Menu
Phoenix Wright : Ace Attorney : Dual Destinies
  • Tout support
  • 3DS
  • iOS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum

La note des lecteurs

Note moyenne
16/20
16 à 20
69
11 à 15
11
6 à 10
3
0 à 5
9
Donnez
votre avis
92 notes

Les avis les plus utiles

19/20
Yamachan
Alerte
Posté le 09 sept. 2013 à 00:00

J'en imagine déjà certains d'entre vous se dire: "19/20? C'est pas un peu exagéré?". Je vais essayer de vous démontrer que c'est pourtant la note que mérite cet épisode qui marque le grand retour de ce bon vieux Phoenix.

Tout d'abord, comme vous vous en doutez, passage sur 3DS oblige, cet épisode est clairement le plus abouti de la série sur le plan technique.

Evacuons d'emblée les thèmes "bande-son" et "durée de vie": AA5 est similaire aux précédents opus sur ces deux points, c'est à dire une bande-son irréprochable et une durée de vie d'une trentaine d'heures environ (le jeu comporte 5 affaires, ainsi qu'une une sixième affaire qu'on peut acheter en DLC).

Maintenant passons à la suite:
Outre la présence de superbes cinématiques doublées, les nouveautés sont encore nombreuses.

L'interface lors des phases d'enquêtes a beaucoup évolué et ces dernières sont donc désormais plus agréables à jouer. Exemple: possibilité d'observer une pièce sous tous les angles grâce à une caméra 3D, ou encore (toujours pour les phases d'enquête) un "mémo de l'enquête" accessible via le dossier de l'affaire et qui nous aide un peu pour mieux savoir à qui parler ou dans quel lieu se rendre pour progresser dans l'enquête (ça évite de tourner en rond pendant des heures comme ça arrivait parfois dans les opus précédents).

Autre très grosse nouveauté: la possibilité de pouvoir à tout moment, d'une simple pression sur la touche Y (ou sur l'écran tactile), pouvoir relire les dernières phrases qui ont été prononcées. Bien pratique quand on a passé un dialogue un peu vite ou qu'on pense avoir loupé une info importante dans ce que vient de dire un personnage!

Ensuite, gros bond en avant au niveau de l'interactivité puisque dans AA5, vous ne dirigez non pas 1, ni 2, mais bien 3 avocats (alternativement)! Les 3 avocats du cabinet Wright & Co, qui ont chacun une capacité spéciale: les verrous psyché pour Phoenix, les tics nerveux pour Apollo et l'analyse psychologique pour Kokone. C'est la première fois dans l'histoire de la série qu'on peut utiliser 3 capacités spéciales de ce genre dans un même jeu!

En outre, les animations des personnages sont bien sûr beaucoup plus fluides que sur DS, où les sprites des personnages avaient parfois tendance à être un peu trop fixes. Ce n'est plus du tout le cas ici, on a vraiment l'impression de faire face à des personnages qui bougent en temps réel, cette impression étant bien sûr encore renforcée avec la 3D activée.

Bref, techniquement, c'est du très lourd. Mais niveau scénario, il n'y a rien à dire non plus. Je vais essayer d'en parler vaguement sans évoquer le contenu, afin de ne pas spoiler.

Si vous connaissez déjà un peu la série AA, vous savez déjà que de toutes façons il n'y a jamais eu un seul épisode qui ait eu un scénario décevant. Mais vous savez aussi que même s'ils sont tous épiques, certains le sont un peu moins que d'autres (qui a dit AA2?).
Eh bien sachez que celui de AA5 est clairement l'un des 4 plus passionnants de la série (les trois autres du top 4 étant pour moi AA3, AA1 et Investigations 2).

Le final n'atteint pas le niveau de perfection du final de AA3 (inégalable), mais sur l'ensemble le scénario est quand même d'une qualité incroyable, et plus d'une fois vous resterez bouche bée devant votre 3DS en assistant à des rebondissements que vous n'auriez jamais imaginés.
A ce sujet, AA5 a d'autant plus de mérite que, mine de rien, il est déjà le 8ème épisode de la série (en comptant les deux AAI et Layton VS AA) et malgré ça il arrive quand même encore à innover et à nous surprendre énormément!

Donc pour résumer: l'un des 4 scénarios les plus épiques de la série + techniquement l'épisode le + abouti de la série = verdict: 19/20.

Si vous maîtrisez le japonais ou l'anglais, ne passez donc surtout pas à côté de cette perle qui est sans doute le meilleur jeu de la 3DS à l'heure actuelle.
Et si par contre vous ne pouvez/voulez jouer qu'en français, alors je vous invite à cliquer sur mon profil, vous y trouverez un lien pour visionner un let's play du jeu sous-titré en français par votre serviteur (je n'ai traduit que le début du jeu jusqu'à présent mais revenez vérifier régulièrement car il se peut que je fasse la suite bientôt).

