Menu
Risk
  • Tout support
  • Switch
  • PS4
  • ONE
  • PS3
  • 360
  • iOS
  • MD
  • PS1
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux Jeu de société / Derniers tests jeux vidéo / Risk /

Test du jeu Risk : Les consoles new-gen accueillent une nouvelle adaptation

Risk
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Lespol
L'avis de Lespol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
18 février 2015 à 18:04:59
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
2/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Amazon Switch 28.31€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Test Risk : Les consoles new-gen accueillent une nouvelle adaptation
,
Chargement du lecteur vidéo...

Dans le cadre de son Hasbro Game Channel, Ubisoft lance une nouvelle adaptation du grand classique du jeu de plateau Risk. Amateurs de stratégie, de conquête et de domination mondiale, ce jeu s'adresse à vous ! Mais parviendra-t-il à capturer l'essence de son illustre ancêtre ? Renouvelle-t-il un minimum l'expérience ? C'est ce que nous allons voir.

Risk : Les consoles new-gen accueillent une nouvelle adaptation

Quand Ubisoft lance une adaptation de Risk sur consoles nouvelle génération, qui plus est pour 15 €, on s'attend à un minimum de nouveautés. Autant vous le dire tout de suite, ce n'est malheureusement pas le cas. Sur le fond comme sur la forme, ce Risk reprend donc les mécanismes du jeu de plateau en n'y apportant que de très très très légères nouveautés. Le but est toujours de placer tour après tour ses unités de façon stratégique afin de conquérir un total de 42 régions réparties en 6 continents. Chaque tour est divisé en 3 phases. Durant la première on doit simplement placer les nouvelles recrues sur les régions de son choix en sachant que leur nombre dépend directement du nombre de régions et continents contrôlés. Vient ensuite la phase d'attaque où il faut déplacer ses troupes sur les zones ennemies et prier pour que les dés soient en notre faveur puisqu'il faut éliminer un par un chaque régiment ennemi en garnison pour l'emporter. Même à 6 contre 1, il est possible de perdre si l'ennemi fait 6 meilleurs lancers. Puis enfin, la dernière étape est la phase de fortification durant laquelle on peut déplacer des unités inutiles pour les placer en défense sur le front.

Le jeu de plateau sans grosses nouveautés

Risk : Les consoles new-gen accueillent une nouvelle adaptation
Les fans ne seront pas dépaysés.

En s'appuyant sur ces mécanismes très classiques, Risk propose 3 modes de jeu distincts. Le premier est un mode Suprématie classique dans lequel on doit s'approprier chaque région. Dans le second chaque joueur définit une capitale qu'il doit impérativement garder pour continuer à jouer et enfin, le mode Missions Secrètes offre à chaque joueur un objectif de victoire que ses adversaires ne connaissent pas. Il peut par exemple s'agir d'éliminer un adversaire donné, de s'attribuer 2 continents ou un nombre de régions, etc. Les autres options de jeu permettent d'attribuer les territoires automatiquement ou manuellement (chacun son tour) en début de partie, de limiter la fortification aux territoires adjacents ou non, et enfin d'activer ou non la carte Cessez-le-feu mettant fin immédiatement à la partie, le gagnant étant celui qui possède le plus de territoires. Il reste alors à définir un nombre de joueurs pouvant grimper jusqu'à 5 (avec un ratio de joueurs humains ou IA à définir), puis à se lancer dans la partie. Voilà qui n'est pas des plus original en comparaison d'autres adaptations de Risk, comme Factions par exemple. Il faut toutefois avouer que ça n'en reste pas moins plutôt plaisant pour les amateurs de stratégie aimant aussi le côté aléatoire inhérent aux lancers de dés. Mais cela est aussi vrai pour le jeu de plateau, donc les fans pourraient être déçus de ne pas trouver plus ici que ce qui existait déjà. L'interface est propre et efficace, les actions de base se font avec une grande simplicité, mais il manque clairement ce petit quelque chose qui ferait baver les fans.

