CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • French days
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • French days
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Octopath Traveler
  • Tout support
  • PC
  • Switch
  • ONE
  • Stadia
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum

La note des lecteurs

Note moyenne
17/20
16 à 20
2
11 à 15
1
6 à 10
0
0 à 5
0
Donnez
votre avis
3 notes

Les avis les plus utiles

15/20
CastorPsyko
Alerte
Posté le 25 déc. 2019 à 04:15

Testé sans arrière pensé j'ai été agréablement surpris. Alors bien sûr, faut comprendre que la proposition c'est quand même de faire revivre un rpg aux mécaniques et à la DA oldschool donc ne vous attendez pas à un final fantasy non plus... mais une fois ça assimilé, c'est vraiment un petit bijoux !

La DA est TOP, la BO est TOP, le gameplay est TOP et le jeu est vraiment complet (c'est rarement le cas sur ce genre de jeux qui surfent sur la vague "nostalgique" 8/16bits). Les histoires bien que simples sont souvent intéressantes et les mises en scènes, bien que limitées par la DA, sont loin d'êtres mauvaises. Au final l'impression d'avoir un RPG 8bits AAA est vraiment présente tout le long du jeu, c'est très troublant et inattendu... donc efficace !

Pour les défauts :

1 - Le leveling est un peu trop présent à certains moment. Pourtant j'aime ça mais le soucis étant que ça bloque dans l'histoire et que le level conseillé n'est pas réaliste, genre ils te disent "zone 32" tu y vas avec un groupe level 40 tu te fais 3 shoot par le boss... c'pas sérieux. Au final ça rallonge artificiellement la durée de vie du jeu, ce n'était pas nécessaire.

2 - La map est indigne du niveau du jeu, incompréhensible.

3 - Les quêtes annexes peuvent être chiantes par moment car on manque d'indications.

Trois gros défauts qui lui valent cette note de 15/20 malgré d'énormes qualités... dommage, on était proche de la perfection dans son genre et c'était vraiment possible de corriger ces problèmes sans trop de taff...

Lire la suite...
18/20
Rahin
Alerte
Posté le 22 mai 2020 à 19:14

Pour commencer par le positif donc, ce jeu semble être ce qu'aurait pu imaginer/rêver un joueur de JRPG 16 bits. Il diffère simplement dans son décor en 3D, sa lumière (toujours adaptée à l'environnement, dynamique, avec des effets, des particules, etc), le fait qu'il soit soi doublé (juste un mot ou expression pour donner le ton de la réplique, sauf pour les histoires ou des passages sont doublés entièrement - hélas juste jap ou anglais, mais bon, courir le risque d'une VF dégueulasse...)
La musique également, dans ce JRPG 16bitoïde, est forcément superbe, pas de midi minimaliste, mais des mélodies néanmoins accrocheuses, assez simples et dont on se souvient. Chaque personnage a son thème, chaque ville aussi, etc. Pour dire, la première fois que j'ai joué et que je suis passé à Ombrelle, j'ai récupéré Primrose et ai loupé plusieurs répliques de son histoire tant j'étais happé par son thème (le sien et celui de Cyrus sont mes favoris)

Le ton global, l'écriture des dialogues, les histoires, les drames, etc ; tout est dans la veine d'un JRPG, dans le style Final Fantasy ou Dragon Quest (pour ce que je connais) ; c'est souvent naïf mais attendrissant, optimiste, souvent dramatique mais toujours avec une lueur d'espoir. Les méchants ont cette patte japonaise dans la folie typique de la cruauté ou juste de la démence.
Il y a huit personnages, huit histoires en 4 chapitres chacune donc, mais en plus de ça tous les PNJ racontent, à travers leur dialogue bref, leur vie, leur histoire (là encore, habituel dans les JRPG). Et les quêtes, qui sont simplement des services rendus à certains PNJ (sur base de : trouvez son binôme dans une autre ville et accomplissez l'action adéquate), sont d'autres histoires - parfois en plusieurs parties - là encore émouvantes et attachantes.

Ce jeu est tout à propos du voyage. Huit régions, 3 villes par région, chaque personnage va avoir un chapitre dans une région différente, débuter et finir dans une région différente. On bouge beaucoup, on ne fait que ça. Chaque personnage a sa propre histoire, pas toujours grave ou dramatique (par exemple moi j'ai commencé avec Alfyn, ça avait l'air posé). Les compétences "civiles" (hors combat) des personnages les rendent tous plus ou moins indispensables à un moment ou un autre. Les compétences de combat en rendent certains plus intéressants, cependant.

