Menu
Aggelos
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Switch
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux Action / Derniers tests jeux vidéo / Aggelos /

Test du jeu Aggelos, l'autre Wonder Boy

Test : Aggelos, l'autre Wonder Boy
PC PS4 Switch ONE
Aggelos
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Hyiga
L'avis de Hyiga
MP
Twitter
Utilisateur jeuxvideo.com
17 janvier 2020 à 19:00:02
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.7/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Fnac PC 12.49€ Amazon PS4 18.29€ Fnac Marketplace PS4 21.99€ Rakuten Switch 39.90€ Fnac Marketplace Switch 123.98€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Contributeur

Wonder Boy fut longtemps laissé à l'abandon avant de renaître de ses cendres avec trois titres : Wonder Boy Returns, le très bon remake Wonder Boy : The Dragon's Trap et Monster Boy et le Royaume Maudit, la suite spirituelle de la franchise n'ayant connu aucun nouvel opus depuis 24 ans. Ce fameux "garçon merveilleux" faisait partie d'une des licences les plus populaires de SEGA lors des années fin 80 / début 90 avant de mystérieusement tomber dans l'oubli durant deux décennies. Il semblerait que la franchise, en plus de ressusciter, ait inspiré plus d'un jeu indépendant : Aggelos est de ceux-ci.

Aggelos, l'autre Wonder Boy
Aggelos, l'autre Wonder Boy
Vous irez mourir dans d'atroces souffrances

Développé par Storybird Games et édité par PQube Limited et Look At My Game sorti le 19 juin 2018, Aggelos est un jeu de plates-formes couplé à beaucoup de mécaniques d'action-RPG, qu'on pourrait même approcher du metroidvania, comme une grande partie des titres Wonder Boy. Nous contrôlons un héros éponyme, habitant dans le Royaume de Lumen et devant faire face à un grand danger : Valion, un être présenté comme mauvais, a en possession les quatre éléments et souhaite ouvrir une brèche entre le monde de la lumière et celui des ténèbres. L'unique solution est de collecter à notre tour ces éléments afin d'arrêter le mal, le personnage qu'on dirige étant apparemment le seul à pouvoir le faire. Équipez-vous, vous allez devoir sauver le monde et faire face à une conclusion… inattendue.

THE LEGEND OF AGGELOS II: A LA RECHERCHE DES ELEMENTS

Aggelos, l'autre Wonder Boy
Je crois qu'on va avoir du sushi pour 50 ans

Comme tout metroidvania qui se respecte, nous commençons notre épopée avec un équipement très basique ainsi qu'une palette de mouvements assez limitée. Il faudra donc éliminer les ennemis présents sur la route afin de récolter de l'argent, qui serviront à s'acheter un meilleur matériel améliorant l'attaque, la défense et bien d'autres choses. Divers protagonistes enseigneront à notre héros muet moultes aptitudes permettant de passer à travers des endroits auparavant inaccessibles. Quatre temples représentant chaque élément devront être explorés dans le but de de dénicher des bagues donnant divers pouvoirs à notre héros (créer des plates-formes à partir d'ennemis, faire apparaître des portails pour s'y téléporter, etc.), de vaincre le boss puis de récupérer l'élément tant convoité. Le level-design de ces lieux est très calqué sur les The Legend of Zelda avec la succession de petites énigmes, sachant que la magie à récupérer en milieu de parcours rend accessible les dernières pièces du temple jusqu'au boss. La difficulté est très bien dosée, et si les deux premiers temples sont plutôt faciles, les derniers demanderont plus de maîtrise de la part du joueur au risque de finir sur un Game Over. On pourra quand même reprocher quelques bémols : par exemple, il n'y a aucun système de carte dans les temples, et même si ils sont plutôt courts, on est jamais à l'abri de se perdre ; ensuite, le dernier protégeant le boss final est décevant, trop court et trop facile surtout après avoir triomphé du précédent qui offre beaucoup plus de challenge.

Aggelos, l'autre Wonder Boy
Notre cher blondin se meut comme un charme

On fait aussi face à une véritable montée en puissance avec l'équipement qu'on obtient, modifiant l'apparence du personnage et pouvant octroyer divers effets pouvant s'avérer très utiles durant l'aventure (comme une arme qui attaque deux fois, ou équipement plus efficace dans l'eau). Notons qu'en référence aux potions bleues de Wonder Boy, qui redonnaient de la santé au protagoniste quand il n'en avait plus, Aggelos intègre aussi cette mécanique avec l'herbe curative, régénérant quelques cœurs quand on est au bord de la mort. Un système de points d'expérience a aussi été implémenté, typique des RPG : lorsqu'on en accumule suffisamment, on gagne un niveau et nos statistiques augmentent légèrement. Il n'est pas nécessaire de tuer en boucle les mêmes ennemis de manière répétitive dans le but d'être plus puissant, les niveaux accumulés ont moins d'intérêt que l'équipement que l'on découvre. Il faudra aussi compter sur l'exploration afin de dénicher les 17 réceptacles de cœur du jeu et rechercher de nouveaux objets et aptitudes. Le bestiaire de Aggelos étant assez varié, et souvent coriace pour ce qui est des plus gros monstres, il faudra souvent user de la magie (qu'on rétablit en donnant des coups d'épée) pour s'en sortir sans trop de mal. Ce qui fait écho aux nombreux environnements à visiter, en passant par des plaines classiques, une mer, un volcan et même dans des nuages, évitant donc une quelconque répétitivité.