Une IA à revoir

Ce manque d'originalité est aussi accompagné par les errements d'une IA perfectible. Sur la sélection manuelle des régions déjà, dans une partie à 3, vous pouvez être sûr que les 2 IA vont s'implanter en Amérique du Sud et en Australie, sans se soucier de votre choix. Si vous débutez en Océanie avant eux, ils s'octroieront les miettes, empêchant toute formation d'un empire en bloc, et laissant ainsi le champ libre au troisième adversaire. Autre souci si vous vous implantez en Amérique du Nord, l'IA disposant du Sud placera automatiquement toutes ses troupes à la frontière, laissant le reste de son empire sans protection. Reste alors 2 choix pour le joueur : protéger ses autres frontières et laisser toute l'Amérique du Nord à un adversaire se faisant une joie d'utiliser toutes ses troupes dans la guerre, ou bien placer des défenses énormes à Panama et s'exposer à une invasion massive de l'autre côté sans avoir la moindre marge de manœuvre. On note aussi un gros avantage au joueur qui commence, dans la mesure où il peut profiter de ses territoires de départ pour obtenir un maximum de renforts puis capturer un grand nombre de régions dont ne profiteront plus les joueurs suivants quand viendra leur tour. Enfin, il faut savoir que j'ai personnellement été fâché avec les dés. Reste à voir si ce problème m'est propre, mais si c'est une tendance générale, c'est un problème puisque les statistiques font état de quasiment 10% d'unités perdues de plus que les différents adversaires. Notons à ce propos qu'il n'y a d'ailleurs pas de niveaux de difficulté, simplement la possibilité de définir une attitude à l'IA : agressive, équilibrée ou défensive.

Risk : Les consoles new-gen accueillent une nouvelle adaptationRisk : Les consoles new-gen accueillent une nouvelle adaptationRisk : Les consoles new-gen accueillent une nouvelle adaptation

On se tourne donc volontiers vers le multi en local ou bien en ligne. En local, on peut simplement enchaîner les parties classiques, sans autre but que la victoire, mais en ligne on trouve aussi un mode Ligue avec un système de montée / descente. On débute ainsi en tant que capitaine puis on enchaîne 6 parties dans lesquelles le but est de terminer à la meilleure position possible afin de marquer des points. Celui qui en a accumulé le plus passe à l'échelon supérieur et le dernier descend d'un niveau. On peut ainsi passer major, colonel, puis général avec évidemment un niveau de jeu de plus en plus important. Ce mode constitue une des seules nouveautés de ce Risk et s'avère plutôt plaisant. Il est toutefois dommage qu'on ne nous propose pas ce genre de contenus dans un mode Solo dépourvu de campagne. On enchaîne donc les parties avec pour seul objectif que de remplir les défis Hasbro (gagner 3 parties à la suite, etc.) rapportant des dés de différents aspects ou autres éléments cosmétiques. Bref, Risk n'a que peu d'intérêt sur le long terme, ce qui en fait un titre un brin décevant.

Notre videotest de Risk

Chargement de la vidéo
Les notes
+Points positifs
  • La dimension stratégique et le hasard de Risk bien présents
  • Interface efficace à défaut d'être magnifique
  • Le mode Ligue pas mal pensé
-Points négatifs
  • Pas de campagne, pas de missions
  • Peu de modes de jeu
  • Quasiment rien de plus que dans le jeu de plateau
  • IA à revoir

S'il s'avère parfois plaisant et stratégique, Risk n'apporte finalement pas grand-chose de plus que le jeu de plateau et ne présente de fait que peu d'intérêt. Aucune campagne solo, pas de vrais modes de jeu originaux et une IA à revoir en prime, il pèche sur de nombreux points et peut remercier son multi et son interface efficace qui lui ont permis de décrocher la moyenne.

Profil de Lespol
L'avis de Lespol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
18 février 2015 à 18:04:59
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
2/20
PS4 ONE Jeu de société Ubisoft
A lire aussi
Dernières Preview
PreviewDiablo II Resurrected : la chapelle Sixtine du hack n’slash entièrement restaurée ? Il y a 6 heures
PreviewAge of Empires IV : une histoire qui risque de durer... 10 avr., 19:01
PreviewResident Evil Re:Verse : Capcom peine à trouver la formule multijoueur idéale ! 08 avr., 18:22
Les jeux attendus
1
Diablo II : Resurrected
2021
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
3
Resident Evil Village
07 mai 2021