Les histoires en elles-mêmes sont pas très longues, 4h30 pour un perso environ (~1h par chapitre sauf le dernier, plus long), mais les à côtés sont ce qui prendra le plus de temps. Arriver dans un village, parler aux gens, car l'interaction a son importance - ou, si on est sans scrupules, et le jeu nous pousse à l'être, détrousser ou acheter. On ne peut pas intéragir avec tous les PNJ, mais la moitié environ (j'ai pas compté), et chacun de ceux-là possèdent un inventaire et des objets.
Le jeu tente de s'adapter, au début, au niveau du joueur, j'ai remarqué, mais bien vite il abandonne et reste sur le principe basique des zones faciles et zones de haut niveau. Le jeu est un peu open-world également, car dès le départ, une fois votre premier perso prêt à partir, vous avez le choix de votre destination à travers tout Orsterra.

Niveau gameplay, on est dans le classique du 16 bits avec, pour les combats, l'ajout connu maitnenant des joueurs Square Enix : le choc (ou le break, ou ici "brisé") qui permet de faire du gros dégât. Ici, c'est en tapant la faiblesse de l'ennemi que vous le briserez ; et ces combats sont rendus intéressants de 1 par les capacités de chaque job et de 2 par les capacités uniques de certains persos qui peuvent permettre une toute autre stratégie.

Tout ceci en a fait, pour moi dès le départ, un jeu dans mon top.
Le négatif maintenant. Car oui, même s'il est pour moi proche de la perfection du genre, il a quelques faiblesses.

Alors premièrement, la moins légitime puisque c'est une préférence personnelle ; le fait de laisser le choix de recruter ou pas ou dans quel ordre fait que chaque histoire ignore les autres personnages et est racontée comme si le perso était seul. Comme j'ai dit, c'est nécessaire vu la liberté voulue, mais du coup les seules interactions se passent dans des cutscenes sur fond noir, ou à la taverne, et peu de liens sont construit entre nos personnages dont les histoires restent personnelles.

Ensuite, je regrette un peu le systeme de voyage rapide. En effet, dès le début on peut se téléporter à une ville déjà visitée. Si c'est nécessaire pour le système de quêtes, ça brise en revanche tout le côté voyage, et plus loin dans le jeu on va et vient en un clin d'oeil "ah tu veux voir machin ? Attend je reviens, 5 minutes, je vais à l'autre bout du pays et je le ramène". Mais bon, comme il n'y a pas de compétence pour empêcher les combats aléatoires c'est inévitable. Cependant ça aurait pu être pensé autrement je pense, avec des quêtes plus locales notamment ou un voyage rapide moins pratique (par région par exemple, et non par ville).

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (3)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
1 
15/20
CastorPsyko
Alerte
Posté le 25 déc. 2019 à 04:15

Testé sans arrière pensé j'ai été agréablement surpris. Alors bien sûr, faut comprendre que la proposition c'est quand même de faire revivre un rpg aux mécaniques et à la DA oldschool donc ne vous attendez pas à un final fantasy non plus... mais une fois ça assimilé, c'est vraiment un petit bijoux !

La DA est TOP, la BO est TOP, le gameplay est TOP et le jeu est vraiment complet (c'est rarement le cas sur ce genre de jeux qui surfent sur la vague "nostalgique" 8/16bits). Les histoires bien que simples sont souvent intéressantes et les mises en scènes, bien que limitées par la DA, sont loin d'êtres mauvaises. Au final l'impression d'avoir un RPG 8bits AAA est vraiment présente tout le long du jeu, c'est très troublant et inattendu... donc efficace !

Pour les défauts :

1 - Le leveling est un peu trop présent à certains moment. Pourtant j'aime ça mais le soucis étant que ça bloque dans l'histoire et que le level conseillé n'est pas réaliste, genre ils te disent "zone 32" tu y vas avec un groupe level 40 tu te fais 3 shoot par le boss... c'pas sérieux. Au final ça rallonge artificiellement la durée de vie du jeu, ce n'était pas nécessaire.

2 - La map est indigne du niveau du jeu, incompréhensible.

3 - Les quêtes annexes peuvent être chiantes par moment car on manque d'indications.

Trois gros défauts qui lui valent cette note de 15/20 malgré d'énormes qualités... dommage, on était proche de la perfection dans son genre et c'était vraiment possible de corriger ces problèmes sans trop de taff...

