Menu
Breathedge
  • Tout support
  • PC
  • Switch
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux Action / Derniers tests jeux vidéo / Breathedge /

Test du jeu Breathedge : Un survival dans l'ombre de Subnautica

Breathedge
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
08 avril 2021 à 19:19:46
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.8/20
Test Breathedge : Un survival dans l'ombre de Subnautica
,
Chargement du lecteur vidéo...

Après une longue période d'early access amorcée en 2019, le fantasque jeu de survie Breathedge est finalement sorti en version définitive récemment et vient tout juste d'arriver sur consoles. L'occasion pour nous de décortiquer plus en détail cette odyssée spatiale un peu particulière.

Dans l'ombre de Subnautica ?

Dans Breathedge, vous incarnez un personnage qui, au cours d'un voyage spatial parcouru à l'occasion des funérailles de son grand-père dans une sorte d'immense corbillard spatial, se trouve malheureusement victime d'un accident et est alors seul, au milieu de l'espace et de ses hostilités. Il devra tenter de faire du mieux qu'il le pourra pour résister aux différentes menaces du vide intersidéral et aussi trouver un moyen de progresser dans une histoire qui se veut de plus en plus rocambolesque. Car, au-delà de ses mécaniques de survie, Breathedge est un jeu également narratif, ce qui lui a valu plus souvent qu'à son tour d'être comparé à une sorte de Subnautica dans l'espace. Si la comparaison n'est pas tout à fait fausse, elle n'est pas totalement exacte non plus.

Breathedge : Un survival dans l'ombre de SubnauticaBreathedge : Un survival dans l'ombre de SubnauticaBreathedge : Un survival dans l'ombre de Subnautica

Breathedge partage effectivement quelques points communs avec le hit de Unknown World Entertainement. L'univers du jeu n'est pas procédural et votre progression, quoi qu'assez libre dans votre manière d'aborder les objectifs, est toutefois dictée par des considérations scénaristiques. Divisé en 6 chapitres, qui devraient vous occuper pendant une bonne vingtaine d'heures, Breathedge a opté pour l'humour afin de raconter son histoire. Un humour qui peut se faire parfois percutant, mais qui s'avère trop souvent daté, voire puéril. Difficile, bien évidemment, d'évaluer la qualité d'une approche humoristique tant cette notion est personnelle, mais dans l'ensemble, vannes un peu trop basses du front côtoient des lignes plus amusantes, plus cyniques et quelques choix parodiques ne manqueront pas de vous faire sourire, au même titre que la mise en scène de certaines séquences qui ponctuent généralement le passage d'un chapitre à l'autre. Malgré tout, l'humour incessant et globalement fort peu subtil a surtout pour défaut de briser l'atmosphère du jeu, là où il aurait été plus pertinent d'opter pour davantage de sobriété afin de rendre justice au sentiment de solitude qui se dégage, ou du moins, qui aurait pu se dégager du jeu. L'ensemble vous sera raconté par l'intermédiaire de l'intelligence artificielle de votre combinaison, omniprésente, qui vous donnera des indications plus ou moins précises sur la marche à suivre pour progresser dans l'aventure.

Un petit manuel de la survie pas toujours bien illustré

Breathedge : Un survival dans l'ombre de Subnautica

Les premiers pas dans Breathedge ne sont pas des plus simples et le jeu ne cherche pas franchement à vous tenir par la main. Si vous disposerez bien d'une sorte de journal de quête vous permettant de mettre en surbrillance les différents points d'intérêt (ce dont vous devrez vous passer si vous activez le mode de difficulté le plus élevé), n'attendez pas pour autant que l'on vous donne avec précision la marche à suivre pour atteindre telle ou telle zone hostile, ou déverrouiller tel compartiment pour faire progresser un objectif. Ce n'est d'ailleurs pas nécessairement un mal, car, pour peu que vous ayez déjà fait vos armes sur n'importe quel jeu de survie, vos automatismes seront vite retrouvés. Conformément à la tradition du genre, vous ne démarrerez votre aventure qu'avec un équipement rudimentaire et n'aurez qu'une quantité d'oxygène extrêmement limitée pour explorer les environs immédiats de votre base, qui vous servira d'atelier de fabrication et de lieu de repos pour récupérer votre santé. Il faudra gérer vos jauges de soif et de faim, d'une manière assez permissive et vous devrez analyser certains éléments environnants pour obtenirs les recettes nécessaires à la confection d'un meilleur équipement.

Breathedge : Un survival dans l'ombre de Subnautica

Augmentation de l'oxygène, booster, pince, perceuse, masse... autant d'outils qui seront nécessaires pour en fabriquer d'autres et ainsi réussir à extirper votre personnage de sa triste situation. Malheureusement, sur son volet survie, Breathedge peine à pleinement convaincre, faute à une structure assez peu attractive et certains partis pris à même de décourager les joueurs les moins patients. En premier lieu, la durabilité famélique de vos différents équipements, et l'impossibilité immédiate de trouver des moyens de les améliorer (ou de les réparer) vous contraindront à partir en permanence en quête de matériaux de base, et regagner votre fief, parfois fort éloigné de votre zone d'exploration, uniquement pour pouvoir, par exemple, briser un simple bout de métal pour en extraire les composants. Les allers-retours seront légion et particulièrement lents dans la première partie de l'aventure.Cela n'aurait sans doute pas été un problème si le jeu parvenait à entretenir un certain sens de la découverte et de l'exploration, mais ce n'est pas tout à fait le cas.

En quête d'un casque convenable

Chargement de la vidéo Breathedge Gameplay

En effet, chaque chapitre vous fera évoluer dans des zones assez restreintes qui, si elles offrent parfois de splendides panoramas, n'invitent pas pour autant systématiquement à l'exploration en profondeur. Par exemple, là où certes, Subnautica proposait une quantité limitée d'oxygène à consacrer à l'exploration sous-marine, il avait la bonne idée de vous permettre de regagner la surface pour pouvoir respirer, indépendamment de votre position sur la carte. Breathedge, et c'est logique compte tenu de son univers, vous obligera à rester en permanence, du moins dans les premières heures, à côté de la base liée au chapitre, ou d'une encombrante station d'oxygène pour espérer ne pas mourir et continuer à récolter des ressources aussi indispensables que difficilement accessibles. Thématique, certes, mais finalement très contraignant et souvent frustrant. Ajoutez à cela un inventaire assez laborieux à manipuler et dont les emplacements sont particulièrement limités et vous comprendrez que le jeu se casse les dents sur certains points pourtant rudimentaires du jeu de survie. La progression dans la première moitié du jeu se résume simplement à dénicher une ressource et, une fois l'équipement associé à ladite ressource construit, d'attendre les instructions pour partir en quête du matériau suivant.

Breathedge : Un survival dans l'ombre de Subnautica

Cependant, si vous prenez la peine d'insister et de progresser dans les chapitres, vous pourrez à terme entrevoir une certaine profondeur dans le jeu et aurez l'occasion d'assister à quelques surprises rafraîchissant le gameplay qui, cependant, conserve une certaine tendance à tourner en rond. La morphologie du jeu change cependant de ton à mi-parcours et délaisse la survie, relègue étonnamment la construction au second plan, pour retourner sur des rails plus narratifs, mais pas inintéressants, à plus forte raison que le scénario, sans être renversant, se suit sans déplaisir. Ce point pourra séduire les uns et déplaire aux autres et il faut reconnaître qu'il s'avère assez étonnant, les derniers chapitres semblant quoiqu'il arrive moins soignés et denses que la première portion de l'aventure.

Les notes
+Points positifs
  • Un univers et des choix esthétiques réussis
  • Un scénario rocambolesque qui se laisse suivre
  • Bonne durée de vie (comptez environ 20h pour en voir le bout)
-Points négatifs
  • Humour peu subtil et trop présent, qui brise l'atmosphère
  • Assez classique dans sa partie survie
  • Répétitif et parfois frustrant dans sa première partie
  • Un changement brutal d'approche à mi-parcours qui peut être décevant.

Breathedge reste finalement assez classique dans ses mécaniques de survie et ne réussit pas tout ce qu'il entreprend sur ce volet. Il s'avère plutôt répétitif et malheureusement assez timide dans son appel à l'exploration, un comble, compte tenu de la beauté et de l'originalité de son univers pourtant attractif. En outre, le jeu pèche aussi par certains choix malheureux concernant la gestion de l'inventaire, la boucle de collecte des ressources ou la durabilité de l'équipement, trop éphémère. Avec un virage dans le ton à mi-parcours, qui relègue la survie au placard, l'expérience Breathedge n'est pas toujours équilibrée, en dépit de quelques vraies bonnes idées et d'une histoire qui se suit sans déplaisir, pour une petite vingtaine d'heures environ.
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
08 avril 2021 à 19:19:46
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.8/20
Dernières Preview
PreviewAge of Empires IV : une histoire qui risque de durer... 10 avr., 19:01
PreviewResident Evil Re:Verse : Capcom peine à trouver la formule multijoueur idéale ! 08 avr., 18:22
PreviewNier Replicant ver.1.22 : Nos impressions après une dizaine d’heures de jeu 29 mars, 17:07
Les jeux attendus
1
Diablo II : Resurrected
2021
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
3
Resident Evil Village
07 mai 2021