Menu
SoulCalibur V
  • Tout support
  • PS3
  • 360
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  SoulCalibur V  /  Tous les forums  /  Forum SoulCalibur V  / 

Topic [Fanfic Interactive] Summum (Officiel)

Sujet : [Fanfic Interactive] Summum (Officiel)

Page suivanteFin
P228
P228
MP
05 février 2012 à 22:17:51

HISTOIRE

Une légende racontait qu'il existait une épée sacrée qui avait le pouvoir de purifier tout ce qui était corrompu, son nom était Soul Calibur, et elle avait un équivalent diabolique, qui se nommait Soul Edge, elle pouvait provoquer le chaos. Après la disparition des deux épées, le monde connut enfin la paix.

2012.

Quelques humains ont été individuellement témoins de l'apparition d'un étrange vieil homme qui leur a révélé qu'ils étaient les élus du Summum. Sans prêter la moindre attention à la déclaration de l'homme, ses personnes se sont mystérieusement volatilisés pendant leur sommeil...

Le destin les a réunis dans le temple du Summum, dirigé par l'énigmatique vieil homme en question, Phileas. Il leur annonca qu'ils étaient les élus du Summum, et que Soul Calibur et son porteur, Siegfried Schtauffen, devaient être retrouvés. L'union des guerriers sacrés du Summum et du porteur de Soul Calibur permettrait la destruction totale de Soul Edge.

...

Vous pouvez faire parti de l'histoire. Pour cela, voici un formulaire à compléter :

Prénom :
Nom :
Age :
Pays :
Taille :
Poids :
Arme :
Description physique :
Tenue :
Qualités :
Défauts :
Clan : (Membre du Summum, Neutre ou partisan de Soul Edge)
Famille du personnage :
But du personnage :

Dès que voitre formulaire est complet, veuillez me l'envoyer par Message Privé, s'il vous plaît.

Le prologue va bientôt arriver.

P228
P228
MP
05 février 2012 à 22:44:14

SUMMUM

Prologue

1591, Tour des Souvenirs.

L'endroit était désertique et le soleil allait bientôt se coucher. La légère brise effleurait son visage, pourtant si beau, mais son regard n'exprimait pas la moindre gentillesse. Ses yeux bleus fixaient impitoyablement une présence à l'aura néfaste, une présence qui ne méritait pas de vivre parmi les hommes, tellement le pouvoir de cet être là était destructeur. L'être en question n'était composé que d'une armure vide, et des flammes semblaient y danser à l'intérieur.
- Après toutes mes erreurs passées, il est temps pour moi de me racheter.. Je n'ai plus envie de faire souffrir, et je n'ai plus envie de souffrir, dit l'homme aux yeux bleus et à la crinière blonde.
Son nom était Siegfried Schtauffen. Autrefois sous l'emprise de Soul Edge, épée au pouvoir apocalyptique, Siegfried fut un moment sous l'armure maléfique, mais il avait réussit à s'en débarrasser et cherchait déséspérement la rédemption. Armé de Soul Calibur, l'épée qui avait le pouvoir de purifier le Mal et de détruire Soul Edge, il regardait avec colère son opposant, cette armure diabolique dépourvue de coeur. Nightmare... C'était le nom qu'attribuaient les personnes témoins des horreurs qu'il avait commise. Nightmare, muni de Soul Edge, ne recherchait que deux choses : La destruction, et rechercher un hôte digne de porter l'épée.
- Offre-moi ton âme.. dit simplement Nightmare, de sa voix rauque et effrayante.
- Plus jamais je ne me plierai à la volonté de quelqu'un, entends-tu ? répondit froidement Siegfried.
Le jeune homme s'avancait prudemment de son ennemi, puis se précipitait violemment sur lui. Les lames s'entrechoquaient, le combat était long et sanglant, et Nightmare avait poussé Siegfried de son bras inhumain. Le héros se relevait, plus déterminé que jamais, et visait ce qui pouvait servir d'abdomen à son adversaire. Il laissa échapper un énorme cri et empala sans merci Nightmare.
Siegfried regardait le cadavre de son adversaire, et posa son épée au sol. Il regardait le Ciel, et fut en quelque sorte soulagé.. De la glace venait s'introduire sur le sol, elle gelait tout, y compris le corps mort de Nightmare et Siegfried, qui semblait ne prêter aucune attention à ce qui lui arrivait.
- Le monde n'a plus besoin de ça, désormais... avait t'-il dit avant de finir glacé.

