Menu
Souris City
  • Tout support
  • DS
  • GBA
  • NGC
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Souris City
DS
Souris City
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 janvier 2007 à 18:00:00
8/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
9/20
Tous les prix
Prix Support
9.00€ GBA
12.06€ GBA
14.99€ NGC
32.69€ DS
59.99€ DS
108.00€ NGC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Fin novembre de l'année dernière, les salles obscures se voyaient envahies par une multitude de rongeurs animés par les soins des studios Dreamworks et Aardman. Souris City, puisque c'est le titre français du long métrage, beaucoup moins classieux que le titre original qu'on pourrait traduire par "emporté par la chasse d'eau" s'embarque aujourd'hui sur votre console portable préférée pour en grignoter les composants.

Souris City

Le soft reprend bien entendu le scénario de son paternel pelliculé. Roddy est une souris de la haute qui vit dans le quartier huppé de Kensington. Les cheveux gominés, vêtu d'un costume Giorgio Armani qui ferait pâlir d'envie un Ricky Martin au faîte de sa puissance, Roddy mène une vie de patachon pleine de luxe, de volupté et d'abondance. Mais c'est sans compter l'arrivée de Sid, un rat d'égout qui s'est soi-disant égaré dans le coin. Déterminé à se débarrasser du gêneur malodorant, Roddy tente de lui faire croire que les toilettes ne sont qu'un jacuzzi au design moderne. Malheureusement pour lui, son plan machiavélique se retourne contre lui et il se retrouve à tournoyer frénétiquement dans les canalisations tel un étron à la pilosité surdéveloppée. Roddy va alors découvrir un monde dont il ignorait tout et vivre une incroyable aventure qui le changera à jamais.

Souris City
L'univers confortable de Roddy va bientôt être chamboulé.
Le titre vous propose de jongler entre les deux personnages principaux du film, Roddy et son amie Rita, rencontrée peu après la descente aux enfers de ce nouveau Mickey en mousse. Vous devrez écumer une douzaine de niveaux remplis de plates-formes plus ou moins consentantes pour retrouver les pièces du bateau de Rita, le Jammy Dodger. Une fois réparé, le rafiot devrait permettre à Roddy de retourner dans le monde auquel il appartient. Le jeu ne propose pas grand-chose en dehors des sempiternels sauts et courses d'un jeu de plates-formes classique, mais les graphismes en 3D et la disposition particulière des niveaux devraient suffire à maintenir l'intérêt des fans jusqu'à la fin de l'histoire, une fin qui arrive d'ailleurs bien vite. En fait, le soft se joue comme un jeu de plates-formes en 2D mais les décors en 3D ainsi que quelques effets de caméras permettent de suivre l'action avec des angles différents. Le soft tente donc avec plus ou moins de succès de rompre avec le traditionnel défilement de l'écran de la gauche vers la droite.

Souris City
Les tapettes à souris permettent d'accéder à des sections différentes des niveaux.
On retrouve donc tous les mécanismes du genre avec les traditionnels boutons de sauts et de de distribution de mandales. Les ennemis prennent la forme de rats, grenouilles et autres limaces et ne semblent pas particulièrement apprécier la compagnie de Rita et de Roddy. Ceci dit, ils ne constituent pas véritablement un danger pour les deux souris qui peuvent sans peine encaisser quatre ou cinq coups avant de mordre le bitume. Fait particulièrement intéressant, les niveaux ne se suivent pas de façon linéaire. On ne passe pas de l'un à l'autre comme c'est souvent le cas dans la plupart des jeux de plates-formes. En fait, les stages sont tous plus ou moins reliés entre eux par des entrées dissimulées çà et là. Du coup, le joueur est invité à parcourir plusieurs fois les mêmes niveaux afin de les explorer intégralement. D'autant plus que Rita et Roddy disposent de capacités légèrement différentes qui ne donnent pas accès aux mêmes endroits d'un stage. En effet, alors que Roddy peut briser certains obstacles d'un coup de tête qui ferait pâlir d'envie un retraité bien connu de l'équipe de France, Rita peut quant à elle utiliser un grappin et jouer à l'homme de la jungle. Changer de personnage est très facile puisqu'il suffira de faire votre choix dans le menu, mais vous recommencerez alors au bateau de Rita, centre névralgique du soft, et vous devrez refaire le chemin vers l'endroit à explorer. Si on se sent un peu perdu au début, on prend vite ses marques et on finit par s'approprier les égouts de la ville.

Souris City
Roddy est un fin escrimeur.
A l'occasion, le jeu change de formule et vous propose de vous essayer à quelques mini-jeux. Un combat contre un boss, une poursuite en bateau vous feront gratouiller l'écran tactile de la DS avec force et vigueur. Un pseudo match de football vous obligera même à souffler comme un beau diable sur le micro de la console. Une session qui m'a valu les regards inquisiteurs de toute la rédaction, inquiète qu'un de ses testeurs souffre d'hyperventilation. Le titre ne comporte malheureusement que trois mini-jeux qui se répètent bien trop souvent. De fait, une fois l'aventure principale terminée, on ne reviendra pas sur le titre pour refaire une petite partie. Dommage car l'atmosphère du film est plutôt bien retranscrite, chaque niveau disposant par exemple de sa propre musique inspirée du paternel pelliculé. Les quelques répliques sont amusantes et bien choisies et les images qui ponctuent le jeu semblent tirées directement du film. Mais l'énorme problème du soft est dû à sa durée de vie tout bonnement scandaleuse. On passe une heure à s'inscrire le plan des égouts dans la tête, mais une fois cela fait, il ne vous faudra pas plus d'une heure supplémentaire pour dénicher tous les objets nécessaires à la réparation du bateau.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Les animations et autres écrans fixes sont adorables et très fidèles à l'univers de Souris City. Les niveaux bénéficient d'une réalisation convenable et les petits changements d'angles des caméras parviennent à donner un peu plus de profondeur aux environnements.

  • Jouabilité 10 /20

    Les deux personnages répondent bien aux commandes mais on aurait aimé plus de différences et de complémentarité entre les deux. Les trois mini-jeux différents sont plutôt plaisants à jouer, mais là encore, on aurait souhaité en avoir plus, d'autant plus que le jeu ne peut pas se targuer d'offrir une bonne durée de vie.

  • Durée de vie 3 /20

    Une honte. Terminer Souris City ne prend pas plus de deux heures et n'offre rien en matière de rejouabilité.

  • Bande son 13 /20

    Certains morceaux sont inspirés du film et accompagnent l'action de belle manière. Les quelques répliques des personnages sont plutôt bien choisies et amusantes.

  • Scénario /

    Le scénario reprend celui du film dans ses moindres détails.

Souris City parvient à conserver l'esprit du film dans ses cinématiques et sa mise en scène. Son architecture originale et son gameplay solide mais classique auraient pu faire de lui un titre honnête. Malheureusement, le soft est outrageusement court et ne vaut pas son prix. Dommage.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 janvier 2007 à 18:00:00
8/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
9/20
Mis à jour le 02/01/2007
Nintendo DS Plate-Forme KOCH Media D3 Publisher Animation Cinéma
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live