Menu
Baron Wittard : Nemesis of Ragnarok
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Baron Wittard : Nemesis of Ragnarok sur PC /

Test Baron Wittard : Nemesis of Ragnarok sur PC du 08/08/2011

Test : Baron Wittard : Nemesis of Ragnarok
PC
Baron Wittard : Nemesis of Ragnarok
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Lena
L'avis de Lena
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 août 2011 à 14:01:35
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.8/20
Tous les prix
Prix Support
3.90€ PC
6.53€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

En ces temps de disette concernant les point and click fleurant bon l'aventure avec un grand A, Baron Wittard : Nemesis of Ragnarok arrive à point nommé et tente de nous distiller une ambiance étrange et inquiétante. Mais la qualité est-elle au rendez-vous ?

Baron Wittard : Nemesis of Ragnarok

Si certaines années, les point and click à la première personne tendent à se multiplier, laissant un certain choix aux joueurs avertis, on ne peut pas dire que 2011 soit vraiment propice au genre. Car si les chasses à l'objet caché sont bien présentes, les énigmes travaillées et originales n'y sont hélas pas légion. Baron Wittard : Nemesis of Ragnarok nous promet au moins quelques casse-tête intelligents ainsi qu'un scénario et une ambiance travaillés. L'histoire prendra donc place au manoir du Baron Wittard, architecte excentrique ayant tout simplement créé un immense immeuble... contenant une ville nommée Utopie. Délabrée et a priori inhabitée, cette cité renferme bien des mystères, que votre personnage tentera de percer à jour pour le compte du magazine qui l'emploie. Car, selon les rumeurs, le bâtiment renfermerait un terrible secret, une présence maléfique y rôderait... Si cette présentation vous semble alléchante, ne vous emballez pourtant pas trop vite : tout au long de l'aventure, le scénario restera bien trop peu étoffé pour séduire et convaincre, et il ne vous emportera jamais en plein cœur de la mythologie viking comme il l'aurait dû.

Baron Wittard : Nemesis of Ragnarok
Donc, ça, c'est censé nous faire peur ?
Il faut dire que la narration y est particulièrement lourde : dès le début du jeu, vous trouverez une amulette contenant l'esprit du feu Baron Wittard. Tout au long du jeu, il s'exprimera donc par ce biais, sans aucune animation, d'une voix monocorde et particulièrement lente. Les dialogues ne pouvant pas être passés, vous finirez bien vite par ne plus vraiment prêter attention à ces monologues insipides. Votre personnage fait quant à lui partie de la catégorie «sans voix et sans visage ». Autant dire que cela ne le rendra certainement pas sympathique, et que l'ambiance n'en sort pas grandie. Cette ambiance légèrement angoissante et horrifique est donc essentiellement portée par des environnements sombres et décrépis ainsi que par des effets de lumière et de son. Vous vous retrouverez parfois dans le noir durant quelques secondes, et des bruits étranges viendront remplir vos oreilles... L'ambiance sonore est vraiment le point fort du jeu, les musiques angoissantes succédant aux bruits de grattement ou de grincement, pour un résultat vraiment probant. Cela n'ira hélas pas plus loin, quelques effets spéciaux hors d'âge virant même parfois au ridicule. Mais au final, l'atmosphère distillée reste l'un des points les plus réussis de ce Baron Wittard : Nemesis of Ragnarok. Car ce ne sont pas les trop rares énigmes rencontrées qui viendront piquer l'intérêt du joueur.

Baron Wittard : Nemesis of Ragnarok
Les énigmes ne sont pas originales pour un sou.
Chacun des casse-tête proposé manque clairement d'originalité, on y trouvera par exemple une tour de Hanoï assez imposante, un carré magique... Ils vous permettront à chaque fois de continuer à explorer les décors assez nombreux et visuellement variés du jeu, en débloquant par exemple une porte ou un mécanisme. L'un de vos principaux buts sera également de retrouver dix runes éparpillées dans les environnements, avant de les détruire grâce à certains mécanismes précis. Cette destruction donnera lieu à un puzzle du même acabit. Dans Baron Wittard, on vous demandera donc surtout d'ouvrir vos yeux afin d'explorer et d'observer les décors, sans que cette observation ne soit pour autant totalement nécessaire à votre progression. En bref, le joueur risque bien vite de s'ennuyer, et sa promenade dans la cité vieillissante d'Utopie ne risque pas de lui laisser un souvenir impérissable.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Si les décors et l'ambiance sont parfaitement restitués, l'aspect technique n'est pas vraiment folichon, aucune animation ne venant briser la monotonie de notre promenade. Les rares effets spéciaux qui tentent de nous effrayer un peu sont ratés, et hors d'âge.

  • Jouabilité 12 /20

    Le joueur habitué à ce type de point and click très classique trouvera immédiatement ses repères. Quant aux autres, ils ne pourront évidemment que pester contre les déplacements pachydermiques qui nous sont infligés. Les énigmes sont trop rares et peu inspirées.

  • Durée de vie 9 /20

    Comme on le disait, ce ne sont pas les énigmes qui viendront entraver votre progression, même si leur niveau de difficulté n'est pas non plus ridicule. On avance donc vite, dans Baron Wittard, il ne faudra donc que six à huit heures pour venir à bout du jeu, selon notre expertise.

  • Bande son 15 /20

    Indéniable point fort du jeu, la bande-son de Baron Wittard : Nemesis of Ragnarok parvient à imposer une ambiance angoissante et glaçante. Les bruitages sont réussis et la musique, originale et recherchée, nous emporte en plein cœur de cette cité utopique. Si les doublages français sont de bonne qualité, la voix du Baron Wittard en viendra à saouler le joueur le plus patient, la faute à un ton parfois lent et monocorde qui n'insuffle que peu de vie à un jeu déjà assez vide.

  • Scénario 10 /20

    Vous êtes chargé de faire la lumière sur le «  mystère Baron Wittard » en explorant l'immeuble « Utopie », création de l'architecte excentrique. Vous vous rendrez bien vite compte qu'une présence maléfique y rôde, et, aidé par l'esprit du défunt maître des lieux, tenterez de l'en chasser. La narration n'est vraiment pas réussie, et l'histoire proposée ne happera jamais le joueur.

Si Baron Wittard : Nemesis of Ragnarok arrive à s'imposer, c'est tout simplement car il est l'un des rares titres d'aventure à la première personne à paraître cet été. Il vaudra surtout par son atmosphère étudiée, sa sympathique bande-son et la diversité des décors traversés. Hélas, pour les énigmes, pourtant primordiales dans ce genre de jeu, on pourra repasser...

Profil de Lena
L'avis de Lena
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 août 2011 à 14:01:35
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.8/20
Mis à jour le 08/08/2011
PC Aventure Point'n Click Iceberg Interactive Wax Lyrical Games
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live