Menu
The Settlers 7 : A l'Aube d'un Nouveau Royaume
  • Tout support
  • PC
  • Mac
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : The Settlers 7 : A l'Aube d'un Nouveau Royaume
PC
The Settlers 7 : A l'Aube d'un Nouveau Royaume
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
30 mars 2010 à 17:23:03
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (117)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.2/20
Tous les prix
Prix Support
13.80€ PC
16.00€ PC
16.00€ Mac
19.99€ Mac
Voir toutes les offres
Partager sur :

Ces dernières années, la série des Settlers n'a pas cessé de tâtonner de tous côtés, empruntant avec timidité aux STR purs et durs tout en simplifiant systématiquement sa dimension gestion. Et il faut avouer que les différents résultats de cette crise d'identité n'étaient pas franchement à la hauteur du glorieux passé de la série. Mais avec ce nouvel épisode, Blue Byte semble enfin avoir trouvé son chemin. Car si le soft conserve la dimension bonhomme et ne brille pas particulièrement en solo, il se révèle absolument redoutable en mode escarmouche et en multijoueur.

The Settlers 7 : A l'Aube d'un Nouveau Royaume

Avant d'entrer dans les détails et d'apprécier le travail de Blue Byte, abordons tout d'abord un élément qui risque de mettre beaucoup de joueurs en rogne. Comme c'est maintenant la mode pour les nouvelles productions PC estampillées Ubisoft, sachez qu'il vous faudra impérativement disposer d'une connexion internet permanente pour jouer à Settlers 7. En effet, il est tout à fait impossible de lancer la moindre partie sans s'être préalablement connecté aux serveurs de l'éditeur. Et de ce système découlent parfois quelques petits problèmes auxquels il semble que nous soyons condamnés à nous habituer. Quoi qu'il en soit, si vous avez de la chance et n'êtes pas déconnecté régulièrement, The Settlers 7 vous invitera tout d'abord à traverser sa longue campagne. Enfin, peut-être le terme de "campagne" n'est-il pas le plus adapté dans ce cas précis. On parlera davantage d'interminable tutorial, lent, mollasson et sans doute trop facile.

The Settlers 7 : A l'Aube d'un Nouveau Royaume
La campagne vous fera suivre les aventures de la princesse Zoé.
La partie solo de Settlers 7 vous invite en effet à suivre les pérégrinations économiques de la princesse Zoé, mandatée par son souverain paternel (voire son paternel de souverain) pour redonner des couleurs au royaume de Tandria. Morcelé et désorganisé, votre nouveau fief ressemble effectivement à un nid de vipères, et ce sera évidemment à vous de rétablir l'ordre et de remettre sur les rails une économie moribonde. En gros, les six premières missions de la campagne se borneront à vous expliquer le fonctionnement d'une chaîne économique particulière en vous fixant des objectifs bien bateau. D'autant que parfois, il faudra poireauter pendant de longues minutes avant que tout votre petit système se mette en place et tourne à plein régime, The Settlers 7 n'offrant pas la possibilité d'accélérer le temps. Passé ce cap, le soft alignera ensuite une petite poignée de missions plus intelligentes et dynamiques, mais qu'on exterminera sans trop se poser de questions face à une IA étonnamment passive. Tout cela vous occupera d'ailleurs pendant près d'une vingtaine d'heures.

