Menu
Killer 7
  • Tout support
  • PC
  • NGC
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum

La note des lecteurs

Note moyenne
12.7/20
16 à 20
16
11 à 15
3
6 à 10
3
0 à 5
8
Donnez
votre avis
30 notes

Les avis les plus utiles

19/20
ezio_auditore22
Alerte
Posté le 02 août 2011 à 00:00

Killer 7 fait partie de ce genre de jeu tel Metal Gear Solid. C'est un film, une ambiance unique, d'un style graphique mixant entre l'épuré et les couleurs fluo. Il fait partie de ces jeux qui ont un univers magique, intriguant, qu'on prend plaisir à suivre. La maniabilité est originale, tout comme le scénario. Que dire ? Killer 7 fait partie de ces jeux mettant les jeux vidéo au rang de huitième art. Les ennemis... soyez étonnés car ce sont des drôles d'êtres invisibles, on les repère à leur rire assez flippant et il faut les scanner pour les trouver. Concernant le scénario de killer 7, c'est difficile a décrire, alors je vous conte le contexte: Vous êtes dans la peau d'Harman Smith, un tueur psychopathe sur une chaise roulant et schizophrène, il est si fort qu'il peut donner vie à ses différentes personnalités. Au final, qu'est ce qui rend ce jeu excellent? Déjà, des musiques tout simplement divines, celle de la maison de Blackburn, magnifique ! Les musiques d'ambiance collent parfaitement aux scènes. De deux, des personnages variés, travaillés et attachants . Entre un mec a la coupe affro qui fait exploser un stade, un vieux tueur pédophile, deux présidents japonais qui ont la tête détruite par balle, et une servante schizophrène qui viole un paraplégique pourtant psychopathe... Conclusion: Killer 7 est très spécial, très trash, un jeu psychédélique, psychopathe, fou, magnifique, fouillis, oppressant, noir...

Lire la suite...
7/20
ElGregou
Alerte
Posté le 01 sept. 2005 à 00:00

Tout d'abord, je tiens à dire que j'ai fini Killer 7 et donc que ce que je dis est basé sur un jeu que j'ai fait de fond en comble.
Nous avons donc là une expérience tentée par Capcom. Un univers réduit à un mode d'expression le plus primaire puisque formé uniquement de lignes qui sont plus là pour suggérer des décors que pour en réaliser. L'histoire tordue à souhait est très attirante, ce n'est pas tous les jours qu'un jeu permet autant de se plonger dans la schizophrénie. L'ambiance sonore est également très bonne, le chara design très sympathique, l'univers rappelle les films de Quentin Tarantino. Bref, voilà ici les bons côtés de Killer7.
Or, qu'est-ce qu'un jeu vidéo sinon... un jeu ? Killer7, sous prétexte de se faire passer pour une soi-disante oeuvre d'art (ouais bof, ce n'est pas parce qu'on fait quelque chose de conceptuel que cela devient forcément artistique) multiplie les écarts quant à l'origine même du jeu vidéo. Que demande-t-on aux développeurs ? Du fun, de l'amusement, de l'éclate, de l'émotion ? Ou alors ne recherche-t-on que "tout ce qui tourne autour du jeu vidéo sans jamais l'atteindre", Je veux parler ici des mangas, de la psychologie, d'un chara design, d'un univers... bref, Killer7 n'est pas un jeu vidéo, mais l'enveloppe externe d'un jeu vidéo. On a le monde, on a l'ambiance, on a les personnages, on a l'histoire, on a la bande-son... mais on n'a pas le jeu. On s'ennuie DU DEBUT A LA FIN. On fait toujours la même chose, à savoir se balader dans des couloirs prédéfinis pour trouver un objet qui servira à résoudre une énigme qui se résoudra elle-même tant elle est facile (je ne plaisante pas, des fois les indices disent carrément en détails ce qu'on doit faire, vive la recherche !). On guette alors une petite phase de shoot contre des ennemis aussi charismatiques qu'une colonie de morpions. On se dit pour finir qu'il y a 7 personnages, avec des caractéristiques propres à chacun mais ce n'est qu'un leurre horrible puisqu'on peut changer de personnage sans cesse (avec des temps de chargements horribles à chaque fois), cela juste pour sauter un toit ou passer dans un couloir étroit. J'ajouterai enfin qu'il ne faut pas dire que le scénario est génial parce qu'il est tordu ; ce qui est complexe n'est pas forcément travaillé. Le soit disant coup de théâtre final est loupé, et l'histoire est tellement tordue qu'au final on ne la suit plus. On a alors qu'un choix : se concentrer sur le jeu et... dommage, y'en n'a pas. Non sincèrement, si vous aimez les mangas et les trucs tordus, achetez plutôt une bonne OAV. C'est simple, Killer7 s'est gourré de support, jamais il n'aurait dû être un jeu vidéo. Et si vous aimez le gameplay et le plaisir de jouer, alors là tout est dit : ne prenez surtout pas ce jeu. En tous les cas, essayez avant d'acheter.
Pour terminer, Killer7 n'est qu'une expérience, un moyen de faire passer un concept. Mais se concentrer UNIQUEMENT sur cet aspect dans le monde des jeux vidéo est une grossière erreur : on achète pour jouer, pas pour admirer le délire expérimental d'un concepteur qui oublie l'essence même du jeu vidéo. Tetris, Bomberman, ou Supermario n'ont jamais recherché des concepts à outrance ; ils sont simplissimes, et pourtant on s'amuse toujours avec. Une leçon pour Killer7. Le joueur veut un jeu, pas un truc qu'on appelle un jeu.

