CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test WoW Dragonflight vole-t-il toujours au-dessus des autres jeux vidéo massivement multijoueur ?

World of Warcraft Dragonflight : bande-annonce de lancement

218 623 vues
Profil de Spiral_Rocket,  Jeuxvideo.com
Spiral_Rocket - Journaliste jeuxvideo.com

Quelle étrange sensation de se dire que World of Warcraft a déjà 18 ans. Malgré des hauts et des bas au gré de la réception de chaque nouveau contenu, ce MMO légendaire reste le mastodonte du genre. Avec le rythme très soutenu des sorties d’extensions, Dragonflight est déjà la neuvième. Du haut de son vénérable âge, ce titre de Blizzard-Activision peut-il encore nous surprendre ou a-t-il du plomb dans l’aile ? Quoi qu’il en soit, c’est une nouvelle aventure entre ciel et terre qui semble nous dire que WoW n’a pas épuisé tout son potentiel !

Survol des quelques aspects de l’histoire

WoW Dragonflight vole-t-il toujours au-dessus des autres jeux vidéo massivement multijoueur ?

World of Warcraft : DragonFlight prend place dans un territoire oublié de tous, qui était jadis le puissant berceau des dragons. Les Vols Draconiques (Rouge, Bleu, Vert, Bronze, et Noir) ont vu leur magie se dissiper au cours de nombreuses pertes et sacrifices pour défendre Azeroth. C’est dans ce contexte que les joueurs aideront ces majestueuses créatures légendaires à retrouver leurs pouvoirs tout en apprenant plus sur leur histoire. Ce ne sera pas un voyage sans encombre avec la menace des primalistes, une faction menée par des dragons élémentaires et chamans maléfiques, qui essayera de contrecarrer vos plans humanistes. Vous l’aurez compris, les dragons sont au centre de cette nouvelle extension. Déjà croisés à de très nombreuses reprises dans les extensions précédentes, les Vols Draconiques ont enfin le droit à une aventure entièrement dédiée. Une histoire qui se rapproche de ses racines après une errance dans l’univers peut-être un peu trop original de WoW Shadowlands. Du côté des joueurs néophytes, voilà une extension qui possède une histoire assez simple et légère pour aborder le jeu en toute sérénité. Néanmoins, cette narration laisse présager un manque d’enjeux qui pourrait entraver l’implication des joueurs qui ont le goût de la justice à grande échelle.

WoW Dragonflight vole-t-il toujours au-dessus des autres jeux vidéo massivement multijoueur ?

Débuts modestes

En bateau ou en Zeppelin, le moment de fondre sur l’île aux Dragons est enfin là ! Néanmoins, après seulement quelques minutes, une sensation de fadeur se fait sentir. Malgré des paysages splendides, nous ne pouvons pas dire que l'accueil soit particulièrement marquant. Pas de cinématiques ou de dialogues qui illustrent la découverte d’un nouveau monde. Seulement des quêtes dans un petit camp créé par une expédition de personnages non-joueurs (PNJ). Autant dire qu’on aurait rêvé mieux, et ce, sans attendre de louanges ou d'ovations envers notre personnage. Nous déplorons une meilleure mise en valeur de nos premiers pas dans une contrée draconique qui nous était encore inconnue jusqu'alors. La raison de cette arrivée plus que modeste réside probablement dans le fait que nous sommes accompagnés d’explorateurs, et qu’au même titre que ces PNJs, nous devons découvrir ces vastes environs. En d’autres termes, c’est une façon de nous approprier les lieux sans avoir été influencé par une quelconque cinématique ou autre mise en bouche préalable. Un choix porté sur l’immersion tout à fait compréhensible, mais qui aurait gagné à revoir son introduction, de manière à ajouter une touche d'enthousiasme. Quel dommage que l’engouement de la découverte de cette nouvelle extension commence comme s’il s’agissait d’un lieu comme un autre.

Après quelques échanges avec les PNJs préoccupés par l’exploration et la découverte des secrets que renferme l’île aux Dragons, il est temps de combattre afin d’accomplir les quêtes. Collecte d’objets, créatures et élémentaires éliminés, sauvetage de personnages… Autant le dire tout de suite : rien d'exceptionnel. Les joueurs de WoW ont l’habitude des quêtes de ce genre, qui même en les lisant entièrement, ne se révèlent pas palpitantes. Nous apprécions tout de même le ton très léger, voire humoristique de la narration de certaines quêtes. Par exemple, l'un des premiers textes de quête plaisante sur les joueurs qui ne les lisent pas. Les quelques pas en compagnie de draconides (PNJ mi- hommes, mi-dragons) introduisent l’ambiance pour le moins détendue. L’extension précédente, Shadowlands, avait tant d’enjeux et de tensions que Dragonflight semble être une promenade de santé en comparaison. La phase de montée de niveaux peut également être complétée par les 8 donjons qui restent classiques, mais demandement tout de même un minimum de challenge.

