Menu
Trackmania (2020)
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Trackmania (2020) sur PC / Tests Trackmania (2020) PC /

Test du jeu Trackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succès sur PC

Test : Trackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succès
PC
Trackmania (2020)
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Carnbee
L'avis de Carnbee
MP
Journaliste jeuxvideo.com
30 juin 2020 à 16:30:44
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (47)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.3/20
Partager sur :

Cela fait maintenant 17 ans que la série Trackmania nous crispe sur nos claviers (et manettes) dans notre quête de la trajectoire parfaite. Celle de Nadeo, l’entreprise derrière ce jeu de course contre la montre, est faite de succès. En mettant sur roue une franchise jouée par des millions de pilotes chevronnés, aussi bien pour le plaisir que pour la compétition, le groupe s’est bâti une solide réputation. Avec cette nouvelle version de Nations, Nadeo veut donner un nouveau départ à l'un des épisodes fondateurs de Trackmania. Après tout, n’est-ce pas dans les vieux pots d’échappement que l’on sort le meilleur gaz ?

Trackmania (2020) a-t-il les bons arguments pour figurer sur le podium ?

Chargement de la vidéo Test Trackmania (2020) en vidéo

Turbo, diesel, sport, injection !

Trackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succès

Quand Trackmania Nations est sorti il y a 14 ans sur PC, il a apporté un vent de fraîcheur à la jeune série motorisée. Proposé gratuitement et pensé pour l’Electronic Sports World Cup (devenu eSports World Convention), il a comptabilisé plus de 6 millions de téléchargements en l’espace de deux mois. Oui, sa facilité d’accès a permis au grand public de se frotter aux frissons du meilleur temps. Ne dit-on pas qu’en temps de crise, la nostalgie apporte du réconfort ? Nadeo a en tout cas décidé de se servir des fondations de Nations pour livrer ce “nouveauTrackmania édition 2020. Du côté de la maniabilité, rien ne bouge. La licence est connue pour avoir fait du “try hard” une devise. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que la première option qui est proposée quand une course se termine est celle de recommencer. À bord du seul et unique véhicule disponible, une sorte de Formule 1 à la carrosserie personnalisable, il est demandé d’enchaîner les virages serrés, les sauts ou encore les loopings afin de collectionner les meilleures médailles.

Trackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succèsTrackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succèsTrackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succès

Cet épisode délivre tout ce qui a fait le succès du titre d’origine avec des commandes simples et réactives qui ne laissent que peu de place à l’erreur. Ici, la plupart des tracés se bouclent en moins d’une minute. Au clavier comme à la manette, seules quelques touches sont véritablement importantes en course : les flèches directionnelles (ou le joystick + gâchettes) pour gérer aussi bien l’orientation que l’accélération, et les deux boutons de réapparition, en cas d’impair. Lors du chargement d’un checkpoint, le pilote conserve sa vitesse d’origine au lieu de repartir de 0 km/h comme à l’accoutumée. Attention néanmoins, cela peut mener à quelques erreurs de réapparition. Le bolide bénéficie quant à lui de détails supplémentaires pensés pour épurer au maximum l’interface utilisateur. La place générale est indiquée sur la vitre arrière alors que la vitesse se situe désormais sur la plaque d’immatriculation. De menus changements que seuls les acharnés remarqueront.

Trackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succèsTrackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succèsTrackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succès

La Rolls Royce des F1 ?

Trackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succès

La lisibilité a fait l’objet d’un soin tout particulier par les équipes de Nadeo. Les décors colorés du seul environnement disponible (Stadium) ne s’encombrent d’aucun détail trop réaliste. Les blocs de revêtement sont immédiatement identifiables, et les éléments graphiques qui ne sont pas nécessaires à la stricte compréhension de l’environnement sont mis au second plan. Toujours dans ce souci de compréhension immédiate des dangers, Trackmania continue d’utiliser des liserés colorés sur les blocs qui composent ses tracés. Le joueur peut ainsi au premier coup d’œil savoir à quelle situation il va être confronté : le rouge signifie par exemple que les rebonds risquent d’être fréquents, tandis que le blanc prévient qu’un passage sur terre battue est imminent. Quatre types de blocs s’enchaînent sur les pistes afin de donner du fil à retordre aux pilotes : RoadTech (course sur piste futuriste de F1), RoadDirt (dérapages sur terre battue), RoadBump (bonds sur des éléments faisant appel à la physique) et RoadIce (glissades sur terrain verni). Les surfaces d’accélération et d’arrêt des moteurs/direction sont de la partie avec en plus un bloc de ralenti, qui comme son nom l’indique déclenche une séquence en slow motion jusqu’à sa réinitialisation. Nous notons aussi l’arrivée du bloc “Fragile” cassant la direction du bolide en cas d’impact. Bien que nous aurions apprécié plus de nouveautés, les éléments présents sur les pistes de Trackmania assurent le spectacle.

Trackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succèsTrackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succès

La bonne nouvelle, c’est que les nouveaux tracés font une place d’honneur à la physique, et donc au skill pur. La route bombée est particulièrement réussie dans les sensations qu’elle apporte, obligeant une dextérité de tous les instants pour grappiller de précieux centièmes. Le constat est plus discutable avec la surface glacée ajoutée. Il faut le reconnaître, rouler sur une tâche d’huile géante n’a jamais amusé grand monde. À l’écran, le résultat reste néanmoins impeccable, clair, net, précis. L’absence de fioritures graphiques se mêle bien à la compétition acharnée où la concentration est de mise. Cela ne veut pas dire que Trackmania est désuet techniquement : il demeure à la fois fluide et joli.

Trackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succèsTrackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succès

Soyons clairs, il ne faut pas plus de quelques minutes pour que le charme du titre de Nadeo opère de nouveau. Toutes les excuses sont bonnes pour faire “une dernière partie, tandis que la tension ressentie dans un run parfait quand la ligne d’arrivée approche fait office de drogue. Oui, il est important d’être habile de ses doigts pour se frayer le meilleur des chemins, mais le sang-froid est tout aussi indispensable pour l’emporter. Remake de Nations oblige, le biome Lagoon comme les championnats en trois tours de Turbo ne sont pas présents, ce qui devrait rassurer les fans de la première heure. Le mode “Puzzle”, qu'a toujours esquivé Nations, n’est toujours pas fourni dans l’habitacle.

Trackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succèsTrackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succèsTrackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succès

Le multi de vos envies

Trackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succès

Trackmania ne serait pas devenu ce qu’il est aujourd’hui sans ses multiples fonctionnalités communautaires. Nadeo l’a bien compris en articulant son nouveau bébé autour de l’amusement à plusieurs. Si le joueur 100 % solo pourra s’entraîner tranquillement dans son coin grâce aux 25 niveaux d’entraînement et à la vingtaine de pistes – seulement – de la campagne (circuits qui changent chaque trimestre), c’est surtout face à d’autres concurrents que Trackmania gagne en intérêt. En ligne, jusqu’à 32 participants fantomatiques peuvent se lancer dans les hostilités afin de décrocher le meilleur temps. Comme d’habitude, les joueurs disposent de quelques minutes pour aller à la ligne d’arrivée le plus rapidement possible, que ce soit sur les pistes de la campagne ou sur les propositions d’autres joueurs mises en avant dans le canal “Arcade”. À ce titre, l’éditeur de circuits a lui aussi été rafraîchi. Il permet de s’amuser avec tous les blocs de la campagne via un espace de création plus grand que par le passé. Si vous n’avez jamais touché à l’outil, sachez qu’il est extrêmement simple à utiliser, surtout en “Simplifié”. Le mode “Avancé” plus complet donne accès à la possibilité de créer sa séquence d’introduction, et de tout personnaliser jusque dans les moindres détails. La création de tracés sur plusieurs niveaux devient vite un jeu d’enfant, alors que l’option “Free Mapping” permet de placer les éléments du décor au centimètre près. Cette nouvelle version de Nations fournit également un éditeur de replay à partir duquel il est proposé d’envoyer ses vidéos directement sur YouTube. Enfin, le jeu local en écran partagé est proposé à celles et ceux qui voudraient s’affronter en s’insultant côte à côte.

Trackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succèsTrackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succèsTrackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succès

Abonné au club de la victoire ?

Trackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succès

Un des facteurs du succès de Trackmania Nations vient de sa gratuité. Conscient de ce fait, Nadeo livre une version totalement gratuite de son titre, amputée malheureusement de diverses fonctionnalités. Tous les trimestres, les 25 courses de la campagne changent, et cette édition “Starter” empêche de sauvegarder les pistes qui seront remplacées. En outre, l’éditeur de circuits est limité à sa version simplifiée et les tracés conçus ne peuvent pas être envoyés sur les serveurs de test, alors que la création d'un serveur local est impossible. Enfin, toute la partie dédiée aux clubs est retirée. Ces fameux clubs sont pourtant particulièrement mis en avant par les équipes d’Ubisoft, puisqu’ils permettent d'accéder à toutes les fonctionnalités communautaires du soft, comme la mise en place d’événements dédiés, et à tout un tas d’éléments de personnalisation. Comme chacun le sait, l’entretien d’un véhicule coûte cher. Trackmania nous ramène à cette triste réalité en faisant payer l’assurance. Les éditions “Standard” et “Club” qui déverrouillent la plupart ou l'intégralité des fonctionnalités du titre ne sont autorisées qu’en échange d’un abonnement allant de 10 euros à 30 euros l’année (ou 60 euros pour 3 ans). Si vous souhaitez juste vous amuser seul ou en ligne sans profiter des clubs et sans devenir un créateur de contenus (circuits, vidéo), l’édition gratuite devrait néanmoins s’avérer suffisante. Il demeure étrange de constater que la course du jour soit inaccessible aux joueurs qui ne passent pas à la caisse. Il est surtout regrettable de ne pas pouvoir acheter le jeu en une seule fois, et ainsi débloquer l’intégralité du contenu comme le réclame une partie de la communauté. Nadeo est au courant de cette requête mais assure que son système de season pass est "le plus honnête possible".

Trackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succèsTrackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succèsTrackmania (2020) : Le jeu de course arcade passe l’épreuve du sprint avec succès
ContenuStarter (gratuit)Standard (10€/an)Club (30€/an ou 60€/3 ans)
Niveaux d'entraînement (25 niveaux)XXX
Campagne trimestrielle (25 niveaux)XXX
Piste du jourXX
Multijoueur localXXX
Accès aux anciennes campagnes et pistes du jour passéesXX
Contenu Club (création, customisation, hébergement, partage...)X
Campagnes publiques des clubsXX
Créer un serveur localXX
Joindre un serveur localXXX
Créateur de maps simplifiéXXX
Créateur de maps avancéXX

Trackmania (2020) : On tente de décrocher une médaille d'or

Chargement de la vidéo Trackmania (2020) Gameplay
Les notes
+Points positifs
  • Un gameplay toujours aussi réussi
  • Fluide et joli
  • Une version gratuite est disponible
  • Du multi en ligne, en réseau local, en écran partagé...
  • Des outils bien pensés de création de pistes, de replay, de carrosserie
-Points négatifs
  • Un business model orienté abonnement qui ne conviendra pas à tous
  • Une campagne de 25 pistes seulement pour les joueurs “Starter” (sans compter les pistes d’entraînement)
  • La surface “Ice”, d’un intérêt discutable
  • Un seul environnement (Stadium)
  • Nouvelle version de Nations oblige, peu de réelles nouveautés

14 ans plus tard, la formule (1) fonctionne toujours malgré cette impression de déjà vu/déjà joué forcément présente. Le soft avec des petites voitures façonné par Nadeo a globalement sorti le grand jeu. Ce Trackmania Nations profite de l’année 2020 pour mieux tirer parti des technologies actuelles et ainsi livrer des courses fluides, claires, nettes et précises. Malheureusement, il s’inspire aussi des business models assez peu populaires d’aujourd’hui afin de s’assurer la fidélité de ses pilotes. En dépit de cela, le bébé motorisé d’Ubisoft continue d’apporter ce qu’il sait faire de mieux en matière de course arcade “try harder”, tandis que les options de personnalisation sont toujours plus accessibles et sophistiquées.

Profil de Carnbee
L'avis de Carnbee
MP
Journaliste jeuxvideo.com
30 juin 2020 à 16:30:44
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (47)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.3/20
Mis à jour le 30/06/2020 à 16:30
PC Course Ubisoft Nadeo
Dernières Preview
PreviewMortal Shell : La perspective d'une bonne alternative aux Souls-Like Il y a 12 heures
PreviewWatch Dogs Legion : Le bac à sable ultime pour les hackers en herbe ? 12 juil., 21:45
PreviewAssassin's Creed Valhalla : Une plongée prometteuse dans l'âge des Vikings 12 juil., 21:45
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Ghost of Tsushima
17 juil. 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020