Lire la suite...
17/20
Ryuzaki57
Alerte
Posté le 02 oct. 2013 à 00:00

Tout d'abord, ce jeu est BEAU. Il est beau comme aucun jeu 3DS n'est beau et ridiculise les jeux de Nintendo lui-même sur sa propre machine. Les personnages sont tellement détaillés et bien animés qu'ils me font parfois penser au cinématiques de Fire Emblem Awakening, c'est dire. Le tout avec le génie habituel des développeurs pour nous proposer des intervenants excentriques affublés de personnalités aussi drôles qu'improbables, dont les mimiques désopilantes sont renforcées par la modélisation impeccable. En 1 mot comme en 100, AA5 est le jeu le plus beau qu'il m'ait été de voir sur 3DS, de relativement loin.

En plus de son humour décapant, le jeu n'en est pas moins très sérieux sur ses thématiques judiciaires, ce qui également a toujours été le cas dans la série. L'ensemble des scénarii, qui sont autant d'affaires à traiter, tourne autour de ce qui est appelé «l'âge sombre de la justice». Une époque rongée par les preuves fabriquées, les accusations intempestives, et une méfiance grandissante des citoyens envers le système judiciaire. Bien que les chapitres soient distincts, une grande partie suit le fil rouge d'une même affaire, débutant par une mystérieuse explosion terroriste au coeur même du palais de justice. Initiée avec Ace Attorney 4 et reprise dans Ace Attorney Investigations, cette progression narrative donne une substance certaine à l'aventure. Comme dans un bon épisode d'Arabesque, on se plaît à imaginer les futurs développements.

Surtout que AA5 est particulièrement soigné sur sa mise en scène. Si le deuxième procès semble un peu faible niveau suspense, tout le reste du jeu vous scotchera à votre 3DS comme à un bon épisode de Commissaire Maigret. Rien qu'un exemple tout bête : le début du jeu est complètement différent de la démo, afin de permettre un plaisir de découverte maximal. Les rebondissements relancent constamment la curiosité du joueur, les révélations attisent la curiosité, les thèmes musicaux vous prennent aux tripes, et je ne vous dirai évidemment rien de la fin quasi-parfaite et hyper-classe qui conclu la poursuite du mystérieux «fantôme».

Du côté du gameplay, AA5 est toujours le même : vous présentez les indices appropriés en temps voulu pour emporter les procès, et discutez avec les témoins lors de la partie enquête. La grosse nouveauté est la capacité d'Athena à analyser les émotions du témoin : relativement nombreuses et appréhendées de manière souvent très différentes, ces séquences sont un ajout tout à fait conséquent pour la série, bien plus intéressant que le «Logic» de Ace Attorney Investigations. En théorie, il s'agit de trouver des émotions contredisant la déposition, mais la pratique se décline de manière beaucoup plus riche et variée. Les précédents défis comme les psy-locks ou l'anneau de vérité reviennent également apporter de la variété, mais tardivement et dans une moindre mesure. On regrettera en outre que la partie enquête en soit réduit à sa plus simple expression : on ne peut examiner que 2 lieux par enquête.

Pour ce qui est des personnages, AA5 introduit un équilibre entre les trois héros, chacun ayant «son» procès. J'apprécie particulièrement cette volonté de mettre les seconds rôles plus en avant, même si Phoenix est plus classe que jamais en 3D. Le procureur en charge, Simon Blackquill, est un antagoniste tout à fait remarquable qui fera oublier sans mal Klavier, qui à mon sens était plutôt raté. En parlant de ça, précisons que d'anciens personnages (dont Klavier et Edgeworth) font une apparition, mais relativement courte et pas toujours très adroite. Mais bon, ça fait toujours plaisir...

Seul bémol, ce nouveau volet n'échappe hélas pas à la casualisation rampante qui sévit dans le petit monde du jeu vidéo. Déjà, il n'y a plus de recherche puisque tous les points d'intérêts sont indiqués et validés par la suite. La barre de vie n'a plus de raison d'être, car le continue vous remet exactement là où vous avez perdu avec une toute neuve. Ceci enlève beaucoup à la tension des procès, d'autant plus qu'à l'instar de Professeur Layton vs Ace Attorney, les indices données sont vraiment trop directs. Comme si cela ne suffisait pas, le jeu propose une aide spéciale (que je n'ai pas utilisée) si vous vous trompez un certain nombre de fois. C'est le jeu vidéo aujourd'hui : l'utilisateur ne doit jamais être bloqué ou frustré, au détriment du challenge. Bien sûr, il reste moult endroits où le cerveau chauffe bien, mais ce n'est définitivement plus la grande époque.

Malgré cet aspect en demi-teinte, Ace Attorney 5 reste un jeu excellentissime, long (plus de 30h) et prenant. Alors oui, il faudra vaincre la peur du démat et la barrière de la langue, parce que ce sera en anglais et seulement sur l'eshop. L'effort en vaut la peine, et l'avenir de la série en occident est à ce prix.