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (30)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
1  2 
Page suivanteFin
19/20
ezio_auditore22
Alerte
Posté le 02 août 2011 à 00:00

Killer 7 fait partie de ce genre de jeu tel Metal Gear Solid. C'est un film, une ambiance unique, d'un style graphique mixant entre l'épuré et les couleurs fluo. Il fait partie de ces jeux qui ont un univers magique, intriguant, qu'on prend plaisir à suivre. La maniabilité est originale, tout comme le scénario. Que dire ? Killer 7 fait partie de ces jeux mettant les jeux vidéo au rang de huitième art. Les ennemis... soyez étonnés car ce sont des drôles d'êtres invisibles, on les repère à leur rire assez flippant et il faut les scanner pour les trouver. Concernant le scénario de killer 7, c'est difficile a décrire, alors je vous conte le contexte: Vous êtes dans la peau d'Harman Smith, un tueur psychopathe sur une chaise roulant et schizophrène, il est si fort qu'il peut donner vie à ses différentes personnalités. Au final, qu'est ce qui rend ce jeu excellent? Déjà, des musiques tout simplement divines, celle de la maison de Blackburn, magnifique ! Les musiques d'ambiance collent parfaitement aux scènes. De deux, des personnages variés, travaillés et attachants . Entre un mec a la coupe affro qui fait exploser un stade, un vieux tueur pédophile, deux présidents japonais qui ont la tête détruite par balle, et une servante schizophrène qui viole un paraplégique pourtant psychopathe... Conclusion: Killer 7 est très spécial, très trash, un jeu psychédélique, psychopathe, fou, magnifique, fouillis, oppressant, noir...

Lire la suite...
7/20
ElGregou
Alerte
Posté le 01 sept. 2005 à 00:00

Tout d'abord, je tiens à dire que j'ai fini Killer 7 et donc que ce que je dis est basé sur un jeu que j'ai fait de fond en comble.
Nous avons donc là une expérience tentée par Capcom. Un univers réduit à un mode d'expression le plus primaire puisque formé uniquement de lignes qui sont plus là pour suggérer des décors que pour en réaliser. L'histoire tordue à souhait est très attirante, ce n'est pas tous les jours qu'un jeu permet autant de se plonger dans la schizophrénie. L'ambiance sonore est également très bonne, le chara design très sympathique, l'univers rappelle les films de Quentin Tarantino. Bref, voilà ici les bons côtés de Killer7.
Or, qu'est-ce qu'un jeu vidéo sinon... un jeu ? Killer7, sous prétexte de se faire passer pour une soi-disante oeuvre d'art (ouais bof, ce n'est pas parce qu'on fait quelque chose de conceptuel que cela devient forcément artistique) multiplie les écarts quant à l'origine même du jeu vidéo. Que demande-t-on aux développeurs ? Du fun, de l'amusement, de l'éclate, de l'émotion ? Ou alors ne recherche-t-on que "tout ce qui tourne autour du jeu vidéo sans jamais l'atteindre", Je veux parler ici des mangas, de la psychologie, d'un chara design, d'un univers... bref, Killer7 n'est pas un jeu vidéo, mais l'enveloppe externe d'un jeu vidéo. On a le monde, on a l'ambiance, on a les personnages, on a l'histoire, on a la bande-son... mais on n'a pas le jeu. On s'ennuie DU DEBUT A LA FIN. On fait toujours la même chose, à savoir se balader dans des couloirs prédéfinis pour trouver un objet qui servira à résoudre une énigme qui se résoudra elle-même tant elle est facile (je ne plaisante pas, des fois les indices disent carrément en détails ce qu'on doit faire, vive la recherche !). On guette alors une petite phase de shoot contre des ennemis aussi charismatiques qu'une colonie de morpions. On se dit pour finir qu'il y a 7 personnages, avec des caractéristiques propres à chacun mais ce n'est qu'un leurre horrible puisqu'on peut changer de personnage sans cesse (avec des temps de chargements horribles à chaque fois), cela juste pour sauter un toit ou passer dans un couloir étroit. J'ajouterai enfin qu'il ne faut pas dire que le scénario est génial parce qu'il est tordu ; ce qui est complexe n'est pas forcément travaillé. Le soit disant coup de théâtre final est loupé, et l'histoire est tellement tordue qu'au final on ne la suit plus. On a alors qu'un choix : se concentrer sur le jeu et... dommage, y'en n'a pas. Non sincèrement, si vous aimez les mangas et les trucs tordus, achetez plutôt une bonne OAV. C'est simple, Killer7 s'est gourré de support, jamais il n'aurait dû être un jeu vidéo. Et si vous aimez le gameplay et le plaisir de jouer, alors là tout est dit : ne prenez surtout pas ce jeu. En tous les cas, essayez avant d'acheter.
Pour terminer, Killer7 n'est qu'une expérience, un moyen de faire passer un concept. Mais se concentrer UNIQUEMENT sur cet aspect dans le monde des jeux vidéo est une grossière erreur : on achète pour jouer, pas pour admirer le délire expérimental d'un concepteur qui oublie l'essence même du jeu vidéo. Tetris, Bomberman, ou Supermario n'ont jamais recherché des concepts à outrance ; ils sont simplissimes, et pourtant on s'amuse toujours avec. Une leçon pour Killer7. Le joueur veut un jeu, pas un truc qu'on appelle un jeu.

