Test Rapala Pro Fishing- PC

PC

Dans la catégorie des jeux à cible restreinte, je demande la pêche. Pire que ça, on ne trouve guère que la chasse aux daims avec Deer Hunter qui n'a jamais franchi les frontières américaines (pourvu que ça dure). Je ne vous cacherai pas qu'écrire sur un jeu de ce genre, c'est tout un challenge, surtout quand l'inspiration ne veut pas venir. Difficile, en effet, de s'attaquer à la noble lutte de l'homme contre le poisson.

Rapala Pro Fishing

Moi en voyant le nom du jeu, je me suis dit : trop super, je vais faire des jeux de mots bien moisis, genre : "Rah pas là !" ou "Rapala la Moukère" voire même, "Rapes pas là vas plutôt là-bas". Et puis bon, finalement, j'ai eu peur d'énerver les fanatiques de la pêche dans la mesure où Rapala est une marque réputée de leurres en tout genre qui sponsorise le jeu (et aussi j'avais un peu honte). Ainsi, l'ensemble des leurres et appâts du soft d'Activision proviennent du catalogue Rapala. J'aurai au moins appris un truc comme ça, il faut dire que moi la dernière fois que j'ai pêché, c'était avec 25 gamins et j'ai chopé 8 hameçons dans les doigts, j'ai pas pris le temps de regarder la marque.

Test Rapala Pro Fishing PC - Screenshot 1Extreme close up !

Au premier regard, on se laisserait facilement leurrer par Rapala Pro Fishing en allant trop vite le considérer comme une simulation pointue de pêche en lac, réaction naturelle face à la pléthore de leurres et d'ajustements qu'il est possible d'utiliser sur sa ligne ou au système même de lancer de cette dernière. Sans surprise, c'est à la souris que l'on contrôle la canne. D'un geste ample et élégant du mulot, on devra reproduire le swing caractéristique qui permettra à la ligne d'aller se planter dans l'onde à plus de 3 mètres du bateau (quelques essais suffisent à maîtriser la technique). Au sujet du bateau d'ailleurs, il faut savoir que l'on attend de vous que vous dégotiez le "bon coin", vous aurez donc la charge de mener votre barque là où le poisson frétille. Pas de panique, le type qui passe sa journée à glander à côté de vous dans le bateau est là pour vous dire si le lieu que vous avez choisi est bon ou pas. Il ne vous reste plus qu'à lancer, et à ferrer la poiscaille. Pour être franc, c'est un art délicat au cours des premières tentatives. On devra jongler avec la tension de la ligne, ramener le tout en étant certain que le poisson a bien mordu et ne pas trop tirer au risque de casser la ligne. Mais une fois qu'on a pris le coup, la difficulté s'évanouit, et fatalement, l'intérêt également. On touche assez vite les limites de ce qu'il y a à faire dans le jeu. Pourquoi ne pas avoir prévu le lancer des appâts par exemple ? En jetant trop, on fait fuir les poissons, en en donnant pas assez on ne les attire pas.

Test Rapala Pro Fishing PC - Screenshot 2Le poisson : "tu as remporté une bataille mais pas la guerre !"

C'est pourquoi on se rabat sur la dimension "stratégique" de la pêche. Lancer son hameçon ne suffit pas à ramener une perche. Encore faut-il pouvoir l'attirer en optant pour le bon leurre, la bonne profondeur etc. Toutes sortes de facteurs peuvent enter en ligne de compte, ainsi la couleur du leurre devra être adaptée aux condition climatiques. Le problème, c'est que le jeu contient trop d'aide à ce niveau. En premier lieu votre accompagnateur finira par vous expliquer pourquoi vous ne faites aucune touche. De plus, chaque ustensile vous est décrit de manière à ce que vous ayez assez d'infos pour pouvoir agir en conséquence dans chaque situation. Ensuite, et bien le reste est un jeu d'enfant. Il aurait été préférable d'avoir un tutorial plus conséquent et de laisser un peu plus d'initiative au joueur pour la suite en cours de jeu. Cependant, si on peut lire de longs descriptifs des divers leurres, l'interface est loin d'être pratique, le texte est souvent long et défile automatiquement dans une fenêtre minuscule. Et pour couronner le tout, il est en anglais. Alors en soi, l'anglais c'est pas gênant, mais là, les termes techniques dans la langue de Shakespear, c'est pas toujours évident.

