Menu
Resident Evil : The Mercenaries 3D
  • 3DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Resident Evil : The Mercenaries 3D
3DS
Resident Evil : The Mercenaries 3D
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
30 juin 2011 à 15:36:20
9/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (211)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14/20
Tous les prix
Prix Support
11.55€ 3DS
22.00€ 3DS
Voir toutes les offres
Partager sur :

Si vous vous êtes essayé à Resident Evil 4 ou Resident Evil 5, The Mercenaries doit forcément vous dire quelque chose. En effet, il ne s'agit ni plus ni moins que du mode online, complémentaire à l'aventure solo, présent dans les deux titres susnommés. Capcom a donc pensé qu'il serait judicieux de le proposer en tant que jeu à part entière tout en donnant la possibilité au joueur d'en profiter seul ou avec un ami. Bonne pioche ? Rien n'est moins sûr.

Resident Evil : The Mercenaries 3D

Que celles et ceux ayant horreur du scoring quittent ces lieux. En effet, RE : The Mercenaries 3D se concentre uniquement sur tout ce qui a trait aux performances en éludant complètement la notion d'aventure avec un grand A. Ainsi, le titre est découpé en cinq niveaux recélant plus ou moins de missions. Une fois choisi votre personnage, vous devrez alors tenter d'éliminer le plus d'ennemis possible pour atteindre le rang B à chaque mission, ceci permettant de débloquer le niveau suivant. Le concept tournant rapidement en rond, on se posera alors une première question essentielle : Pourquoi Capcom n'a pas intégré plus de modes de jeu à commencer par l'Affrontement disponible sur PS3 et Xbox 360 ? On aurait presque envie de crier au foutage de gueule d'autant qu'il est ici possible de jouer en duo (online ou local) avec un ami pour dégommer deux fois plus de créatures. Exit également les classements en ligne. Paradoxal pour un jeu misant sur nos performances non ?!

Resident Evil : The Mercenaries 3D
Le côté "fan-boy" du jeu se retrouve dans les persos jouables et les environnements traversés.
En somme, le fond reste extrêmement léger autant dans les environnements que dans les héros proposés. Pourtant, on note ici une volonté affichée de faire plaisir aux fans en leur servant sur un plateau d'argent des décors de Resident Evil 4 ou bien encore des personnages connus de tous. Malheureusement, quand on regarde le contenu dans son ensemble, il y a de quoi être perplexe. Revenons brièvement sur la dizaine d'arènes fermées issues de RE 4 et RE 5. Quid des autres opus de la saga ? Bonne question. Le plus embêtant dans tout ça est que les maps de RE 5 (pourtant relativement petites à l'origine) s'avèrent ici encore plus cloisonnées. Pire, on se rend compte que la plupart d'entre elles sont à nouveau proposées tout au long des cinq niveaux mais à un autre moment de la journée. Idéal pour accentuer l'impression de déjà-vu. Au final, si on devra se contenter de six maps Assemblées en début de jeu, on sera transporté par la suite sur le Cargo, dans les Mines, le Château ou le Village (de RE 4), l'Ile déserte, etc. Un constat similaire peut hélas être dressé concernant le casting présent. Bien qu'on y retrouve les figures emblématiques de la série, on eut apprécié un éventail plus large de personnages quitte à taper dans l'original à l'image d'un Alfred Ashford par exemple. Ce n'est pas le cas mais en contrepartie, on retrouvera tout de même Chris, Jill, Claire, Barry, Rebecca ou bien encore Hunk, Krauser ou Wesker. Au total, seuls huit personnages sont présents ce qui est bien peu. Toutefois, chacun d'entre eux dispose de finish moves plutôt sympas à l'image de ceux de Hunk qui après un «JCVD» mettra son adversaire à mort de façon très classieuse.

Resident Evil : The Mercenaries 3D
Dès que les ennemis s'approchent, la maniabilité manque clairement de réactivité.
Bien entendu, tous les personnages disposent aussi d'une combinaison d'armes différente, certaines étant plus originales que d'autres. En somme, si on tombe dans le très classique avec Chris (flingue, fusil à pompe et fusil de snipe), Krauser pourra, lui, utiliser un arc, un couteau et un lance-roquettes. A ce niveau, on note d'ailleurs que l'écran tactile est très bien utilisé puisqu'il suffira d'un tapotement sur l'élément désiré pour que le personnage s'en équipe ou recharge son arme. Notez également qu'en plus des armes de base, il sera possible d'user de mines et autres grenades pour faire le ménage. En sus, si on retrouve les déplacements de RE 4 & 5, retenez que pour tirer, vous devrez passer en vue subjective, à l'image d'un Resident Evil : Dead Aim. Cependant, vous pourrez enfin vous déplacer et shooter en même temps. Un peu lourd dans la pratique à cause d'un angle de visée réduit aux quatre points cardinaux, cette «technique» a au moins le mérite d'être présente. Le reste n'est qu'un copier-coller de la jouabilité de RE 5, du retournement à 180° en passant par les QTE pour se défaire de l'étreinte d'un monstre. Il est tout de même dommage qu'une fois entouré de deux ou trois créatures, la jouabilité s'avère bien trop poussive en obligeant le joueur à slalomer entre les ennemis, à courir, à se retourner puis à tirer. Ce sera le prix à payer pour obtenir un bon score et accessoirement un haut rang grâce auquel vous récupérerez pléthore de bonus dont des Habiletés. Kezako ? Rien de moins que des upgrades dont chaque personnage pourra profiter. Il suffira d'aller piocher dans une liste et de choisir trois d'entre-eux parmi ce qui vous intéresse le plus : Restauration de santé plus rapide, meilleure maitrise des fusils, attaques critiques plus fréquentes... A vous de voir. De plus, en fonction de leur degré d'utilisation, ces bonus augmenteront de niveau et s'avéreront de plus en plus efficaces.

