CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News débat et opinion World of Warcraft - L'affaire Nostalrius ou l'appel de la nostalgie ?
Profil de mrderiv,  Jeuxvideo.com
mrderiv - Journaliste jeuxvideo.com

World of Warcraft - L'affaire Nostalrius ou l'appel de la nostalgie ?

Stupeur et tremblements au sein de la communauté nostalgique de World of Warcraft, Nostalrius, fleuron des serveurs privés Vanilla pour le MMORPG de Blizzard voyait ses portes fermées par le géant américain en début de mois d’avril dernier. Entre la volonté de protéger sa marque et le souhait d’une partie des joueurs de retrouver la saveur perdue de leur MMO fétiche, Blizzard est aujourd’hui confronté à un choix cornélien, celui de suivre sa vision du jeu ou de répondre aux attentes d’une partie non-négligeable de son public. Retour sur la fermeture d’une institution créée par les fans, pour les fans et sur le débat soulevé par un tel retour nostalgique.

Nostalrius, un bon goût d’autrefois

World of Warcraft - L'affaire Nostalrius ou l'appel de la nostalgie ?
Une soirée animée sur Nostalrius

Nostalrius est un serveur privé international basé en Europe lancé en 2010 par une équipe de 16 développeurs passionnés de l’univers de World of Warcraft. Pour replacer les choses dans leur contexte, 2010 est l’année de sortie de l’extension Cataclysm, un contenu considéré par beaucoup comme une étape importante dans le changement de philosophie de Blizzard concernant son MMO. Le début de casualisation diront certains, le début de la fin pour d’autres. Il est vrai que passer après Wrath of the Lich King n’était pas tâche facile pour la troisième extension du jeu. WotLK représente le pic de popularité du MMORPG avec un total de plus de 12,1 millions d’abonnés au plus haut de sa gloire. Mais pour certains irréductibles nostalgiques, les choses ne tournent déjà plus rond en Azeroth ou en Norfendre et l’ambiance et le charme de la première version leur manque déjà cruellement. Qu’à cela ne tienne, si Blizzard refuse de lancer des serveurs Vanilla officiels, les fans passeront par des moyens alternatifs pour faire revivre cette expérience, quitte à employer des méthodes illégales.

World of Warcraft - L'affaire Nostalrius ou l'appel de la nostalgie ?
Par le feu soyez purifiés !

Dans le langage de World of Warcraft, on appelle Vanilla le contenu du jeu de base avant sa première extension Burning Crusade. Une époque de découverte du jeu, voire du genre du MMORPG, pour pas mal de joueurs que l'on situe entre 2004 et 2007. Des donjons dans lesquels il fallait former des groupes manuellement avant de s’y rendre en monture, des classes spécifiques aux deux factions, une difficulté globale jugée plus élevée, des arbres de talents plus complets, tels sont dans les grandes lignes les caractéristiques de WoW dans ses versions datant d'avant le patch 2.0. Si Nostalrius a rapidement cartonné, c’est avant tout par la qualité de ses infrastructures et de ses scripts, mais aussi grâce à son refus des modèles lucratifs alternatifs mis en place par la plupart des autres serveurs privés du moment. Souvent au profit de l’équilibrage entre les joueurs, la scène underground des offres privées n'hésitent pas en effet à monnayer certains services et équipements afin de se garantir des sources de revenus parfois conséquents au nez et à la barbe de Blizzard.

De par son approche qualitative, Nostalrius revendique assez vite une base d’utilisateurs de plus de 800 000 joueurs inscrits et enregistre des pics à 150 000 utilisateurs actifs. Avec des évènements réguliers organisés par sa communauté, le PvE HL et le PvP extérieur du serveur ne désemplissent pas tous les soirs de la semaine et comptabilisent jusqu’à 15 000 joueurs certains samedi soirs. Preuve de son succès, les administrateurs du serveur sont obligés d'accélérer le temps de réapparition des ennemis dans les zones de pexing en fonction du nombre de joueurs connectés afin de régler les problèmes récurrents de complétion de quêtes.

Retour en 2004 pour la sortie de WoW

Quand Blizzard s’en mêle

Aussi fou que cela puisse paraître, Nostalrius poursuit sa route pendant presque 6 ans jusqu’en avril 2016 avant que Blizzard ne s’en mêle un beau matin avec l'envoi d’une lettre de mise en demeure. L’action concerne à la fois les administrateurs du serveur privé et l’hébergeur français OVH chez qui Nostalrius est hosté. Menacés par un procès et sans doute effrayés par la lourdeur de l’amende encourue, les fondateurs décident de fermer le serveur en indiquant tout de même compiler son code source ainsi que ses données utilisateurs pour les rendre disponibles à la communauté dans un futur proche.

Hier, nous avons reçu une lettre de mise en demeure, en provenance de cabinets d'avocats américains et français agissant pour le compte de Blizzard Entertainment. Cette dernière nous avertit qu'un procès aura lieu dans moins d'une semaine maintenant, à l'encontre d'OVH, la compagnie qui héberge nos serveurs, et nous-mêmes. Cela signifie de facto la fin de Nostalrius sous sa forme actuelle. Dès que nous avons reçu cette lettre, nous avons décidé d'informer l'équipe ainsi que les joueurs de l'avenir de Nostalrius, dans lequel nous avons passionnément investi notre temps et notre énergie en tant que volontaires.

Aujourd'hui est aussi le jour où Nostalrius va commencer à être dirigé par sa communauté au sens littéral du terme, une fois que nous aurons sorti le code source et passé les données des joueurs sous anonymat (nous encryptons les données des comptes). Nous faisons cela pour que la communauté, en tant que tout, puisse décider du futur de Nostalrius. Nous serons toujours présents en arrière-plan, mais nous ne serons plus aux commandes.

World of Warcraft - L'affaire Nostalrius ou l'appel de la nostalgie ?
Hors charte, mais plus unis que jamais !

Si Nostalrius estime n’avoir jamais représenté une concurrence directe aux serveurs officiels de Blizzard, le géant américain entend bien défendre son droit de propriété intellectuelle avec cette fermeture. Des milliers de joueurs nostalgiques “hors-la-loi” voient ainsi leur investissement de plusieurs mois/années s’envoler tandis que Blizzard reste muet sur l’affaire afin de préparer au mieux sa communication officielle. Car le géant du MMO sait qu’il s’attaque à un sujet épineux en bousculant la scène des serveurs privés Vanilla. Loin d’être des repères de pirates motivés par le simple fait de jouer sans payer d’abonnement mensuel, les serveurs non-officiels Vanilla sont aussi la réponse à une véritable demande de la part de la communauté de joueurs. Preuve en est avec la pétition adressée au président et cofondateur de Blizzard Mike Morhaime lancée suite à la fermeture de Nostalrius demandant au studio l’ouverture de serveurs Vanilla officiels et comptabilisant presque 260 000 signatures à ce jour !

Blizzard le sait, la demande est bien réelle. Les créateurs du MMO souhaitent toutefois ne pas vivre dans le passé et préfèrent continuer à faire évoluer leur jeu au fil des mises à jour et des extensions quitte à laisser certains nostalgiques sur le carreau. La prise de position est actée à plusieurs reprises depuis 2010 comme l’attestent ce message posté sur les forums officiels du jeu ou encore plusieurs interviews données au cours des dernières années. L’affaire Nostalrius aura toutefois eu le grand mérite de remettre le débat au centre de la table et de permettre à Blizzard de reconsidérer la question avec un peu plus de recul. Dans un message officiel posté le 26 avril dernier, le studio apporte enfin des éclaircissements sur son action de mise en demeure et se déclare désormais ouvert à la réflexion pour ce nouveaux types de serveurs “classiques”.

World of Warcraft - L'affaire Nostalrius ou l'appel de la nostalgie ?World of Warcraft - L'affaire Nostalrius ou l'appel de la nostalgie ?

Nous voulions vous faire savoir que nous avons suivi attentivement les discussions à propos de Nostalrius et que nous apprécions vos pensées et suggestions constructives.

Notre silence à ce sujet ne reflète résolument pas notre niveau d'engagement ni notre passion à l'égard de ce débat. Nous vous entendons. Beaucoup d'entre nous chez Blizzard ou dans l'équipe de développement de WoW avont été des joueurs passionnés depuis le WoW classique. En réalité, je travaille chez Blizzard en raison de mon amour pour WoW Vanilla.

Nous avons évoqué les serveurs « classiques » pendant des années, c'est un thème qui revient à chaque Blizzcon, et essentiellement ces dernières semaines. Des discussions en interne aux débats après les heures de travail avec les dirigeants, le sujet a été hautement débattu.

Pourquoi ne pas laisser Nostalrius tel qu'il a toujours été ? Pour être honnête, la réponse réside dans l'échec à nous protéger contre l'infraction de propriété intellectuelle qui endommagerait les droits de Blizzard. Cela touche-à-tout ce qui concerne la propriété intellectuelle de WoW, incluant les serveurs non-officiels. Et même si nous étudions cette possibilité, nous avons constaté qu'il n'y a pas de mesures légales claires permettant à la fois de protéger l'IP de Blizzard tout en garantissant une licence d'exploitation à un serveur pirate.

Nous avons envisagé le développement de serveurs « classiques » et aucun d'entre eux ne pouvait être créé sans de grandes difficultés. Si nous pouvions appuyer sur un bouton pour que tout cela soit créé, nous le ferions. Toutefois, il existe d'énormes challenges opérationnels pour intégrer des serveurs classiques, sans évoquer le support continu des versions live de chacun des aspects de WoW.

Alors que pouvons-nous faire pour capturer la nostalgie de l'époque du lancement de WoW ? Nous avons évoqué depuis des années des « Pristine Realms » (royaumes immaculés -ndlr). En substance, ils annuleraient toute accélération de leveling, incluant le transfert de personnage, le stuff héritage, le boost de persos, les bonus de recrutement d'ami, les Tokens, les groupes inter-serveurs et la recherche automatique de groupe. Nous ne sommes pas certains qu'il s'agisse d'une table-rase qui attire la communauté et c'est un sujet toujours ouvert à discussion.

Notez que Blizzard n’évoque pas de serveurs Vanilla a proprement parler, mais plutôt une offre alternative où la plupart des bonus facilitant la progression des joueurs seraient désactivés. Les Pristine Realms tels que décrits dans le message officiel du développeur pourraient donc comprendre toutes les extensions du jeu débarrassées d’une bonne part de leurs éléments dit de casualisation. Est-ce une alternative viable aux yeux des joueurs nostalgiques ? Et surtout, que recherche vraiment cette partie des amateurs de WoW ?

Le PvP de la belle époque ?

Les raisons d’un retour en arrière ?

Cette partie de l’article vous propose des pistes de réflexion autour de l’ouverture de serveurs spéciaux dédiés aux joueurs nostalgiques. Quels avantages les joueurs et Blizzard pourraient tirer d’un tel rétropédalage ? Est-il même simplement possible de ressusciter l’ambiance d’antan de World of Warcraft en 2016 ? Voici quelques pistes et avis sur la question

Lâche-moi la main Blizzard

World of Warcraft - L'affaire Nostalrius ou l'appel de la nostalgie ?
Récupérer son stuff nécessitait un certain investissement

Équipement héritage, recherche automatique de groupe, monture dès le niveau 20, connexion inter-serveurs, l’ajout progressif d’options de commodité pour les joueurs de WoW a peu à peu participé à réduire notre investissement en jeu. Passer 45 minutes à recruter un groupe solide pour UBRS avant de se rendre au donjon un à un en monture, mourir en chaîne sur un boss puis revenir à pied, oublier ses composants pour buffer son groupe et devoir refaire le chemin inverse faute de mage dans l’instance, ces tâches en apparence rébarbatives ont pourtant participé à bâtir notre plaisir de jeu à l’époque Vanilla. Si certaines contraintes pouvaient s’avérer pénibles avec le temps, comme l’obligation de devoir bénir son groupe toutes les cinq minutes en tant que Paladin, l'exigence personnelle qui en découlait a indéniablement contribué au succès du MMO de Blizzard. Je n’ai jamais été aussi investi sur le jeu que lorsqu’il fallait faire attention au moindre détail avant de s’engager dans une soirée de raid au Coeur du Magma ou à BWL. Ai-je bien pris mes poudres de disparition, mes poisons pour mes armes, mes élixirs ? Si un serveur Vanilla peut prétendre faire revivre ces moments-là, je signe directement ! Et vous ?

Massivement solitaire

World of Warcraft - L'affaire Nostalrius ou l'appel de la nostalgie ?
Jouer en groupe ? Quelle drôle d'idée !?

Un autre domaine ternis par les années et les options de commodités ajoutées au fil des mises à jour, concerne l’aspect purement social du jeu. WoW et la plupart des MMO actuels basés sur le PvE ont perdu leur facette sociale à mesure que le joueur se voyait capable de réaliser la plupart des tâches du jeu en solitaire. Quêtes de groupe, raids, champs de bataille, artisanat, l’émulation entre les joueurs se résume aujourd’hui à un simple bonjour lancé à la va-vite en début d’instance avant que tout le monde ne se précipite sur les mobs pour en finir au plus vite. Blizzard a contribué à transformer son jeu et indirectement une bonne partie de l'industrie en “fast food” du farming avec un contenu rapidement livré / rapidement consommé. Le fief de Warlords of Draenor, ce bastion de solitude, est en quelque sorte le symbole malheureux de cette tendance du MMO solitaire. En retirant certains outils aux joueurs, les interactions sociales pourtant à la base du modèle devraient reprendre du poil de la bête.

Un rêve de trentenaires ?

World of Warcraft - L'affaire Nostalrius ou l'appel de la nostalgie ?
Souvenirs, souvenirs

Et si les demandes d’ouverture d’un serveur Vanilla n’étaient en fait que le souhait d’une minorité de trentenaires nostalgiques regrettant leurs bonnes années sur un jeu qu’ils suivent aujourd’hui de loin ? Les plus jeunes sont-ils prêts à se plier aux mêmes exigences parfois archaïques du jeu tel qu’il était entre 2004 et 2007 (date de sortie de Burning Crusade) ? Je pense que notre approche générale du MMO a bien changé depuis la sortie de WoW et l’explosion du genre MMO sur nos PC. Si comme moi, vous avez papillonné entre plusieurs jeux en espérant trouver une alternative viable sans jamais pourtant poser vos bagages sur un autre titre, alors peut-être qu’un retour trop direct aux mécanismes d’antan vous paraîtrait trop anachronique. Peut-on encore proposer aux joueurs le même manque de fonctionnalités qu’à l’époque ? L’émergence des campagnes de financement participatif pour des MMO de niche revendiqués old school nous ferait dire que oui. Reste maintenant à voir si la chose peut s’appliquer une nouvelle fois à un jeu grand public tel que World of Warcraft…

Un risque développement à deux vitesses ?

Malgré une approche non mercantile de son rôle et au-delà des considérations nostalgiques, le serveur Nostalrius enfreignait bel et bien la charte de Blizzard. La fermeture prononcée, reste maintenant au studio d'Irvine de clarifier ses ambitions en matière d’ouverture ou non d’éventuels serveurs vanilla. Un souhait réel de la part de la communauté, mais dans le même temps aussi un simili aveux d’échec de la part de Blizzard vis-à-vis de toutes les mises à jour et modifications apportées au jeu depuis son lancement. Ouvrir un serveur vanilla nécessiterait une équipe dédiée, des maintenances supplémentaires et conduirait à un WoW à deux vitesses. Entre faire plaisir aux fans et conduire la vision de son projet, il y a parfois un monde…

Une ressurection des sentiments ?

World of Warcraft - L'affaire Nostalrius ou l'appel de la nostalgie ?
Le charme des premiers pas

Admettons que Blizzard se décide à ouvrir un serveur immaculé / Vanilla, pensez-vous vraiment y retrouver les mêmes sensations qu'à l'époque ? Du point de vue de la découverte déjà, une partie de notre nostalgie repose sur le sentiment de découverte éprouvé au lancement du jeu en 2005 en Europe. Les premiers pas au temple englouti, l'arrivée à Tanaris, la traversée de Féralas, le premier raid, l'ouverture des portes d'Ahn'Qiraj, tous ces évènements ont forgé notre perception de ce qu'était WoW Vanilla. Les revivre en 2016 permet certes de se replonger dans le passé, mais dans un passé privé d'une part d'émerveillement. Reste alors l'argument des anciennes mécaniques de gameplay retrouvées et de la résurrection des interactions sociales pour en motiver certains à revenir en arrière.

Quoi qu'il en soit, le nombre de joueurs inscrits sur feu Nostalrius, la somme de signatures récoltées par la pétition réclamant l'ouverture de royaumes héritages, tous ces éléments démontrent ce besoin de retour en arrière nostalgique d'une partie des joueurs déçus par l'orientation prise par le jeu au fil des années. Reste maintenant à Blizzard de déterminer le potentiel commercial d'une telle démarche et son impact sur l'image du jeu. En attendant Légion, la question est posée, que pensez-vous de l'idée de l'arrivée de royaumes héritages/Vanilla sur World of Warcraft ?

MMORPG MMO PC Mac Activision Blizzard Blizzard Entertainment Vivendi Universal Games Multi en ligne Dragons Heroic Fantasy
Annonce
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
fly1910
fly1910
MP
le 13 juin 2016 à 11:36

ahhh wow... que de souvenirs , des bons surtout avant 2010 . Blizzard tue son propre jeux a petit feux .
depuis Mop impossible de trouver une guilde qui te prenne par pour un pixel , une quantité négligeable ... mon abonnement es toujours actif mais sa doit faire 6 mois que je me suis pas connecté , aucun intérêt...
j'ai commencer a BC , je me rappel de ma guilde, des soirées a wip , de mon chaman heal qui tanker a auchindoun , des soirées sur TS a refaire le monde , une semaine pour finir un raid et quand le boss tombe , l’hystérie sur ts !!
c'est fini tout ça hélas , génération fast-food sa résume bien ce qu'ai devenue Wow
comme dit The_Red_Raven

C'est a ce moment que j'ai laché, la communauté devenait toxique : le chain grey kill, l'élitisme des groupes qui demandais ton stuff + CV + lettre de motivation pour un simple Gruul, les mendiants des capitales ("ta pa un po stp" ?) et la mort du respect en général.
Si un simple bonjour était difficile a extraire du clavier de certains, ceux-ci n'avait pas de retenus sur les noob healer, noob tank, noob dps à la première difficulté.

Je pense que au delà du problème de la casualisation de certaines mécaniques de jeu, les anciens recherchent une ambiance, une communauté qui a disparu au fils des extensions mais qui partageait une même vision du jeu.

du sang, de la fureur et des larmes , aujourd'hui il reste que des larmes ...

Lire la suite...
Meilleures offres
Amazon PC 0.80€ Rakuten PC 9.63€ Amazon PC 10.21€ Cdiscount PC 11.00€ Rakuten PC 13.00€ Rakuten PC 14.99€
Marchand
Supports
Prix
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare 2 (2022)
28 oct. 2022
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
3
God of War : Ragnarok
09 nov. 2022
4
Pokémon Écarlate / Violet
18 nov. 2022
5
The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom
12 mai 2023
La vidéo du moment