Aggelos ne réinvente donc aucunement le style, et n'a pas vraiment quelque chose d'unique qui pourrait donner envie de crier au génie, mais il arrive néanmoins à maîtriser de manière très satisfaisante les codes du genre afin que l'expérience soit la plus plaisante possible. Cela va de paire avec une maniabilité bien supérieure aux jeux dont le titre de Storybird Games s'inspire : les déplacements sont très précis et on peut parfaitement y jouer avec un clavier, mais il est impardonnable qu'on ne puisse pas configurer les touches ; au lieu de cela, trois sets sont proposés (le premier pour les claviers AZERTY, le second avec les QWERTY, et et le dernier pour ceux voulant se déplacer avec les flèches directionnelles).

Aggelos, l'autre Wonder BoyAggelos, l'autre Wonder BoyAggelos, l'autre Wonder Boy

8 OU 16-BITS ?

Aggelos, l'autre Wonder Boy
Je fonce à 140km/h dans l'unique but de vous casser la gueule !

On peut clairement voir sur sa page Steam qu'Aggelos est considéré comme un titre 16-bits, pourtant, ce descriptif peut faire débat ; non pas que celui-ci soit techniquement décevant, au contraire, même si on peut déplorer des environnements très statiques qui auraient gagné en charme si ils étaient plus animés. Surtout, exception faite de la taille parfois géante de certains sprites, on associerait plus Aggelos à un style 8-bits comme Shovel Knight que 16-bits façon CrossCode et Owlboy. L'ensemble demeure graphiquement très satisfaisant : les sprites avec un léger côté manga sont très attachants et la multitude d'environnements et d'ennemis rendent le Royaume de Lumen plaisant à parcourir. Le point noir du jeu se situe du côté de la bande-son, qui s'avère très anecdotique (et sonne d'ailleurs fortement 8-bits). Les musiques ne restent pas en tête et sont d'une relative simplicité. Aggelos aurait gagné à avoir des thèmes plus entraînants et moins répétitifs. Se terminant une première fois en environ 6 à 8 heures en ligne droite, la durée de vie du metroidvania de Storybird Games se montre relativement correcte en prenant compte que pour compléter le titre à 100%, le tout demandera vers la douzaine d'heures. À noter qu'un mode Difficile est présent mais ne change pas grand-chose, excepté que les ennemis encaissent plus fort tandis que notre résistance s'en voit diminuée, augmentant la probabilité de morts.

Se faire une idée de Aggelos
Si vous réfléchissez à acheter Aggelos, on ne peut que vous recommander d'essayer la démo présent sur ce lien, qui se complète en environ une heure et demie ! Attention par contre, le parcours entre le jeu final et cette démo est très différente et certains éléments (comme l'argent à récolter) ne sont pas encore implémentés. Dans tous les cas, elle s'avère assez complète pour voir si Aggelos en vaut la chandelle ou non.

Aggelos trailer

Chargement de la vidéo
Les notes
+Points positifs
  • Gameplay varié et aux petits oignons
  • Maniabilité irréprochable
  • Varié dans ce qu'il a à proposer
  • Difficulté bien dosée et jamais injuste
  • Graphiquement agréable
  • Parfaitement jouable au clavier...
-Points négatifs
  • Bande son anecdotique et oubliable
  • Une map aurait été une bonne idée dans les temples
  • Pas très original, ne révolutionne rien dans un genre vu et revu chez les indés
  • ... mais au mapping très limité (pourquoi ?)

Aggelos, est une expérience très agréable au gameplay fortement inspiré des Wonder Boy (en particulier Wonder Boy in Monster World sur Mega Drive). Ne tombant pas dans le piège du "trop rétro" en dépit de sa réalisation graphique (qui reste tout de même sympathique), un peu trop conformiste à cause d'un aspect néo-rétro ne surprenant pas, Storybird Games propose une jouabilité au goût du jour et une difficulté assez présente après la première moitié du jeu, mais pas insurmontable si l'on fait preuve d'un minimum d'adresse et de patience. Il aurait cependant sûrement gagné à offrir plus de mécaniques originales afin de surprendre plus le joueur.

Profil de Hyiga
L'avis de Hyiga
MP
Twitter
Utilisateur jeuxvideo.com
17 janvier 2020 à 19:00:02
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.7/20
Mis à jour le 15/01/2020 à 10:45
PC PlayStation 4 Nintendo Switch Xbox One Action Aventure RPG Plate-Forme Combat Wonder Bobi Storybird Games
Dernières Preview
PreviewHyper Scape : Vertical et nerveux, le BR d'Ubisoft en a dans le ventre ! 02 juil., 22:07
PreviewDeath Stranding : Le combo clavier-souris pour un pari réussi ? 01 juil., 09:00
PreviewFuser : Un second contact très convaincant pour le jeu de mix musical d’Harmonix 30 juin, 15:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Ghost of Tsushima
17 juil. 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020