Test Wargasm- PC

PC

2025. Les pays du monde entier viennent de signer un accord global de désarmement qui prévoit de ne plus utiliser d'armes pour résoudre les conflits, mais de passer par une représentation virtuelle des champs de batailles.

Wargasm

Désormais, tout gouvernement qui décide d'entrer en conflit ne peut le faire que par l'intermédiaire d'un gigantesque système informatique qui stocke les représentations virtuelles des forces en présence : le World Wide War Web. Chaque pays est représenté dans ce système en fonction de ses forces réelles. Les combats se déroulent virtuellement, donc sans pertes humaines. Les nations qui sortent victorieuses de ces conflits virtuels prennent le contrôlent des systèmes informatiques des perdants, c'est à dire des systèmes gérant leurs bandeaux, leurs entreprises, gouvernement et armée... Malheureusement, ce système n'est pas idéal, car il est aussi un gigantesque terrain d'expérimentation pour les pirates de tout poil. Ces derniers mettent en péril l'équilibre mondial en générant d'incontrôlables conflits. Le monde entre dans un état de "Wargasm". C'est là que vous intervenez : vous devez rétablir l'ordre en combattant toutes les forces du World Wide War Web.

Test Wargasm PC - Screenshot 1De beaux effets d'explosion.

Un scénario très original, et bien pensé. Concrètement, vous allez prendre le commandement d'unités terrestres (infanterie et chars) ou aériennes (hélicoptères). Vous attaquerez alors l'une des sept régions du globe contrôlées par l'ordinateur dont les armées virtuelles vont tenter de vous réduire à néant. Le jeu comporte une bonne part de stratégie, mais aussi d'action. Le jeu est divisé en deux parties : sur la carte, vous visualisez vos troupes et les disposez de façon stratégique pour pouvoir par exemple encercler l'ennemi, ou tenter de percer sa défense. D'autre part, vous avez aussi la possibilité de vous mettre dans la peau d'une unité (fantassin, char ou hélicoptère) afin de vivre l'action au plus près, sur le terrain.

Test Wargasm PC - Screenshot 2Ready boys?

Bien sûr, au début du jeu, le mieux est d'essayer le mode entraînement afin de se familiariser avec les manipulations des différentes unités que vous aurez à piloter. La manipulation est relativement aisée, on arrive assez vite à déplacer son fantassin, ou à piloter char et hélicoptère. Alors, on pourra opter pour une action immédiate (vous jouez avec une unité, et vous avez pour mission d'en détruire d'autres). Mais, le fin du fin, est de commencer une partie en mode World Wide War Web. Vous choisissez le pays à attaquer, vous composez votre équipe, et c'est parti. Choisissez un point de parachutage pour vos unités, positionnez-les, et feu à volonté !! Les graphismes sont très fins. On aurait peut-être avoir plus de détail (il faut dire que les décors sont plutôt désertiques, style Guerre du Golfe, avec des déserts à perte de vue). Cela dit, les reliefs sont très bien rendus (collines, falaises, aspérités du terrain, rochers, etc...).

Test Wargasm PC - Screenshot 3Le pétrole, toujours le pétrole.

Mais, surtout, le point fort du jeu, c'est l'extrême réalisme de la simulation. Quand vous pilotez l'hélicoptère, les mouvements sont très réalistes et vous ne manquerez pas de vous crasher si vous n'êtes pas assez attentif. Le char est lui-même particulièrement bien représenté : par exemple, si vous choisissez de monter sur un relief trop abrupte, vous risquez de voir votre engin se retourner et donc de la rendre inopérant!! En tant que fantassin, vous pouvez choisir de foncer dans le tas (mais alors, bon courage pour éviter les chars et hélicoptères!!), ou alors de vous poster dans un endroit bien caché, et de viser d'autres fantassins, grâce à un système de visée, sorte de mode sniper. Enfin, pour finir, la musique est tout simplement grandiose : des morceaux de classique qui ponctuent l'action. un vrai chef d'oeuvre.

Wargasm est donc une excellente simulation de guerre, jeu d'action et de stratégie à la fois. Particulièrement prenant, vous progresserez dans le jeu au fur et à mesure des parties, et vous en aurez pou un moment car le durée de vie est très longue. Les parties en mode multi-joueurs (en local ou sur le net) donnent un piment supplémentaire. Wargasm est nominé aux MILIA 1999, ce n'est pas un hasard.

Lightman, le 08 février 1999

Les notes

  • Graphismes 16/20

    Les décors sont volontairement sobres (type désertique), mais les effets de relief et certains effets de lumière et d'explosion sont saisissants de réalisme. Des graphismes irréprochables.

  • Jouabilité 16/20

    La maniabilité des unités est très bonne. Peut-être aurez vous des problèmes, comme moi, à gérer la direction dans laquelle vous tirez, et la direction vers laquelle vous allez... Parce que chaque unité peut aller dans une direction et tirer dans une autre (et quand vous êtes dans votre char, il vaut mieux regarder devant vous!!)

  • Durée de vie 17/20

    Une bonne durée de vie. Des missions variées. La possibilité de jouer à la fois en mode tactique et en mode action plaira au fans d'action (même si WARGASM n'est pas QUAKE!) comme aux stratèges en herbe.

  • Bande son 18/20

    Des musiques classiques très connues, mais jouées magistralement pendant l'action. A en avoir la chair de poule !!

  • Scénario 17/20

    Un scénario brillant et original. Certains diront que le système de World Wide War Web est là pour justifier des décors sobres. Mais, ne boudons pas notre plaisir : l'histoire est prenante.

  • Note Générale17/20

    Une excellente réalisation, une bonne durée de vie. Bref, un très bon jeu. Si vous aimez les jeux de guerre, vous ne pourrez pas passer à côté de WARGASM.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 18/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Infogrames
  • Développeur : Did
  • Type : Simulation / Stratégie
  • Multijoueurs : Oui
  • Sortie France : Décembre 1998
  • Version : Française intégrale
  • Config minimum : Pentium 200 et 32 Mo de RAM, carte 3D
  • Config conseillée : Pentium II, 64 Mo de RAM, carte 3D