Test Kelly Slater's Pro Surfer- PlayStation 2

PlayStation 2

La gamme O2 d'Activision dédiée aux sports à la cool attitude ne pouvait pas passer à côté du surf. Parrainé par le champion de la discipline, voici donc Kelly Slater's Pro Surfer, ou comment recycler un gameplay déjà maintes fois décliné (celui de la série Tony Hawk) pour l'adapter à la sauce aquatique. Le pire, c'est que ça fonctionne !

Kelly Slater's Pro Surfer

Ce titre ne pouvait pas mieux tomber qu'en cette période qui marque le grand retour dans le championnat de celui que l'on surnomme l'extraterrestre, le roi Kelly Slater. Après avoir brillamment survolé le surf mondial pendant de nombreuses années (le gars est quand même six fois champion du monde !), Kelly fait donc son come back sur les plus beaux spots mondiaux et en profite pour s'inviter directement chez nous par console interposée. En sachant que le jeu est édité par Activision et qu'il fait partie de la gamme O2 (qui comprend tous les « Big Star's Pro Quelque Chose »), on pouvait naturellement craindre un énième clone de Tony Hawk,version parc aquatique. C'est un peu le cas en fait, inutile de le cacher, mais force est de reconnaître que le concept fonctionne encore. On a beau protester face à cette politique de recyclage abusive, l'évidence s'impose encore une fois : c'est toujours aussi rigolo de faire des tricks que ce soit en skate ou en surf.

Test Kelly Slater's Pro Surfer PlayStation 2 - Screenshot 1Les tricks font souvent entorse à la réalité.

Puisque j'en vois au fond de la salle qui me regardent avec de petits yeux honteux, l'air de dire qu'ils ne connaissent absolument pas le gameplay de Tony Hawk, il va bien falloir passer par cette phase rébarbative qui consiste à tout ré-expliquer depuis le début afin de remettre tout le monde à niveau. Ceux qui sont déjà calés en la matière n'auront qu'à sauter ce paragraphe. Bien, voyons donc les bases, voulez-vous. Comme tous les autres titres de la gamme, le concept de Kelly Slater's Pro Surfer s'articule autour de votre habileté à réussir plusieurs objectifs par niveau. Réaliser une figure bien précise, marquer un quota de points, trouver certains objets, remporter des compétitions... Telles seront vos priorités sur les nombreux spots à visiter aux quatre coins de la planète. Les habitués de ce genre de jeux trouveront donc leurs marques immédiatement. Chaque session dure environ deux minutes, et à vous de remplir le plus d'objectifs possible pendant ce laps de temps. Contrairement aux autres jeux d'Activision, les objectifs sont ici bien plus restreints. Il y en a en fait cinq par spot. Un objectif principal qui donne accès à d'autres niveaux et quatre secondaires qui offrent du matos et des points de stats supplémentaires.

Test Kelly Slater's Pro Surfer PlayStation 2 - Screenshot 2Les conditions climatiques ne sont pas toujours optimales.

Bien sûr, les skates-parks sont ici remplacés par l'océan. Si en théorie, on y gagne au change pour ce qui est de la liberté, ce n'est pas vraiment le cas ici. En fait, chaque spot n'est constitué que par une unique vague. A vous de danser avec elle, de la maîtriser du mieux possible et de prendre avantage sur elle pour tantôt vous en servir de tremplin ou pour gagner de la vitesse. Les possibilités sont quand même assez vastes et une fois les commandes assimilées (elles aussi très proches de THPS) on prend réellement son pied à se laisser encercler par un énorme rouleau avant d'en sortir triomphant pour enchaîner une série de tricks aériens.

Test Kelly Slater's Pro Surfer PlayStation 2 - Screenshot 3Il faut savoir garder l'équilibre dans les tubes.

