Menu
Maken Shao : Demon Sword
  • Tout support
  • PS3
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Maken Shao : Demon Sword / Maken Shao : Demon Sword sur PS2 /

Test Maken Shao : Demon Sword sur PS2 du 13/11/2003

Test : Maken Shao : Demon Sword
PS2
Maken Shao : Demon Sword
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 novembre 2003 à 18:00:00
9/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
10.8/20
Tous les prix
Prix Support
49.90€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Surfant sur la vague Cyber-punk, (une sorte de futur alternatif soumis à la technologie, instauré par nos amis Nippons par le biais du précurseur Katsuhiro Otomo), Maken Shao Demon Sword, suite de Maken X sorti sur Dreamcast, semble souhaiter du fond du coeur se rapprocher du mythique Ghost in the Shell. A vouloir monter trop haut, on se brûle les ailes.

Maken Shao : Demon Sword

S'il y au moins une chose que l'on peut pas reprocher à Maken Shao, c'est bien son ambiance. Dans un futur proche, l'apocalypse est sur le point d'embraser le monde. Les U.S.A et la Chine s'affrontent cruellement, tandis que l'Union Européenne se noie dans le conflit, gangrenée par les actes terroristes barbares. Parallèlement, il est créé au Japon une forme de vie artificielle censée soigner les maladies mentales en arrachant l'"image"(âme) d'un être humain afin de l'étudier. Mais cela ne passe bien sûr pas comme il le faudrait. Vous dirigez donc Kei, une jeune écolière, au début de l'aventure, à travers le Maken (que vous pourrez d'ailleurs renommer), infiltré en elle. D'ailleurs tout le soft repose sur cette emprise du Maken sur les esprits. En effet, cette entité possède la capacité pernicieuse de prendre le contrôle de l'esprit d'autres personnes afin de le contrôler à sa guise. Malheureusement, ses anciennes enveloppes charnelles meurent de par la destruction de leur "moi" intérieur. Alléchant.

Maken Shao : Demon Sword
Elle a bien un petit air de Kusanagi ? Non ?
Incarnant cette espèce de "parasite spirituel", votre mission est de parvenir à empêcher le réveil du Démon. Pour mener à bien votre noble quête, vous devrez défaire un nombre incalculable d'ennemis avec l'aide des divers personnages affaiblis ou consentants, que vous pourrez incarner via la transplantation mentale du Maken. Tout un concept. Malgré tout, son utilité n'est que relative . Ne vous attendez pas à posséder chaque ennemi, ou chaque personnage clé du scénario, que vous rencontrerez. Seulement une infime part de ces derniers vous sera accessible. Cependant il est à noter que l'on vous donne le choix de répondre à vos instincts de domination. En effet, la trame scénaristique se modifiera quelque peu, selon l'échange d'"image"que vous opérerez. Un principe intéressant qui pousse plus loin l'idée même du jeu en vous permettant de bénéficier de points de vue différents face aux événements. De même, chaque enveloppe corporelle que vous vous approprierez, octroie un nombre limité d'attaques et autres combos, qui se trouvent modifiés lors du changement de corps.

Maken Shao : Demon Sword
Les beaux effets de lumière
A la manière d'un RPG, de l'expérience est accumulée par le biais des meurtres perpétrés sur des pauvres hères. Dès qu'un opposant est défait, vous lui volez son image (âme je le rappelle). Celle-ci est d'une valeur différente, dépendant de la classe de ce dernier au sein de son organisation criminelle. Une fois un certain nombre d'images collectées, vous apprenez un nouveau mouvement. D'où un nombre relativement important de coups à assimiler. Certains me diront que cela se rapproche du système de jeu de Chaos Legion, ou encore Devil May Cry. Et ils auront entièrement raison. Pourtant une bonne idée, même déjà usitée, peut s'avérer porteuse en un soft contenant une originalité autre. Dans le cas où celle-ci est vraiment exploitée à son maximum. Ici, ce n'est pas le cas et cet atout, cependant non négligeable, ne motive en aucune manière à développer plus avant un personnage plutôt qu'un autre. La faute à qui ?

