Menu
Créer un contenu
Test high tech Test du casque Sony Pulse 3D : Mais où est la révolution 3D ?
3.5
Par oliveroidubocal -
Sony Pulse 3D PS5
Fnac Marketplace
96,98 €Livraison gratuite
Cdiscount
99,99 €Livraison gratuite
Fnac
99,99 €Retrait en magasin
Auchan
99,99 €Retrait en magasin
Boulanger
99,99 €Retrait en magasin
Cultura
99,99 €Retrait en magasin

PlayStation 5 : Une nouvelle publicité met en avant ses qualités immersives

47 238 vues

Le son en trois dimensions du casque officiel, gros arguments de la PS5. Mais préparez-vous à déchanter avec le Pulse 3D. Car justement, point de 3D à l’horizon et point de spécificité spatiale, pour ce modèle classique qui, en dehors des arguments marketing, ne manque pourtant pas de qualités.

La promesse de l'audio 3D

Vivez une expérience fluide grâce au casque conçu spécialement pour offrir un son 3D sur les consoles PS5*.

Test du casque Sony Pulse 3D : Mais où est la révolution 3D ?

C’est écrit sur la boite, c’est placardé en grand sur le site, et c’est évidemment une des attentes les plus importantes pour les joueurs qui espéraient un peu de grand spectacle du côté du rendu sonore. Malheureusement, nous allons nous faire les oiseaux de mauvaise augure et être le plus clair possible avec vous : Le Pulse 3D n’a strictement aucune particularité lui permettant d’arborer le terme “3D” sans que cela ne soit perçu comme trompeur pour l’utilisateur. Car nous sommes simplement en présence d’un casque sans fil totalement stéréo, qui ne véhicule que deux canaux entrants, quelle que soit la source. Rien de plus et rien de moins. Pas de gestion en multicanal, pas d’effet 3D, de surround, aucune gestion spatiale particulière. Et vous pouvez bien croire ou imaginer que “ce” casque est le plus adapté à l’audio 3D de la PlayStation 5, de notre point de vue il n’en est rien.

Spécifications
CompatibilitéPS5, PS4, Xbox One, Switch, PC, Mac, smartphones et tablettes
Transducteurs2x50 mm
Réponse en fréquence20 Hz – 20 kHz-
Impédance32 Ohms
SensibilitéN.C
Type microphone2 x Omnidirectionnel
Atténuation bruit microPassive
Zones éclairéesNon
Rendu 7.1 / 3D7.1 virtuel
Poids296 g
Connexions disponiblesSans fil propriétaire via dongle USB, filaire mini-jack 3.5

Dans la continuité des modèles précédents

Test du casque Sony Pulse 3D : Mais où est la révolution 3D ?

Maintenant que les choses sont dites, prenons ce casque pour ce qu’il est, à savoir un modèle sans-fil lancé à 99€, accompagné d’un émetteur/récepteur USB capable de se connecter à une PS5, une PS4, un PC Windows ou un Mac, comme avec tout appareil pouvant gérer un simple Direct-Audio stéréo. Le Pulse 3D ajoute d’ailleurs à sa connexion sans fil un port mini-jack 4 pôles directement sur le casque, histoire d’étendre sa compatibilité aux manettes équipées d’un port audio, qu’elles soient de chez Sony ou Microsoft d’ailleurs, mais aussi à la Switch comme à de nombreux smartphones et tablettes. Le câble mini-jack est même fourni histoire de passer facilement en passif, et il est accompagné d’un USB-A/USB-C pour la charge de la batterie. Cette dernière déçoit d’ailleurs un peu, puisqu’elle ne tient pas tout à fait la douzaine d’heures à 80% du volume nominal, après une charge de 3 heures sur le port de la PS5. Ca reste cohérent avec ce que propose la manette DualSense.

Test du casque Sony Pulse 3D : Mais où est la révolution 3D ?

La carte son intégrée au dongle USB est donc stéréo. Elle propose jusqu’à deux canaux en sortie, avec une résolution maximale de 16 bits en 44.1-48 Khz (adieu la haute résolution), auquel s’ajoute un canal mono en entrée pour le micro, avec les mêmes caractéristiques de résolution que les précédents. Le micro, ou plus les deux micros, sont d’ailleurs quasiment invisibles sur le casque, à la manière de ce que les casques Gold et Platinum de la marque proposaient. En effet, il faut regarder de près sur l’oreillette gauche pour trouver les deux orifices d’un petit millimètre, l’un à l’avant et l’autre sur le haut, derrière lesquels se cachent effectivement les microphones. Malheureusement, comme pour les modèles précédents de la marque, le son de la voix est décevant, caverneux, un peu lointain, avec une atténuation des bruits ambiants peu efficace qui n’invite pas à jouer dans les lieux bruyants.

Test du casque Sony Pulse 3D : Mais où est la révolution 3D ?

Le confort, presque pour tous

Test du casque Sony Pulse 3D : Mais où est la révolution 3D ?

Du côté du design, le casque épouse les formes arrondie et le jeu de couleurs de la PS5, et propose un arceau rigide doublé d’un arceau mobile monté sur ressorts pour le maintien sur la tête. D’après nos essais, ce système se montre efficace sur la plupart des crânes adultes, mais voit le confort diminuer sur les plus petites têtes, l’élastique ne commençant pas sa course assez bas pour leur offrir un maintien correct. Néanmoins, le Pulse 3D se montre assez léger pour se positionner en douceur pendant des heures, sans effet d’appui trop prononcé sur le haut du crâne (ce que l’on pouvait reprocher au Gold de la PS4). Quant à la résistance du casque, elle nous semble bonne après avoir fait subir moult torsions à l’arceau, avec un bémol tout de même sur la base de la partie mobile, qui sort facilement de son fourreau en plastique si on l’y aide un peu.

Test du casque Sony Pulse 3D : Mais où est la révolution 3D ?

Pour les oreillettes, la forme et les matières ne changent pratiquement pas par rapport aux Gold et Platinum. Nous sommes toujours sur un format circum auriculaire qui prend bien le tour des oreilles, même des grandes, avec un appui ferme mais suffisamment léger pour se faire oublier, et qui reste compatible avec des lunettes pour peu que les branches ne soient pas trop écartées. L’angle des oreillettes est assuré par une pièce mobile cachée par la base de l’arceau et permet d’éviter toute fuite d’air. Résultat, nous avons bien là un casque fermé, avec une isolation passive moyenne, et un niveau d’aération assez bas. Clairement, avec cette finition simili-cuir, il fera chaud sur vos esgourdes dès que pointeront les premières chaleurs, avec risque de sudation la clé.

Test du casque Sony Pulse 3D : Mais où est la révolution 3D ?

Comme avec les modèles précédents, Sony propose nombre de fonctions directement sur le casque. Et celles-ci sont toujours réunies sur l’oreillette gauche, avec des boutons de petite taille et mal différenciés, de telle sorte qu’il est difficile de s’y retrouver. Ainsi la balance Game/Chat et le Volume ont exactement la même forme, à peine en relief sur l’oreillette, alors que le mute du micro, l’allumage du casque et l’activation du retour de voix restent quasiment identiques bien que leurs mécanismes soient différents. Pas très pratique tout ça, surtout en plein jeu.

Test du casque Sony Pulse 3D : Mais où est la révolution 3D ?

Une super qualité sonore, en stéréo seulement

Test du casque Sony Pulse 3D : Mais où est la révolution 3D ?

Nous avions beaucoup apprécié la qualité sonore des modèles Gold et Platinum, le Pulse 3D leur succède sans rougir. Avant tout, nous profitons d’une belle homogénéité sur toute la largeur du spectre, avec une bonne définition de chaque catégorie de fréquences. Les basses sont belles, les aigus sont vraiment très précis, et les médiums ne s’invitent pas trop à la fête et conservent une place juste. Pour rentrer à peine dans les détails, seuls les bas médiums semblent manquer un peu de clarté lorsque le mixage devient trop chargé, mais sans que cela ne nuise véritablement au reste. Sincèrement, après des heures de musique, de jeu et de film, le Pulse se place très clairement dans le top 3 de nos modèles sans fil préférés pour ce qui est du confort et de la fatigue auditive. C’est typiquement le genre de casque que l’on utilise sans effet "Wahou" mais qui assure vraiment sur la durée.

Test du casque Sony Pulse 3D : Mais où est la révolution 3D ?

Petit regret tout de même, avec la gestion du casque au sein de la console de Sony. Alors que les Gold et Platinum pouvaient profiter d’une application dédiée sur PS4, le Pulse ne profite d’aucune interface logicielle et donc d’aucune possibilité d’égalisation ou de mise en mémoire de réglages. Seul paramètre réglable sur PS5, celui de l’activation ou non de l’effet 3D géré par la console (et qui correspondrait donc à une spatialisation binaurale), avec la possibilité de modifier la position horizontale de base. Clairement, nous n’avons pas été très convaincus par cette fonction et nous réservons notre jugement en attente de jeux qui l’exploiteront pleinement.

Test du casque Sony Pulse 3D : Mais où est la révolution 3D ?

Le Pulse 3D joue donc sur PlayStation 5 la continuité des Gold et Platinum de la PS4, avec une gestion du son limitée au stéréo et sans fonction particulière. Le grand spectacle sonore promis par Sony n’est donc pas particulièrement accessible avec ce casque, la 3D annoncée n’étant pas du tout dédiée à ce modèle. Au final, nous regretteront surtout un manque de maintien du double arceau suivant la taille de la tête du joueur, un microphone terne et moyennement intelligible, et des contrôles difficiles d’accès dans le feu de l’action. Pour le reste, le Pulse assure avec une qualité sonore irréprochable en stéréo, une connexion sans fil efficace jusqu’à 6 mètres et une connexion filaire qui lui ouvre les portes de nombreuses plateformes. A 99 €, ce n’est pas si mal, mais c’est loin d’être la révolution annoncée.

Offres
Fnac Marketplace
96,98 €Livraison gratuite
Auchan
99,99 €Retrait en magasin
Boulanger
99,99 €Retrait en magasin
Micromania
99,99 €Retrait en magasin
Fnac
99,99 €Retrait en magasin
Cdiscount
99,99 €Livraison gratuite

Conclusion

Points forts

  • Une très jolie qualité sonore pour les oreilles, en stéréo
  • Léger et confortable pour la plupart des joueurs
  • Une isolation correcte des bruits extérieurs
  • Multiplateforme en sans fil comme en filaire
  • Un très bon rapport qualité prix

Points faibles

  • Il est où l’audio 3D ?
  • Le son du micro, lointain et caverneux
  • Les boutons et entrées sont difficiles d’accès
  • Attention au confort pour les petites têtes

Note de la rédaction

Comme ses prédécesseurs, le Pulse 3D est un casque qui sonne très bien en stéréo, avec un équilibre et une définition des fréquences très agréable sur la durée. Utilisable en filaire comme en sans-fil, il devrait être un excellent compagnon pour le jeu, la musique et les films. Attention tout de même aux promesses non tenues en termes de 3D, à la qualité du micro qui reste en dessous des standards, et à une tenue de tête moins confortable pour les plus jeunes joueurs. Reste que pour moins de 100 euros, ce casque se place en modèle multiplateforme de choix.
Cette page contient des liens affiliés vers certains produits que JV a sélectionnés pour vous. Chaque achat que vous faites en cliquant sur un de ces liens ne vous coûtera pas plus cher, mais l'e-commerçant nous reversera une commission. En savoir plus.
Nos derniers tests High-Tech
Test du casque Epos H3 Hybrid : on espérait mieux sur smartphones et consoles
4
EPOS
Test de l’iPad 2021: la tablette d’Apple serait-elle en perte de vitesse ?
3.5
Apple
Test de l'iPad mini : enfin la révolution tant attendue pour la plus petite tablette d'Apple ?
4
Apple
Test de la Switch OLED : la version ultime de la console de Nintendo ?
4.5
Nintendo
Test du FSIM Tech Line Cockpit : Une nouvelle référence pour le simracing ?
4
FSIM
Dernières news hardware
Jouez sur une GeForce RTX 3080 pour 200€ par an grâce au nouvel abonnement GeForce Now 21 oct., 15:00
Bitcoin : le BTC pulvérise son précédent record et grimpe vers des sommets jamais atteints ! 20 oct., 18:17
Google Pixel 6 : aussi bien que l'iPhone 13 pour 250€ de moins 20 oct., 16:50
Pixel 6 : la réponse de Google à l'iPhone 13 19 oct., 20:11