CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test SimCity : Villes de Demain

SimCity : Villes de Demain : Introduction aux villes du futur

11 114 vues
Profil de [87],  Jeuxvideo.com
[87] - Journaliste jeuxvideo.com

La version 2013 de SimCity n'a pas manqué de faire parler d'elle depuis sa sortie en mars dernier. Alors que les nombreux fans plaçaient une énorme attente dans cette nouvelle mouture du célèbre city builder, de nombreux défauts venaient émailler le plaisir de jeu, même si au fil du temps et de certaines corrections, SimCity a fini par trouver son public. Néanmoins, l'arrivée d'une nouvelle extension cristallise une attente énorme autour de la taille des maps, jugée trop petite, qui est encore décriée aujourd'hui. SimCity : Villes de Demain ne réglera pas ce problème qui semble définitivement gravé dans le marbre, mais propose de réinventer un peu le gameplay du jeu d'origine, de contourner les problèmes mis en exergue, en plongeant vos mégalopoles dans une ère futuriste.

SimCity : Villes de Demain

Dans son principe, SimCity : Villes de Demain ne change pas fondamentalement les mécaniques du jeu de base, mais lui apporte essentiellement de la diversité, qui pourrait, si le concept vous séduit, vous permettre de replonger dans le jeu si vous pensiez l'avoir déjà trop largement parcouru. Cette extension s'inscrit dans un contexte répondant aux grandes questions de notre actualité : comment repenser nos villes ? Maximiserons-nous l'industrie ou, au contraire, développerons-nous des architectures destinées à la protection de la planète ? SimCity : Villes de Demain vous catapulte à la tête d'une mégalopole qu'il vous faudra façonner à votre image.

Ecologie vs Industrie : le libre cours à vos objectifs

SimCity : Villes de Demain
L'Académie développera une ville plus soucieuse de l'environnement...
La grande nouveauté apportée par SimCity : Villes de Demain réside dans l'arrivée de deux arcs de recherche : L'Académie et OmegaCo. Si l'un comme l'autre permettront à votre ville de se jeter à pieds joints dans le monde du futur, ils le feront d'une manière différente, notamment en proposant des enjeux et des approches qui se télescopent. L'Académie milite pour une ville saine, anti-pollution et mettra toute sa technologie au service de l'écologie. Mais cela ne viendra pas tout seul. Il vous faudra commencer par construire un bâtiment, baptisé sans surprises l'Académie, qui vous permettra de développer tout un tas de projets destinés à améliorer la qualité de vie de vos Sims et de leur environnement. Chaque employé travaillant à l’Académie génère, proportionnellement à son niveau de richesse, une ressource baptisée ControlNet. Plus le ControlNet est engrangé, plus le travail de recherche s'effectuera rapidement. Par ailleurs, certaines infrastructures liées à l'orientation écologique de l'Académie requièrent du ControlNet pour fonctionner, comme le train magnétique, ou l'assainisseur d'eaux usées par exemple. Il ne vous reste qu'à développer des annexes à votre académie pour développer de nouvelles technologies et faire de votre cité une ville 100 % verte, tout en gardant bien entendu un œil alerte à votre budget. Par ailleurs, plus vous disposez de citoyens générant du ControlNet, plus vous pouvez interagir avec les villes voisines en leur vendant la précieuse ressource et ainsi leur permettre de l'exploiter par l'intermédiaire des technologies vertes.

