Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Jak II : Hors la Loi / Jak II : Hors la Loi sur PS2 /

Test Jak II : Hors la Loi sur PS2 du 16/10/2003

Test : Jak 2 : Hors La Loi
PS2

On a souvent comparé Jak And Daxter à un dessin animé de Walt Disney. Pour ce second épisode, la comparaison tient toujours la route. Dans un cas comme dans l'autre, ce que l'on gagne en technique, on le perd en magie et en féérie...

Qu'est ce que j'ai pu m'amuser avec Jak And Daxter au moment de la sortie du jeu il y a deux ans. Le titre de plates-formes s'imposait naturellement comme la référence du genre grâce à toutes ses qualités tant techniques qu'artistiques. Aujourd'hui encore, il tient tête à toutes les productions apparues après lui. Et d'ailleurs, lorsqu'on me demande un bon jeu de plates-formes sur PS2, je réponds sans sourciller « Jak And Daxter ». Vous imaginez donc mon impatience pour découvrir Jak 2, la suite tant attendue, celle qui devait une nouvelle fois révolutionner le genre. Au risque de casser tout suspense sur le final de mon test, je ne peux vous cacher plus longtemps que le titre m'a beaucoup déçu. Et je ne suis pas le seul à être déçu, tout le monde à la rédac, en tout cas tout ceux qui s'y sont essayé, ont rapidement compris que Jak 2 ne détrônerait pas le premier volet, du moins si on considère le côté affectif de la chose, car pour ce qui est de la technique, il n'y a pas photo, Jak 2 réalise le quasi sans faute.

Il faut constamment venir chercher des missions. Lourd.

Le moteur graphique du jeu fait effectivement des merveilles. La distance d'affichage est toujours aussi importante qu'avant (si ce n'est plus) et les zones à explorer bien plus complexes. Le gros du jeu se déroule dans une immense ville qui grouille de passants et de véhicules volants. Si on note assez fréquemment un peu de tearing qui vient découper l'image (surtout lors des rotations de caméra en milieu ouvert), on n'a pas à se plaindre de l'animation qui reste toujours fluide et rapide comme elle l'était déjà dans le premier jeu. Les expressions des personnages sont une nouvelle fois tordantes, spécialement celles de Daxter qui se tortille dans tous les sens et qui remplit à merveille son rôle de petit comique. Ses répliques sont toujours aussi marrantes et oh bonheur, oh joie, il ne se contente plus de soliloquer tout au long du jeu. puisque Jak a retrouvé sa langue et qu'il parle ! Oui, vous avez bien lu, Jak parle ! Lui et tous les autres personnages s'expriment à vive voix grâce à un doublage au poil. Non, sérieusement, on ne peut reprocher quoi que ce soit à Jak 2. Tout du moins en ce qui concerne son aspect technique.

Le blaster fait voler les ennemis.

C'est ça le plus rageant ! Se retrouver devant un jeu beau à pleurer et doté d'une bande-son exceptionnelle (aussi bien pour les voix que pour les musiques et les bruitages) et de ne pas éprouver plus d'amusement que ça. Autant, on s'était réellement régalés de bout en bout avec le premier Jak And Daxter, autant cette fois-ci, on s'ennuierait presque. Je m'explique. En fait, tout vient de l'orientation plus sombre et mature qu'ont voulu donner les développeurs à leur titre. L'histoire débute là où elle se terminait dans l'opus précédent. Jak, Daxter, Kiera et Samos se retrouvent devant le portail Precursor qui se trouve en réalité être une sorte de faille temporelle menant droit dans une mégacity contrôlée par le baron Praxis. Ce dernier fait emprisonner Jak pour on sait trop quelle raison et lui fait subir plusieurs expériences à base d'Eco Noire. Au bout de deux ans, Jak, aidé de Daxter, parvient enfin à s'évader de sa prison et ne pense désormais plus qu'à une chose : se venger de Praxis !

Même en véhicule, traverser la ville est super lassant.

Si l'Eco Noire avait transformé Daxter en sorte de mangouste au début de Jak 1, la substance a un tout autre effet sur Jak, elle le rend mauvais et décuple ses pouvoirs destructeurs. Durant le jeu, si Jak récupère suffisamment d'Eco Noire, il peut ainsi se changer en Dark Jak pour coller une bonne pâtée aux ennemis qui ne résisteront alors pas bien longtemps. L'esprit plus sombre de cet épisode ne se ressent pas qu'au niveau du scénario, mais tout au long du jeu. Déjà, les environnements guillerets et féeriques laissent place à une dominante de décors industriels froids et austères tandis que les monstres farfelus sont remplacés par des gardes. Les niveaux à ciel ouvert se font plus rares et on regrette vraiment les paysages superbes du premier volume. Il faut bien se rendre à l'évidence, la magie du jeu a disparu !

