CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • French days 2022
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • TV
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Aspire Ina's Tale
  • Tout support
  • PC
  • Switch
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Aspire Ina's Tale
Appréciations du jeu
14
L'avis de la rédaction
--
L'avis des lecteurs
Test Aspire Ina's Tale : Plateformes et contemplation dans les pas de GRIS
Profil de Tiraxa,  Jeuxvideo.com
Tiraxa - Journaliste jeuxvideo.com

Court platformer inspiré de quelques modèles du genre, Aspire : Ina's Tale nous charge de délivrer une jeune captive au look atypique d'une Tour faite de structures fantastiques.

Aspire Ina's Tale : Plateformes et contemplation dans les pas de GRIS
Première production des Brésiliens de Wondernaut Studio, bannière fraîchement fondée en 2020, Aspire : Ina's Tale est l’un des héritiers de Gris (Nomada Studio). La nouvelle expérience est couvée par Untold Tales, société d’édition tout aussi jeune menée par quelques vétérans de Techland, amoureux d’aventures solos. Ina, prisonnière d’une Tour maudite, entame un périple mêlant plateformes, réflexion et contemplation.


Ina contre la Tour

Héroïne de notre aventure, Ina est coiffée d’une natte rousse qui pèse probablement le poids de son corps frêle. Une pierre précieuse orne le milieu de son front blanc et rappelle les motifs de sa robe bleue. Son look dénote et se révèle d’emblée fabuleux. Faisant fi d’une quelconque mise en contexte, elle se réveille d’un sommeil à n’en plus finir au beau milieu de débris pour constater qu’elle est toujours captive d’une Tour maudite. Bien décidée à rejoindre son foyer de “Kamiura” plutôt que rester cloîtrée ici, elle entame l'exploration des moindres recoins des lieux à la recherche d’une issue. Une traversée qui s’effectue de façon très linéaire, de gauche à droite. Pas très grave, tant la prison d’Ina est une étendue merveilleuse faite d'une séduisante architecture très anguleuse. Le périple est particulièrement contemplatif et diversifie son spectacle pour chacun des trois mondes explorés.

Aspire Ina's Tale : Plateformes et contemplation dans les pas de GRIS Aspire Ina's Tale : Plateformes et contemplation dans les pas de GRIS Aspire Ina's Tale : Plateformes et contemplation dans les pas de GRIS Aspire Ina's Tale : Plateformes et contemplation dans les pas de GRIS

Les premières énigmes sont aisées ; Ina déplace son premier bloc de pierre pour atteindre une plateforme en hauteur, active son premier levier pour ouvrir une porte. À part la fuite, elle ne dispose d’aucun autre moyen de défense contre ses adversaires, de toute manière très peu nombreux. La demande est d’abord sommaire, mais devient bien plus stimulante lorsque la fugitive dévoile ses premiers atouts : elle manipule des orbes capables de quelques pouvoirs : la lumière, le mouvement, puis l’agrandissement. Trois dons qui se succèdent avant de devoir se conjuguer ; assez pour rythmer la progression d’Ina jusqu’à la liberté et pour offrir une certaine pincée de difficulté. Car si elle n’en avait pas l’air de prime abord, l’aventure requiert tout de même parfois une habile dose de réflexion sur des plateformes d’allure extrêmement classique. Peut-être parfois parce que les solutions à trouver manquent d’une bonne part d'intuitivité. Un faux pas tardif pouvant par ailleurs causer un retour en arrière assez conséquent. A quelques reprises bloqués par une manipulation sans issue, ou même un bug, il nous est arrivés de forcer une réapparition au dernier point de contrôle non sans une once de frustration. Enfin le périple n’occupera tristement en moyenne que deux heures et demi de votre temps, cette durée dépendant bien sûr de vos facultés à vous dépatouiller de certains obstacles.

Premiers pas dans le jeu


Contemplation musicale

À l’image de ce que proposait Nomada Studio avec son touchant Gris, l’histoire d’Aspire : Ina’s Tale adopte une approche très métaphorique. On y découvre l’épanouissement d’une fille appelée “le Coeur”, lancée à la recherche de “l’Architecte”, créatrice de la Tour qui la retient prisonnière. Dévalant des structures en ruines, Ina croise à de rares occasions de gigantesques dépouilles de chevaliers mystiques. Elle fait aussi la rencontre de quelques alliés : le bouffon et le voleur, dont les souvenirs peuvent être restitués en retrouvant leurs collectibles associés ; un poétique encouragement à rejouer les niveaux. Sans emprunter de chemins trop nébuleux, les récits s’interprètent et se devinent de façon souvent évidente. Mais difficile de pénétrer pleinement l'univers d'Aspire qui, en si peu de temps, s’esquisse à peine.

Heureusement à chaque instant du périple d’Ina, il y a plus retentissant encore que sa narration, ses énigmes et ses panoramas. La musique du jeu est particulièrement fabuleuse et suit les exploits de l’héroïne avec une justesse déconcertante. Vingt-six pistes originales comblent cette courte aventure, s’accordant de belles nuances à l’introduction d’un nouveau monde. Mélodies orchestrales, instruments traditionnels de la culture asiatique, sons synthétisés : la contemplation est aussi visuelle qu’auditive. La réalisation est suffisamment généreuse pour franchement marquer. Ina n’est quant à elle pas vraiment doublée, mais nous partage à quelques occasions de beaux éclats de rire et des cris de lutte. Et vous serez heureux de savoir que ses dialogues sont traduits en français.

Aspire Ina's Tale : Plateformes et contemplation dans les pas de GRIS Aspire Ina's Tale : Plateformes et contemplation dans les pas de GRIS

Conclusion

Points forts

  • Une bande-son absolument captivante
  • Une architecture très contemplative
  • Le chara-design des quelques personnages
  • Quelques puzzles habiles

Points faibles

  • Une expérience bien courte (en moyenne 2h30)
  • Des issues qui gagneraient à être parfois plus intuitives
  • Quelques bugs, retours en arrière forcés

Note de la rédaction

14

Bien accroché à ses inspirations et à des schémas classiques en termes de narration et de game design, Aspire : Ina's Tale offre avant tout un très beau spectacle. Le jeu puise sa singularité dans une bande-son absolument magistrale et des architectures séduisantes. Il péche en revanche dans sa durée, son récit si bref et quelques niveaux pas toujours bien pensés.

--

L'avis des lecteurs

Donnez votre avis sur le jeu !
PC Switch ONE Untold Tales Puzzle-Game Réflexion Plate-Forme
Dernières Preview
PreviewMario Strikers Battle League Football : On a sans doute joué au meilleur jeu multi de l'année sur Nintendo Switch Hier, 15:00
PreviewThe Quarry : Digne héritier d'Until Dawn et des films horrifiques ? 26 mai, 15:00
PreviewMultiVersus : Le challenger ultime pour Super Smash Bros. Ultimate ? 19 mai, 18:00
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
4ème trimestre 2022
2
Starfield
1er semestre 2023
3
Diablo Immortal
02 juin 2022
La vidéo du moment