Test Tiny Toon Adventures : Buster's Bad Dream- Gameboy Advance

Gameboy Advance

Arf, revoilà les Tiny Toons ! Montana Max fait encore des siennes et c'est une fois de plus Buster qui va devoir faire régner l'ordre à grand coup de lattes lapinesque. Et oui, à coups de lattes, car contrairement à toute attente, cette nouvelle aventure des Tiny Toons est un bon Beat'em All des familles. Ça va dérouiller sec. « Les Tiny Toons vous invitent vous et vos amis »

Tiny Toon Adventures : Buster's Bad Dream

C'est vrai que c'est surprenant. Enfin bon pas tant que ça non plus, mais vous savez bien que je suis un garçon plein de préjugés. Donc moi, on me dit Tiny Toon et GBA, je réponds : jeu de plate-formes. Évidement, vous imaginez comme j'ai pu avoir l'air ridicule à sauter partout en cherchant une plate-forme. Mais mes instincts ont vite repris le dessus et je me suis rapidement mis à castagner tout ce qui me tombait sous la main, pardon, sous la patte.

Test Buster's Bad Dream Gameboy Advance - Screenshot 1Max, toujours dans les mauvais coups.

Pour vous situer un peu l'histoire (c'est toujours capital dans ces jeux), sachez que Montana Max a enfermé les Tiny Toon dans un cauchemar rempli de bestioles abominables auxquelles il vous reviendra de flanquer quelques taloches bien senties. Pour ce faire, l'ami Buster dispose d'une panoplie de coups, pas énorme, mais suffisante. Ces coups se déclencheront à l'aide de combinaisons de touches à la manière d'un bon vieux Street Fighter (quart de tour avant plus B). On citera en guise d'exemple le coup que j'ai décidé de nommer « coup du chariot plein de carottes ». Mais ce n'est pas tout. Vous ne serez pas seul pour accomplir votre mission. Il vous sera possible de choisir un partenaire parmi les héros de la série. Il doit y avoir à peu près tout le monde (sauf Elmira qui a refuser de prêter son nom pour une somme aussi ridicule). Libre à vous, ensuite, de faire intervenir votre coéquipier à l'occasion. Chacun possède sa propre attaque spéciale plus ou moins efficace selon les situations. Dizzy tourne sur lui même, Babse lance un balle, Plucky fait tomber une enclume etc. Il vous sera possible d'effectuer quelques enchaînements avec un peu de maîtrise. Placez par exemple Dizzy d'un côté de l'écran et aller balancer quelques baffes à 3 ou 4 ennemis. Ceux-ci vont d'abord s'entrechoquer avant d'aller se faire chahuter par Dizzy qui va les envoyer en air. Vous n'avez plus qu'à les finir en plein vol. Alors, oui, c'est vrai que le gameplay est très primaire, que les coups ne sont pas franchement variés et que l'action est quand même très répétitive mais... c'est très défoulant.

Test Buster's Bad Dream Gameboy Advance - Screenshot 2C'est le moment d'en frapper un et d'aligner ses potes.

Par contre ce qui est regrettable c'est que la réalisation soit aussi quelconque. Encore un titre sur lequel le regard glisse sans être attiré par quoi que se soit. Les décors sont un peu simplistes et affichent une nette tendance au dépouillement. Les héros sont quant à eux assez bien faits et disposent d'une animation correcte. On appréciera aussi l'absence de ralentissements lorsque l'écran se remplit. En revanche, il arrive que l'on ait droit à une bouillie de pixels pas très appréciable quant on se retrouve avec 2 gros ennemi, une tripotée de petits, le héros et le partenaire. Hem, hem, c'est pas toujours très clair. Quant à vos oreilles, si l'on ne peut pas dire qu'elles seront agressées par les musiques il serait très abusif de prétendre que ces dernières soient particulièrement enchanteresses. Les effets sont par contre réussis et les bruits accompagnant les mandales sont suffisamment stimulants pour qu'on ait envie d'en filer d'autres.

Voilà donc un titre pas extraordinaire mais bien défoulant qui vous surprendra par sa difficulté et s'avérera idéal pour se calmer un peu dans le train quand on est obligé de voyager dans un entre-wagon faute de place.

Dinowan, le 16 août 2002

Les notes

  • Graphismes 13/20

    C'est correct mais bon, on aurait apprécié des décors un peu plus fouillés et pourquoi pas un petit scrolling différentiel histoire d'ajouter un peu de vie et de gaieté.

  • Jouabilité 14/20

    Si le gameplay est primaire il faut dire qu'il est défoulant. Les commandes répondent au poil et la prise en main est immédiate. Résultat, les coups sortent tout seul et on s'éclate bien.

  • Durée de vie 13/20

    Le jeu n'est pas si évident que cela et proposera donc un challenge assez long. Reste que l'action est tout de même très répétitive et peut en lasser certains.

  • Bande son 12/20

    Si les effets sont convaincants, les musiques sont, elles, très quelconques, ni gênantes ni charmantes, elles laissent indifférent

  • Scénario

    -

  • Note Générale14/20

    Malgré une réalisation assez moyenne et un gameplay un peu pauvre, cette aventure de Buster parviendra à séduire les amateurs de Beat'em All par son côté particulièrement défoulant. Et puis, filer des mandales en incarnant un lapin, n'est-ce pas là le rêve de tout être humain ? « La chanson est finie »

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 16/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Tiny Toon Adventures : Buster's Bad Dream
  • Afficher recto jaquette
Mots-clefs : Tiny Toon Adventures Buster's Bad Dream Tiny Toons Adventures Buster's Bad Dream