Menu
Little Nightmares 2
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • PS5
  • Switch
  • ONE
  • Xbox Series
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Little Nightmares 2
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Aubin_Gregoire
L'avis de Aubin_Gregoire
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 février 2021 à 16:00:00
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.4/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Précommander sur le Playstation StorePlaystation Store
Voir toutes les offres
Test : Little Nightmares 2 : Une version Switch en deçà
Switch

Little Nightmares 2 : Les 25 premières minutes de l'aventure

Chargement du lecteur vidéo...
Partager sur :

S’inscrivant dans la droite lignée des platformers cinématiques de Playdead, Little Nightmares premier du nom est parvenu à trouver son public. Fort d’un univers singulier, cette expérience non exempte de défauts déroulait une aventure classique dans sa structure, mais très efficace. Qu’en est-il de ce second opus ? A-t-il tiré des leçons du passé pour faire disparaitre ses griefs et surpasser son ainé ?

À propos de la version Switch
Vous êtes en train de lire le test de la version Switch de Little Nightmares 2. Pour consulter le test des versions PS4, One et PC , rendez-vous à cette adresse.

Beaucoup de bruit pour rien ?

Little Nightmares 2 : Une version Switch en deçà

Dès les premiers instants, l’héritage du studio à l’origine de Limbo et Inside se fait plus flagrant que jamais. L’aventure s’ouvre sur une forêt lugubre dont notre nouveau héros, revêtu d’un sac en papier pour masquer son faciès, doit s’extraire. Tronc dévalant une pente menaçant de nous aplatir, pièges à loups, corbeaux, séquence de poursuite où le héros devra se dissimuler dans des zones d’ombre… Une imagerie connue et des situations déjà rencontrées par quiconque ayant touché aux titres de Playdead. D’un point de vue strictement narratif, nous avons été déçus par Little Nightmares 2. Là où le premier épisode parvenait à restituer un monde torturé, où des figures inquiétantes se retrouvaient autour de la pratique du cannibalisme, le second enchaine des séquences de cauchemars parfois gratuites. La progression de l’opus précédent répondait au besoin d’un réel développement scénaristique. Au fur et à mesure que le joueur avance, il obtient des éléments de réponses permettant de reconstituer une histoire lugubre. Ici la structure qui sera répétée 4 fois au cours de l’aventure est la suivante : Découverte d’un lieu, infiltration et énigmes, phase de poursuite, fin de la zone. Chaque section se déroule dans un environnement inquiétant et est habitée par un monstre distinct. Les bois sont hantés par un chasseur masqué, un orphelinat par une institutrice autoritaire… Nous nous garderons de vous révéler les suivants pour vous laisser le plaisir de la découverte.

Little Nightmares 2 : Une version Switch en deçà

S’il n’est pas impossible que nous ayons mal interprété certains éléments narratifs, ces séquences d’horreurs ne semblent partager aucun lien scénaristique. À tel point que le dernier acte parait complètement décorrélé du reste de l’aventure et se précipite pour apporter une conclusion satisfaisante à l’ensemble. En scindant l’expérience en plusieurs mauvais rêves, pas toujours très subtil, Little Nightmares 2 semble perdre de vue ses ambitions narratives. Sa conclusion mise à part, nous n’avons pas vraiment saisi où le titre voulait nous emmener. Mais nous avons le sentiment que lui non plus. Au beau milieu de son horreur évoquant des inquiétudes infantiles ou des peurs tout droit tirées de contes populaires, LN 2 semble un temps vouloir aborder l’aliénation par les médias pour finalement se rétracter en usant d’un tour de passepasse franchement décevant. Lorsque les crédits défilent après 5 heures de jeu, on a l’impression d’avoir eu affaire à un titre qui a pour ambition d'enchainer des visuels forts et impactant à tout prix. Cet aspect est réussi, car les monstres rencontrés offrent des séquences réellement marquantes. Les lieux traversés, qui se limitent malheureusement à des poncifs de l’horreur, proposent des salles particulièrement bien composées et bénéficient d’une direction artistique soignée. Dommage que cela se fasse au détriment d’un quelconque propos ou d’une construction narrative solide.

Little Nightmares 2 : Une version Switch en deçàLittle Nightmares 2 : Une version Switch en deçàLittle Nightmares 2 : Une version Switch en deçà

Frustration en perspective

Little Nightmares 2 : Une version Switch en deçà

Côté gameplay, la principale nouveauté de cet épisode tient au fait que notre héros est désormais accompagné d’un autre enfant qui lui permet de venir à bout d’énigmes nécessitant quatre petites mains. À nous les courtes échelles, les sauts par delà de plus grands gouffres… Si jamais d’aventure le joueur a besoin de transporter plusieurs objets, notre comparse se fera une joie de mettre la main à la pâte. Sans changer drastiquement la progression, cela permet également d’alterner entre des phases seul ou accompagné et ainsi régulièrement renforcer le sentiment d’insécurité. Le rythme en est donc positivement affecté et cette nouveauté est donc bienvenue. Si les énigmes de début de partie ne sont pas bien complexes, elles restent agréables à résoudre. Évidemment la complexité grandissante et les nouvelles mécaniques implémentées au fil de l’aventure viennent renouveler l’ensemble. Sur le fond, ces casse-têtes environnementaux sont tout à fait satisfaisants. On regrette cependant qu’une bonne partie d’entre eux n’ait que peu de logique diégétique. Si retrouver des fragments de clés dans des peluches poisseuses a du sens dans l’univers de Little Nightmares, toutes les énigmes ne semblent pas aussi bien intégrées à l’univers. Ainsi on se demande bien quel monstre irait placer une clé à un crochet à 3 mètres de hauteur pour le relier à un système de poulie.

Little Nightmares 2 : Une version Switch en deçà

Malheureusement, Little Nightmares 2 retrouve ses vieux démons et le principal défaut du premier épisode est ici encore plus handicapant. Little Nightmares se différencie des jeux de Playdead par la gestion de la profondeur. Le problème est que, couplées à la relative imprécision des contrôles, certaines séquences en deviennent terriblement frustrantes. Globalement, chaque phase de gameplay demandant un semblant de précision devient potentiellement laborieuse. Nous ne comptons plus le nombre de sauts ratés car nous n’étions pas parfaitement alignés. Remonter un couloir, vu de face, en slalomant entre les ennemis devient un calvaire tant on estime difficilement leur position par rapport à la nôtre. Il en va de même pour les phases de combat, brouillonnes, qui nous auront fait jurer plus d’une fois. Cette imprécision globale est d’autant plus problématique lors des phases de poursuite. Le joueur n’a qu'une faible marge d’erreur avant de se faire rattraper. Ainsi il doit identifier la route à prendre et ne pas se rater au risque de trouver la mort. Seulement, il est aisé de se coincer dans un bout de décor ou de buter contre son camarade au moment le moins opportun. Cela gâche régulièrement l’expérience, car on est parfois plus occupé à pester contre les contrôles approximatifs qu’à profiter de la très bonne mise en scène.

Little Nightmares 2 : Une version Switch en deçà
Little Nightmares 2 : Une version Switch en deçà

Car de ce côté Little Nightmares 2 ne déçoit pas le moins du monde. Sans sombrer dans le jumpscare facile, il parvient à installer une ambiance pesante et poisseuse, mais également à créer des scènes de poursuite oppressante. Si le choix de la tridimensionnalité pose problème en termes de gameplay, le champ de vision choisi permet quelques cadrages saisissants. La caméra ne s’empêche jamais de se mouvoir pour soutenir la mise en scène et prend de la distance quand c’est nécessaire pour appuyer le gigantisme des lieux ou des monstres croisés. On note également de jolis effets de profondeur de champ masquant parfois faiblement nos adversaires, de quoi rendre leur nature encore plus ambigüe et créer l’inquiétude. Ces choix sont naturellement au service d’une direction artistique efficace. Si l’on regrette des choix de lieux et d'antagonistes assez convenus, leur traitement visuel a suffisamment de personnalité pour dépasser ce grief. Torturés et difformes, les monstres inspirent autant la crainte que le malaise. On note toutefois une originalité en deçà du premier épisode qui piochait dans un registre bien plus rafraichissant dans son dernier acte. Bref, l'ensemble est toujours aussi réussi esthétiquement, mais les inspirations de ce second opus manquent peut-être de folie pour marquer durablement. '''

Little Nightmares 2 : Une version Switch en deçà

D'un point de vue technique, cette version switch souffre d'une résolution plus faible que sur les autres machines. Tournant en 720p en docké et en portable, cette version souffre d'un flou typique de ce genre de portage. Malheureusement les rapports d'échelle important rendent parfois nos petits protagonistes difficiles à suivre des yeux. Pire, il nous est parfois arriver de peiner à trouver notre chemin. Les zones d'ombres sont parfois handicapantes en basse résolution. Il est également dommage que l'on apprécie forcément moins la très bonne direction artistique et les mouvements de caméra intelligents lorsque ce flou trouble la progression. La beauté plastique de LN 2 fait partie intégrante du plaisir ressenti à le parcourir et cette version ne lui rend pas pleinement hommage. C'est dommageable car sur le plan sonore, rien n'est à jeter. Les bruits lourds et inquiétants émanant des lieux traversés permettent à une ambiance anxiogène de s’installer. Les cris et les râles des antagonistes ne sont pas en reste tandis que la bande son rythmée par des motifs de boite à musique appuyent l'innocence apparente des protagonistes.

Les notes
+Points positifs
  • Toujours aussi réussi artistiquement
  • Des énigmes plaisantes à résoudre
  • Les séquences de poursuite, anxiogènes à souhait
  • Quelques très beaux tableaux
  • Une mise en scène juste, qui use très bien des mouvements de caméra
  • Un sound design efficace
-Points négatifs
  • Une gestion de la profondeur régulièrement problématique
  • Les contrôles parfois trop imprécis, notamment en combat
  • Des monstres et des environnements moins inspirés que dans le premier épisode
  • Un enchaînement de séquences horrifiques qui ne raconte finalement pas grand-chose
  • Un effet de flou désagréable, parfois handicapant
Si ce nouvel épisode fait preuve de bonne volonté, il est néanmoins décevant sur plusieurs points. Plus enclin à multiplier les séquences d’horreur qu’à les lier entre elles, Little Nightmares 2 semble obsédé par l’idée d’offrir des images fortes et impactantes. Ces dernières paraissent régulièrement gratuites, la faute à un fil conducteur trop ténu. Sa mise en scène et sa direction artistique sont toujours aussi efficaces, mais les problèmes de perspectives sont encore plus handicapants que par le passé. Il en résulte une aventure prenante et bien produite, mais régulièrement frustrante, autant d’un point de vue narratif que ludique.
Profil de Aubin_Gregoire
L'avis de Aubin_Gregoire
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 février 2021 à 16:00:00
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.4/20
Mis à jour le 09/02/2021 à 16:14
Nintendo Switch Aventure Réflexion Puzzle-Game Plate-Forme Bandai Namco Tarsier Studios
Dernières Preview
PreviewIt Takes Two : Une bouffée d'air frais sur la coop par Hazelight (A Way Out) ? Il y a 9 heures
PreviewMonster Hunter Rise : un épisode plein de ressources 26 févr., 09:01
PreviewReturnal : Un Shooter futuriste mortel exclusif à la PS5 26 févr., 06:00
Les jeux attendus
1
Resident Evil Village
07 mai 2021
2
Mass Effect : Legendary Edition
14 mai 2021
3
Biomutant
25 mai 2021