Lire la suite...
20/20
Snaggerjoyce
Alerte
Posté le 20 déc. 2005 à 00:00

Il n'y a pas que les joueurs qui ont le droit de prendre une Dual Shock entre les mains.

Toute personne ayant un minimum de liberté d'esprit peut s'y initier, surtout de nos jours où tout est informatisé.

Je joue depuis l'âge de 10 ans (Et là j'ai 24), et c'est clair que les programmeurs ont pensé à ceux qui perçoivent le plaisir vidéoludique d'un autre angle, et Killer 7 est fait pour ce genre-là en concret.

A part un joueur experimenté (Et je ne me vante pas car tout celui qui a plus de 10 ans d'expérience aura une preuve claire de l'évolution des choses), je suis dessinateur et scénariste, bref : Je fais des comics et je trouve l'univers controversé et paranoïaque de ce jeu particulièrement intelligent, expressif et même inspirant.

Si on veut JOUER pour le fun, on n'a qu'à choisir parmi le large éventail proposé par les centaines de firmes existantes, mais ne critiquons pas un produit fait par des gens dont les idées diffèrent du reste de leurs semblables à un public qui partage la même vision des choses...

Lire la suite...
18/20
lpwow
Alerte
Posté le 29 août 2006 à 00:00

Lorsque j'ai acqui ce jeu je ne savais pas à quoi m'attendre, puis j'ai mis la galette dans le lecteur et là j'ai découvert un univers merveilleux silloné de zombies qui se fendent la poire et de fantômes sado-mazo, pervers, sardoniques ou bienveillants. Le scénario est captivant et, tirer dans le point jaune d'un "heaven smile" pour le voir exploser est tout simplement jouissif. Les enigmes sont un peu simplistes, mais contribuent à renforcer cette ambiance psyquédeliquo-gore si particulière, qui donne un soufle unique au jeu et qui, en fait un superbe "délire vidéoludique" . De plus, contrairement à ce qui est dit dans le test, il y a 8 cibles (de la cible n°00 à la cible n°07) qui font pour la plupart, une mission de 2 heures à l'exeption d'une, qui est composée de 2 parties, chacune de 2 heures, donc 9 missions de 2h chacune 2*9=18h, pour un jeu d'action, c'est convenable...

