Menu
Port Royale
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Port Royale
PC
Port Royale
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
23 octobre 2002 à 18:00:00
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.8/20
Tous les prix
Prix Support
15.99€ PC
25.60€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

En route pour les Caraïbes. Ascaron nous invite à nous métamorphoser en marchands des mers du sud, buveurs de cocktails au rhum. Si la seconde invitation est séduisante, la première s'avère au final peu enthousiasmante. Une bonne idée, mais une concrétisation un peu bancale et un gameplay aussi fastidieux que limité.

Port Royale

Voici donc notre nouveau challenge en matière de gestion : le commerce maritime au 17ème siècle, au milieu des Caraïbes et de ses colonies. Ce sont donc les habits d'un marchand que nous endosserons aujourd'hui. A nous les joies de la constante surveillance des fluctuations de l'offre et de la demande. Votre début de carrière sera bien modeste et c'est tant mieux. Pour commencer, un seul bateau et assez peu de colonies sur votre carte. Le principe de base de Port Royale est simple : acheter au prix le plus bas pour revendre au prix le plus haut. Pour ce faire il vous faudra conserver un regard attentif sur les demandes de chaque colonie mais aussi sur leur production et savoir vous montrer fourbe. Tiens, tiens, y a plus rien à manger à Port d'Espagne ? Alors que Margaritta est en surproduction ? Paf, un bon moyen de remplir ses caisses et d'agrandir son empire commercial par l'achat de nouveaux bateaux à la contenance toujours plus imposante. Sans oublier l'équipage bien entendu. Ce n'est pas immoral, c'est commercial, gniarf, gniarf. Évidement, vous ne serez jamais seul sur le coup et la promptitude à satisfaire la demande sera primordiale pour éviter de se retrouver avec un stock d'invendu qu'il faudra remiser dans l'espoir de pouvoir le refourguer plus tard, enfin, s'il reste de la place dans l'entrepôt. A cette base viennent s'ajouter quelques éléments. Entre autres, votre prestige qu'il conviendra de maintenir. L'une des méthodes efficaces en ce domaine sera l'attaque de navires pirates ou de nations ennemies, que vous l'ayez décidé par vous même ou que vous ayez répondu à une offre émanant de votre gouverneur. Dans ces phases, une interface de combat simplissime vous permettra d'aborder les bateaux adverses. Il vous sera aussi possible de construire ou de fabriquer vous-mêmes les matières premières que vous commercerez.

Port Royale
Une petite séance de paramètrage personnel.
Si le jeu se montre séduisant dans un premier temps, dès que la carte se remplit, on se rend vite compte de la lourdeur et des défauts de l'interface. En premier lieu, le gameplay est excessivement répétitif. Acheter, aller vendre, nouveau bateau, etc. etc. Pour nous simplifier la vie, Ascaron a intégré un système de routes commerciales automatique qui permet de programmer un certain nombre d'étapes et d'échanges, mais le système n'est pas rodé. Tout d'abord, on s'aperçoit que certains convois naviguent à vide ou ne livrent pas, mais surtout, cette automatisation est loin d'exclure la surveillance continue d'une demande qui fluctue d'une manière subite. En clair, on se retrouve avec des marchandises dont les rapports prix d'achat et prix de vente s'inversent subitement et ça c'est pas cool. Donc, autant pour le commerce automatique qui ne l'est finalement pas et qui va rester en plan.

Port Royale
La fenêtre à moitié cachée, c'est un tutorial aussi basique que fastidieux. A l'image du jeu.
Résultat, alors que le jeu est en fait très simple, il devient très lourd et laborieux. De plus, avoir une vue d'ensemble du marché en même temps que l'on fait ses achats est un calvaire rébarbatif du fait d'une mauvaise conception de l'interface qui oblige à passer par une carte générale sur laquelle viendra s'ouvrir la fenêtre d'achat/vente (centrée sur une ville), cachant ainsi, tout le contenu de la-dite carte. Même à expliquer c'est laborieux. Sinon, optez pour les menus super lourds. Pour être plus clair, on avance à petit pas, on regarde un peu partout et tout le temps, qui a besoin de quoi, et surtout ou sont passés nos bateaux. Quand on est prêts à investir, paf, la donne change. C'est d'autant plus rageant que le titre est pourtant tout sauf complexe et aurait pu ravir les néophytes.

Port Royale
La carte maritime sera utilisée aussi bien pour la navigation que pour le commerce.
Côté technique, Port Royale s'en sort relativement bien, on ne lui décerneras pas une médaille mais au moins ne fait-il pas souffrir les yeux. Le moteur est un peu dépassé mais présentera l'avantage de tourner sur de petites machines. Les graphismes, sans être renversants, font preuve de finesse et l'animation est convenable. Il est pourtant a regretter que les villes aient toutes le même aspect (merci le copier/coller). En revanche, tout cela n'est pas d'une grande stabilité et on sent, durant les loadings, que le retour vers le bureau n'est pas loin. Port Royale est un coup d'épée dans l'eau et risque d'avoir bien du mal à trouver son public. Son gameplay trop simple sera rédhibitoire pour les habitués des jeux de gestion alors que son interface trop inutilement complexe et austère le rendra peu attractif pour les néophytes. A ne conseiller qu'à ceux qui se sentent vraiment l'âme d'un négociant débutant et qu'une interface bordélique et mal conçue ne rebutent pas.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    Un peu vieillot tout ça mais c'est acceptable. Sauf les villes qui auraient gagné a être plus diversifiées. Au moins le jeu ne choquera pas les configurations modestes.

  • Jouabilité 10 /20

    Arg ! Que c'est rageant de galèrer autant pour ne rien faire. Les bases sont simples mais la gestion est confuse, peu fonctionnelle et même parfois carrément lourde quand il faut modifier sans cesse les routes commerciales. C'est du gâchis et la possibilité de jouer en multi ne changera rien à l'affaire.

  • Durée de vie 12 /20

    Une bonne durée de vie en terme de quantité mais la lassitude nous fait abandonner bien vite un titre qui aurait mérité plus de soins.

  • Bande son 13 /20

    Voix et effets sont quasiment inexistants. Les musiques des Caraïbes sont sympa et respectent bien l'ambiance tout en restant assez discrètes.

  • Scénario /

L'idée n'était pas mauvaise mais Ascaron a loupé le coche. Trop simple et en même temps trop prise de tête. On se lasse vite de galérer pour ne rien faire, que l'on soit un pro de la gestion ou un débutant. Vous nous le refaites avec un gameplay plus riche, une interface plus fonctionnelle et on en reparle. En attendant Port Royale prend l'eau, oups, pardon, ça m 'a échappé.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
23 octobre 2002 à 18:00:00
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.8/20
Mis à jour le 23/10/2002
PC Simulation Ascaron Software
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live