Maken Shao : Demon Sword
Une Asie cyber-punk et humide
Il existe un mal minant les jeux d'aventure-action. Il se nomme, dans les milieux autorisés, la mauvaise jouabilité. Si vous aviez toujours rêvé de dirigez un tank revêtant la forme d'un être humain, vous pouvez vouer un culte à Midas Interactive. Vous manipulez le personnage à l'aide du stick gauche et manoeuvrez la caméra via le droit. L'écueil, étant que le fait de faire pivoter la caméra bloque le personnage. En combat je ne vous raconte pas le délire ! Il demeure bien un systéme de lock à la Zelda, mais il s'avère trop peu fiable. Le ciblage est long à effectuer, et l'annuler n'est pas du tout ergonomique. Les commandes sont raides et on a la désagréable impression d'être oppressé par un poids invisible mais très présent. Cela aurait pu demeurer le seul mauvais aspect (de taille), sans la présence malvenue d'une qualité graphique bien pauvre.

Maken Shao : Demon Sword
On se le demande ...
Pâle copie du Major Kusanagi, Kei, supporte malgré elle des textures ternes et mal choisies, au sein de niveaux, certes vastes, mais cependant désespérément vides. Ce qui est plus que regrettable, d'autant que l'ambiance en elle-même, axée sur un futur incertain et glauque, est sincèrement palpable. L'aspect cubique de la majorité des intervenants ne joue pas en faveur, non plus, de l'immersion du joueur. Entre les soldats de la Sangyokai 32 Kei, ressemblant, dans leur design, au héros de Shinobi sur PS2, en néanmoins bien moins charismatiques et les dirigeants 8 Kei affublés d'appendices vestimentaires d'un goût douteux, le chara-design apparaît assez étrange et mal inspiré.

Maken Shao : Demon Sword
Un joli sytème de lock, mais peu pratique
Tout en restant original. Les scènes cinématiques, quant à elles, bien trop nombreuses, et assorties d'une durée proche de cinq minutes pour la plupart, sont fort mal réalisées. Faisant avancer l'histoire avec moult rebondissements, leur mise en scène insipide doublée d'un doublage médiocre, ne parvient pas à captiver. Ce qui est malheureusement un contre-emploi. Dans le même registre, les caméras vous suivant durant le déroulement du jeu s'avèrent très instables. Si vous ne vérouillez pas une cible, c'en est fini de votre Maken. Dame caméra n'en fait qu'à sa tête et ne recadre que trop rarement sur l'assaillant multipliant les coups de sabre sur votre personne. On se demande par ailleurs comment il arrive à toucher son objectif à la vue des bugs de collision omniprésents. Dommage. En un mot comme en cent, l'image est brisée !

Les notes
  • Graphismes 9 /20

    Des arêtes saillantes, que ce soit au niveau des décors ou des personnages, ne rendent pas vraiment honneur au background agréable du titre. L'ombre rectangulaire du personnage principal désespère.

  • Jouabilité 8 /20

    Laborieux est le terme le plus approprié. Si au bout d'un certain temps on s'y fait malgré nous, dès qu'un ennemi surgit, les sueurs froides reviennent.

  • Durée de vie 12 /20

    Le titre n'est pas long en lui-même, bien que prenant, mais le fait de collecter les différents mouvements des individus clés, vous tiendra en haleine quelques heures de plus.

  • Bande son 8 /20

    Les thèmes musicaux ne sont pas très étoffés, mais le style colle à peu près bien au jeu. Mis à part cela, le "chpouit chpouit" des bruits de pas énerve.

  • Scénario 15 /20

    Une trame pouvant se comparer sans rougir à nombre de scénarios, dotée d'un background cyber-punk, soutenant certains films d'animation japonais.

Scénario bien construit, background fédérateur, ce Maken Shao possédait les cartes maîtresses nécessaires à sa consécration. Cependant, une réalisation bâclée, une jouabilité déprimante, ainsi qu'une mise en scène pauvre, dispersent un amas d'idées intéressantes. Proposé, d'autre part, à bas prix, il aurait pu créer la surprise. Il n'en fut rien.

Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 novembre 2003 à 18:00:00
9/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
10.8/20
Mis à jour le 13/11/2003
PlayStation 2 Action Aventure Atlus Midas Interactive
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Aperçu : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Let's Go, Pikachu / Évoli
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce