CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
The Elder Scrolls Online : Blackwood
  • Tout support
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • ONE
  • Stadia
  • Mac
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
The Elder Scrolls Online : Blackwood
Appréciations du jeu
14
L'avis de la rédaction
13.2
L'avis des lecteurs (5)
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Cdiscount Xbox Series 14.98€ Cdiscount Xbox Series 19.99€ Cdiscount PS4 29.99€ Amazon PS4 29.99€ Amazon PC 59.99€ Fnac PC 59.99€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Test The Elder Scrolls Online Blackwood : efficace, mais sans réelle surprise

Contributeur

The Elder Scolls Online Blackwood : Découvrez le nouvel épisode de la saga des Portes d'Oblivions !

47 193 vues
Profil de scie-le-vin,  Jeuxvideo.com
scie-le-vin - Administrateur jeuxvideo.com

800 ans avant les événements de Oblivion, The Elder Scrolls Online nous fait revivre l'un des meilleurs épisodes de la célèbre franchise de Bethesda. Cette nouvelle extension au vénérable MMO arrive-t-elle à s'affranchir de ses poncifs ?

The Elder Scrolls Online Blackwood : efficace, mais sans réelle surprise

Comme chaque année depuis maintenant 5 ans, The Elder Scrolls Online nous fait le coup de l'extension qui vient paraphraser une année thématique. Cette fois-ci, ce n'est non pas le Couchant, que l'on avait pu admirer dans Summerset, ou encore Skyrim et Greymoor, mais Blackwood, qui n'est autre qu'un retour dans l'univers de l'un des meilleurs épisodes de la franchise The Elder Scrolls : Oblivion.

800 ans avant Oblivion

The Elder Scrolls Online Blackwood : efficace, mais sans réelle surprise

Se déroulant 800 ans avant les événements de ce dernier, le scénario de Blackwood nous mène au Boir Noir, une nouvelle zone particulièrement vaste, au coeur d'une machination visant ses dirigeants. De multiples meurtres ont lieu à votre arrivée et vous y êtes emené par une fidèle du MMO de Zenimax Online : Eveli Flèche-vive, une elfe des bois sympathique et enjouée. Si elle s'avère prenante, l'histoire de cette nouvelle extension n'en reste pas moins sans surprise. Les différents événements qui se déroulent au fur et à mesure de la vingtaine d'heures qu'il vous faut pour la boucler sont attendus et on ne ressent pas ce petit quelque chose qui faisait la différence dans les extensions précédentes. En tout cas pas dans Greymoor ou Summerset, et encore moins dans Morrowind. S'il fallait comparer Blackwood à quelque chose, on pourrait davantage la rapprocher de ce que l'on a pu découvrir sur Elsweyr, en 2019.

The Elder Scrolls Online Blackwood : efficace, mais sans réelle surprise

Cela se traduit par une approche plus classique de l'aventure et surtout une zone inédite qui manque sans doute de piquant. Attention : on a certes déjà vu et revu les paysages qu'on a l'occasion d'explorer dans pas mal d'autres zones de The Elder Scrolls Online, et c'est bien cela qui rend l'ensemble un peu moins marquant, mais ça ne veut pas dire que ce n'est pas plaisant. Les artistes du studio se démènent régulièrement, notamment dans les nombreuses grottes et bâtiments de l'extension, pour offrir de beaux panoramas très colorés, faisant honneur au pourtant si vieillissant moteur du jeu.

The Elder Scrolls Online Blackwood : efficace, mais sans réelle surprise

Le moteur, il en est justement question un peu trop souvent. The Elder Scrolls Online a pris de l'âge, et s'il s'en sort toujours plutôt bien, c'est principalement le Gamebryo (moteur aussi utilisé dans Fallout 3 ou Warhammer Online) qui cause le plus d'agacements. Blackwood multiplie en effet les aller-retours, obligeant les joueurs à passer par des temps de chargement régulièrement. Ca ne serait pas un problème si l'interface du jeu était parfaitement claire, mais on est encore plus amené à se tromper de direction sur cette extension car la boussole refuse de nous montrer la bonne porte (et donc nous prenons un inutile temps de chargement supplémentaire). C'est quelque chose qui ne m'avait pas choqué les années précédentes, mais on constate bien qu'à vouloir mettre un maximum de détails dans ces zones, les développeurs ont aussi dû plus les intégrer dans des instances dédiées.

Une aventure où il manque quelque chose

The Elder Scrolls Online Blackwood : efficace, mais sans réelle surprise

Un mal pour un bien, en somme, mais qui a tendance à trop se renouveler. C'est d'autant plus lourd que la zone de Bois Noir est vaste, très vaste - trop vaste. Les voyages prennent parfois beaucoup de temps, en dépit de la présence de points de téléportation, et souvent pour pas grand chose. C'est assez étrange de constater qu'avec ces multiples détails environnementaux, il y ait si peu de choses à véritablement trouver, au-delà des poncifs du jeu comme les éclats.

The Elder Scrolls Online Blackwood : efficace, mais sans réelle surprise

Car c'est l'autre "mal ou un bien" de Blackwood : sa scénarisation. Les scénarios secondaires ne sont pas si nombreux et tous ne se valent pas. Zenimax Online nous avait habitué à un niveau d'excellence constant, qu'importe le degré de mission, mais pour cette extension, on a cette furieuse impression que tout le gros du travail a été réalisé sur la quête principale. Cela se ressent dans leur intérêt ou tout simplement dans leur écriture. L'aventure principale de Blackwood n'est certes pas très originale, et les événements qui se déroulent sont convenus, mais elle relève suffisamment le niveau pour ne jamais s'ennuyer. Et les amateurs de lore en auront pour leur argent, tant l'univers d'Oblivion est passionnant.

