétexte qu'ils ne sont plus contrôlés par le joueur... La partie se termine lorsque chaque véhicule aura été amélioré trois fois. Vous devrez donc refaire les mêmes actions ad nauseam, le jeu n'étant même pas pourvu de missions variées qui auraient au moins pu rompre la monotonie s'installant dès les premières minutes. Bref, vous l'aurez compris, on vous déconseillera l'achat, même à bas prix, de ce jeu de gestion dénué de la moindre once de fun.

Les notes
  • Graphismes 7 /20

    Si Aéroport Simulator 2011 tend à relever le niveau, par rapport à la plupart des autres softs du genre, on ne pourra quand même pas passer outre son aspect technique totalement dépassé, surtout au niveau de la gestion des collisions !

  • Jouabilité 2 /20

    Ne paniquez pas lorsque vous verrez l'interface austère et le tableau de la mort à soixante-dix entrées. Finalement, le concept est plus que basique, il suffira de piloter des véhicules d'un point A à un point B, avant d'avoir assez d'argent pour faire faire ces travaux fastidieux par des employés. Du coup, vous passerez votre temps à regarder, en sélectionnant les tâches à effectuer les unes après les autres. Autant dire que vous vous ennuierez très rapidement.

  • Durée de vie 5 /20

    Comment noter ce critère alors que cinq minutes de jeu auront suffi pour sentir poindre l'ennui ? Disons simplement que si vous en avez le courage, vous pourrez passer quelques heures à améliorer (trois fois) chaque véhicule, avant que la partie se termine...

  • Bande son 6 /20

    L'unique musique ponctuant vos allers-retours ne vous donnera pas non plus la patate, puisqu'elle ressemble à s'y méprendre à une musique d’ascenseur. Mention spéciale au bruit de la pluie qui perdure même lorsque les gouttes ont cessé de tomber.

  • Scénario /

Au final, Aéroport Simulator 2011 ne fait pas mieux que ses compagnons d'infortune, en proposant un gameplay réduit à sa plus simple expression. Même les amateurs d'avions, d'aéroports et de véhicules en tout genre n'y trouveront pas leur compte, les actions étant bien trop répétitives pour passionner les foules.

Profil de Lena
L'avis de Lena
MP
Journaliste jeuxvideo.com
23 novembre 2011 à 14:18:14
3/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (20)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
5.8/20
Mis à jour le 23/11/2011
PC Simulation UIG Entertainment Actalogic
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : E3 : Werewolf The Apocalypse – Le loup-garou écolo débarque dans un TPS action
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : E3 : Moons of Madness - La folie martienne
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : E3 : The Dark Pictures Anthology - Man of Medan – C’est la peur qui mène le jeu ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce