Menu
Mr. Physics
  • Tout support
  • PC
  • DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Mr. Physics
PC
Mr. Physics
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de CptObvious
L'avis de CptObvious
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 janvier 2009 à 15:57:38
10/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
4.5/20
Tous les prix
Prix Support
26.99€ PC
27.75€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Décidément, les clones de The Incredible Machine ont le vent en poupe ces derniers temps. Après le sympathique Crazy Machines 2, penchons-nous sur le cas de Mr. Physics, qui applique la même recette, mais pas avec le même succès.

Mr. Physics

Attention, il ne faut pas confondre Mr. Physics avec Mr. Universe. Ici, il n'est pas question de faire gonfler sa musculature pour ressembler à Governator, mais plutôt sa matière grise. L'un n'est pas forcément incompatible avec l'autre, mais là n'est pas la question. Mr. Physics est basé avant tout sur la réflexion, même s'il n'est pas interdit de soulever une centaine de boîtes de jeu en lieu et place de la traditionnelle fonte. Mais quel est donc le but de cette introduction hors-sujet entièrement fondée sur un jeu de mots douteux, me direz-vous, bien légitimement d'ailleurs ? Ni plus ni moins que de remplir un peu ce paragraphe qui, sans cela, serait bien vide. Car du jeu lui-même, il y a bien peu à dire, comme nous allons le constater en cessant de digresser pour enfin entrer dans le vif du sujet.

Mr. Physics
Les machineries infernales sont de retour !
En effet, résumer Mr. Physics revient à répéter des choses déjà dites maintes fois à propos d'autres titres du genre, Crazy Machines en tête. Il s'agit donc toujours d'accomplir des objectifs hautement improbables tels que ranger un canard en plastique dans son bassin ou faire éclater un ballon. Le tout à l'aide d'une cinquantaine d'éléments hétéroclites répartis en cinq grandes familles : mécanique (tapis roulants, courroies...), fluides (robinets, tuyaux...), électricité (ventilateurs, batteries...), optique (loupes, miroirs...) et divers (catapultes, balles...). Correctement assemblés, ces objets fournis en nombre limité permettent de déclencher des réactions en chaîne farfelues. Par exemple, un avion en papier vient déclencher un interrupteur, cela fait briller une ampoule, qui illumine à son tour un panneau photovoltaïque, ce qui alimente un laser. Lequel vient allumer une bougie, qui déclenche une machine à vapeur, etc. Bref, vous l'aurez compris, nous avons encore affaire à ce bon vieux principe des machines de Rube Goldberg, du nom du dessinateur américain qui les a popularisées.

Mr. Physics
Tout ça pour mettre deux poissons dans un aquarium...
Ce gameplay classique suffira-t-il à faire le bonheur des amateurs du genre ? Pas si sûr... Car outre son enveloppe graphico-sonore guère séduisante, Mr. Physics souffre d'une trop grande facilité dans les défis proposés. Les niveaux s'enchaînent très rapidement, la seule difficulté consistant souvent à replacer un objet au pixel près sous peine de voir l'expérience échouer. Frustrant. Du coup, la centaine de niveaux ne résistera pas bien longtemps aux assauts de votre cerveau, pourvu qu'il soit doté de deux neurones et d'une connexion synaptique. Et comme il n'y a pas d'éditeur, le jeu risque de prendre rapidement la poussière. En conséquence, le conseil qui s'impose est : préférez plutôt Crazy Machines 2. Si vous l'avez déjà retourné de fond en comble, alors vous pouvez toujours vous laisser tenter par Mr. Physics, mais gardez bien à l'esprit que c'est un peu ce que la chicorée est au café : un pâle succédané.

Les notes
  • Graphismes 9 /20

    La présentation de Mr. Physics est des plus banales. Pour reprendre la métaphore corporelle en vigueur au début de ce texte, disons que le jeu tient plus de l'avorton binoclard que du culturiste herculéen...

  • Jouabilité 11 /20

    Classique, le gameplay souffre néanmoins d'une trop grande simplicité, malgré la cinquantaine d'objets différents. De plus, la précision requise dans le placement de ces derniers est parfois diabolique, ce qui est source d'énervement.

  • Durée de vie 10 /20

    La centaine de puzzles de Mr. Physics ne tiendront pas plus de cinq ou six heures face à votre sagacité. Ca reste correct vu le prix, mais on est loin de la durée de vie d'un Crazy Machines 2, qui avait en outre la bonne idée de proposer un éditeur de niveaux.

  • Bande son 9 /20

    La bande-son lorgne du côté du jazz, mais aucune des compositions n'arrive à la cheville des classiques du genre. En plus elles sont trop peu nombreuses, donc redondantes.

  • Scénario /

Simple ersatz de Crazy Machines 2, Mr. Physics en a les défauts sans en posséder les qualités. Entre réalisation pâlotte et durée de vie faiblarde, le titre d'Independent Arts Software a du mal à convaincre. A réserver aux fans absolus du genre sachant se montrer indulgents.

Profil de CptObvious
L'avis de CptObvious
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 janvier 2009 à 15:57:38
10/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
4.5/20
Mis à jour le 15/01/2009
PC Réflexion CDV Independent Arts Software
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Red Dead Redemption 2… Et pour quelques pixels de plus
    PS4 - ONE
  • Aperçu : Luigi's Mansion 3DS : Le mode coopération pas vraiment au point
    3DS
  • Aperçu : Super Mario Party : Le retour aux sources tant attendu ?
    SWITCH
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Assassin's Creed Odyssey
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • FIFA 19
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Gaming Live