Lire la suite...
17/20
sven_minoda
Alerte
Posté le 26 août 2005 à 00:00

Autant dire tout de suite que si vous êtes allergiques aux bizzareries toutes droit sorties de l'esprit japonais, ce jeu n'est pas pour vous. Puisqu'il mise tout sur des concepts totalement nouveaux, autant d'un point de vue du gameplay que du point de vue graphique. On avance sur des rails, une touche pour avancer, une pour se retourner, une pour activer la vue subjective. Graphiquement c'est la claque. Des filtres sont appliqués sur l'écran pour couper les couleurs d'une même surface en plusieurs dégradés. Fallait y penser, et ça donne un aspect très esthétique au jeu. L'utilisation des couleurs fluo, ou flashy dans un jeu si violent ne font qu'accroître le malaise qui pèse sur le joueur dans l'univers impitoyable des ces 7 tueurs. Lors des phases de tir, les explosions en particules de sang des ennemis sont magnifiques, mais ont tendance à faire ramer la console lorsque l'on tire successivement dans les bras, jambes puis tête.
L'ambiance sonore est là encore mise en scène par un incroyable coup de génie : très simple voire inexistante, les musiques se collent à l'action, puis, d'un coup, à l'angle d'un couloir, elles s'accélèrent et nous happent, nous captent l'intention, dans le combat contre un ennemi plus fort que les autres. Une fois le vilain tué, la musique reprend son cours. Pareil pour les phases d'avant boss, on traverse un hall façon guichet avec un bruit de techno sourd au loin, une fois la porte passée, le temps de courir le long d'un petit couloir et de monter des escaliers, un morceau de techno sort de nulle part et captive le joueur, ça dure 5 secondes, mais l'attention est au maximum avant d'affronter le boss. Un petit détail qui paraît anodin, mais fallait encore une fois y penser, et ça donne cette bonne impression de jeu soigné.
La durée de vie est plutôt longue pour un Capcom, j'ai trouvé, et puis les bonus à débloquer en fin de jeu sont sympa. Scénario tordu, mais captivant, un seul défaut : on en redemanderait presque diantre !

Lire la suite...
17/20
LeNeio
Alerte
Posté le 19 juil. 2005 à 00:00

Un pur délire ! Non, vraiment, bon ok, sur PS2 y'a ces satanés chargements intenpestifs, qui, même si ils ne sont pas longs, sont intenpestifs, et ça casse le rythme... Mais une fois ce défaut conceptuel (sûrement) passé, c'est une pure bombe !
Au début ça fait bizarre pour la manip, et après, on passe des instants purs !
Avec de purs graphismes merveilleusements colorés (bien que pas encore maîtrisés dans le genre), le système de "rail" pour se déplacer à l'avantage de pas se prendre la tête et pas se perdre, l'ambiance est pychotique à fond ! Et les persos tous très charismatiques... Gameplay très plaisant quand on a pris les choses en mains, BREF...

Une bombe, il manque de jeux de cet acabit de nos jours (surtout que c'est le seul dans son genre).

BRAVO CAPCOM !!!

Lire la suite...
18/20
Payupsucker90
Alerte
Posté le 18 juil. 2005 à 00:00

Killer 7 est un autre genre de jeu, le premier de ce genre d'ailleurs.
La première fois que j'y ai joué, je me suis dis "qu'est-ce que c'est que ce jeu de m****, avec une jouabilité merdique. On dirais qu'on avance sur des rails". Mais j'ai vite compris le but et on s'habitue bien aux contrôls.
L'ambiance que le jeu procure est incomparable, Capcom a fait beaucoup d'effort, je crois, pour ce jeu.
Il nous fait voir les choses d'une autre façon et déforme la réalitée. Pour aimer ce jeu, il faut savoir s'adapter à un style totalement différent.
Il est très captivant, à la fin il est même très difficile d'arrêter et les enigmes sont assez difficiles, je trouve et l'histoire est impressionante du début à la fin, on se plonge vraiment dans la façon de penser d'un tueur et chaque personnalité a sa façon d'être.

C'est un jeu que je recommande à louer et non à acheter car après l'avoir fini il doit ramasser la poussière sur l'armoire.

Lire la suite...
18/20
metroide50
Alerte
Posté le 18 juil. 2005 à 00:00

Je l'ai acheté hier et j'y ai joué toute la nuit après l'avoir fini ce matin, j'ai trouvé ce jeu défoulant mais pas assez long dommage... Cela aurait été très bien qu'un jeu comme killer 7 soit plus... Long comme metroide prime, j'ai parcouru l'aventure avec amusement même des fois avec des frissons pour les bonnes giclées de sang, voilà en résumé, je le conseille à tout le monde.

Lire la suite...
15/20
arkelios
Alerte
Posté le 18 juil. 2005 à 00:00

En effet, il faut accrocher à ce genre de jeux... Ce fut mon cas, le côté schyzophrène du personnage ainsi que plusieurs morceaux absurdes dans le jeu...
Un très bon voyage au coeur de la folie d'un homme, à cheval entre le manga, le film et l'immersion... A ne recommander qu'aux esprits larges ceci dit...