Lire la suite...
18/20
Rahin
Alerte
Posté le 22 mai 2020 à 19:14

Pour commencer par le positif donc, ce jeu semble être ce qu'aurait pu imaginer/rêver un joueur de JRPG 16 bits. Il diffère simplement dans son décor en 3D, sa lumière (toujours adaptée à l'environnement, dynamique, avec des effets, des particules, etc), le fait qu'il soit soi doublé (juste un mot ou expression pour donner le ton de la réplique, sauf pour les histoires ou des passages sont doublés entièrement - hélas juste jap ou anglais, mais bon, courir le risque d'une VF dégueulasse...)
La musique également, dans ce JRPG 16bitoïde, est forcément superbe, pas de midi minimaliste, mais des mélodies néanmoins accrocheuses, assez simples et dont on se souvient. Chaque personnage a son thème, chaque ville aussi, etc. Pour dire, la première fois que j'ai joué et que je suis passé à Ombrelle, j'ai récupéré Primrose et ai loupé plusieurs répliques de son histoire tant j'étais happé par son thème (le sien et celui de Cyrus sont mes favoris)

Le ton global, l'écriture des dialogues, les histoires, les drames, etc ; tout est dans la veine d'un JRPG, dans le style Final Fantasy ou Dragon Quest (pour ce que je connais) ; c'est souvent naïf mais attendrissant, optimiste, souvent dramatique mais toujours avec une lueur d'espoir. Les méchants ont cette patte japonaise dans la folie typique de la cruauté ou juste de la démence.
Il y a huit personnages, huit histoires en 4 chapitres chacune donc, mais en plus de ça tous les PNJ racontent, à travers leur dialogue bref, leur vie, leur histoire (là encore, habituel dans les JRPG). Et les quêtes, qui sont simplement des services rendus à certains PNJ (sur base de : trouvez son binôme dans une autre ville et accomplissez l'action adéquate), sont d'autres histoires - parfois en plusieurs parties - là encore émouvantes et attachantes.

Ce jeu est tout à propos du voyage. Huit régions, 3 villes par région, chaque personnage va avoir un chapitre dans une région différente, débuter et finir dans une région différente. On bouge beaucoup, on ne fait que ça. Chaque personnage a sa propre histoire, pas toujours grave ou dramatique (par exemple moi j'ai commencé avec Alfyn, ça avait l'air posé). Les compétences "civiles" (hors combat) des personnages les rendent tous plus ou moins indispensables à un moment ou un autre. Les compétences de combat en rendent certains plus intéressants, cependant.

Les histoires en elles-mêmes sont pas très longues, 4h30 pour un perso environ (~1h par chapitre sauf le dernier, plus long), mais les à côtés sont ce qui prendra le plus de temps. Arriver dans un village, parler aux gens, car l'interaction a son importance - ou, si on est sans scrupules, et le jeu nous pousse à l'être, détrousser ou acheter. On ne peut pas intéragir avec tous les PNJ, mais la moitié environ (j'ai pas compté), et chacun de ceux-là possèdent un inventaire et des objets.
Le jeu tente de s'adapter, au début, au niveau du joueur, j'ai remarqué, mais bien vite il abandonne et reste sur le principe basique des zones faciles et zones de haut niveau. Le jeu est un peu open-world également, car dès le départ, une fois votre premier perso prêt à partir, vous avez le choix de votre destination à travers tout Orsterra.

Niveau gameplay, on est dans le classique du 16 bits avec, pour les combats, l'ajout connu maitnenant des joueurs Square Enix : le choc (ou le break, ou ici "brisé") qui permet de faire du gros dégât. Ici, c'est en tapant la faiblesse de l'ennemi que vous le briserez ; et ces combats sont rendus intéressants de 1 par les capacités de chaque job et de 2 par les capacités uniques de certains persos qui peuvent permettre une toute autre stratégie.

Tout ceci en a fait, pour moi dès le départ, un jeu dans mon top.
Le négatif maintenant. Car oui, même s'il est pour moi proche de la perfection du genre, il a quelques faiblesses.

Alors premièrement, la moins légitime puisque c'est une préférence personnelle ; le fait de laisser le choix de recruter ou pas ou dans quel ordre fait que chaque histoire ignore les autres personnages et est racontée comme si le perso était seul. Comme j'ai dit, c'est nécessaire vu la liberté voulue, mais du coup les seules interactions se passent dans des cutscenes sur fond noir, ou à la taverne, et peu de liens sont construit entre nos personnages dont les histoires restent personnelles.

Ensuite, je regrette un peu le systeme de voyage rapide. En effet, dès le début on peut se téléporter à une ville déjà visitée. Si c'est nécessaire pour le système de quêtes, ça brise en revanche tout le côté voyage, et plus loin dans le jeu on va et vient en un clin d'oeil "ah tu veux voir machin ? Attend je reviens, 5 minutes, je vais à l'autre bout du pays et je le ramène". Mais bon, comme il n'y a pas de compétence pour empêcher les combats aléatoires c'est inévitable. Cependant ça aurait pu être pensé autrement je pense, avec des quêtes plus locales notamment ou un voyage rapide moins pratique (par région par exemple, et non par ville).

Lire la suite...
18/20
Thinnerleaf
Alerte
Posté le 06 juin 2021 à 11:55

Les graphismes du jeu sont excellent, les classes sympathique et l'histoire recherché. Il n'y a pas grand chose de plus à demander pour en faire un bon jeu.

Lire la suite...
1