Le soleil allait se coucher, les derniers rayons de lumière éclairaient le sommet d'une montagne isolée qui frôlait les nuages, et un temple orné de somptueuses pierres dorées figurait sur le point culminant. A travers la fenêtre magnifiquement éclairée, un homme assis en tailleur, capuche blanche sur la tête, souriait. On ne voyait que sa bouche et sa barbe blanche.
- Elles n'existent plus... Le monde est enfin libéré de ce fléau.. Dès que le soleil se couchera, je pourrais enfin disparaître.. Y compris toi, Summum. Nous réapparaitrons si nécessaire...
Et c'est ainsi quà la tombée de la nuit, l'énigmatique vieil homme et le temple avaient disparuent...

Vega-sama
Vega-sama
MP
05 février 2012 à 22:54:12

C'est vraiment un bon début ! :oui:

P228
P228
MP
05 février 2012 à 22:57:03

Quelque chose à ajouter ? Ce n'est qu'un début, j'espère encore m'améliorer..

Merci de ton commentaire, Vega Sama.

Mezame
Mezame
MP
05 février 2012 à 23:13:13

Rien à ajouter, le début est plutôt pas mal. :)

P228
P228
MP
05 février 2012 à 23:20:25

Merci Mezame... Ce n'est qu'un début. Actuellement, 6 membres se sont présentés pour être intégrés dans l'histoire. Merci encore à ceux qui lisent...

Leviator-shiney
Leviator-shiney
MP
05 février 2012 à 23:41:34

Pareil que Meza, hâte pour la suite ! ^^ (je suis Vega-sama :hap: )

P228
P228
MP
05 février 2012 à 23:48:42

MAJ Officielle !

" Personnages de la fanfic SUMMUM "

Bruce Parker (personnage de Bruce Parker)
Sunny Takahashi (personnage de Sosoleil)
Mezame Nemuru (personnage de Mezame)
Ayumi Kazama (personnage de Vega_Sama)
Riujy (personnage de Kilik666Yun)
Shad (personnage de ]Shadows[)
Siegfried Schtauffen
Nightmare
Phileas
Andrea (personnage de P228)

Rappel : Si vous voulez apparaître dans l'histoire, veuillez m'envoyer votre formulaire par message privé, merci.

]shadows[
]shadows[
MP
06 février 2012 à 04:41:25

très sympa le début ! merci :)

Leviator-shiney
Leviator-shiney
MP
06 février 2012 à 20:59:20

:up:

Leviator-shiney
Leviator-shiney
MP
06 février 2012 à 21:43:16

Lisez svp. :hap:

Bruce_Parker
Bruce_Parker
MP
07 février 2012 à 19:45:33

Super début, court et bien raconté :)

]shadows[
]shadows[
MP
09 février 2012 à 14:23:12

à quand la suite ? :gni:

88pm88
88pm88
MP
09 février 2012 à 15:03:56

Impeccable. Je t'envoie un perso détaillé.
Vivement la suite.

P228
P228
MP
09 février 2012 à 17:18:51

Je vais essayer de travailler sur l'épisode 1 ce soir. En revanche, je ne sais pas quand il sera fini.

Rappel: Si vous cherchez à faire parti de l'histoire, envoyez-moi le formulaire par messapge privé, merci.

88pm88
88pm88
MP
09 février 2012 à 17:52:56

OK, cool!
Comme je l'ai dit a Vega-Sama sur son topic: si t'as besoin d'un coup de main ca me derange pas. :noel:

cibermetal
cibermetal
MP
09 février 2012 à 19:38:27

Super début ! :)

cibermetal
cibermetal
MP
10 février 2012 à 15:39:46

Need la suite :hap:

P228
P228
MP
10 février 2012 à 16:37:52

SUMMUM

Episode 1 : Insouciance

Janvier 2012, Paris, France.

Le temps était maussade et la foule défilait dans la rue de Vaugirard, à Paris. Il était environ 16h30 quand un jeune homme, vêtu d'une veste en cuir, d'un jean et d'une paire de baskets noires, accélerait ses pas pour pouvoir rentrer chez lui. Quand il voyait cette foule, il ne pouvait s'empêcher de se sentir incommodé. Ce n'était pas la foule en elle-même qui le dérangeait, mais les événéments du passé qui refaisaient surface lui causait ce malaise.

" Mai 2000, Paris, France.

Sous un beau ciel de Mai, on voyait des enfants courir et s'amuser avec insouciance au Jardin des Tuileries, dans le 1er arrondissement de Paris. La plupart d'entre eux tenaient de délicieuses sucreries entre les mains que leurs parents avaient acheté, ou d'autres jouaient à cache-cache. Un jeune garçon de 10 ans se promenait avec son père, sa mère et son petit frère de 7 ans au Jardin. Il regardait tout ce monde qui passait... Il n'arrivait pas à comprendre pourquoi certaines "grandes" personnes paraissaient si tendues, mécontentes ou encore nonchalantes.

- Maman, pourquoi les grandes personnes râlent tout le temps ? dit l'aîné des enfants.

La mère du garçon rigolait, et elle lui répondit:

- Tu sais, mon chéri, les grandes personnes traversent des périodes qui ne sont pas toujours évidentes, et il leur faut du temps pour aller mieu...
- Ah, comme Papa lorsqu'il rentre du travail ?
- Voilà, tu as tout compris ! disait t'-elle en déposant un baiser sur le front de son fils.
- Sylvie ? Nathan a besoin d'un mouchoir, en aurais-tu un dans ton sac ? demanda le père.
- Oui Patrick, tiens, prends-en un.

Les yeux de Sylvie furent immédiatement posés sur de vieilles connaissances scolaires. Elle les salua d'un vif geste de la main et avant de les rejoindre, elle prévenue son premier fils :

- Bruce, peux-tu surveiller ton frère cinq minutes, mon ange ? On revient très vite, il y a d'anciens copains à Papa et Maman qui sont là-bas.
- Oui, Maman.
- Merci, trésor. On revient vite !
Mais la situation ne s'était pas déroulée comme prévu... Une dizaine de minutes après, livrés à eux-mêmes, avec le nombre d'inconnus qui marchaient sur la place, le petit Bruce se sentait perdu, impuissant, avec son frère cadet à ses côtés, il ne voyait plus leur parents. Ce dernier lui demanda:

- Bruce, où sont Papa et Maman ?
- Je ne sais pas, Nathan, je ne sais pas.
- Bruce, Bruce.. J'ai peur... avait dit le plus jeune des frères, les yeux larmoyants.
- Viens, on va les retrouver !

Les deux frères couraient promptement dans le parc, bien décidés à retrouver leurs parents. Pendant leurs course, le petit Nathan ne cessait de sangloter:

- Bruce, je veux voir Maman ! Je veux voir Maman !!
- Arrête de pleurer ! Et cours !

Mais, à bout de souffle, ils s'étaient arrêtés et s'asseyèrent sur un banc. Ils se disaient que c'était fini, qu'ils ne reverront plus jamais leurs parents, qu'ils avaient disparuent, pour toujours... Jusqu'à ce que les voix de Sylvie et Patrick se firent entendre dans le parc.

- Bruce ?! Nathan ?!

Les parents des deux petits garçons se précipitaient, affolés. Ils furent tout de suite soulagés à la vue de leurs enfants, assis à un banc.
Ce sentiment de soulagement était mutuel.
Le petit Nathan s'était jeté dans les bras de sa mère, sous le choc. Patrick regardait Bruce d'un air dépité.

- Maman... Je suis désolé.
- Oh, mon trésor, ce n'est rien. On a eu peur, ton père et moi, mais le principal est qu'il ne vous ai rien arrivé, avait t'elle dit en le serrant dans ses bras.
- Il ne faudra plus recommencer. Je peut compter sur toi, Bruce ? revendiqua Patrick.
- Oui Papa, je te le promets... "

Douze années après cet incident, Bruce Parker était devenu un beau jeune homme. Grand, mince et brun, la couleur de ses cheveux contrastaient avec le vert de ses yeux. Pour financer ses études de droit, il travaillait en tant que serveur dans un petit bar à Paris. Alors qu'il sortait de la poche de son jean les clés de son appartement, son regard se posa sur un étrange et vieux mendiant, qui attendait, assis en tailleur, devant la porte d'entrée. Bruce, prit par la curiosité, questionna le pauvre homme:

- Monsieur, puis-je faire quelque chose pour vous ?

De ses yeux bleus perçants, le mendiant répondit:

- Tu es celui qu'il nous faut, à Summum et moi. Tu es celui qui détruira l'épée maléfique. A très bientôt, Bruce Parker.
Bruce, interloqué, souriait nerveusement en secouant la tête et répliqua:
- Mais enfin, monsieur vous di... Il n'est plus là?

L'énigmatique vagabond s'était éclipsé.

- Encore un malheureux alcoolique sans domicile fixe, pensa Bruce en ouvrant la porte de son appartement.
Une fois rentré, il en profita pour s'allonger sur son lit. La journée ne fut pas de tout repos, et une bonne heure de sommeil lui ferait du bien...

      • Janvier 2012, Bangkok, Thaïlande.

La ville de Bangkok respirait la chaleur pour un mois de Janvier. Le soleil éclairait la métropole,et un groupe de jeunes chanteurs thaïlandais profitaient de ce climat afin de s'exposer sur une scène d'extérieur. Le genre musical du groupe ressemblait fortement à du rock. Le concert des jeunes artistes avait du succès, plus d'une centaine de passants s'arrêtaient et applaudissaient les exploits des chanteurs. Dans le public, une jeune fille vestimentairement excentrique regardait tendrement le guitariste du groupe. Elle l'aimait. Plus que tout elle aimait ce jeune homme. C'était son petit-ami, Sanjay Kong , surnommé Duel. Elle s'appellait Soraya Takahashi, mais on la surnommait Sunny.
Sunny était réputée pour ses extravagances.

Vêtue d'une mini robe orange à dentelle, de collants en laine blanc et de talons hauts noirs, elle ne passait pas inaperçue. Ses longs et soyeux cheveux châtains étaient accompagnés d'un noeud bleu marine. Une fois l'interprétation terminée, les artistes quittèrent la scène. Sunny attendait impatiemment Duel.

- Oh, Duel, mon amour ! elle courut dans ses bras et le couvra de baisers.

Duel, son Dieu sur Terre... Il était habillé d'un manteau noir, d'un pantalon en cuir couleur crème et chaussé de bottes de moto. Ses cheveux courts coiffés en pique et teints en blanc le rendait aussi singulier que sa petite-amie.

- Alors, comment as-tu trouvé notre petit concert ?
- Génial ! J'ai adoré. Il faut que vous songiez à vous présenter au concours des Idoles Thaïlandaises.
- Oui, on y a pensé. Mais le seul problème est que Jingo, le chanteur, part demain pour Tokyo pendant 1 mois, alors que l'audition pour les Idoles Thaïlandaises a lieu dans 1 semaine.
- Oh, mince.. Mais le principal est que tu sois avec moi.
- Oh oui, ma Sunny d'amour.. il l'embrassa langoureusement dans le cou.

Soudain, Sunny sentit un regard fixé sur elle. Elle tourna la tête, et aperçut un vieux marchand de babioles qui l'espionnait.
- Duel, Duel.. Il y a un vieil homme là-bas qui m'espionne, tu le vois ?
- Le marchand en face ? Attends je vais le voir.
- Non !

