Menu
Iratus : Lord of the Dead
  • Tout support
  • PC
  • Mac
  • Linux
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux RPG / Derniers tests jeux vidéo / Iratus : Lord of the Dead /

Test du jeu Iratus : Lord of the Dead - Une alternative solide et accessible à Darkest Dungeon

Test : Iratus : Lord of the Dead - Une alternative solide et accessible à Darkest Dungeon
PC Mac Linux
Iratus : Lord of the Dead
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
02 mai 2020 à 11:25:02
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.2/20
Fnac PC 20.99€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Alors que nombreux sont les joueurs à encore s'acharner dans l'excellent, mais terrible Darkest Dungeon à se frayer un chemin dans les allées du jeu, une multitude de clones du titre de Red Hook ont vu le jour, avec plus ou moins de réussite et d'inspiration. Iratus : Lord of the Dead s'est invité ce mois-ci dans le créneau du RPG tactique et, s'il reprend à son compte les éléments qui ont fait le charme de son modèle, il parvient toutefois à s'offrir une personnalité et une philosophie bien à lui.

Bande-annonce de Iratus : Lord of the Dead

Chargement de la vidéo Iratus : Lord of the Dead trailer

Bienvenue en terrain inconnu

On ne le dira jamais assez : il est trop rare de laisser au joueur le doux plaisir d'incarner le méchant de l'histoire. C'est ce que propose de titre de Unfrozen, en mettant en scène Iratus, nécromancien emprisonné depuis des années et qui, dans sa quête de vengeance, parvient à se libérer et cherche à s'aménager un chemin vers la surface pour asseoir sa domination sur le monde et le plonger dans les ténèbres. Le magicien ne sera pas seul pour parvenir à ses fins et pourra, à l'aide des morceaux de cadavres récupérés sur les ennemis terrassés, fabriquer des unités dont la variété s'accroîtra à mesure qu'il accomplira certains objectifs.

Iratus : Lord of the Dead - Une alternative solide et accessible à Darkest Dungeon

Dans les faits, ceux qui ont déjà posé leurs valises dans Darkest Dungeon se sentiront à la maison. Se déroulant au tour par tour et en présence de groupes de 4 unités, les combats sont adossés à des regelés similaires au titre de Red Hook , à savoir que chacun de vos sbires ne pourra exploiter ses compétences que s'il est placé à une certaine position du le groupe. Outre les dégâts physiques qu'il est possible d'infliger, chaque adversaire (et jamais vos unités) dispose d'une barre de stress que vous pouvez choisir de diminuer également avec les sorts associés, à l'inverse de Darkest Dungeon qui, lui, donnait bien du tracas au joueur avec la folie qui pouvait renverser un combat si elle s'emparait de vos troupes. La barre de stress d'Iratus : Lord of the Dead peut produire les mêmes effets que chez son modèle, en contraignant vos adversaires à se frapper entre eux, passer leur tour ou encore subir un grand malus statistique. Une fois vidée, la jauge peut impliquer un one shot au prochain dégât. Jongler entre dégâts physiques et dégâts de stress apporte une certaine profondeur tactique au jeu, puisqu'il faudra bien étudier le type d’ennemis rencontrés et constituer votre groupe d'une manière équilibrée sur la répartition des types de dégâts.

Des affrontements classiques et bien équilibrés

Iratus : Lord of the Dead - Une alternative solide et accessible à Darkest Dungeon

Les affrontements de Iratus sont donc plutôt techniques et requièrent un certain degré de réflexion, la précipitation étant souvent fatale et vos unités, vous vous en doutiez, sont sujettes à la mort permanente. Cependant, la complémentarité entre les différentes classes est bien étudiée et il semblerait que la longue phase d'early access du jeu ait contribué à façonner un équilibrage plutôt réussi. Certaines classes infligeront certes des bonus aux ennemis, mais d'autres augmentent leurs coups critiques si leur cible est auréolée d'un effet bénéfique, par exemple. Il faudra donc jouer avec votre connaissance de chaque unité pour façonner le groupe le plus optimisé possible. Par ailleurs, en plus des sbires, Iratus accompagnera les troupes et pourra une fois par tour lancer un sort consommant de son mana, sorts que vous déverrouillerez au fil de l'expérience gagnée au cours des combats réussis. 18 classes seront disponibles à terme, une fois que les joueurs auront répondu à plusieurs prérequis de déverrouillage. Rassurez-vous, les prérequis en question sont pour la plupart facilement réalisables et se font naturellement au fil de la progression, seules deux classes n'étant disponibles qu'une fois le mode normal terminé. Et la condition pour terminer le jeu est de se frayer un chemin dans les 5 grands niveaux de Iratus, niveaux matérialisés sous la forme d'une carte dont le chemin à prendre est à votre discrétion. Vous pouvez ainsi embrasser d'un seul coup d'oeil la route que vous jugez optimale pour vous rendre jusqu'au boss qui sanctionne chaque fin de niveau, en esquivant éventuellement des combats élites, mais en vous privant par la même occasion de certains coffres ou fontaines qui vous permettent de restaurer de la santé ou de gagner des artéfacts qui boostent les statistiques de vos unités ou celles d'Iratus et de ses sorts.

