Test Kelly Slater's Pro Surfer- Gameboy Advance

Gameboy Advance

Tu es jeune, tu es fun, tu aimes le surf ? Malheureusement tu es un peu mou du genou et ton médecin t'as déjà interdit le patin à roulettes, alors le surf... De toute façon tu vis à 500 km de la moindre plage. Ce n'est pas grave, car si tu as une Gameboy Advance tu vas pouvoir pratiquer ton sport préféré avec Kelly Slater's Pro Surfer. Eh oui, une simulation de surf, c'est suffisamment rare sur GBA pour être signalé. Surtout que vous risquez fort de rester des heures sur la petite Nintendo à tenter de réaliser des tricks de ouf.

Kelly Slater's Pro Surfer

Développé par HotGen, qui nous avait déjà gratifié d'un Mat Hoffman Pro BMX, sur GBA, Kelly Slater's Pro Surfer est une simulation de « sporextrême ». Vous pourrez choisir entre 9 surfeurs tels que Rob Machado, Kalani Robb, Lisa Anderson, Bruce Irons, Tom Curren, Donovan Frakenreiter, Nathan Fletcher et Tom Carroll. La vraie star cependant, c'est Kelly Slater, 6 fois champion du monde de surf des mers. Et il a la grâce, Kelly (facile, facile...). Les joueurs auront à réaliser des combos, des 180, des 360, des 540, des 120 780 aussi pour les plus doués. Vous devrez toujours être sur le qui-vive car la chute est rude et aisée. Dans le jeu on dit « Wipeout » (Wipeout veut dire « gros crash », et non pas jeu de voitures futuristes). En réalisant des figures, et en gagnant des points, vous aurez la possibilité de débloquer d'autres destinations avec des vagues plus difficiles. Vous pourrez ainsi accéder aux 13 meilleurs spots du monde : Europe, USA, Afrique, Australie ou Pacifique Sud. Vous pourrez aussi obtenir de nouvelles planches pour vos surfeurs (13 en tout), et vous aurez le choix entre plusieurs modes de jeu : Championnat, Challenge, où vous devrez réaliser des figures imposées, Drop-in et aussi un multijoueur par link. Vous pourrez ainsi jouer à deux sur le même écran, ce qui est, il faut bien le dire assez fun.

Test Kelly Slater's Pro Surfer Gameboy Advance - Screenshot 1Il y a quand même une femme. Mais ils n'ont pas mis son numéro de portable.

On est ici bien loin des « California Games » sur Commodore 64. Les graphismes sont vraiment très beaux. Les reflets de l'eau sont très bien rendus, et l'on s'étonne qu'une si petite console puisse afficher des effets dignes de ses grandes soeurs. Bien sûr on n'a pas droit à une Full 3D mais à un mélange 2D/3D, assez réussi par ailleurs. Le haut des vagues est tout de même un peu grossier. En ce qui concerne l'animation du surfeur, et bien c'est parfait, et le nombre de mouvements et figures disponibles vous feront chercher la bonne vague et la bonne circonstance pendant un moment. Vraiment la modélisation des surfeurs est très bonne, et les animations superbes et très crédibles.

Test Kelly Slater's Pro Surfer Gameboy Advance - Screenshot 2Il croit peut-être qu'il va en réchapper?

Le jeu va vite : attention aux gros rouleaux, si vous ne maîtrisez pas parfaitement. Activision nous offre un gameplay à la Tony Hawk. C'est-à-dire que tout l'intérêt du jeu consiste à prendre de la vitesse pour faire les figures les plus acrobatiques qui soient. Lorsque l'on connait l'attention qu'apporte Activision au gameplay, on se dit que l'on ne peut pas être déçu. Et on ne l'est pas. C'est très fun à jouer, et l'on prend plaisir à essayer de tenter des figures acrobatiques toujours plus extrêmes. Le côté un peu répétitif des décors en scrolling peut cependant lasser. On n'en est pas à la 3D en ce qui concerne l'environnement. Cependant, c'est bien au nombre de tricks réalisables que l'on juge un jeu de « sporextême ». Par contre, s'il y a bien quelque chose d'encore plus extrême que les figures, c'est la bande-son. Entre la musique, quelqu'étrange croisement entre une musique de supermarché et un titre Dance de l'été, et les exclamations Goofiesques d'un adolescent exalté, il faut vraiment beaucoup d'entraînement pour parvenir à supporter. Ah, on est sportif de haut niveau où on ne l'est pas. Yeahhhhhh. Pourtant il y avait bien un vieux Offspring qui traînait, non?

Craddle, le 15 octobre 2002

Les notes

  • Graphismes 16/20

    On est vraiment impressionné par la qualité graphique qu'arrive à afficher la GBA notamment en ce qui concerne les effets de reflets sur l'eau. Il faut dire qu'on est en 2D au niveau des décors. Les animations des personnages et de leurs prouesses sont très reussies.

  • Jouabilité 15/20

    Activision apporte toujours un grand soin à la jouabilité de ses softs. Kelly Slater's Pro Surfer ne déroge pas à la règle.

  • Durée de vie 14/20

    Réaliser toutes les figures à la perfection, et surtout intentionnellement, risque de vous prendre un petit moment. Il reste aussi les 13 plages à débloquer, ainsi que les 13 planches. Amusez-vous bien ! De toute façon, Kelly Slater's Pro Surfer est un de ces jeux auquels on joue surtout pour le fun.

  • Bande son 8/20

    Quelle horreur... On en vient presque à regretter les prestations de Offspring (sorte de groupe terroriste qui opère sur les bandes-sons de jeux pour djeune's.) A croire que les développeurs ont prêté un Bontempi à l'un de leurs stagiaires en comptabilité. Et si vous coupez la musique, les rares clapotis de l'eau ne sont guère convainquants. Au niveau des voix, on se demande à quelle occasion elles ont été enregistrées... sûrement pendant un concours de-celui-qui-essaye-d'imiter-Eddy Murphy-avec-15-litres-de-bière-dans-le-ventre.

  • Scénario

    Qui c'est le plus fort, les filles ?

  • Note Générale15/20

    Un jeu très Yeaaaaaah. On passe quand même pas mal de bon temps à essayer avec opiniâtreté de réaliser des figures extrêmes, pardon, tricks Xtriiiiiiiime. Bref un jeu à conseiller aux fans de Tony le Faucon ou Mat Hoffman, le baron du BMX (comprenne qui pourra).YEAAAAAAAAAH!!!!!

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 15/20

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : Kelly Slater Pro Surfer