Resident Evil : The Mercenaries 3D
Le mode Duo permet de déglinguer du malandrin avec un pote... Maigre consolation.
En parallèle, vous aurez également les inévitables costumes alternatifs à récupérer, sans oublier les défis à accomplir pour obtenir des médailles. On comprend donc à quel point le système de sauvegarde unique et ineffaçable obligera le joueur à acheter neuf The Mercenaries 3D dans le sens où les 3/4 du jeu consistent à débloquer tous les éléments dispos tout en améliorant son score. Pour ce faire, n'hésitez pas à privilégier les combos en effectuant le plus grand nombre de kills à la suite. N'oubliez pas non plus d'utiliser les items pour multiplier l'efficacité desdits combos ou d'user à bon escient des bonus de temps. Quoi qu'il en soit, et malgré les efforts de Capcom pour dynamiser les affrontements, la structure même du jeu demeure trop figée et ne permet pas de renouveler le plaisir. On aura bien droit à quelques missions spécifiques nous demandant de battre un nombre précis de vagues d'ennemis ou d'éliminer un boss, mais ces tests n'apportent pas suffisamment de sang neuf pour accentuer la dynamique. Au sujet de la 3D, signalons rapidement qu'elle n'apporte pas vraiment grand-chose même si elle est loin d'être désagréable. Idem pour la démo de Resident Evil Revelations réduite à deux ou trois couloirs à traverser et autant d'ennemis à éliminer. Un peu risible surtout quand on songe à celle de l'E3, 4 fois plus longue ! En définitive, Resident Evil : The Mercenaries 3D fait clairement office de bouche-trou en attendant la véritable offensive. Dommage que ce soit aux joueurs d'encaisser les dommages collatéraux pendant que Capcom encaisse des liasses de biffetons.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Techniquement, le jeu est d'un niveau étonnant. Cependant, si on retrouve quelques environnements de Resident Evil 4, il est regrettable que plusieurs arènes aient été clonées, seul le moment de la journée offrant une expérience visuelle différente. Précisons aussi que les environnements sont bien plus cloisonnés que leurs homologues PS3 et 360. Retenons enfin la possibilité de jouer avec des personnages emblématiques de la saga même si on déplore l'absence de plusieurs d'entre-eux.

  • Jouabilité 14 /20

    Construite sur les cendres de la jouabilité de Resident Evil 5, celle de Mercenaries 3D apporte quelques petits plus dont la visée en vue subjective et le déplacement associé. Malheureusement, malgré cet état de fait, on sent bien que le gameplay n'est pas vraiment adapté à ce genre d'expérience demandant de bons réflexes. Du coup, vous devrez constamment courir, effectuer des retournements à 180°, passer en vue subjective, aligner les ennemis et ainsi de suite. Si les habiletés améliorent l'ensemble, elles ne permettent en rien d'accorder au joueur la souplesse désirée.

  • Durée de vie 13 /20

    On fait vite le tour des missions proposées. Néanmoins, si vous désirez débloquer 100% des médailles, costumes ou habiletés, vous y passerez un petit moment. De plus, le mode Duo permet de reprendre chaque mission avec un ami. Sympathique même si on tourne très vite en rond. Notons également que Capcom n'a pas cru bon inclure le mode Affrontement de RE 5 ni des classements online, ce qui est assez paradoxal pour un jeu à scoring. Enfin, si la démo de Resident Evil Revelations est mise en avant, oubliez-la au plus vite vu qu'à l'inverse de celle de l'E3 (qui demandait un bon quart d'heure pour être bouclée), celle présente sur la cartouche de Mercenaries 3D ne vous réclamera que trois minutes de votre temps !

  • Bande son 14 /20

    On retrouve grosso modo la gamme de bruitages de Resident Evil 5. Les musiques sont quelque peu différentes et s'adaptent bien au tempo des missions.

  • Scénario /

En tant que démo technique annonçant le prochain Resident Evil Revelations, Resident Evil : The Mercenaries 3D remplit bien son office. En tant que jeu, c'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité. Proposant trop peu d'arènes, de personnages jouables et entièrement construit sur des éléments à débloquer, le titre se condamne de lui-même à une redite épouvantable que ce soit en solo ou avec un ami. On regrettera également que Capcom n'ait pas incorporé le mode Affrontement de RE 5 dans la cartouche et que la jouabilité sied aussi mal à cette expérience basée sur la réactivité. Qui plus est, avec un prix avoisinant les 40 euros et un système de sauvegarde bridé, la société japonaise finit en beauté son magnifique pied de nez aux joueurs en ne cachant même pas ses intentions : presser sa franchise la plus juteuse comme un citron et en vendre les pépins aux joueurs les plus indulgents...

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
30 juin 2011 à 15:36:20
9/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (211)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14/20
Mis à jour le 30/06/2011
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live