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (92)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
1  2  3  4  5  6  7 
Page suivanteFin
19/20
Yamachan
Alerte
Posté le 09 sept. 2013 à 00:00

J'en imagine déjà certains d'entre vous se dire: "19/20? C'est pas un peu exagéré?". Je vais essayer de vous démontrer que c'est pourtant la note que mérite cet épisode qui marque le grand retour de ce bon vieux Phoenix.

Tout d'abord, comme vous vous en doutez, passage sur 3DS oblige, cet épisode est clairement le plus abouti de la série sur le plan technique.

Evacuons d'emblée les thèmes "bande-son" et "durée de vie": AA5 est similaire aux précédents opus sur ces deux points, c'est à dire une bande-son irréprochable et une durée de vie d'une trentaine d'heures environ (le jeu comporte 5 affaires, ainsi qu'une une sixième affaire qu'on peut acheter en DLC).

Maintenant passons à la suite:
Outre la présence de superbes cinématiques doublées, les nouveautés sont encore nombreuses.

L'interface lors des phases d'enquêtes a beaucoup évolué et ces dernières sont donc désormais plus agréables à jouer. Exemple: possibilité d'observer une pièce sous tous les angles grâce à une caméra 3D, ou encore (toujours pour les phases d'enquête) un "mémo de l'enquête" accessible via le dossier de l'affaire et qui nous aide un peu pour mieux savoir à qui parler ou dans quel lieu se rendre pour progresser dans l'enquête (ça évite de tourner en rond pendant des heures comme ça arrivait parfois dans les opus précédents).

Autre très grosse nouveauté: la possibilité de pouvoir à tout moment, d'une simple pression sur la touche Y (ou sur l'écran tactile), pouvoir relire les dernières phrases qui ont été prononcées. Bien pratique quand on a passé un dialogue un peu vite ou qu'on pense avoir loupé une info importante dans ce que vient de dire un personnage!

Ensuite, gros bond en avant au niveau de l'interactivité puisque dans AA5, vous ne dirigez non pas 1, ni 2, mais bien 3 avocats (alternativement)! Les 3 avocats du cabinet Wright & Co, qui ont chacun une capacité spéciale: les verrous psyché pour Phoenix, les tics nerveux pour Apollo et l'analyse psychologique pour Kokone. C'est la première fois dans l'histoire de la série qu'on peut utiliser 3 capacités spéciales de ce genre dans un même jeu!

En outre, les animations des personnages sont bien sûr beaucoup plus fluides que sur DS, où les sprites des personnages avaient parfois tendance à être un peu trop fixes. Ce n'est plus du tout le cas ici, on a vraiment l'impression de faire face à des personnages qui bougent en temps réel, cette impression étant bien sûr encore renforcée avec la 3D activée.

Bref, techniquement, c'est du très lourd. Mais niveau scénario, il n'y a rien à dire non plus. Je vais essayer d'en parler vaguement sans évoquer le contenu, afin de ne pas spoiler.

Si vous connaissez déjà un peu la série AA, vous savez déjà que de toutes façons il n'y a jamais eu un seul épisode qui ait eu un scénario décevant. Mais vous savez aussi que même s'ils sont tous épiques, certains le sont un peu moins que d'autres (qui a dit AA2?).
Eh bien sachez que celui de AA5 est clairement l'un des 4 plus passionnants de la série (les trois autres du top 4 étant pour moi AA3, AA1 et Investigations 2).

Le final n'atteint pas le niveau de perfection du final de AA3 (inégalable), mais sur l'ensemble le scénario est quand même d'une qualité incroyable, et plus d'une fois vous resterez bouche bée devant votre 3DS en assistant à des rebondissements que vous n'auriez jamais imaginés.
A ce sujet, AA5 a d'autant plus de mérite que, mine de rien, il est déjà le 8ème épisode de la série (en comptant les deux AAI et Layton VS AA) et malgré ça il arrive quand même encore à innover et à nous surprendre énormément!

Donc pour résumer: l'un des 4 scénarios les plus épiques de la série + techniquement l'épisode le + abouti de la série = verdict: 19/20.

Si vous maîtrisez le japonais ou l'anglais, ne passez donc surtout pas à côté de cette perle qui est sans doute le meilleur jeu de la 3DS à l'heure actuelle.
Et si par contre vous ne pouvez/voulez jouer qu'en français, alors je vous invite à cliquer sur mon profil, vous y trouverez un lien pour visionner un let's play du jeu sous-titré en français par votre serviteur (je n'ai traduit que le début du jeu jusqu'à présent mais revenez vérifier régulièrement car il se peut que je fasse la suite bientôt).