Des nouveautés curieuses, mais pas marquantes

The Elder Scrolls Online Blackwood : efficace, mais sans réelle surprise

Sans nouvelles classes ou races, Blackwood apporte néanmoins des nouveautés de gameplay que l'on peut considérer comme majeures. La première, c'est l'arrivée évidente des portes vers l'Oblivion, ou plus simplement vers les Terres Mortes. Ces portails apparaissent aléatoirement dans la zone et il ne s'agit ni plus ni moins que d'un donjon public. Une fois à l'intérieur, il faut venir à bout d'un boss à l'issue d'une phase d'exploration, et notez que tous les joueurs ayant aperçu le portail en question peuvent s'y engouffrer. Aperçu, c'est le mot, puisque contrairement à d'autres événements mondiaux, et puisqu'il s'agit d'une véritable instance, il est impossible de savoir où les portails apparaissent si vous n'êtes pas proche d'eux. Si c'est le cas, vous verrez une lueur orange et entendrez un bruitage lourd. C'est dommage que Zenimax ne propose pas une meilleure visibilité de ces apparitions (comme les Tempêtes de Sang dans Greymoor) pour qu'un maximum de joueurs puissent y entrer et c'est d'autant plus vrai que ces instances ne sont pas faisables en solo. Une fois dedans, il faut donc parfois attendre de longues minutes pour voir si d'autres aventuriers se joignent à vous... ou tout simplement abandonner et revenir au Bois Noir.

The Elder Scrolls Online Blackwood : efficace, mais sans réelle surprise

A cela s'ajoutent les Compagnons, qui sont en fait des PNJ qui peuvent vous accompagner lors de vos pérégrinations PvE (joueurs contre environnement). Annoncée en grande pompe en janvier dernier, cette fonctionnalité est bien connue des fans de Skyrim, mais elle n'est pas pour autant similaire. A dire vrai, pour un joueur vétéran, ils n'ont pour ainsi dire aucune vraie utilité. Pour les petits nouveaux en revanche, ils peuvent être d'une grande aide - si on y ajoute le nouveau tutoriel refondu et beaucoup plus accessible qu'avant. Ne vous attendez pas à pouvoir terminer des donjons vétérans à leurs côtés - les limites de l'I.A. encore et toujours - mais pour mieux appréhender certaines séquences du jeu, ils font le job... sans se montrer jamais indispensables. Car pour ceux qui cherchaient peut-être des options de romances, ou des histoires intéressantes les entourant, il n'y a rien de tout cela à l'heure actuelle. Tout juste retiendra-t-on que The Elder Scrolls Online démontre une nouvelle fois sa volonté d'être avant tout une aventure solitaire.

The Elder Scrolls Online Blackwood : efficace, mais sans réelle surprise

Notez que si on se plaît toujours à parcourir tout ça, en dépit de cette monotonie ambiante, des bugs tenaces sont encore au rendez-vous, et parfois sont mêmes présents dans les toutes premières quêtes. Certains ont été relevées durant la bêta et ne sont pouurtant pas encore corrigées. Cela va du PNJ absent à une ligne de dialogue sortant de l'ordinaire, en passant par des scripts qui ne se lancent pas. Une simple déco/reco suffit généralement à redémarrer tout ça, mais c'est tout de même agaçant.

Points forts

  • Un lore passionnant
  • Toujours aussi joli
  • Les Terres Mortes
  • La musique et la VF
  • Un nouveau tuto efficace

Points faibles

  • Une zone trop vaste pour trop peu de quêtes
  • Un level design forcément plus classique
  • Un scénario principal sans surprise
  • Pas de nouvelles classes ou races
  • Les compagnons pas indispensables à ce stade
  • De nombreux bugs

Au fil de ses extensions, The Elder Scrolls Online continue de délivrer ce qu'on attend de lui... ou presque. Avec Blackwood, le contenu ainsi disponible est certes intéressant, d'autant plus lorsqu'on est fan d'Oblivion, mais il ne faut pas s'attendre à davantage. En choisissant de la diriger vers les nouveaux joueurs, Zenimax Online oublie sans doute un peu son noyau dur sur le bas-côté d'une route trop monotone. Le constat fait en 2019 comme en 2020 est donc ici le même, et ce qui pouvait être compréhensible à l'époque l'est beaucoup moins en 2021 quand la concurrence rivalise parfois d'ingéniosité pour nous surprendre. Un premier coup de semonce qu'il faudra toutefois pondérer au regard du travail effectué sur le lore, toujours aussi passionnant.

Note de la rédaction

14
13.2

L'avis des lecteurs (5)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
PC PS5 Xbox Series PS4 ONE Stadia Mac ZeniMax Online Studios Bethesda Softworks RPG MMORPG MMO
Retour au test
Configurations recommandées
Au sujet de la version PC
Notre test a été réalisé sur un PC équipé d'une carte graphique Nvidia RTX 3070, avec 16Go de RAM, un processeur Ryzen 3600, le tout, installé sur un SSD.
Dernières Preview
PreviewOn a essayé l'étonnant jeu vidéo de tir et rollers que personne n'a vu venir cet été 26 juil., 15:34
PreviewSaints Row : Le jeu d'action-aventure en monde ouvert à surveiller avant GTA 6 ? 21 juil., 16:00
PreviewJapan Expo : Ce jeu vidéo original entre Persona 5 et Cyberpunk sera-t-il incontournable ? 19 juil., 10:00
Les jeux attendus
1
God of War : Ragnarok
09 nov. 2022
2
The Last of Us Part I
02 sept. 2022
3
FIFA 23
30 sept. 2022
La vidéo du moment