Menu
City of Heroes
  • Tout support
  • PC
  • Mac
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : City Of Heroes
PC
City of Heroes
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 février 2005 à 18:00:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (54)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.1/20
Tous les prix
Prix Support
29.00€ PC
29.00€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Il est bien loin le temps où le choix d'un MMORPG se résumait à quelques rares titres. Aujourd'hui, ce genre à part entière est devenu l'un des plus populaires et on ne compte plus les éditeurs qui tentent de se lancer sur ce créneau en espérant des retombées financières importantes. Le problème, c'est qu'il est loin d'y avoir de la place pour tout le monde et seuls certains titres tireront leur épingle du jeu dans cette forêt dense de softs. Pour se démarquer, City of Heroes (CoH pour les intimes)compte bien sur son background original très fortement inspiré des comics puisque le joueur incarne en effet un super-héros défendant la veuve et l'orphelin. Revue de détails.

City Of Heroes

Et oui, c'est bien le contexte du jeu qui attirera le chaland. Ce n'est pas tous les jours que l'on peut incarner un super-héros aux pouvoirs impressionnants dans une cité en proie à une criminalité grandissante. Ca nous change des elfes, des nains, des trolls que l'on fréquente dans les univers heroic fantasy vus et revus dans toute une flopée de MMORPG. Dans CoH, on est plongé dans une grande métropole américaine : Paragon City. Au cours du XXème siècle, c'était une des villes les plus prospères de tous les Etats-Unis. La cité a aussi accueilli dès le début des années 1930 le premier super-héros (un soldat américain qui s'était battu pendant la première guerre mondiale). Peu à peu, Paragon City regroupa la majorité des super-héros qui se fédérèrent au sein d'une organisation : la Phalange de la Liberté. Luttant contre le crime nuit et jour, ils eurent bientôt fort à faire à cause des super-vilains, personnes utilisant leurs pouvoirs pour faire le mal.

City Of Heroes
La bataille fait rage.
La vie suivit son court, jusqu'à la terrible année 1988, où des chercheurs découvrirent ce qu'ils n'auraient jamais dû rechercher : le secret des voyages entre les dimensions. Poussés par la curiosité, les hommes ouvrirent bien trop vite des portails vers d'autres mondes. En 2002, ce qui devait arriver arriva : une invasion d'aliens appelés Rikti et venant d'une autre dimension déferla sur la Terre. Et le moins qu'on puisse dire c'est que leurs intentions étaient loin d'être pacifiques : ils détruisirent en effet la plupart des villes dont Paragon City. Heureusement, le gouvernement trouva le moyen d'utiliser la technologie Rikti pour faire des champs de force et ainsi protéger certains quartiers de la destruction. Aujourd'hui, la cité est divisée en trois types de zones. Les premières sont relativement sûres et protégées des aliens grâce au champs de force. Elles sont pleines d'activités et accessibles à tous. Les secondes sont les zones à risques où très peu de gens habitent car la pire racaille en a pris possession. Les autorités autorisent les super-héros à s'y rendre pour tenter d'améliorer la situation. Quant au troisième type de zones, elles sont livrées au chaos le plus total. Seuls les héros de haut niveau qui sont en groupe peuvent tenter d'y rétablir l'ordre.

City Of Heroes
Ce train est utile pour se rendre d'un quartier à un autre rapidemment.
Le jeu est donc divisé en zones (un peu comme Everquest 2). Même si, à l'inverse de World of Warcraft où la majorité du monde est en un seul bloc, des temps de chargements apparaissent entre les zones et pour entrer dans les bâtiments, ceux-ci sont assez courts et ne hachent pas trop l'action. Vous devinez d'emblée que vous débuterez évidemment la partie dans une zone relativement sûre où vos seuls ennemis seront des membres de gangs et de la petite racaille tentant d'importuner la population. Mais avant de vous balader librement dans les rues de Paragon City, il faut bien sûr créer votre propre super-héros. Et là, les possibilités de personnalisation de l'apparence sont assez énormes : taille, forme du visage, accessoires (lunettes, casque...), couleur de chaque élément de votre costume... Il y a vraiment de quoi faire le personnage de vos rêves. Encore plus primordial, le choix de la classe se fait entre cinq possibilités. C'est assez peu je vous l'accorde, mais chacune des classes est vraiment très différente.