WoW Dragonflight vole-t-il toujours au-dessus des autres jeux vidéo massivement multijoueur ?

Un vol à dos de dragon à couper le souffle

WoW Dragonflight vole-t-il toujours au-dessus des autres jeux vidéo massivement multijoueur ?

C’est seulement au bout de quelques minutes de jeu qu’il est possible de débloquer le vol à dos de dragon. Après de courtes explications pour maîtriser les premières compétences, il est rapidement possible de planer à toute vitesse dans les cieux. Verdict ? Une véritable bouffée d’air frais qui n’a rien à voir avec les montures volantes auxquelles les joueurs étaient habitués depuis plus de 10 ans. L’impression de vitesse est bien présente grâce aux éléments graphiques et sonores qui accompagnent la célérité du joueur. Simple à prendre en main bien que déstabilisante aux premiers instants, c’est un véritable vent de renouveau. Votre créature à écailles possède des points de vigueur qui se consomment à chaque compétence utilisée. Petit bémol, au début de l’aventure, ces points se consomment vite et se régénèrent lentement… Autrement dit, votre monture passera beaucoup de temps à reprendre son souffle au sol. Un arbre de talent du dragon est disponible pour débloquer des compétences et améliorer sa façon de voler. Cette progression de vol s’effectue en ramassant un peu partout, et surtout dans les airs, des pièces nommées “dracoglyphes”. Il s’agit d’un élément qui incite à la découverte des lieux, sans pour autant être contraignant. Votre dragon vous indique qu’il a senti quelque chose et vous vous chargerez de le trouver par vos propres moyens, c’est aussi simple que cela. Contrairement aux créatures rares et trésors, cela ajoute un élément qui est totalement ouvert à votre recherche. Le vol à dos de dragon n’offre pas seulement un moyen de locomotion plus rapide qu’auparavant, c’est un élément de jouabilité complémentaire à votre aventure. Cela pousse à l’exploration tant il est agréable de voler sur le dos de son propre dragon. Certains trésors peuvent contenir un nouvel élément de personnalisation à votre créature volante, ce qui n’est pas particulièrement essentiel, mais incite le joueur à les collectionner. Les apparences ne sont pas marquantes et ne changent rien à l’expérience de jeu, si ce n’est le plaisir de voler sur un dragon joliment décoré.

WoW Dragonflight vole-t-il toujours au-dessus des autres jeux vidéo massivement multijoueur ?

Des courses de vol à dos de dragon sont disponibles à plusieurs endroits dans chaque zone, permettant de tester sa rapidité en passant le plus rapidement possible dans des anneaux. Ces circuits de difficulté variable feront surtout office de mini-jeux permettant de prendre une pause après une série de quêtes. C’est à ce moment-là que nous pouvons nous rendre compte à quel point cette façon de voler est rapide et demande un minimum de technique pour optimiser sa trajectoire et sa célérité. Le vol prend en compte des éléments liés à la gravité pour rendre le tout réaliste, et c’est réussi ! Jusqu’à maintenant, rien n’a été aussi immersif que cette nouvelle mécanique. L’impression de vitesse est telle qu’on imagine facilement notre personnage, le vent dans les cheveux, appréciant chaque instant passé à travers les cieux à toute vitesse. L’envie d’explorer chaque recoin, dont des sommets isolés, est plus que présente. La fadeur ressentie précédemment est vite oubliée tant le vol rend l’aventure palpitante.