Test Rapala Pro Fishing PC - Screenshot 3A la recherche du coin idéal : pas trop de fond pour poser les bières dans l'eau.

L'autre souci avec Rapala Pro Fishing provient du manque d'intérêt de son contenu. Vous n'aurez le choix qu'entre le mode libre et le tournoi. Malheureusement les tournois se résument à de simples épreuves consistant à pêcher un nombre défini de poissons précis et d'un poids X, et ce en temps limité. On aurait préféré des épreuves plus pointues avec des objectifs clairs et visant la maîtrise d'aspects plus spécifiques comme la précision du lancer avec une zone à cibler par exemple. Par conséquent c'est finalement dans le mode libre que l'on passe son temps à glandouiller en barque, sans se prendre la tête, rêvant à des jours meilleurs un peu comme à la vraie pêche, si ce n'est qu'au lieu d'être au grand air avec du saucisson et des bières, on est devant son PC dans son bureau. L'avantage c'est qu'on ne sent pas le poisson. Un peu dommage.

Dinowan, le 30 juin 2005

Les notes

  • Graphismes 10/20

    On n'atteint pas le degré de laideur d'une lotte mais on est loin de la beauté d'une perche arc en ciel. Les fonds lacustres sont crédibles, le problème c'est que le fond d'un lac, c'est au pire vaseux, au mieux verdâtre, ce n'est pas pour rien qu'il n'y a pas de caméra embarquée sur les leurres ou les pieds des nageurs. Les poissons sont en tout cas tout à fait reconnaissables.

  • Jouabilité 10/20

    Une fois qu'on a pris le coup et saisi les bases du système de pêche, on ne peut que constater qu'il ne reste pas grand-chose à faire à part lancer et attendre devant son écran. Le côté stratégique est ambigu, à la fois simplifié par une surenchère d'explications et rendu complexe par leur présentation. On déplore également le contenu finalement assez pauvre et qui manque de challenge ou de piquant.

  • Durée de vie 10/20

    Le peu d'intérêt du mode tournoi ne donne guère envie de se plonger dedans. Il ne reste que le mode libre, qui consiste uniquement à faire semblant de pêcher.

  • Bande son 11/20

    En dehors des musiques country un brin ridicules des menus, la bande-son se compose de gazouillements d'oiseaux, de flic floc de l'eau ou du bruit du tonnerre au loin. L'effort est louable, mais quitte à donner dans le réaliste, on regrette que l'environnement sonore ne soit pas plus travaillé (absence du son du bois de la barque qui travaille par exemple).

  • Scénario

    -

  • Note Générale10/20

    Difficile de retranscrire dans un jeu vidéo une discipline comme la pêche. Rapala a de faux airs de titre complexe exigeant précision des gestes et connaissances techniques, mais il n'en n'est rien. Rapidement, on maîtrise les lancers et il y a suffisamment d'assistance pour que le côté raisonné (quel leurre, quelle couleur, quelle profondeur) devienne caduque. Finalement, Rapala fournit un bel effort, mais il est vain, puisque tout ce qu'il reste c'est l'attente du poisson, mais quitte à attendre que la bête morde, autant le faire à la fraîche. Comme dirait Stoub : "et bloub tiens".

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 13/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Rapala Pro Fishing
  • Afficher recto jaquette Afficher verso jaquette
  • Editeur : Activision
  • Développeur : Magic Wand
  • Type : Sport / Simulation
  • Sortie France : 30 juin 2005
  • Version : Anglaise
  • Config minimum : PIII 700 MHz, 128 Mo de RAM (256 si Win XP/2000), carte 3D 32 Mo, Win 98/ME/2000/XP
  • Config conseillée : PIV 1.7 GHz, 512 Mo RAM, carte 3D 64 Mo.
  • Classification : Pour tous publics
  • Existe aussi sur :
    Rapala Pro Fishing - PlayStation 2 Rapala Pro Fishing - Xbox Rapala Pro Fishing - Gameboy Advance
  • Similaire à :
    Matt Haye's Fishing