Test Freedom Fighters- PC

PC

Attention, jeu hautement addictif. Difficile en effet de lâcher la souris quand on a commencé à jouer à Freedom Fighters. Voilà un bout de temps qu'on ne nous avait pas proposé un soft d'action arcade aussi nerveux et prenant. Dommage que quelques défauts mineurs lui fasse un peu d'ombre. Si vous cherchez un jeu de tir en équipe fendard, Io Interactive vient de vous servir le couvert.

Freedom Fighters

Celui-là, je le surveille depuis que je l'ai vu chez EA cet été, traînant dans un coin discret du EA Camp. Fruit d'une infidélité d'Io Interactive (Hitman 2) à Eidos au profit d'Electronic Arts, Freedom Fighters vous plonge en pleine guérilla urbaine. Ici, l'Union Soviétique à mis fin à la seconde guerre mondiale à grands coups de bombes A sur Berlin et a ensuite étendue son influence jusqu'à envahir les États-Unis. C'est à ce moment précis que vous, plombier, aller devenir malgré vous un homme important de la rebellion. Bon, le scénario en cours de jeu ne sera pas d'une épaisseur affolante mais en tout cas, la base est sympathique et donnera lieu à quelques petits trésors d'humour noir et ironique.

Test Freedom Fighters PC - Screenshot 7Dès les premières secondes on se retrouve en pleine confusion.

Première chose à savoir sur le titre, vous ne serez pas seul. De deux à douze équipiers peuvent vous suivre dans vos missions. Leur nombre dépendra en fait de votre charisme. Selon vos actes, vous gagnez des points de charisme, à chaque fois que vous en totalisez 100, vous obtenez la possibilité d'enrôler un homme de plus croisé sur le champs de bataille. Cependant, n'allez pas croire qu'il s'agisse d'un jeu d'action/tactique. Freedom Figthers est avant tout un shoot d'arcade pur et dur. Vous pouvez donner 3 types d'ordres à vos hommes, défendre, attaquer ou suivre. Pour appliquer un ordre, il suffit de viser un point au sol et de donner le commandement voulu. Ensuite, vous laissez faire vos petits copains qui se débrouillent très bien. Vos potes sont en effet capables d'utiliser au mieux l'environnement pour se mettre à couvert et éviter les balles tout en se montrant efficaces. De même, ils n'hésiteront pas à se mettre aux commandes d'une mitrailleuse fixe s'ils en ont l'occasion. Vos ennemis ne seront pas moins doués d'ailleurs. Eux aussi savent se planquer et ne manqueront pas une occasion de vous prendre à revers. Certains gunfights se jouent façon cache-cache. Vous tirez, ils se planquent, vous avancez, ils tirent, vous vous planquez. C'est à celui qui ira le plus loin. Dans le même genre, ne vous croyez pas à l'abri parce que vous surplombez l'ennemi, si vous êtes capable d'escalader, eux aussi le peuvent et cela surprend toujours de voir débouler 3 soviets sous votre nez, ou plutôt dans votre lunette de snipe...

Test Freedom Fighters PC - Screenshot 8Les objectifs secondaires sont cruciaux, ils vous rapportent du charisme et facilitent le déroulement des autres objectifs.

Question progression dans le jeu, là aussi les développeurs ont assuré. On avance par chapitres, chacun constitué de 3 missions, elles-memes correspondant à une zone à nettoyer. En gros, on fonce et on fait le vide avant de hisser un drapeau étoilé au sommet d'un édifice. Mais à chaque fois des objectifs secondaires sont présents. Cela peut être du sabotage ou une libération de prisonniers. Dans les deux cas, mieux vaut y aller car d'une part cela augmente votre charisme et d'autre part ces objectifs sont liès aux autres missions. Allez détruire les réservoirs de carburant des hélicoptères et ces derniers vous laisseront en paix dans le quartier attenant. Débarrassez-vous d'une centrale électrique pour aveugler les projecteurs des soviétiques ou explosez les ponts pour empêcher les renforts d'arriver. Et comme si cela ne suffisait pas, on sent la patte de Io Interactive puisque les niveaux évitent d'être linéaires. D'abord on les joue dans l'ordre que l'on souhaite et surtout plusieurs voies sont parfois possibles pour gagner un point précis. Petit point sur votre armement, en dépit de l'aspect arcade, pas question de se trimballer 24 armes lourdes ici, on devra se limiter à une mitrailleuse, une arme de poings, des explosifs et notre fidèle clé à molette.

Test Freedom Fighters PC - Screenshot 9L'inventaire est restreint ce qui donne une once de finesse à l'ensemble.

Maintenant que les bases sont posées, venons en à l'autre grande force de Freedom Fighters : son action. En moins de deux minutes on est plongé dans l'ambiance. La guérilla est retranscrite avec une rare intensité, certains passages sont impressionnants, les balles pleuvent dans tous les sens, on peut les voir frapper les barricades en métal, nous raser, tout le monde hurle... bref, c'est le bordel, mais un bordel militaire, attention. On avance réellement comme on le ferait si on était pris dans ce genre de situation : par étapes. On progresse, on est stoppé par un barrage que l'on nettoie, puis un autre avec cette fois des renforts qui viennent compliquer les choses. Parfois on tombe dans une embuscade avec des ennemis qui sortent tout autour de vous, des snipers sur les toits. On prend vraiment son pied sans jamais se prendre la tête. La maniabilité est intuitive, les ordres se donnent facilement, et on n'a plus qu'à éviter de se faire trouer la peau.