Lire la suite...
2/20
]HapOnche[
Alerte
Posté le 13 août 2010 à 00:00

C'est simple. Soit on adhère, soit on adhère pas.

Personnellement, j'ai adhéré, mais alors pas du tout. C'est comment dire... spécial. Trop spécial même. Ok sa sort de l'ordinaire, mais c'est vraiment bizarre comme gameplay.

Ce jeu là, soit on aime, soit on aime pas, on peut pas être entre les deux.

Lire la suite...
5/20
anyyx
Alerte
Posté le 07 juin 2008 à 00:00

Un jeu au graphisme intéressant, mais à la jouabilité et au scénario aussi absurdes qu'absconds. Un jeu sans aucun intérêt dans tous les sens du terme. J'ai décroché au bout de trois heures, après quelques dialogues longs et ennuyeux et des phases d'action répétitives et mal fichues au possible...

Lire la suite...
20/20
SolidoX
Alerte
Posté le 17 avr. 2013 à 00:00

Un 20 pour rehausser la note inadéquate.

Ce jeu se place directement dans la lignée des plus grands jeux,
j'ai du refaire le jeu une deuxième fois pour comprendre le scénario qui est à la fois subtil, froid et manichéen, c'est un jeu très mature à tout les niveaux et qui suinte l'audace , la fin est juste ENORME, l'ambiance lui est propre, l'OST est magique et j'en passe.

Honnêtement c'est plus un film interactif qu'un jeu, bien plus que les MGS et sans être méchant c'est pas un film fait pour les débiles et les beaufs, un minimum de culture et de souplesse d'esprit est requis pour savourer cette oeuvre, et ce n'est pas du snobisme ou quelque chose dans le genre, ce film est raffiné et pure.

Lire la suite...
19/20
killformoney
Alerte
Posté le 02 sept. 2010 à 00:00

Killer 7 est une œuvre venue d'un autre monde,soit on aime,soit on aime pas.
Ce monde si spécial,c'est Capcom,et moi,j'aime ce jeu,j'aime Capcom,et si ce jeu n'est pas aimé à cause de ses graphismes,il l'est pour sa bande son,rave on,vous n'allez pas dire que ce n'est pas un chef-d'œuvre quand même ?
Bon,ok,le gameplay un peu trop répétitif,on avance(tchou-tchou,comme sur des rails)et on se met en mode visée à la 1ère personne (vue FPS),on scanne,on shoote ces heaven smile,et c'est le moment que j'aime le plus,se défouler sur ces atrocités au sourire machiavélique...
Tout ce sang justifie néanmoins l'apparition du -18 sur la pochette. ;)
En parlant de gore et de violence,Killer7 est le roi de l'hémoglobine,d'ailleurs,le jeu incite à viser les membres pour avoir plus de sang,ce qui permet d'avoir des améliorations,bien vu.
Du beau,du grand,du fort,merci Capcom ! =)

Lire la suite...
19/20
Suda_51
Alerte
Posté le 26 févr. 2007 à 00:00

Le jeu le plus original auquel j'ai pu jouer ! Un étrange mais très bon mix entre les films de Miike et de Tarantino avec l'univers de David Lynch. Un vrai régal. Les graphismes ne sont pas au top mais ce n'est pas l'important ni l'attrait principal de ce Killer 7. En effet, le scénario n'est pas en reste et les cinématiques sous forme de manga sont tout simplement magnifiques à regarder ! Mon jeu culte !

Lire la suite...
19/20
kara_the_ocelot
Alerte
Posté le 03 janv. 2007 à 00:00

Le numero 3 dans mon top 5 des jeux vidéo les plus artistiques après Silent Hill 2 et Ico ! Artistique parce qu'il ne suffit pas de prendre le pad et d'y jouer (on ne parle pas ici d'un titre Electronic Arts) il faut s'impregner de son univers et le réflechir. Voilà pourquoi ça ne plait pas, un gameplay epuré pour un univers torturé, ça n'intéresse malheuresement pas grand monde. Le grand public aime qu'on lui donne tout "tout cuit dans le bec" ! Il veut tunner des voitures, créer sa propre équipe de foot et shooter des gros monstres et autres méchants (qui a dit que je critiquait le jeux vidéo americain?). Heureusement que certains developpeurs japonnais, et merci à Subea 51, s'essaient à l'originalité et nous concoctent des oeuvres intelligentes et raffinées (l'OST est excellente!). Un des rares titres qui composent un argument valable et qui corrobore à l'idée que le jeu vidéo porte en lui un grand intérêt artistique. Je hais Need for Speed et je déteste Kyo !

Lire la suite...
1  2 
Page suivanteFin