Duel se précipita et interrogea le marchand, qui signala :
- Votre petite-amie nous aidera à vaincre l'épée maléfique, Summum et moi avons besoin d'elle. Sur ce, je dois y aller.
- Mais monsieur, enfin, qu'est ce que vous dites ?

Alors qu'il se retourna vers Sunny, le vieil homme s'était évaporé. Duel revint à Sunny.

- Alors, qu'est-ce qu'il voulait ? demanda t'-elle
- Oh, apparemment, cet homme aurait besoin de toi pour détruire une épée maléfique.. affirma t'-il en ricanant.
- Oui mais bien sûr ! Et demain nous sommes riches alors ?! ironisa t'-elle. Je commence à être fatiguée. Je n'ai pas dormi de la nuit. On se revoit demain, je vais me reposer un peu, Je t'aime, à plus bébé.
- Ok ok ! A demain, mon ange.

Une fois rentrée chez elle, Sunny s'allongea confortablement sur son canapé et commença à s'endormir.

Janvier 2012, Florence, Italie.

La ville de Florence était quasiment dénuée de monde à 23h30. Un grand jeune homme marchait dans les rues à cette heure si tardive. Il ne supportait pas vraiment le monde, et préférait s'adonner à ce genre d'activités la nuit.
Habillé d'une chemise blanche, d'un veston gris, d'un jean d'excellente qualité et de chaussures bien cirées, il traînait non loin du Ponte Vecchio. Il se nommait Airis Olivieri, il était très grand et au physique athlétique, il avait un teint hâlé et des cheveux noirs très courts. Sa barbe mal rasée le rendait encore plus charmant.

Airis n'a pas toujours eu une vie facile. Orphelin dès son plus jeune âge, il fut retrouvé dans les ruelles de Florence par une vieille dame alors qu'il n'avait que 4 ans. Elle l'éleva comme son propre fils jusqu'à sa mort. Elle se nommait Teresa Olivieri.

Airis exercait la profession d'éducateur spécialisé. Il se chargeait d'enfants plus ou moins turbulents, mal dans leur peau, ou tout simplement scolairement médiocres. Comment ne pas vouloir aider des enfants alors qu'il était lui même un jeune garçon certes aimé, mais terriblement perdu ?

Il avait appris à se battre. A résister aux critiques des autres. Il était quelqu'un de très sérieux, impassible et distant.

Alors qu'il scrutait l'horizon, un vieil homme en costume noir l'attira :

- Je sais qui tu es, Airis... Tu es fier et brave, tu es celui qu'il nous faut, à Summum et moi. L'épée maléfique doit être détruite... Ses mots dits, l'homme était parti en marchant tranquillement.

Sans rien dire, Airis rentra dans sa voiture, ne prêtant pas la moindre attention aux révélations de l'homme en noir. Il démarra et partit jusqu'à chez lui.
Une fois arrivé à sa somptueuse villa, il ouvrit la porte d'entrée et s'en alla directement à sa chambre. Epuisé, ses paupières étaient devenues lourdes. Il regardait une dernière fois le portrait de sa vieille mère adoptive, Teresa, avant de s'endormir posément...

P228
P228
MP
10 février 2012 à 16:58:55

Notes de l'auteur :

- A la base, le personnage de Ciberman, Airis Olivieri, se nommait Airis Strass. Le personnage viens d'Italie. J'ai donc décidé de changer le nom de famille en Olivieri, qui concorde mieu avec le physique et le pays d'origine du personnage. J'espère que le membre représentant Airis ne m'en voudra pas pour ce changement.

Savourez bien ce chapitre !

Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Kusama, Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, MamYume, ]Faustine[, Latios[JV], Remysangfamy
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Rakuten PS3 16.50€ Amazon 360 17.20€ Amazon PS3 17.90€ Amazon PS3 19.95€ Rakuten 360 20.08€ Rakuten 360 20.69€
Marchand
Supports
Prix