CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Worms Rumble
  • Tout support
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • Switch
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Worms Rumble
Appréciations du jeu
14
L'avis de la rédaction
10
L'avis des lecteurs (8)
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Voir toutes les offres
Test Worms Rumble : Un battle royale qui dépote mais au contenu un peu faible
Profil de Ayden_,  Jeuxvideo.com
Ayden_ - Journaliste jeuxvideo.com

En 1990, un jeune employé d’une boutique d’informatique, Andy Davidson, profite de son temps libre pour programmer un jeu de combat de chars. Pour se démarquer de la concurrence, et après avoir découvert les animations des Lemmings, le garçon transforme son projet et imagine une guéguerre entre vers de terre. Le concept va finalement évoluer pour devenir Total Wormage avant que le fondateur du studio Team 17, Martyn Brown, soit séduit par l’idée et décide d’en faire l’une des œuvres canoniques de son catalogue : Worms. Cet épisode Rumble tombe ainsi à point nommé pour fêter les vingt-cinq ans de la licence et l’amener vers une direction surprenante, bien loin de ses origines au tour-par-tour.

À ses débuts, Worms était un mélange entre Lemmings et Cannon Fodder, mêlant action et réflexion, dans un environnement en 2D. Très rapidement, le titre s’est démarqué grâce à ses personnages en pixel art, son humour omniprésent et ses animations tordantes. Pendant des années, l’équipe de la Team 17 a conservé ce feeling jusqu’à réunir le meilleur de la licence dans un épisode culte : Worms Armageddon (dont Worms W.M.D est l’héritier assumé). Toutefois, et malgré l’attrait des fans pour la recette originale, le studio anglais a toujours tenté de faire évoluer le concept. Environnement et gameplay 3D, mécaniques à la Tower Defense, intégration de véhicules armés… on ne peut pas enlever leur souhait d’innovation. Avec Worms Rumble, les protégés d’Ossett profitent de l’engouement pour le battle royale pour transposer leur saga fétiche dans des joutes qui sentent bon la poudre et les déplacements rapides. Le pari est risqué mais est-il convaincant ?

Worms Rumble : Un battle royale qui dépote mais au contenu un peu faibleWorms Rumble : Un battle royale qui dépote mais au contenu un peu faibleWorms Rumble : Un battle royale qui dépote mais au contenu un peu faible

Laine de vers

Worms Rumble : Un battle royale qui dépote mais au contenu un peu faible
La direction artistique est vraiment réussie. Les cartes sont variées et regorgent de planques.

Si le passage au temps réel demande un petit temps d’adaptation, on retrouve très vite les sensations de l’original. Que ce soit dans les déplacements ou l’arsenal proposé, Worms Rumble fait honneur à ses prédécesseurs et ne trahit pas les attentes. Les sauts « lunaires » de nos amis bondissants sont toujours présents et les objets incontournables de la licence vous serviront à mettre à mal la résistance des adversaires. Mouton explosif, Sainte-grenade, Bazooka, Corde de ninja, Jet-pack… ils sont globalement tous là ! Sur ce point, les développeurs sont restés fidèles aux poncifs historiques de la série et c’est tant mieux. En revanche, pour le reste, ça n’a rien à voir – ou presque – avec ce que les joueurs ont connu. Les déplacements sont ultra rapides (les personnages peuvent se mettre en boule comme Sonic) et la puissance de certaines armes (le fusil d'assaut par exemple) fait que la stratégie s’est considérablement étiolée – même si elle n’a pas disparu pour autant. L’autre évolution majeure provient des environnements qui sont assez gigantesques et ouvrent la porte aux embuscades. Les vers de compet’ peuvent ainsi prendre l’ascenseur, s’agripper à une tyrolienne ou encore utiliser la tuyauterie environnante pour se cacher et se protéger (les autres joueurs ne vous voient pas lorsque vous utilisez les canalisations). Il y a donc vraiment matière à s’amuser, l’esprit des Worms est là et il est même possible d’établir un semblant de tactique. Mais il faut garder en tête que l’expérience est différente d’un épisode standard où la réflexion est de mise.

Worms Rumble : Un battle royale qui dépote mais au contenu un peu faibleWorms Rumble : Un battle royale qui dépote mais au contenu un peu faibleWorms Rumble : Un battle royale qui dépote mais au contenu un peu faible
Bonnet ou casquette ?
En accumulant des victoires, le joueur acquiert des niveaux qui permettent de débloquer une foule d’accessoires ou de styles vestimentaires. Pour l’heure, la progression est surtout d’ordre cosmétique et on peut imaginer que les développeurs ont quelques idées en tête pour améliorer cela. Du côté des armes, elles gagnent en efficacité à mesure que le joueur remporte des combats et on peut, à l’image du reste, changer leur look.

En vers et contre tous

En attendant de profiter d’options supplémentaires, Worms Rumble se contente pour le moment de trois modes principaux. On y trouve un death match classique avec réapparition, des affrontements en escouades et, bien entendu, le battle royale pur jus, où il ne doit n’en rester qu’un. On connait bien la formule désormais. Mais là où cet épisode risque de fâcher les fans, c’est dans l’absence totale de mode local. Les batailles, pouvant accueillir jusqu’à 32 joueurs en simultané, se déroulent exclusivement en ligne. Il est donc impossible d’accueillir des potes à la maison pour s’éclater sur le même écran. Quand on sait d’où vient la saga, cette absence de multijoueur local est incompréhensible. C’est dommage car Worms Rumble est vraiment un jeu fun et éclatant. Bien que les cartes ne soient pas nombreuses, elles proposent des zones très distinctes comme un centre commercial, un métro, un stade, un entrepôt, etc. On passe ainsi de l’une à l’autre sans jamais s’ennuyer (grâce, notamment, à de petits évènements qui donnent accès à de nouvelles zones), en profitant d’un arsenal varié (qui manque un peu d’équilibre pour le moment) et en retrouvant le style humoristique de la licence. Si cet aspect Battle Royale ne remplacera pas le bon vieux tour par tour, cette nouvelle approche n’est pas désagréable mais souffre d’un contenu, malgré l’excellence des maps, vraiment trop léger pour tenir sur la durée. On croise donc les doigts pour que Team 17 prépare de nombreuses mises à jour.

Worms Rumble : Un battle royale qui dépote mais au contenu un peu faibleWorms Rumble : Un battle royale qui dépote mais au contenu un peu faibleWorms Rumble : Un battle royale qui dépote mais au contenu un peu faible
Worms Rumble : Un battle royale qui dépote mais au contenu un peu faibleWorms Rumble : Un battle royale qui dépote mais au contenu un peu faible

Points forts

  • L'univers des Worms
  • Combats funs et délirants
  • La formule Battle Royale convaincante
  • Une réalisation réussie
  • Des maps excellentes et variées...

Points faibles

  • ... mais trop peu nombreuses
  • Équilibrages des armes à revoir
  • Contenu vraiment trop faible
  • La progression trop "cosmétique"
  • Absence totale de mode local

Worms Rumble transpose sa franchise dans l’univers du Battle Royale. Bien plus nerveux et rapide que ses prédécesseurs, le jeu conserve ce qui fait le sel de la licence mais impose de nouvelles règles. En misant sur des combats exclusivement online, Team 17 prend le risque de se détourner de certains fans mais on peut imaginer que l’éditeur a quelques idées pour booster le contenu un peu chiche de cet épisode. Pour l’heure, il y a de quoi s’amuser grâce à des maps excellentes, une réalisation très propre et des voix délirantes (différentes langues sont disponibles et ZeratoR a même participé au doublage) qui mettent dans l’ambiance. Vendu à une quinzaine d’euros, le jeu a du potentiel mais le démarrage est un peu timide.

Note de la rédaction

14
10

L'avis des lecteurs (8)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Dernières Preview
PreviewNintendo Switch : Mario + The Lapins Crétins Sparks of Hope, le jeu vidéo pensé pour tous les types de joueurs ? 22 sept., 18:00
PreviewValkyrie Elysium : l'action-RPG inattendu de la rentrée sur PS5 ? - TGS 2022 21 sept., 19:00
PreviewScorn : Une descente aux Enfers qui ne nous fait pas de cadeau, mais qui devrait plaire aux fans d'Alien 21 sept., 15:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare 2 (2022)
28 oct. 2022
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
3
God of War : Ragnarok
09 nov. 2022
La vidéo du moment