World of Warcraft Dragonflight : Vol à dos de dragon (Gameplay)

L’île aux Dragons, une douce villégiature

Le nouveau territoire possède quatre zones, si nous ne comptons pas l’île de départ des Dracthyrs. Nous ne pouvons que souligner l’aspect majestueux de ces lieux où la compétence de vol à dos de dragon a été prise en compte dans leur création. Que ce soit, les pieds au sol ou la tête dans les nuages, l’Île aux Dragon reste sublime. Notons que les territoires possèdent une certaine cohérence : les teintes des zones représentent les Aspects draconiques et leurs couleurs. Ainsi, les joueurs découvriront des forêts, plaines et montagnes accompagnées de douces nuances rouges, vertes, bleues et jaunes. Le mouvement de la végétation rythmé par le vent, les bruits des créatures inoffensives environnantes et la musique légère procurent une sensation de relaxation efficace. L’Île aux Dragons est comme un mélange entre les paysages asiatiques de la Pandarie et les zones les plus chaleureuses du Norfendre. Les environnements sont une synthèse de ce que les joueurs ont pu rencontrer dans leurs nombreuses aventures en Azeroth avec un bestiaire mêlant nouveautés et créatures du passé. Progresser dans l’Île aux Dragons, c’est à la fois un voyage emprunt de nostalgie pour les anciens joueurs et une balade apaisante. La capitale nommée Valdrakken est grandiose étant donné son architecture majestueuse et le soin apporté aux décors de chaque recoin. Blizzard offre ici un véritable vent de fraicheur aux aventuriers fatigués de leurs périples passés et amène les néophytes dans un univers plus doux qu’il n’y paraît.

WoW Dragonflight vole-t-il toujours au-dessus des autres jeux vidéo massivement multijoueur ? WoW Dragonflight vole-t-il toujours au-dessus des autres jeux vidéo massivement multijoueur ? WoW Dragonflight vole-t-il toujours au-dessus des autres jeux vidéo massivement multijoueur ?

Du travail, encore du travail

Grande nouveauté : les professions. Souvent de côté dans les extensions précédentes, la mise en lumière se porte enfin sur la fabrication, la récolte de composants et la sueur d’un travail éprouvant, mais gratifiant. Blizzard n’a pas fait les choses à moitié avec une refonte complète du système de métiers. L’interface a été entièrement repensée et contient de nouveaux éléments comme la possibilité de recycler une création en composants. Dans un souci d'optimisation, il est également possible d’avoir un équipement propre à la profession, ce qui apporte des bonus lors des différentes fabrications. On imagine cet ajout particulièrement utile pour les soirs de raids où les potions et autres améliorations seront un plus non-négligeable. Les autres nouveautés particulièrement marquantes sont les commandes d'artisanat qui ressemblent beaucoup à un hôtel des ventes à la différence qu’il faut y fournir totalement ou partiellement les composants nécessaires. Grâce aux nouvelles spécialités des métiers, les joueurs pourront individuellement se rendre indispensables. Bien que tout cela soit à la fois pratique et ergonomique, chaque fabrication demande énormément de composants. Difficile d’imaginer un joueur débutant s'accommoder sans difficulté à la fabrication artisanale. Néanmoins, le travail de remettre les métiers sur le devant de la scène, en plus d’être une excellente idée, est un pari réussi.

WoW Dragonflight vole-t-il toujours au-dessus des autres jeux vidéo massivement multijoueur ? WoW Dragonflight vole-t-il toujours au-dessus des autres jeux vidéo massivement multijoueur ?

Entre renouveau et retour aux sources

Dragonflight se démarque des autres extensions par sa volonté de compromis entre la version Classic et la version présente. Les métiers ont certes été modifiés, mais les mettre au-devant de la scène est une façon de ramener à la vie un élément dont l’importance remonte déjà à une dizaine d’années, tout comme les spécialités des professions. Un autre élément jonglant entre la modernité et la tradition est l’interface modulable. S’inspirant des divers éléments téléchargeables que les joueurs utilisaient pour se simplifier la vie, la nouvelle interface devient vite un incontournable. Inchangé depuis 18 ans, il était grand temps de dépoussiérer ce que les joueurs voyaient tous les jours juste devant leurs yeux. Il en est de même pour l'arbre des talents qui fait son retour, sans quelques différences notables. Ce dernier avait disparu pour une version plus simple, mais qui ne faisait pas l'unanimité à cause du peu de personnalisation qu’il proposait. Désormais, ce n’est pas un, mais deux arbres de talents qui permettent aux joueurs de choisir leur voie : l’un est général et l’autre se calque à la spécialisation choisie. Entre passifs et compétences, les arbres peuvent se modifier gratuitement et n’importe où. Une très bonne nouvelle pour les joueurs oscillant régulièrement entre les JcE (joueurs contre environnement) et le JcJ (joueurs contre joueurs). Côté donjons, le retour de Uldaman, une instance remontant à la première version du jeu, a été retravaillée pour l'occasion : un ajout qui fleure bon la nostalgie ! Ramener à la vie tous ces éléments du passé est une façon pour Blizzard de montrer que la volonté de retour à Classic pour certains a bel et bien été prise en compte. Au lieu de simplement supprimer des éléments, WoW se renouvelle grâce à ses propres outils.