The Settlers 7 : A l'Aube d'un Nouveau Royaume
Les structures principales disposent maintenant d'emplacements dédiés à des extensions.
Quoi qu'il en soit, cette fameuse campagne, aussi poussive soit-elle, permettra d'acquérir les bases indispensables pour vous attaquer au véritable coeur du jeu : son mode escarmouche et son multijoueur. Très simple en apparence, le bébé de Blue Byte s'avère en fait particulièrement complexe et riche. Sur le principe pourtant, on reste en terrain connu. En début de partie et dans tous les modes de jeu autres que la campagne, le joueur ne dispose en effet que d'un donjon, d'une taverne (où l'on recrutera des troupes) et surtout d'un entrepôt, véritable centre névralgique de sa société en devenir. Partant de ces quelques structures, tous vos efforts devront se concentrer sur la découverte et la collecte intelligente de nouvelles ressources et l'établissement de chaînes de production viables et efficaces. Comme dans les précédents volets, on devra donc construire un "abri de montagne" près d'une carrière de pierre, une cabane pour les bûcherons et les chasseurs qui ramèneront illico leurs ressources respectives vers votre entrepôt, à partir duquel tout sera redistribué aux artisans qui en auront besoin. Ainsi la viande crue ne pourra pas être consommée telle quelle et il faudra vite penser à construire une boucherie, où elle sera traitée comme il se doit. Les peaux de bêtes devront passer par la tannerie avant de vous revenir sous la forme de vêtements. Un mineur aura bien sûr besoin de nourriture pour travailler, et le minerai qu'il récoltera sera à son tour utilisé dans les forges, afin de créer des armes pour vos troupes, qui elles devront être payées en or.

The Settlers 7 : A l'Aube d'un Nouveau Royaume
Voici un exemple des fameux points de Victoire qu'il vous faudra acquérir avant vos adversaires.
Le truc, c'est que dans The Settlers 7, les multiples spécialistes d'une branche économique précise peuvent dorénavant être placés à proximité immédiate de leur source de matière brute. Chaque bâtiment de base dispose en effet de trois emplacements d'extensions dédiés, permettant ainsi l'établissement d'une chaîne spécialisée en deux temps trois mouvements. En construisant une ferme de base par exemple, vous pourrez rapidement lui adjoindre un grenier et un moulin et donc obtenir de la farine. Une cabane forestière pourra selon le cas être associée à une pêcherie, à l'atelier d'un bûcheron, à une scierie, etc. Une Demeure de Settlers servira non seulement à booster votre maximum de population, mais aussi à accueillir une boucherie et/ou une distillerie. Bref, l'ensemble paraît simple comme bonjour et a le mérite de permettre des reconversions rapides, vu qu'il sera tout à fait possible de détruire une extension pour la remplacer par une autre. The Settlers 7 offre donc beaucoup plus de flexibilité que ses ancêtres.

The Settlers 7 : A l'Aube d'un Nouveau Royaume
The Settlers 7 opte pour une résolution automatique des combats.
Mais cela ne veut pas dire que parvenir à la victoire sera facile. Car le fait est que chaque carte est en fait divisée en différents secteurs, et que tant que vous n'aurez pas pris le contrôle d'une zone, vous ne pourrez pas en exploiter les ressources. Ces dernières étant disponibles en quantité très limitée, il vous faudra impérativement vous spécialiser dans une branche particulière et ne plus en démordre. Car le brio de The Settlers 7, c'est d'intégrer un système inédit de points de victoire qui ne s'obtiennent qu'en remplissant un certain nombre de conditions particulières décrites dans un tableau dédié. Ainsi, si vous choisissez la voie militaire, vous n'obtiendrez des points de victoire qu'en rassemblant une armée de taille supérieure à celle de vos voisins, en tuant un certain nombre de combattants ennemis, en conquérant davantage de territoires que les autres. Pour y parvenir, vous devrez orienter toute votre économie sur le fer, l'or et l'élevage sans jamais vous égarer dans d'autres voies. Pour celui qui choisira la voie scientifique, il faudra tout mettre en oeuvre pour élever le niveau de prestige de la ville via des bâtiments décoratifs, bâtir une église et former des moines, qui nécessiteront bière, livres et bijoux. Les curetons formés vous serviront ensuite à débloquer de nouvelles technologies et à remplir des quêtes dont les résultats vous amèneront plus avant sur le chemin des points de victoire.

