Menu
Blackstone : Magic & Steel
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Blackstone : Magic & Steel sur Xbox /

Test Blackstone : Magic & Steel sur Xbox du 07/10/2003

Test : Blackstone : Magic & Steel
Xbox
Blackstone : Magic & Steel
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
07 octobre 2003 à 18:00:00
8/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
9/20
Partager sur :

Je vous présente Blackstone : Magic & Steel, un jeu qui aurait pu valoir quelque chose s'il était arrivé il y a 6 ou 7 ans environ. Action-RPG, le titre semble vouloir repomper la formule Gauntlet mais quelque chose en cours de route s'est mal passé. Peut-être le développement si on y réfléchit un peu.

Blackstone : Magic & Steel

Blackstone est un jeu raté. Mais alors vraiment. Même son scénario est raté. Ce dernier à beau se cacher derrière les artifices d'une voix de stentor qui nous récite un texte surfait, on comprend vite que la chose manque diablement de profondeur et qu'en résumé, vous devez retrouver les morceaux d'une pierre noire pour que le monde redevienne beau et lumineux comme un salon de coiffure branché. Enfin bon, ce n'est pas très grave ça, on a vu pire. Le titre nous propose donc d'incarner un personnage à choisir parmi 5 classes différentes qui comprennent les classiques guerrier, voleur ou archer. Parce qu'on estime que vous avez une vie sociale, on vous laisse même la possibilité de jouer jusqu'à 4 simultanément.

Blackstone : Magic & Steel
Entre chaque niveau, vous pourrez aller acheter un peu de matériel ou sauvegarder dans votre tanière.
Venons en au gameplay justement. En gros, c'est du hack'n slash teinté de jeu de rôles bien pauvre. La progression consiste à avancer en tuant tout ce qui se trouve face à vous et ce jusqu'à atteindre le générateur de monstres (une porte, un trou dans le sol, un machin indescriptible etc.). Ensuite ? On avance, on tue, on détruit le générateur. Et ainsi de suite jusqu'à ce qu'on trouve le bout du niveau où se trouve le boss ou un item important. Alors premier constat, les attaques sont limitées. Et la diversité des personnages ne changera rien à l'affaire puisqu'ils se ressemblent tous beaucoup. Chacun dispose d'une attaque frappée, d'une attaque à distance et d'une autre chargée (en courant). A cela on doit ajouter les sorts. Différents sorts sont disponibles en fonction d'items collectés (les éléments feu, glace, foudre etc.). On peut acquérir ces magies de deux façons. Soit en achetant les parchemins entre deux niveaux, soit en les trouvant en cours de jeu, enfermés dans des caisses. Chaque fois que l'on désire lancer un sort, on doit disposer d'un parchemin qui sert en vérité à remplir la jauge d'énergie.

Blackstone : Magic & Steel
Ah ça, il est bien choisi l'angle de caméra. Elle est claire l'action, non ?
Bon dit comme ça, les choses ne semblent pas si catastrophiques (enfin un peu quand même). Mais ce n'est qu'illusion. Parce que outre le fait que le gameplay soit pauvre du point de vue RPG, c'est d'abord tout le jeu qui se montre d'une redondance à faire pleurer un perroquet bègue comme vous avez pu le voir plus haut. On tue, on explose un truc, on tue. Et comme si cela ne suffisait pas, la maniabilité elle-même est tout juste passable. Simplifiée au maximum elle s'axe autour d'une répartition d'un bouton par action (attaque, tir, magie) et une gâchette qui permet de simples combinaisons. Seulement voilà, chaque action entraîne un temps de latence avant que le personnage dramatiquement mou et raide ne soit capable de bouger à nouveau. A cela s'ajoute une effroyable imprécision des mouvements. Le résultat c'est qu'au mieux on est énervé par cette maniabilité pourrie et qu'au pire, on se fait détruire la tronche par des ennemis qui vous attaquent par vague. Le temps de tuer celui d'en face et de se tourner sur le côté, on a déjà pris un pain. A plusieurs reprises on s'en prend plein la face sans pouvoir réagir. Alors là, déjà qu'on n'était pas passionnés, qu'on s'agaçait simplement pour avancer, qu'on en avait marre de faire tout le temps la même chose, quand en plus de tout ça on se retrouve acculé par une bestiole stupide on a légérement tendance à considérer le jeu sous un oeil peu amical et encore moins conciliant.

Blackstone : Magic & Steel
Oh, le gros boss, vient là que je te pulvérise ta sale face.
D'ailleurs en causant de regard, portons le nôtre sur l'aspect visuel du titre. Et sur les fameuses bestioles en premier lieu. Chaque niveau doit comprendre 3 ou 4 types d'ennemis différents. Non mais sans blagues on se croirait sur NES ! Non seulment c'est peu intéressant côté gameplay mais c'est aussi assez pénible à voir cette attaque de clones. Voilà bien un jeu qui ne vous fait pas regretter d'avoir acheté une Xbox. C'est vrai que ce serait dommage de se fendre d'un soft qui exploite cette bête de course quand on peut se payer un truc moche, grossier avec des environnements qui se répètent au sein des niveaux (heureusement ils changent d'un niveau à l'autre). Le personnage bouge lentement et son animation est d'une raideur quasi cadavérique. Et comble du comble, le frame-rate est loin de s'envoler, il aurait plutôt tendance à s'écraser. Et j'ai gardé le meilleur pour la fin avec la bande-son. Les griefs sont multiples. Commençons par la musique. De ce point de vue, on a droit à deux types de thèmes : les technos en MIDI absolument ignobles et très « Old School Attitude » et les thèmes plus plaisants mais assez quelconques. Tout est foireux à ce niveau-là. La prise de son semble avoir été faite avec un vieux magnéto poussiéreux (surtout pour les rares voix) et en plus ils buggent. Il m'a fallu plusieurs minutes pour avoir la certitude que c'était un bug, mais c'était possible autrement, c'était trop affreux. De toute façon même quand ils marchent ils sont vilains et ne ressemblent à rien.

Les notes
  • Graphismes 8 /20

    Les angles de caméras sont mauvais mais pas assez pour masquer le manque de finesse des graphismes, l'animation limitée du personnage et les baisses de frame-rate. Globalement le jeu est très loin d'avoir le niveau Xbox. D'ailleurs il est recalé.

  • Jouabilité 8 /20

    Non seulement le gameplay est pauvre et outrageusement répétitif mais en plus la maniabilité est chancelante avec une sensation de se mouvoir par à-coup.

  • Durée de vie 12 /20

    Les monstres n'opposent qu'une résistance limitée en dehors des passages dans lesquels on pourrait se laisser bloquer par les problèmes de contrôle. Mais par dessus tout, c'est le manque d'intérêt du soft, même à plusieurs qui rend sa durée de vie minuscule.

  • Bande son 8 /20

    Là encore on est en dessous de tout. Quand les effets ne buggent pas leur qualité technique elle-même et à déplorer avec des sons qui saturent et semblent venir de loin. La qualité des musiques est plus aléatoire, en fonction des thèmes mais dans l'ensemble rien de transcendant.

  • Scénario /

Bon on va pas rester là-dessus pendant des heures, Blackstone est à éviter à tout prix même par les fans du genre qui ne trouveront là euh... rien. Un soft à la réalisation déplorable, au gameplay dépassé depuis des lustres et à la maniabilité horripilante. Hop, on jette.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
07 octobre 2003 à 18:00:00
8/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
9/20
Mis à jour le 07/10/2003
Xbox Action Microsoft Xicat
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live