City Of Heroes
Certains de vos ennemis disposent aussi de super-pouvoirs.
Pour compenser le faible nombre de classes, les développeurs ont mis en place un système de spécialisation. Vous devrez choisir 2 spécialisations parmi les 10 possibles. Ces spécialisations détermineront ensuite les pouvoirs que vous pourrez acquérir en gagnant des niveaux. Choisissez donc avec grand soin selon votre façon de jouer. Heureusement, de nouvelles arborescences de pouvoirs vous seront accessibles une fois que vous atteindrez les niveaux 6, 14 et 20. Vous ne serez donc pas cantonné à vos spécialisations de départ. Evidemment, c'est à vous de choisir les pouvoirs qui vous intéressent au fur et à mesure de vos gains de niveau auprès d'un instructeur qui vous fera plusieurs propositions conformes à votre classe et à vos spécialisations de départ. Il y a donc très peu de chance pour que vous rencontriez un joueur de même classe qui ait exactement les mêmes pouvoirs que vous et ça, c'est plutôt un bon point.

City Of Heroes
Vous ne squatterez pas longtemps cet immeuble !
Mais la grande spécificité du jeu c'est qu'il n'y a pas d'équipement. Oui, vous avez bien entendu, il n'y a pas d'équipement. Il est donc impossible de s'équiper d'une armure ou d'une nouvelle arme. C'est assez déstabilisant au début, mais cela permet de ne pas perdre de temps dans l'étude complexe des caractéristiques d'une armure avant de l'équiper. Ici, il n'y en a tout simplement pas. En fait, les seuls items que vous récupérerez en vainquant des ennemis sont des améliorations et des inspirations. Ces dernières peuvent s'apparenter aux potions des jeux de rôle heroic fantasy. En effet lorsque vous les utilisez, elles vous donnent un bonus temporaire de défense, de dégâts... Elles peuvent aussi vous redonner de l'endurance, des points de vie et certaines peuvent même vous ressusciter. Quant aux améliorations, elles permettent de booster définitivement un de vos pouvoirs. Je prends un exemple : si vous trouvez une amélioration de dégâts, vous pouvez la combiner sur un de vos pouvoirs pour augmenter les dommages qu'il inflige.

City Of Heroes
L'interface d'achat et de vente d'améliorations et d'inspirations.
Améliorations et inspirations sont donc les deux seules sortes d'items utilisables du jeu. Du coup, le gameplay s'en trouve forcément simplifié et c'est loin d'être désagréable ! En effet, on peut ainsi se consacrer aux combats, aux quêtes et pas à un fastidieux rangement de son inventaire. D'ailleurs, l'accessibilité de leur jeu au plus grand nombre a visiblement été l'un des soucis majeurs des développeurs puisqu'on remarque plein de petites choses qui viennent faciliter la vie du joueur. C'est par exemple le cas du radar et de la carte qui affiche d'emblée où vous devez vous rendre pour accomplir la quête que vous venez d'accepter. Pratique ! La gestion des groupes est aussi des plus intéressantes puisque des possibilités leurs sont réservées. C'est le cas des "task forces" qui sont des suites de missions données par un PNJ. Une fois débutée, la task force s'adaptera au nombre de personnes composant le groupe : il y aura plus d'ennemis si vous êtes plus nombreux.