Lire la suite...
17/20
Ryuzaki57
Alerte
Posté le 02 oct. 2013 à 00:00

Tout d'abord, ce jeu est BEAU. Il est beau comme aucun jeu 3DS n'est beau et ridiculise les jeux de Nintendo lui-même sur sa propre machine. Les personnages sont tellement détaillés et bien animés qu'ils me font parfois penser au cinématiques de Fire Emblem Awakening, c'est dire. Le tout avec le génie habituel des développeurs pour nous proposer des intervenants excentriques affublés de personnalités aussi drôles qu'improbables, dont les mimiques désopilantes sont renforcées par la modélisation impeccable. En 1 mot comme en 100, AA5 est le jeu le plus beau qu'il m'ait été de voir sur 3DS, de relativement loin.

En plus de son humour décapant, le jeu n'en est pas moins très sérieux sur ses thématiques judiciaires, ce qui également a toujours été le cas dans la série. L'ensemble des scénarii, qui sont autant d'affaires à traiter, tourne autour de ce qui est appelé «l'âge sombre de la justice». Une époque rongée par les preuves fabriquées, les accusations intempestives, et une méfiance grandissante des citoyens envers le système judiciaire. Bien que les chapitres soient distincts, une grande partie suit le fil rouge d'une même affaire, débutant par une mystérieuse explosion terroriste au coeur même du palais de justice. Initiée avec Ace Attorney 4 et reprise dans Ace Attorney Investigations, cette progression narrative donne une substance certaine à l'aventure. Comme dans un bon épisode d'Arabesque, on se plaît à imaginer les futurs développements.

Surtout que AA5 est particulièrement soigné sur sa mise en scène. Si le deuxième procès semble un peu faible niveau suspense, tout le reste du jeu vous scotchera à votre 3DS comme à un bon épisode de Commissaire Maigret. Rien qu'un exemple tout bête : le début du jeu est complètement différent de la démo, afin de permettre un plaisir de découverte maximal. Les rebondissements relancent constamment la curiosité du joueur, les révélations attisent la curiosité, les thèmes musicaux vous prennent aux tripes, et je ne vous dirai évidemment rien de la fin quasi-parfaite et hyper-classe qui conclu la poursuite du mystérieux «fantôme».

Du côté du gameplay, AA5 est toujours le même : vous présentez les indices appropriés en temps voulu pour emporter les procès, et discutez avec les témoins lors de la partie enquête. La grosse nouveauté est la capacité d'Athena à analyser les émotions du témoin : relativement nombreuses et appréhendées de manière souvent très différentes, ces séquences sont un ajout tout à fait conséquent pour la série, bien plus intéressant que le «Logic» de Ace Attorney Investigations. En théorie, il s'agit de trouver des émotions contredisant la déposition, mais la pratique se décline de manière beaucoup plus riche et variée. Les précédents défis comme les psy-locks ou l'anneau de vérité reviennent également apporter de la variété, mais tardivement et dans une moindre mesure. On regrettera en outre que la partie enquête en soit réduit à sa plus simple expression : on ne peut examiner que 2 lieux par enquête.

Pour ce qui est des personnages, AA5 introduit un équilibre entre les trois héros, chacun ayant «son» procès. J'apprécie particulièrement cette volonté de mettre les seconds rôles plus en avant, même si Phoenix est plus classe que jamais en 3D. Le procureur en charge, Simon Blackquill, est un antagoniste tout à fait remarquable qui fera oublier sans mal Klavier, qui à mon sens était plutôt raté. En parlant de ça, précisons que d'anciens personnages (dont Klavier et Edgeworth) font une apparition, mais relativement courte et pas toujours très adroite. Mais bon, ça fait toujours plaisir...

Seul bémol, ce nouveau volet n'échappe hélas pas à la casualisation rampante qui sévit dans le petit monde du jeu vidéo. Déjà, il n'y a plus de recherche puisque tous les points d'intérêts sont indiqués et validés par la suite. La barre de vie n'a plus de raison d'être, car le continue vous remet exactement là où vous avez perdu avec une toute neuve. Ceci enlève beaucoup à la tension des procès, d'autant plus qu'à l'instar de Professeur Layton vs Ace Attorney, les indices données sont vraiment trop directs. Comme si cela ne suffisait pas, le jeu propose une aide spéciale (que je n'ai pas utilisée) si vous vous trompez un certain nombre de fois. C'est le jeu vidéo aujourd'hui : l'utilisateur ne doit jamais être bloqué ou frustré, au détriment du challenge. Bien sûr, il reste moult endroits où le cerveau chauffe bien, mais ce n'est définitivement plus la grande époque.

Malgré cet aspect en demi-teinte, Ace Attorney 5 reste un jeu excellentissime, long (plus de 30h) et prenant. Alors oui, il faudra vaincre la peur du démat et la barrière de la langue, parce que ce sera en anglais et seulement sur l'eshop. L'effort en vaut la peine, et l'avenir de la série en occident est à ce prix.

Lire la suite...
16/20
Togechu
Alerte
Posté le 31 oct. 2013 à 00:00

C'est avec une certaine joie, après un Miles Investigation 2 jamais sorti du Japon, que l'on accueille le retour de la série Ace Attorney en Europe. Certes, le jeu ne se paye pas le luxe d'être traduit dans la langue de Molière, mais si c'est un malus (surtout pour la compréhension du plus grand nombre), il ne doit pas être utilisé comme seul argument pour se convaincre de ne pas faire l'acquisition du jeu. Ce serait passer à côté d'un nouvel opus malgré tout très riche.

D'ailleurs, au niveau de la compréhension de la langue, une simple capacité à lire de l'anglais et comprendre le sens d'une phrase suffit à finir le jeu. Mis à part le vocabulaire juridique et quelques termes propres aux différentes affaires, tout ce comprend relativement bien. Pour ma propre expérience, ne brillant pourtant pas dans l'exercice de la langue anglaise, il ne m'a fallu sortir le dictionnaire ou un traducteur en ligne qu'une petite dizaine de fois.
Par contre, il faut bien avouer qu'un meilleur niveau de langue est requis pour comprendre les jeux de mots dans les noms des personnages et certaines phrases plus alambiquées qu'on retrouve à droite et à gauche. De quoi parfois être un peu largué même si avoir joué aux précédents opus aide beaucoup à comprendre nombre de termes et références.

Niveau gameplay, pas grand chose de nouveau si ce n'est le Mood Matrix, outil de la nouvelle arrivante Athena Cykes, qu'on aura le loisir d'utiliser à chaque affaire. Bien plus amusant à utiliser en tous les cas que le bracelet d'Apollo dont l'usage devient du coup très anecdotique, de même que le Magatama de Phoenix. Autre nouveauté bienvenue également, la réflexion interne des personnages vers la fin de certaines affaires, très dynamique et qui évite les habituelles joutes verbales à coup de preuves parfois un peu répétitives. Aussi, on apprécie grandement la possibilité de revoir les derniers dialogues d'un simple pression sur un bouton car il arrive bien souvent (encore plus quand on est peu familier de la langue de Shakespeare) qu'on perde un peu le fil de la conversation ou que l'on manque un dialogue important.

Quoi qu'il en soit, pour en revenir au Mood Matrix, on aurait tord de penser qu'il est un outil simplifiant le jeu car il faut souvent réfléchir un peu avant d'appuyer sur un bouton.
Seul défaut en réalité, on est jamais pénalisé en utilisant cet outil... de même qu'on ne reçoit plus de pénalité si l'on se trompe en utilisant le bracelet d'Apollo ou le Magatama.

Et de ce même coup, le jeu y gagne beaucoup en... facilité. On peut souvent se tromper sans subir la moindre conséquence et du coup on est beaucoup plus tenté de répondre un peu n'importe quoi quand on a la flemme d'aller regarder les preuves une par une pour trouver de quoi répondre à un personnage.
Malgré tout, présenter une preuve qui n'est aucunement une contradiction lors d'un procès continuera d'être sanctionné, mais finalement assez peu puisque après le game over le jeu reprendra... juste là où vous vous êtes trompés. Bref, ce game over très peu punitif est une bonne chose pour donner envie de continuer, mais l'absence d'un réel malus donne tout de même au jeu un aspect plus simple...

Au niveau du scénario, le jeu est très bien construit. On aura le droit à 5 affaires suivant un modèle déjà utilisé dans Trials and Tribulation : une affaire d'introduction (non placée chronologiquement d'ailleurs), deux affaires "normales", et une affaire introductive préparant l'affaire finale. Les différents épisodes se répondent bien les uns les autres formant un tout cohérent et très agréable à suivre. Au niveau de la durée de vie, le jeu est l'un des plus longs Ace Attorney (il faut compter une trentaine d'heures pour en venir à bout, un peu plus si l'on a des difficultés avec l'anglais). Les retournements de situation sont nombreux et on ne boude pas son plaisir de démonter la déposition d'un témoin qui vient justement de nous traiter de menteur.
Le seul bémol du scénario est un fan-service un peu décevant. Si l'on est content de revoir quelques guests des jeux précédents, ces personnages sont généralement sous-utilisés et ne servent pour ainsi dire à rien. Dommage...

Bonne durée de vie, scénario qui tient la route, anglais finalement pas si handicapant (même si bien entendu du français aurait été mieux pour la compréhension globale du jeu et pour faciliter sa diffusion)...
La version dématérialisée et en anglais permet en contrepartie d'en faire l'acquisition beaucoup moins cher. Certes, on ne pourra pas revendre le jeu en occasion ensuite, mais les Ace Attorney sont des jeux que l'on retrouve plus rarement que d'autres dans cette situation.
On attend juste à présent la sortie du DLC ajoutant une affaire supplémentaire (voir d'autre "si le succès est au rendez-vous")... si Konami consent à le sortir hors du Japon ! Hors vu la distribution du jeu passant plutôt inaperçue, il se pourrait que la licence cesse de paraître en Europe. Dommage...

Lire la suite...
17/20
onibaku0080
Alerte
Posté le 24 oct. 2013 à 00:00

Je ne reviendrai pas sur le jeu, le test résume bien les qualité du titre : en gros, c'est un très bon épisode de la série qui réussi bien son arrivée sur 3DS.

Par contre, pour les grincheux de la non-traduction, Capcom a quand même sorti 4 épisodes entièrement multi-traduits en Europe avec un bide commercial assez costaud à chaque fois.

C'est à ces moments là que le public et dans une moindre mesure, les sites spécialisés auraient du soutenir le titre! En regardant les charts on se rend compte que plus de 3/4 des ventes des ACE ATTORNEY se font aux US et au Japon. L'Europe a complètement dénigré cette série par le passé MÊME TRADUITE (par contre pour FIFA et Cie no problem...) et voilà les conséquences!

La 3DS étant zonée, estimons nous heureux d'avoir le jeu, même en démat, sur notre store euro.

Lire la suite...
17/20
Phephe[JV]
Alerte
Posté le 01 nov. 2013 à 00:00

Voici pour moi le meilleur jeu de 3DS, fossoyé, piétiné, humilié par un éditeur aux choix de plus en plus douteux quand à ces licences... Est ce que cela doit pour autant sanctionner un chef d'oeuvre dans la trempe d'Ace Attorney : Dual Destinies ? Le jeu à suffisamment souffert comme cela pour cacher ses qualités évidente dans l'ombre de ses vis.

Pour ma note, j'ai donc décidé de juger le jeu en lui même en ne tenant pas compte de l'Anglais, du démat et du DLC à venir.

Le jeu donc ;

Intro explosive (sans mauvais jeu de mots) nous mettant immédiatement dans le bain, nous commençons donc ce nouveau volet avec la jeune Athéna Cykes, jeune diplômée, fraîchement employée dans l'Agence à tout faire Wright et chargée de prendre la place d'un certains Apollo Justice, que les fans connaissent certainement grâce au volet précédent, victime d'une explosion ayant eu lieu dans la salle d'audience ou il était présent.

S’enchaîne ensuite un incroyable fil rouge intelligemment mis en place dans ces cinq affaires qui vous prendront 30 heures environs. Difficile, voir impossible de connaitre la fin du jeu, à moins d'avoir l'esprit aussi WTF que les scénaristes d'Ace Attorney.

Le nouveau procureur est comme ont les aimes, mysterieux, sombre, et le pire, c'est qu'il n'est pas détestable bien au contraire, vous l’apprécierez certainement de plus en plus au court de votre aventure.

Tecktiv vous manque ? Le nouvel inspecteur ne vous le fera surement pas oublier, MAIS à defaut, il fera apprecier les phrases d'enquetes, à croire squ'inspecteur de Police chez Ace Attorney c'est pas le métiers qui demande le plus de lumières ! (Fullbright, lumières... Enfin voila hum...)

Deux gros point noir pour ma part :

-Le Big Boss, je ne spoil-erais pas, mais c'est HORRIBLEMENT FRUSTRANT. Vous le comprendrez certainement en ayant finis le jeu.
- AUCUNE suite logique avec le précédent volet (Apollo Justice : Ace Attorney) Ou est le Manson System, ou est Lamiroir, OU EST LE PXTAIN DE CONNECTEUR LOGIQUE RÉVÉLANT LE LIEN ENTRE VÉRITÉ (Trucy) ET APOLLO ?!

Changer l'équipe scénaristique c'est bien, mais merci de garder une cohérence avec la trilogie à suivre ...
Beaucoup de questions restent donc en suspens dans ce volet, en souhaitant que tout sois mis à plat dans Ace Attorney 6.

Les graphismes ;

Certainement le jeu utilisant le plus magnifiquement possible la 3D de la console. Magnifiques plans, animations bien réalisés, et petite nouveauté, des scènes animées très intéressantes renforçant le caractères du jeu, mais peut-être y-en a t-il trop peu ?

Petit point négatif, lors des inspections sur les scènes de crime, entre autre, désactiver la 3D est quasi obligatoire, le curseur est au premier plan est c'est très compliqué de pouvoir visé sur le champ de profondeur du décor.

EN conclusion c'est certainement l'un des meilleur Ace Attorney, bien sur pas aussi EPIC que ne l'était le 3.
La barre sera haute pour conclure cette dernière trilogie, en esperant que l'aventure continue dnas nos contrées ... C'est pas gagné !

Je vous invite vivement à acheter le jeu, oui il est en Anglais, mais si vous êtes Lycéen - en théorie le jeu est Pegi 16, vous n'aurez aucune difficulté à affronter l'anglais dans ce jeu, à part peut être lorsque le procureur Blackquill parle ...

Soutenez donc le jeu si vous le pouvez ! Le prix est attractif, et surtout, c'est la seule solution pour espérer voir les aventure de notre hérisson bleu prospérer chez nous... Il faut savoir mètre de côté sa rengaine, et faire le choix de soutenir la série jusqu’au bout quoi qu'il arrive !

Lire la suite...
18/20
Pseudo supprimé
Alerte
Posté le 01 nov. 2013 à 00:00

Je ne sanctionnerais pas ce jeu à cause de sa non traduction ou alors du faut qu'il soit uniquement disponible en dématérialisé, parce que ce n'est pas vraiment la faute du jeu, mais simplement celui de l'éditeur.
En dehors de cela, ce Phoenix Wright est excellent, retrouver Phoenix est un réel plaisir, et même Apollo, que j'aime beaucoup malgré qu'il soit assez mal aimé.
Athena et sa capacité à identifier les émotions cachées des gens apporte un peu de fraîcheur, mais ne chamboule pas tout, et c'est très bien comme ça ! Les graphismes sont somptueux, la 3D va réellement très bien à la série, les pétages de câbles des personnages sont énormes !
Les enquêtes sont très bonnes, même si les phases d'investigations sont moins libres que dans les précédents opus.
En bref ce jeu est un excellent Ace Attorney, pour peu qu'on se force en anglais (et le niveau d'anglais requis n'est pas bien élevé), je pense toujours que Phoenix Wright 3 (indétrônable) est au dessus, mais celui-là mérite largement d'être connu aussi.

Lire la suite...
17/20
_TheMentalist_
Alerte
Posté le 27 oct. 2013 à 00:00

Une excellente suite pour les Ace Attorney. 5 affaires (6 avec un DLC) haletantes, des personnages qui gagnent en maturité, en profondeur (Apollo notamment...), un Phoenix Wright encore plus intelligent que jamais, une Athena Cykes complètement fo-folle mais diablement efficace avec ses études psychologiques... Tous les protagonistes travaillent ensemble, on retrouve beaucoup de têtes connues, ce qui donne un jeu tout simplement jouissif. Néanmoins, bonnes connaissances de l'anglais requises, mais pas besoin d'être bilingue non plus. En bref, un must-have.

Lire la suite...
18/20
Pseudo supprimé
Alerte
Posté le 27 oct. 2013 à 00:00

JE n'ai fait pour le moment que la première enquête, que dire si ce n'est que cette suite s'annonce assurément digne des anciens, j'étais sceptique sur l'apport de la 3d et finalement cette dernière renforce encore l'immersion et les effets comiques.

Pour le reste c'est du tout bon, dialogue à mourir de rire,, histoire prenante, personnage haut en couleurs, bref un excellent 5e épisode.

Toujours aussi dommage de voir les 3 ahuris du fond faire baisser la moyenne parce qu'ils ont dormi pendant les cours d'anglais (rappel faire ce jeu ne nécessite guère plus qu'un niveau 3e et encore...), bref oui il est dommage que le jeu ne soit pas traduit, mais non ca ne gâche rien, encore faut-il accepter de se retrousser les manches et sortir son dico d'anglais une fois de temps en temps, effort qui de nos jours semble bien difficile pour beaucoup...

Lire la suite...
20/20
La-Chouette
Alerte
Posté le 24 oct. 2013 à 00:00

Ce jeu mériterait selon moi un 18, cependant, la note bien trop basse à mon goût fait que je mets 20 à ce jeu.

Certes, il n'est pas parfait et il n'est qu'en anglais dématérialisé. Cependant, les graphismes sont très bons, les cinématiques remarquables. Je n'ai pour le moment fait que la première enquête, mais je suis déjà subjugué par le jeu, dont le scénario est très bon, comme d'habitude riche en rebondissements.
Préférant jouer en anglais qu'en français, le monolangue ne me dérange pas, et les seuls défauts que je trouve pour le moment au jeu sont le dématérialisé (je préfère avoir une belle boîte à ranger) et l'absence de sous-titres lors des cinématiques.
Je ne comprends pas ceux qui appellent au boycott du jeu. Certes, Capcom a foiré, pour le coup, empêchant les fans d'avoir ce qu'ils veulent. Cependant, boycotter le jeu ne les fera pas réaliser des traductions. Bien au contraire, le jeu risque de ne même plus sortir en Europe si tout le monde réagit ainsi.
Je peux comprendre que certains ne comprennent pas bien l'anglais. Et c'est dommage, le jeu étant excellent et l'anglais y étant basique (le vocabulaire juridique se comprend très facilement à partir du contexte). Il pourrait même s'agir d'un bon moyen d'apprendre à mieux comprendre l'anglais, à se familiariser avec cette langue qui est, somme toute, très utile pour jouer de nos jours, en particulier à des jeux de studios indépendants qui n'ont pas les moyens de faire traduire leurs jeux.

Ma conclusion : si vous aimez Phoenix Wright et comprenez l'anglais, n'hésitez pas à le prendre. Si vous ne comprenez pas bien l'anglais, un dictionnaire à côté pourrait, si vous êtes suffisamment motivé, vous permettre de profiter pleinement du jeu, quitte à ne pas tout comprendre au début. Vous ferez vite des progrès, car c'est en forgeant que l'on devient forgeron.

Lire la suite...
17/20
Hanthome
Alerte
Posté le 24 oct. 2013 à 00:00

Pour commencer, pas la peine d’être un pro en anglais pour comprendre 90% du jeu (niveau collège suffit). Donc je ne prend pas en compte l'avis des gamin rageux même pas capable de télécharger la démo pour se faire un avis personnel, et qui crachent sans savoir de quoi ils parlent (alors qu'ils se jettent sur breaking bad en VOST, pourquoi vous n'attendez pas la version française les gars?).

Ce jeu est beau, je m'attendais pas a apprécier le nouveau style graphique mais il colle très bien. Ce Ace Attorney est un digne successeur, tout y est: humour, retournement de situation, personnage incroyables. Ce n'est peut être pas le meilleur (même si il m'a beaucoup plus) mais ce n'est pas le pire!

Ceux qui aiment Ace Attorney ou ceux qui ont terminé le collège en ayant 12 en anglais pourront apprécier cet épisode ô combien original par rapport aux sorties habituelles.

A savourer comme un bon livre en hiver, bien au chaud près du feu! (ou dans son lit :p)

Lire la suite...
20/20
Parha
Alerte
Posté le 26 oct. 2013 à 00:00

Un des meilleurs Ace Attroney à ce jour. Des affaires plus longues et plus intense que les précédents opus, la variété des gameplay de déductions est intéressante et les musiques sont sublimes.
Le jeu mérite un 18 à mes yeux mais je met 20 en réponse à tous les débiles qui mettent une mauvaise notes au jeu à cause de la non localisation.

On juge le jeu en lui même et non pas le fait qu'il ne soit pas traduit, ça n'a rien à voir.

Bref un excellent jeu.

Lire la suite...
19/20
xtreme13
Alerte
Posté le 25 oct. 2013 à 00:00

ce jeu est vraiment excellent malheureusement pas de sortie fr.. je suis très décue

le jeu est vraiment mieux que sur les version DS normal un must have pour les fans de la serie, les animations sont vraiment mieux mise en valeur sur la 3D, la 3D pour mapart ne fait plus mal aux yeux car jai tjs eu des problemes avec ça les affaires sont longue et vraiment bien(pour le moment en tout cas :p)
3 avocats jouables !!

Lire la suite...
18/20
Mitsuki-54
Alerte
Posté le 25 oct. 2013 à 00:00

Ce jeu et tous les autres Ace Attorney sont des perles rares du jeux vidéo et je trouve ça injuste qu'il ne soit pas en français ! C'est pourquoi je lui mets un 18. Il aurait été en français je lui aurai mis 20/20 car j'adore Phoenix Wright & Co.

Lire la suite...
18/20
[Dr0n]
Alerte
Posté le 24 oct. 2013 à 00:00

La note de 18/20 est donnée au jeu en lui même, et non à Cash$com qui n'a pas été foutue de donnée une traduction Française et une sortie Européenne en boîte.

J'ai testé la démo sur 3DS et franchement, quelle regret, mais quelle déception que le jeu ne soit pas traduit et en boîte !

Les cinématiques sont épicness, les personnages sont supers, la bande-son est énormes et les graphismes de toute beautés !

Je suis persuadés que le jeu aurais eu de bonnes ventes si Cash$com avais eu l'audace de le sortir un minimum traduit en Français !

Oui je parle déjà au passé avant même que les ventes ne soient révéler mais ces tellement évident, le jeu ne se vendra pas bien et c'est la fin de la série en Europe !

Voilà au final tout sa pour dire que le jeu est excellent, d'ou ma note mais que l'abscence d'une boîte et d'une trad' nuiras aux ventes.

Adieu Ace Attorney j'ai beaucoup apprécier les épisodes sur DS.

Lire la suite...
20/20
MoonlightDemon
Alerte
Posté le 25 oct. 2013 à 00:00

Sans conteste le meilleur épisode des Ace Attorney à ce jour!
Les fans ayant fait les précédents seront ravis de retrouver les têtes connues habituelles et de vrais procès (contrairement aux spin-off avec Benjamin qui avaient changé la donne). Les musiques sont exceptionnelles et les clins d’œil aux anciens épisodes nombreux!! Un MUST-HAVE pour les fans, d'autant plus qu'il est largement accessible (25€)!! Bravo Capcom!

Lire la suite...
1  2  3  4  5  6  7 
Page suivanteFin