SimCity : Villes de Demain
...tandis qu'OmegaCo fera tout pour optimiser vos profits.
Mais l'appât du gain est parfois plus fort et c'est ici qu'OmegaCo intervient. Gigantesque corporation dont l'unique souci est de générer un maximum de profit en convertissant usines et habitations à son enseigne, OmegaCo génère sa propre ressource : l'Omega. Une fois l'usine du même nom installée, il vous faudra y acheminer minerai et pétrole afin de les convertir en Omega. Vous pourrez ensuite l’acheminer vers vos usines, qui appartiendront dès lors à OmegaCo qui, dans sa grande générosité, vous permettra de prendre part aux bénéfices engendrés par la production. De plus, une extension de l'usine plus tard et ce seront vos habitations qui se rallieront à l'enseigne conquérante, notamment en s'approvisionnant en drones, qui leur permettent de faire des achats sans quitter leur domicile. Pour cela, il vous faudra également fabriquer ou importer des processeurs pour développer et démocratiser ces petits bijoux de technologie, qui ont pour particularité de ne pas encombrer le trafic. Inutile de préciser ce système génère à terme un profit énorme, mais qu'il ne sera pas nécessairement évident à mettre en place, les processeurs, le pétrole et le minerai finissant par coûter un bras au regard des quantités exigées. Bien entendu, l'impact environnemental de ce principe est tout à fait catastrophique. L'approche de la gestion de vos villes se trouve donc changée dans SimCity : Villes de Demain. L'idée de jouer sur un équilibre précaire situé entre souci de l'environnement et profits monstrueux relève le challenge un peu trop édulcoré du jeu de base. Un soupçon de moralité supplémentaire est introduit par ce système : les villes propres seront contrôlées par les riches, les villes polluantes et corporatistes généreront du profit à la sueur des ouvriers peu qualifiés et sous-payés. De plus, l'interdépendance entre les villes de votre région retrouve toute sa légitimité face à la difficulté pour l'une ou pour l'autre à produire telle ou telle ressource. Mais vous pouvez tout aussi bien opter pour des villes hybrides alliant Académie et Omega. Les ajouts ne s'arrêtent pas là et Maxis a tenté de contourner le problème de la taille des cartes en repensant son jeu avec davantage de verticalité, grâce à l'arrivée des bien-nommées Mégatours.

L'obligation de penser vertical plutôt qu'horizontal, une solution ?

SimCity : Villes de Demain
Les Mégatours tentent de pallier le cruel manque de place sur les cartes...
Les Mégatours sont d'immenses bâtiments destinés à entasser un maximum de population dans un minimum d'espace. Là encore, deux choix s'offrent à vous : construire les tours de luxe, destinées à accueillir les populations les plus aisées, ou les tours standards, qui hébergeront vos Sims à faibles et moyens revenus. Vous construirez vos tours étage par étage, avec la possibilité d'y ajouter un ou plusieurs paliers entièrement consacrés aux commerces, à la sécurité, à l'éducation ou encore à la collecte des ordures, afin que vos Sims puissent vivre en totale autonomie sans jamais regagner le plancher des vaches. Chaque tour peut être connectée à une autre par l'intermédiaire d'une gare futuriste juchée à une centaine de mètres du sol, afin, là encore, de fluidifier le flot problématique de la circulation au sol. Une fois le dernier étage atteint et en fonction de l'avancement de vos recherches technologiques, vous pouvez apposer sur votre tour une "couronne" : panneaux publicitaires pour plus de revenus commerciaux, assainisseurs d'air ou encore panneaux solaires pour générer l'énergie de la tour, vous avez le choix. Sachez par ailleurs que les usines et habitations standards entourant les nouveaux édifices adopteront le design correspondant à leur environnement, plus écolo ou plus industrialisé. Ceux qui ont aimé la direction artistique de SimCity apprécieront la vision du futur de Maxis, qui est du plus bel effet certes, mais qui ne conviendra assurément pas à tout le monde. Mais derrière ces idées salutaires se cachent des défauts, des incohérences qui se dévoilent après une généreuse poignée d'heures de jeu.

Qu'est-ce qu'elles veulent dire, mes stats ?