Comme d'habitude chez Activision, le champion est venu accompagné par d'autres pros de la discipline. Ils sont huit à avoir répondu présents et pour ne pas faire de jaloux, je me vois dans l'obligation de tous les citer. C'est parti. Alors par ordre alphabétique nous avons Andersen, Carrol, Curren, Fletcher, Frankenreiter, Irons, Machado et Robb. Chacun est doté de ses qualités propres qu'il convient de faire évoluer grâce au mode carrière. Ce dernier constitue le gros du jeu et devrait d'ailleurs vous occuper un bon moment, mais si vous en demandez encore plus, sachez que le jeu contient également du multijoueur et du mode freesurf. Pas d'éditeur de spot par contre, ce qui, en y réfléchissant bien, est assez normal.

Test Kelly Slater's Pro Surfer PlayStation 2 - Screenshot 4Les stats sont bien sûr à faire évoluer.

KSPS aurait pu se contenter d'être un soft fun et sympa, mais il est aussi un titre joliment réalisé. L'élément liquide, véritable vedette du jeu, tient une place importante dans le gameplay et on ne pouvait être qu'exigeant quant à son résultat sur l'écran. Face à tous les autres titres déjà présents sur la même console et où on peut trouver de l'eau, je pense notamment à Splashdown mais aussi Transworld Surf, l'océan de Kelly n'a pas à rougir, bien au contraire. Les vagues sont fluides, bien animées et les textures (différentes sur chaque spot) donnent l'impression de plus ou moins d'écume. Bon c'est sûr, si on compare maintenant avec ce qui se fait sur les consoles concurrentes, ce n'est plus trop ça... On regrette notamment que les gerbes d'eau laissées derrière le surf ne soit que de simples voiles translucides bien propres, au lieu de traînées plus chaotiques. Enfin... cela n'est qu'un détail qui ne parvient pas à atteindre le plaisir que l'on prend à dompter ces vagues. Un excellent jeu de surf assurément, le meilleur sur PS2.

Jihem, le 16 octobre 2002

Les notes

  • Graphismes 15/20

    Malgré des environnements assez vides, chaque spot parvient à se distinguer des autres par une palette de couleurs différente. L'élément liquide est bien rendu et on se plaît à le parcourir avec sa planche. Un léger bémol pour la modélisation des personnages, parfois trop raides sur leur surf.

  • Jouabilité 16/20

    Grâce au tutorial, on se fait rapidement aux commandes. Les heures passées sur les autres jeux O2 d'Activision seront un plus appréciable et aideront les habitués du genre. Mais que les novices ne s'inquiètent pas, on maîtrise les figures de bases en un rien de temps.

  • Durée de vie 16/20

    Les objectifs sont peut-être moins nombreux que ce à quoi nous avait habitués Activision, mais il y a plus de spots. Le multijoueur (avec possibilité de surfer à deux sur la même vague) rajoute aussi quelques heures au compteur.

  • Bande son 16/20

    La bande-son se distingue par un choix de morceaux bien plus calmes que ce que l'on entend habituellement dans ce style jeu. Ben Harper ou Pearl Jam font partie de la track list, excusez du peu ! Côté bruitages, c'est également très bon.

  • Scénario

    -

  • Note Générale16/20

    Kelly Slater nous prouve qu'il est le roi du surf aussi bien dans la vie que sur console. Pas vraiment original dans le fond mais parfaitement adapté à la discipline, Pro Surfer surclasse le concurrent Transworld Surf en profitant de tout le savoir faire d'Activision en matière de sports extrêmes.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 15/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Activision
  • Développeur : Treyarch
  • Type : Sport
  • Multijoueurs : 2 joueurs
  • Sortie France : 18 octobre 2002
  • Version : Textes en français, voix en anglais
  • Classification : Pour tous publics
  • Existe aussi sur :
    Kelly Slater's Pro Surfer - Gameboy Advance Kelly Slater's Pro Surfer - Xbox Kelly Slater's Pro Surfer - Gamecube Kelly Slater's Pro Surfer - PC
  • Similaire à :
    Transworld Surf
Mots-clefs : Kelly Slater Pro Surfer

Vidéos

Voir les 2 vidéos de Kelly Slater's Pro Surfer