The Settlers 7 : A l'Aube d'un Nouveau Royaume
Toutes les cartes offrent des bâtiments spéciaux, tous liés à des quêtes particulières.
Quant au joueur désirant se tourner vers l'économie pure et dure, il lui faudra prendre le contrôle de territoires disposant de ports ou de marchés, afin d'obtenir une fois encore des points de victoire propres à cette branche. Le hic, c'est que quelles que soient vos envies, votre économie dépendra en grande partie du territoire dont vous hériterez en début de partie. Avec peu de place et des terres impropres à la culture, il vous faudra éviter de vous fourvoyer dans la voie de la technologie, nécessitant de vastes champs de blé destiné à finir en bière pour le clergé. Le système est redoutablement efficace et s'associe à de généreuses subtilités, comme des bâtiments spéciaux placés sur les différents territoires : monastères ou tanière d'une sinistre sorcière. Selon vos méthodes, vous pourrez alors investir la place avec de bons gros militaires (les combats étant d'ailleurs résolus automatiquement) et ainsi obtenir des bonus pour vos futures batailles, ou choisir d'inonder la cible de marchandises pour vous attirer les bonnes grâces des habitants du lieu et ainsi profiter de nouvelles technologies. Aussi étonnant que cela puisse paraître dans un jeu de gestion, il vous faudra donc vous manier sérieusement le popotin pour prendre le dessus sur vos adversaires, sous peine d'être écrasé en une petite demi-heure ! Et autant vous dire qu'avec un système de points de victoire aussi stimulant que sournois, les retournements de situations de dernière minute risquent d'être monnaie courante en multijoueur.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Plus fin que Bâtisseurs d'Empire, The Settlers 7 affiche de très jolis graphismes, pour peu qu'on dispose d'une machine relativement musclée. Les villages sont rendus vivants par de nombreuses petites animations et il est donc très facile de se plonger dans l'univers de ce jeu de gestion.

  • Jouabilité 16 /20

    Blue Byte a très bien fait de revoir sa copie. The Settlers 7, tout jeu de gestion qu'il soit, adopte un gameplay nettement plus dynamique et plus profond que les derniers épisodes. Certes, le développeur court le risque de bousculer les fans du genre, davantage habitués à prendre leur temps, mais il faut avouer que cette nouvelle recette basée sur l'acquisition de points de victoire se révèle vite addictive. Dans ce contexte, il est dommage que la partie solo soit si convenue et ne fasse finalement office que de tutorial géant en vue des parties multijoueurs.

  • Durée de vie 15 /20

    Comptez entre 15 et 20 heures pour boucler la campagne. Mais le gros de l'aventure passera obligatoirement par le mode Escarmouche et le multijoueur, puisque c'est là, et uniquement là que la richesse de The Settlers 7 vous apparaîtra.

  • Bande son 17 /20

    Une très belle bande-son soutenue par de très jolis morceaux aux tonalités tantôt épiques, tantôt intimistes. Vos petites oreilles duveteuses profiteront en outre d'excellents bruitages et de doublages anglais de qualité.

  • Scénario 13 /20

    Une fois encore, il vous sera demandé de faire renaître un royaume de ses cendres. L'histoire de la princesse Zoé est empreinte de niaiserie, mais il faut avouer que cela participe au charme de ce nouvel opus, qui oscille plus que jamais entre conte de fées et redoutable jeu de gestion.

Sans atteindre l'excellence des deux premiers volets, The Settlers 7 parvient enfin à renouveler la série. En effet, tout en étant extrêmement facile à prendre en main, le jeu propose un gameplay d'une grande richesse, exigeant, dynamique et clairement orienté vers le multijoueur. En ce sens, les petits gars du studio Blue Byte risquent d'ailleurs de bousculer les fans de softs de gestion plus "traditionnels", plus habitués à prendre leur temps pour établir leurs colonies dans leur coin qu'à devoir développer une économie ultra spécialisée le plus rapidement possible. Quoi qu'il en soit, The Settlers 7 constitue une sacrée bouffée d'air frais et nous recommandons à tous d'y jeter un oeil bienveillant. Beaucoup en ressortiront sans doute conquis.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
30 mars 2010 à 17:23:03
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (117)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.2/20
Mis à jour le 30/03/2010
PC Gestion Stratégie Ubisoft Blue Byte
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Football Manager 2019 : Une interface repensée qui augure du meilleur
    PC - MAC
  • Aperçu : Battlefield V : notre avis après deux heures sur le solo et ses War Stories
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Pokémon Let's Go Pikachu/Evoli : Une première génération remise au goût du jour
    SWITCH
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live