Iratus : Lord of the Dead - Une alternative solide et accessible à Darkest DungeonIratus : Lord of the Dead - Une alternative solide et accessible à Darkest DungeonIratus : Lord of the Dead - Une alternative solide et accessible à Darkest DungeonIratus : Lord of the Dead - Une alternative solide et accessible à Darkest DungeonIratus : Lord of the Dead - Une alternative solide et accessible à Darkest Dungeon

Tout ceci s'effectue depuis votre repaire sous-terrain qui, à l'image du sanctuaire de Darkest Dungeon, vous offre la possibilité de planifier vos actions, de crafter les unités de votre choix à partir des ossements, bouts de chairs ou ectoplasmes récupérés à chaque fin de combat. Les unités en question sont créées à partir de 4 éléments différents en fonction de la classe, éléments qui peuvent être déclinés du rang commun à celui d'épique si la RNG est de votre côté. Vous pouvez donc équiper vos sbires d'items plus ou moins puissants, tandis que leur arbre de compétence est assez complet. Chacune des 6 compétences (dont une ultime utilisable une fois assez de rage générée) peut être améliorée entre deux boost de statistiques parmi lesquels il vous faudra choisir en fonction de votre manière de jouer. Ajoutez à cela l'augmentation des stats propres à chaque unité et la possibilité de déverrouiller des sorts pour Iratus, ou de l'équiper d'artefact aux effets très variés, et vous obtiendrez une vraie flexibilité dans la constitution de votre groupe.

Home Sweet Home

Iratus : Lord of the Dead - Une alternative solide et accessible à Darkest Dungeon

Par ailleurs, le repaire peut-être amélioré. En construisant certains bâtiments et en y affectant des unités, vous pourrez, par exemple, augmenter la probabilité d'obtenir des artefacts, augmenter la récupération de mana d'Iratus après un combat ou, c'est sans doute le plus utile, y placer vos unités blessées afin qu'elles récupèrent 75% de leurs points de vie pendant que vous lancez un autre groupe à l'assaut. En s'affranchissant des maladies et autres afflictions de long cours, Iratus reste moins punitif que Darkest Dungeon qui se reposait en outre sur une dimension RNG nettement plus appuyée que dans le cas présent. Pas de longue route ni de préparatifs de ressources avant de partir au combat ici, chaque affrontement s'achève par un retour au sous-terrain, permettant de régulièrement prendre soin de ses unités, et une rotation réfléchie de ces dernières (vous pouvez constituer jusqu'à 4 groupes) devrait suffire à voir le bout de l'aventure en mode normal. Par ailleurs, l'alchimie permet également, contre certains objets, de soigner ses sbires ou d'obtenir de l'équipement plus puissant en combinant certains objets du même type, aidant là encore le joueur à optimiser sa progression. Sans pour autant être d'une facilité déconcertante, il se pourrait que les vétérans du titre de Red Kook trouvent regrettable qu'il ne soit pas possible de déverrouiller les modes de difficulté plus corsés dès la première run, puisqu'il faudra d'abord finir le mode normal avant d'accéder aux suivants. Ce parti pris peut s'avérer un peu décevant, mais il est davantage à considérer comme un moyen de déverrouiller un maximum de classes sans trop de suées avant de se lancer dans les choses vraiment sérieuses.

Iratus : Lord of the Dead - Une alternative solide et accessible à Darkest DungeonIratus : Lord of the Dead - Une alternative solide et accessible à Darkest DungeonIratus : Lord of the Dead - Une alternative solide et accessible à Darkest Dungeon
Iratus : Lord of the Dead - Une alternative solide et accessible à Darkest Dungeon

Iratus a donc bien compris le genre dans lequel il s'inscrit et offre une expérience assez équilibrée, plus accessible que celle de Darkest Dungeon, mais ne dispose pas en revanche du même magnétisme. Les ennemis d'un niveau à l'autre varient assez peu et, le jeu vous laissant libre de choisir votre chemin, les surprises sont moins nombreuses et, en misant tout sur l'action, Iratus néglige un peu le sentiment de danger et l'atmosphère générale de son propos. Mais en dépit de ces éléments, d'une esthétique assez passe-partout et d'une bande-son un peu redondante, Iratus n'est reste pas moins un jeu qui a bien compris les mécaniques du jeu tactique au tour par tour et sa (relative) accessibilité fait de lui une option valable à son maître à penser.

Les notes
+Points positifs
  • Une formule de combat tactique connue mais bien faite
  • Une vrai complémentarité entre les (nombreuses) classes
  • Grande modularité des unités et d'Iratus
  • Une dimension RNG amoindrie rendant le jeu assez accessible pour les novices
-Points négatifs
  • Esthétiquement passe-partout
  • Bande son redondante
  • Progression routinière à terme
  • Les niveaux de difficulté supérieurs pas disponibles tout de suite pour les vétérans du genre

Iratus : Lord of the Dead récite assez bien les codes de son inspiration tout en s'offrant certains partis pris lui permettant de s'écarter du plagiat. Nettement plus orienté action, plus accessible aussi, Iratus propose des affrontements tactiques, une grande flexibilité dans l'aménagement de votre groupe d'unités et dans la personnalisation de leurs statistiques tout en aménageant un rythme moins tendu que Darkest Dungeon. Si nous déplorons l'absence d'un véritable sentiment de danger avant chaque combat, l'aléatoire étant ici plus secondaire, une certaine redondance dans les ennemis rencontrés et une progression un peu trop routinière, Iratus reste une alternative solide à celles et ceux que le titre de Red Hook Studio a laissés sur le carreau.

Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
02 mai 2020 à 11:25:02
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.2/20
Mis à jour le 02/05/2020 à 22:29
PC Mac Linux RPG Stratégie Unfrozen
Dernières Preview
PreviewFIFA 21 : Le gameplay se dessine, rassurant ou inquiétant ? Il y a 11 heures
PreviewWRC 9 : Vers un épisode plus communautaire 31 juil., 17:34
PreviewSpiritfarer : un doux voyage au purgatoire 31 juil., 09:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020
3
Microsoft Flight Simulator
18 août 2020