Test Freedom Fighters PC - Screenshot 10Des flashes d'infos ponctuent les niveaux avec quelques notes d'humour.

Toutefois il y a quelques petits regrets à formuler. De petites choses idiotes car je suis sûr qu'avec un peu plus de temps, on nous aurait corrigé tout ça. D'abord l'IA, si excellente soit-elle la majeure partie du temps, subit parfois de petites ratés avec des ennemis qui réagissent comme des veaux à l'abattoir. Bon, c'est rare ceci dit. Ensuite, on regrette un nombre d'armes finalement assez limité avec 6 armes à feu, 3 types d'explosifs (dont le C4), et deux armes lourdes (anti-char et mitrailleuse fixe). Limités aussi, les mouvements. Autant les autres personnages peuvent faire de chouettes roulades, autant cette galipette vous sera interdite. On aurait également apprécié de pouvoir se pencher pour regarder en coin près d'un mur. Et enfin, dernier défaut à la limite de l'impardonnable : l'absence d'un mode multijoueur sur PC. Alors ça, c'est vraiment rageant car à n'en pas douter, le titre eut remporté un franc succès. J'imaginais déjà un mode coop online. Snif. Allez, on ajoutera également qu'il aurait pu être sympa de pousser plus loin la gestion des équipiers avec par exemple un choix de type d'attaque (ordonner un lancer de grenade par exemple, ou un tir de couverture).

Test Freedom Fighters PC - Screenshot 11Les soldats gagneraient à être plus variés, ça fait un peu guerre des clones là.

Petit point sur la technique. Alors en premier lieu, saluons les musiques signées Jesper Kyd qu'on est heureux de retrouver après le somptueux travail effectué sur Hitman 2. Il renoue avec ses chants grégoriens et ses thèmes orchestraux auxquels s'ajoutent des samples electro et quelques beat à la façon World Music. Un pur bonheur. Les effets sonores sont eux-mêmes excellents et jouent énormément sur l'ambiance. Les voix sont par contre plus inégales. Parfois très bien senties et d'autres un peu moins convaincantes. Graphiquement le moteur de Hitman 2 a été réutilisé dans une version un peu modifiée. On obtient sur PC des modèles pas vilains du tout et des animations très convaincantes, surtout sur les morts d'ailleurs qui, à défaut d'être réalistes, sont plutôt impressionnantes (vive le grenades). Les environements ne sont pas moches non plus mais l'interaction est un peu trop limitée à des bidons qui explosent. Faites une croix sur les fenêtres qui éclatent.

Dinowan, le 01 octobre 2003

Les notes

  • Graphismes 16/20

    Un très joli rendu d'ensemble et des modèles 3D réussis et bien animés. Les décors sont dans le ton mais il est dommage que l'interaction soit un peu limitée parfois. Quelques bugs de collision à noter également.

  • Jouabilité 17/20

    Le personnage obéit au doigt et à l'oeil de même que vos équipiers, on évite de plus les aléas du pad des versions consoles (the mouse rules the world !). On rentre dans le trip guérilla en quelques secondes pour ne plus en ressortir. Il manque seulement quelques petites choses pour parfaire le tout (plus de mouvements notamment et une gestion des équipiers un poil plus poussée)

  • Durée de vie 12/20

    Un point noir du titre, comptez un peu plus de dix heures en moyenne pour le finir et l'absence de mode multijoueurs n'arrange rien à l'affaire.

  • Bande son 17/20

    Une pure merveille du point de vue musical. Jesper Kyd s'est déchaîné avec des thèmes fabuleux et gérés de manière dynamique pour coller à l'action. L'ambiance sonore globale est réussie à l'exception de quelques doublages un peu moins convaincants.

  • Scénario 14/20

    Une idée de base originale qui séduira tous les Ravacholes en herbe mais qui n'est pas particulièrement exploitée par la suite à l'exception de quelques petites choses amusantes. Oubliez les rebondissements.

  • Note Générale16/20

    Freedom Fighters est véritabelement mon coup de coeur du moment. Fun, intuitif et addictif, voilà un titre que les amateurs d'action se doivent de pratiquer. Tout est là pour vous y pousser d'ailleurs. Quelques défauts idiots et une ou deux lacunes lui coütent une note plus élevée, de même que sa durée de vie un peu limitée mais voilà un bon conseil : jouez à Freedom Fighters. Ca vaut le coup.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 17/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Electronic Arts
  • Développeur : IO Interactive
  • Type : Action
  • Multijoueurs : Non
  • Sortie France : 25 septembre 2003
  • Version : Française intégrale
  • Config minimum : PIII 733MHz, 128 Mo RAM, carte 3D 32 Mo (compatible T&L), Windows 98/2000/ME/XP
  • Config conseillée : PIV 1.7GHz, 256 Mo RAM, carte 3D 128 Mo.
  • Classification : Déconseillé aux - de 16 ans
  • Existe aussi sur :
    Freedom Fighters - Xbox Freedom Fighters - PlayStation 2 Freedom Fighters - Gamecube

Vidéos

Voir les 3 vidéos de Freedom Fighters