Jak se demande s'il ne s'agit pas d'un proche parent Baron Harkonnen.

Côté nouveautés, on est plutôt servis, même si on se serait volontiers passés de la plupart d'entre elles. La plus agaçante concerne le cheminement du jeu. Comme dans un GTA où on se balade à la recherche de missions, il faut ici conduire Jak d'un bout à l'autre de la cité pour se voir confier un objectif. La ville étant particulièrement grande, et les foulées du héros assez petites, les déplacements se révèlent vite longs et fastidieux (même avec la mini carte en bas de l'écran, on se paume facilement, c'est dire !). Heureusement, il est possible de voler n'importe quel engin qui passe près de nous pour avancer plus vite. Cependant, ces véhicules ne sont jamais très maniables, surtout dans les petites rues bien tortueuses de la ville ! On bataille avec la maniabilité pour piloter correctement, et lorsqu'on croit enfin avoir pris le coup de mains, on se retrouve poursuivi par des gardes nous ayant apparemment confondu avec le pigeon d'argile de leur ball trap ! D'abord, on se dit que c'est super chaud, puis au bout de la vingtième tentative pour passer la même ruelle, on se dit finalement que ce n'est pas drôle du tout. Même remarque pour les niveaux en hover board où Jak se prend pour Tony Hawk, ainsi que pour ceux basés sur l'action pure où, armé d'un gun assez puissant, il faudra nettoyer des zones entières de tout un tas de bestioles. Seuls les trop rares niveaux de plates-formes rattrapent un peu l'affaire grâce à un level design réussi. Pour le reste, très franchement, le jeu a bien du mal à nous captiver. En tout cas, on est loin du premier épisode. Cruelle déception...

Les notes
  • Graphique 18 /20

    S'il n'y avait pas ce vilain effet de tearing (découpage horizontal de l'écran) intervenant trop fréquemment, Jak 2 aurait pu prétendre au titre convoité de plus beau jeu de la PS2. Même si on n'approuve pas forcément certains choix esthétiques (des décors trop industriels) on ne peut que s'incliner devant les animations sublimes et le nombre de détails affichés à l'écran.

  • Jouabilté 13 /20

    A la base les contrôles sont les mêmes que dans le premier volet, c'est-à-dire impeccables. Cela dit, l'orientation trop action du titre (au détriment de la plate-forme) et son niveau de difficulté finissent pas agacer rapidement.

  • Duree 15 /20

    Je viens de l'écrire dans la catégorie juste au-dessus, le jeu est difficile. Il nous oblige souvent à recommencer plusieurs fois le même niveau. Mieux vaut faire des pauses assez régulièrement pour ne pas s'emporter. C'est plus sain pour vous, pour votre manette et pour votre console.

  • Son 17 /20

    On reconnaît la patte Naughty Dog dès la première note grâce aux arrangements dont eux seuls ont le secret. Les voix jouissent d'un doublage sur mesure parfaitement dans le ton et l'esprit du jeu.

  • Scénario 15 /20

    Plus sombre et mature que le premier épisode, Jak 2 affiche un scénario plus travaillé aussi. La vengeance du héros sera longue et semée d'embûches.

Quelle déception que ce Jak 2 ! Nous qui pensions retrouver un titre aussi accrocheur que le premier opus et qui nous demandions déjà comment faire pour trouver assez de temps à consacrer à tous les bons jeux de cette fin d'année, nous avons désormais la réponse. On fera l'impasse sur Jak 2 et on le ressortira éventuellement lorsqu'on n'aura plus rien à se mettre sous la dent. Une déception, je vous dis...

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste de jeuxvideo.com
16 octobre 2003 à 18:00:00
14/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (464)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/ 20
Mis à jour le 16/10/2003 Voir l'historique
PlayStation 2 Plate-Forme Sony Naughty Dog
  • Partager cette page :
Jak II : Hors la Loi
PS3 Vita PS2
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (1)
  • News (8)
  • Vidéos (4)
  • Images (90)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Jak 2 : Hors La Loi sur PS2
    -
    PS2
Boutique
  • Jak II : Hors la Loi PS2
    49.90 € Neuf
    4.81 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.