City Of Heroes
Même les panneaux ont été traduits en français.
L'autre grande spécificité de CoH c'est qu'il est tout à fait possible de grouper avec des personnes de niveau très hétérogène. En fait, dans la plupart des MMO, il est quasiment impossible de faire des groupes avec des joueurs de niveaux trop différents sans que cela pose d'énormes problèmes aux plus petits niveaux qui ne gagneront quasiment pas d'expérience et qui peineront face à des monstres qui leur sont bien supérieurs. Pour éviter cela, CoH inaugure un système nommé "sidekick" qui permet à un joueur de haut level de devenir le mentor d'un autre qui lui est très inférieur. Prenons un exemple : mettons que votre personnage de niveau 10 groupe avec un niveau 20 et que celui-ci devienne votre mentor. Si vous ne vous éloignez pas trop de lui, vous vous battrez alors comme si vous étiez de niveau 19. Vous disposez de plus de points de vie, vous faites plus de dommages... Et le mieux, c'est que vous gagnez toujours un peu d'expérience ! L'inverse est aussi possible et un niveau 10 peut devenir "l'exemplar" d'un niveau 20 qui aura ainsi moins de points de vie... L'intérêt de ce système est évident : pouvoir entrer dans des groupes de niveau inférieur ou supérieur au sien sans pour autant pénaliser tout le monde.

City Of Heroes
Un rassemblement de super-héros.
Le background du jeu et toutes ces intéressantes petites idées en font tout l'intérêt. En outre, l'éditeur ne s'est pas moqué de nous puisque la boîte contient deux exemplaires du jeu avec deux clefs donnant accès respectivement à 30 jours et à 15 jours gratuits (ensuite, il faut s'acquitter d'un abonnement mensuel de 12,99 Euros, tarif dégressif si vous vous abonnez pour une plus longue durée). Idéal pour faire découvrir l'univers des super-héros à un ami. Le PvP sera bientôt inclus par un prochain patch et vous pourrez vous battre entre vous dans des arènes prévues à cet effet. Mais ce n'est qu'avec l'add-on City of Villains à paraître que le PvP prendra toute son ampleur car les joueurs pourront alors incarner des super-vilains et s'en prendre physiquement aux gentils super-héros. En l'état, City of Heroes même si sa réalisation n'est pas ébouriffante, mérite d'être découvert. Et si en plus vous êtes passionné par les comics et par l'univers des super-héros, alors vous avez trouvé un jeu qui risque de vous tenir occupé pendant des dizaines d'heures.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    On est très loin de la qualité d'un Everquest 2 au niveau des détails et des animations, surtout en ce qui concerne les textures d'eau et les effets de feu. Bon, c'est loin d'être moche mais le moteur 3D n'est visiblement pas de toute dernière génération.

  • Jouabilité 16 /20

    Très facile d'accès, le jeu propose quelques petits plus très appréciables comme la possibilité de grouper avec des joueurs de niveaux très différents sans déséquilibrer l'équipe grâce au système de sidekick. En outre, les task forces réservées aux groupes constituent un challenge des plus intéressants.

  • Durée de vie 15 /20

    Que vous soyez un joueur occasionnel ou plus régulier, vous trouverez à n'en pas douter votre compte dans City of Heroes. Comme pour tous les MMORPG, la durée de vie est très bonne et réclame des dizaines d'heures de jeu pour atteindre le niveau maximal, si tant est que ce soit votre but.

  • Bande son 14 /20

    Rien de transcendant dans le domaine de la musique : elle est sympa, mais ne restera pas dans les esprits très longtemps. Quant aux effets sonores, ils sont du même acabit : très acceptables.

  • Scénario 16 /20

    L'univers de super-héros dans lequel on est plongé change un peu du sempiternel refrain heroic fantasy de la majorité des MMORPG.

City of Heroes est un MMORPG qui ne ressemble à aucun autre. En effet, que ce soit de part son univers très comics ou son gameplay simple et nerveux, on peut dire qu'il nous change un peu de ce que l'on a l'habitude de voir. Privilégiant le fun sur un contenu trop riche dont la majorité des joueurs ne profitent bien souvent pas, il a l'énorme avantage de ne pas nécessiter des heures d'apprentissage pour en maîtriser tous les aspects. Idéal pour ceux qui ne souhaitent jouer que ponctuellement. Quant aux joueurs plus assidus, ils apprécieront certainement le procédé d'évolution des compétences, les task forces et la possibilité de pouvoir très facilement grouper grâce à un intéressant système de sidekick.

Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 février 2005 à 18:00:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (54)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.1/20
Mis à jour le 08/02/2005
PC MMO RPG Cryptic Studios NCsoft
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Let's Go, Pikachu / Évoli
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce