CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • Smartphone et Tablette
  • Mobilité urbaine
  • Hardware
  • Image et son
  • WEB 3.0
  • Bons Plans
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News JVTech Le bug monumental de Bitcoin (BTC) : ce jour-là, la première crypto a bien failli y passer…
Profil de adamvirgili,  Jeuxvideo.com
adamvirgili - Rédaction jeuxvideo.com

Aujourd’hui, la réputation du Bitcoin n’est plus à prouver. Considérée comme ultra-sécurisée et infaillible, la première cryptomonnaie représente désormais plus de 800 milliards, mais l’histoire aurait pu s’arrêter bien avant à cause d’un simple bug.

16 053 vues

Cet article n'a en aucun cas vocation à être interprété comme un conseil en matière d'investissement. Les informations fournies dans cet article sont destinées à informer et à vulgariser les sujets relatifs aux cryptomonnaies, aux NFT et au métaverse.

Le bug de Bitcoin en 2010 qui aurait pu coûter très cher au Bitcoin

En 2010, alors que le Bitcoin était encore dans ses premiers pas, la première cryptomonnaie a bien failli trébucher. Cette année-là, un bug a failli bouleverser à jamais le destin de cette innovation fascinante mais fragile.

À cette époque, Satoshi Nakamoto, le créateur anonyme de Bitcoin, venait tout juste de lancer sa création et peaufinait quelques détails techniques dans le code source de la cryptomonnaie avec une poignée de développeurs aguerris sur le forum Bitcointalk.

C’est précisément le 15 août de cette même année qu’un utilisateur attentif du nom de Jeff Garzik a repéré un bloc étrange sur la blockchain de Bitcoin, le bloc numéro 74638. Ce bloc contenait une anomalie : la "valeur de sortie" était incroyablement élevée de 92 milliards de BTC, ce qui a immédiatement mis la communauté en alerte.

Bitcoin bug

Ce qu'ils ont découvert était stupéfiant : une faille dans le système avait été exploitée par utilisateur pour générer une quantité astronomique de bitcoins - 184,467 milliards sur 3 adresses distinctes pour être précis. Cette quantité vertigineuse était bien loin de la limite prévue de 21 millions de BTC. Si à l’époque le bitcoin n’excédait pas 0.01 dollar l’unité, aujourd’hui ce montant ferait tourner des têtes en raison de sa valeur actuelle de 38 821 dollars.

Cet incident, connu sous le nom de "Value Overflow Incident" (incident de débordement de valeur), est la faille la plus critique qu’ait connue le Bitcoin, menaçant inévitablement son existence – puisque la cryptomonnaie réside intrinsèquement dans sa valeur et la confiance que les utilisateurs lui apportent. Or, s'il est possible de générer des Bitcoins à la manière d’un cheat code sur GTA, alors la cryptomonnaie n’a plus aucune valeur. Dans le cas du Bitcoin, la rareté est un élément clé de sa conception, et cette multiplication soudaine de pièces menaçait de réduire sa valeur à néant.

Heureusement, la réponse fut rapide et efficace. Satoshi Nakamoto, le mystérieux créateur de Bitcoin, en collaboration avec d'autres développeurs, a immédiatement travaillé à un correctif. En l'espace de quelques heures, une nouvelle version du logiciel Bitcoin par le biais d’un hard fork a été déployée, éliminant les bitcoins frauduleusement créés et colmatant la brèche dans le système. Cette mesure, équivalente à un "Ctrl+Z", a permis à Satoshi de revenir à l'état d’origine du réseau, juste avant le fameux piratage, et de lancer une nouvelle chaîne de transactions. Ainsi, toutes les transactions réalisées postérieurement à l'exploitation du bug et antérieurement à l'application du correctif ont été annulées.

Ce jour-là, il est clair que le Bitcoin a frôlé la catastrophe. C'était un test de résilience pour la première crypto, une épreuve qu’elle a réussi à surmonter, renforçant ainsi la confiance dans sa stabilité et sa sécurité.

Un bug sur Bitcoin ? La hantise de la cryptomonnaie

La sécurité et la confiance sont d’ailleurs primordiales pour l’écosystème des cryptomonnaies. Le bug de 2010 sur Bitcoin a mis en lumière la fragilité inhérente à ces systèmes numériques. Un bug dans la blockchain, ce grand livre numérique qui enregistre toutes les transactions de Bitcoin menace l'intégrité de toute la structure.

Ce qui rend ce bug particulièrement terrifiant, c'est son potentiel d'exploitation malveillante. Si un hackeur avait utilisé cette faille pour inonder le marché, l'effondrement de Bitcoin aurait pu être instantané. De ce fait, si le bug n'avait pas été découvert et corrigé aussi rapidement, la confiance dans Bitcoin aurait pu être irrémédiablement brisée. Cet incident prématuré sur l’une des premières devises virtuelles aurait d’ailleurs enterré le projet avant l’heure, et le secteur crypto tout entier tel que nous le connaissons n’existerait probablement pas sous cette forme.

Ce premier imprévu de taille a aussi servi de leçon importante pour l'ensemble de la communauté des cryptomonnaies : la nécessité d'une surveillance constante et d'une réponse rapide aux vulnérabilités. Aujourd'hui, bien que Bitcoin ait surmonté ce défi, la crainte d'un autre bug similaire demeure dans l'esprit de nombreux utilisateurs et développeurs. Et pour cause, avec des milliards en jeu, la conséquence serait dévastatrice… D’ailleurs, une faille survenue un an auparavant l’a bien démontré. Le cas de la crypto Terra LUNA et de l’effondrement de l’UST en mai 2022 est un autre cas d'école sur le fait que la sécurité ne doit jamais être prise à la légère dans le monde numérique des cryptomonnaies.

C’est pourquoi les développeurs travaillent constamment sur le renforcement de la blockchain de Bitcoin pour éviter un tel scénario catastrophique à l'avenir, garantissant ainsi la confiance en ces monnaies numériques.

News JVTech
Satoshi Nakamoto : qui se cache derrière le mystérieux pseudonyme de l’inventeur du Bitcoin (BTC) ?
News JVTech
Les centimes du Bitcoin : qu’est-ce qu’un Satoshi (SAT) ?
News JVTech
Le Bitcoin et les cryptos sont-ils toujours synonymes de liberté et d’anonymat ?
News JVTech
Bitcoin : que se passera-t-il après le dernier BTC miné ?
News JVTech
Bitcoin : est-ce que l'ordinateur quantique peut réduire à néant la technologie blockchain et les cryptos ?
À propos de Bitcoin

Qu’est-ce que Bitcoin ?

Bitcoin est avant tout un réseau de paiements permettant à ses utilisateurs d’échanger de la monnaie de pair-à-pair. Il est basé sur une monnaie numérique qu'on appelle Bitcoin (BTC).

Grâce à la technologie de la blockchain*, Bitcoin offre la possibilité d’effectuer des paiements décentralisés, c’est à dire sans tiers ou autorité de confiance. Dans cet état d’esprit, Bitcoin a été initialement créé pour être un système alternatif aux banques.

Qu’est-ce que la blockchain ?

La blockchain (chaîne de blocs littéralement) est en quelques sortes la numérisation de la confiance. Concrètement, son code permet aux utilisateurs du web d’échanger de la valeur de pair-à-pair avec un système de validation décentralisée. Toutes les actions effectuées sur une blockchain sont anonymes mais transparentes.

Le mathématicien Jean-Paul Delahaye explique qu’on peut visualiser cette grande archive comme « un très grand cahier, que tout le monde peut lire librement et gratuitement, sur lequel tout le monde peut écrire, mais qui est impossible à effacer et indestructible ».

Qui dirige Bitcoin ?

Si le nom derrière Bitcoin est connu de tous, Satoshi Nakamoto, personne ne connaît véritablement l’identité du créateur. Dans tous les cas, cela importe peu puisque Satoshi a peu de pouvoir sur son code.

En effet, Bitcoin est décentralisé, ainsi, il ne dépend d’aucune entité. Son réseau n'appartient à personne puisque c’est le consensus de ses utilisateurs qui permet le changement de son protocole. Les développeurs peuvent procéder à des modifications seulement si les mineurs et les nœuds du réseau sont en accord avec le choix.

Comment fonctionne Bitcoin ?

Le réseau Bitcoin fonctionne grâce à ses utilisateurs. Pour réaliser les transactions des utilisateurs, Bitcoin a fait fonctionner sa chaine de bloc. Concrètement, chaque mineur met en compétition ses machines (carte graphique, ASICs) pour résoudre une équation afin de valider la véracité du bloc. Ainsi, le réseau Bitcoin s’assure d'émettre des transactions sécurisées scruter par plusieurs intermédiaires binaires.

Comment obtenir du Bitcoin ?

Le minage

Toute personne mettant à contribution sa puissance de calcul matériel (carte graphique, ASICs) est rémunérée en BTC en fonction de son implication dans le réseau.

Les plateformes d’échanges

Outre le minage, Bitcoin peut s’obtenir sur des plateformes d’échanges de cryptomonnaies contre de la monnaie fiduciaire entre autres (euros, dollars, etc.).

Où stocker du bitcoin ?

À la manière du cash, Bitcoin peut être stocké sur des portefeuilles virtuels, généralement appelés wallet. Il existe plusieurs types de wallet :

Hot Wallet

Les portefeuilles chauds sont des solutions de stockage de clés privées reliées à Internet. Sous forme de logiciels, ces portefeuilles peuvent être des applications, des extensions ou encore des sites web.

Cold Wallet

Les portefeuilles froids sont une alternative plus sécurisante pour les cryptomonnaies. En effet, les clés privées de ces portefeuilles ne sont pas stockées en ligne, de ce fait, il est bien plus dur pour un pirate informatique d’y avoir accès. Ces portefeuilles prennent généralement l’apparence d’une clé USB ou même de papier.

Web 3.0 Cryptomonnaies
Commentaires
Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Rebirth
29 févr. 2024
2
Grand Theft Auto VI
2025
3
Rise of the Ronin
22 mars 2024
4
Stellar Blade
26 avr. 2024
5
Senua's Saga : Hellblade II
21 mai 2024
La vidéo du moment