WoW Dragonflight vole-t-il toujours au-dessus des autres jeux vidéo massivement multijoueur ? WoW Dragonflight vole-t-il toujours au-dessus des autres jeux vidéo massivement multijoueur ?

Une nouvelle race et classe qui ne manque pas de souffle

Les Évocateurs Dracthyrs font leurs premiers pas dans un Azeroth rempli d’autres créatures diverses et variées. À la fois nouvelle race et classe, ils se font remarquer par leur double apparence draconique et humaine ainsi que leur capacité de vol dont le fonctionnement est plus ou moins similaire au vol à dos de dragon. Blizzard semble vouloir miser sur le déplacement avec ses classes les plus récentes qui peuvent se mouvoir sans difficulté dans toutes les situations. Avec leurs deux spécialisations, ces magiciens à mi-distance font des dégâts et des soins, et ils savent se rendre efficaces, surtout en ce qui concerne les attaques et guérisons groupées. En mono-cible (lorsque vous frappez un seul ennemi), ils sont néanmoins un peu moins efficaces et doivent respecter une distance d’au moins quelques mètres pour être viable. Il n’y a aucun doute qu’ils trouveront leur place au sein des raids et arènes en se mêlant aux autres joueurs. Contrairement à l’apparition d’autres classes par le passé, les Évocateurs Dracthyrs ne semblent pas faire de l’ombre à qui que ce soit par un potentiel déséquilibre. Ces nouvelles créatures à écailles ajoutent de la diversité à la fois dans le paysage narratif de WoW, mais également en termes de jouabilité avec une mobilité accrue.

WoW Dragonflight vole-t-il toujours au-dessus des autres jeux vidéo massivement multijoueur ? WoW Dragonflight vole-t-il toujours au-dessus des autres jeux vidéo massivement multijoueur ?

Points forts

  • Les Évocateurs Dracthyrs, une classe de magiciens / soigneurs très mobile
  • Des territoires majestueux
  • Le vol à dos de dragon ajoute une bonne dose d’immersion
  • Un environnement aussi agréable que relaxant
  • Une bande son enchanteresse
  • Le retour des métiers en force
  • Les commandes d'artisanat sont une nouveauté bienvenue
  • Les arbres de talents flexibles à souhait
  • Une nouvelle interface modulable très accessible

Points faibles

  • Une arrivée dans l’île aux Dragons décevante
  • Beaucoup de quêtes classiques
  • Peu d’enjeux à cause d'un scénario réduisant l’implication des joueurs
  • Trop de composants pour les professions
  • La vigueur du dragon est très frustrante au début

Avec des paysages splendides bourrés de détails et de références pour les plus habitués, cette neuvième extension étonne par son approche simple, mais efficace. Cette quintessence d'éléments plus traditionnels n’a pas lésiné sur les nouveautés, dont le vol à dos de dragons particulièrement réussi et la nouvelle classe et race. Bien sûr, tout n’est pas parfait, comme des quêtes souvent répétitives, le peu d’enjeu scénaristique et l’arrivée trop classique sur l’île aux Dragons. On note toutefois un effort de la part de Blizzard pour créer une aventure immersive et accueillante pour tout le monde. Dragonflight propose un havre de paix dont rêvaient tous les héros et fiers défenseurs d’Azeroth... en attendant les contenus de haut niveau qui sauront sans doute satisfaire les joueurs aguerris qui aiment les challenges corsés.

Note de la rédaction

17
14

L'avis des lecteurs (36)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Dernières Preview
PreviewAprès le film Super Mario Bros, le temps est-il venu pour Peach de crever l’écran sur Nintendo Switch ? Il y a 17 heures
PreviewNintendo s'essaie à un nouveau genre et le résultat va forcément séduire les joueurs, le DLC de Splatoon 3 est brillant ! 13 févr., 14:00
PreviewOubliez Palworld et Enshrouded ! Le meilleur jeu de survie du début d'année c'est lui et c'est signé par les anciens de Bioware (Mass Effect, Star Wars KOTOR...) 12 févr., 17:00
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Rebirth
29 févr. 2024
2
Grand Theft Auto VI
2025
3
Rise of the Ronin
22 mars 2024
La vidéo du moment