SimCity : Villes de Demain
... mais ne règle pas le problème dans la pratique.
Commençons par les tours. Des invraisemblances dans les exigences de vos Sims qui y résident viennent perturber le bon fonctionnement de l'édifice. En effet, les niveaux d'habitation semblent avoir du mal à trouver les commerces qui se trouvent pourtant juste au-dessus (ou inversement) et c'est souvent que l'on vous demandera d'ajouter des boutiques ou des logements sur une tour déjà terminée. Alors que vous pensiez avoir bâti un édifice parfaitement équilibré entre logements, commerces et autres services, subitement, les commerçants se plaignent du manque de clients alors qu'une journée auparavant, les ventes en boutiques battaient leur plein. Cela est malheureusement le cas pour de nombreuses autres choses, qui rendent les statistiques totalement aléatoires et peu crédibles, dans les airs comme au sol : les plaintes à propos de crimes qui n'existent pas, l'économie qui fait le yo-yo alors que tout semble être impeccablement huilé, des problèmes de scolarisation... tout cela contribue à faire de SimCity : Villes de Demain la même expérience frustrante que le jeu d'origine. Par ailleurs, le fait d'avoir ajouté une gigantesque dimension verticale aux villes ne résout en rien le problème des dimensions d'une carte toujours trop petite. Cela revient à grossir la population, alors que l'idéal aurait été de grossir la taille des villes Vous serez encore et toujours contraint de détruire des bâtiments pour en placer de nouveaux, en souffrant bien entendu de cette impossibilité rageante de refaire une route sans détruire l'édifice qui y est accolé. Les problèmes de trafic eux, censés être contenus par l'introduction de l'élégant train magnétique, des drones ou des gares inter-tours, ont été certes largement améliorés par la circulation sur plusieurs niveaux, mais celle bien rivée au sol pâtit encore et toujours des déplacements erratiques de vos Sims.

SimCity : Villes de Demain
Une nouvelle catastrophe, parmi d'autres et sympathiques nouveautés, fait son apparition.
Bien entendu, le propos aujourd'hui n'est clairement pas de refaire un procès au jeu de base mais bel et bien de jauger la qualité de son extension. Pourtant, nous étions en droit d'attendre de celle-ci qu'elle apporte les corrections nécessaires à des statistiques bancales, par exemple, pour que la qualité de la gestion de votre ville s'en trouve grandie. Malgré tout, SimCity : Villes de Demain offre tout un lot de nouveautés qui séduira à coup sûr les fans de SimCity version 2013. Outre les tours, OmegaCo et l'Académie, SimCity : Villes de Demain apporte une nouvelle catastrophe, une gestion de la sécurité par des petits drones, un bâtiment pour conquérir l'espace et tout un tas de nouvelles constructions originales qui présentent une vision du futur assez intéressante et qui laissera rêveurs les joueurs les plus sensibles à l'esthétique particulière du titre.

Points forts

  • L'Académie et l'OmegaCo ou l'art de repenser vos villes
  • La correction partielle mais visible du trafic routier
  • Les connexions entre villes améliorées
  • Graphiquement toujours aussi sympa...

Points faibles

  • ... pour peu que l'esthétique vous plaise.
  • Statistiques peu fiables
  • Incohérences persistantes dans les demandes des Sims
  • La verticalité ne corrige en rien le problème d'espace
  • Prix trop élevé à la sortie

Naviguant entre apports salutaires, conception originale et défauts persistants qui gênent toujours autant le joueur dans la gestion de sa ville ou de sa région, SimCity : Villes de Demain présente autant de qualités agréables que de défauts frustrants. L'option de choisir entre une ville pro-industrie, pro-écologie ou hybride est plaisante, l’interconnexion entre les mégalopoles d'une même région est renforcée, bref les multiples ajouts devraient vous occuper un paquet d'heures si vous désirez tous les découvrir... si vous n'êtes pas trop regardant sur les problèmes qui semblent définitivement coller à la peau de SimCity et qui n'ont pas été gommés, ou si peu, par une extension dont la facture s'élève pourtant à 30 €, à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Note de la rédaction

12
14.6

L'avis des lecteurs (27)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
PC Maxis Electronic Arts Gestion Jouable en solo Multi en ligne
A lire aussi
PreviewSimCity 01 févr. 2013, 17:07
PreviewSim City 26 oct. 2012, 15:21
PreviewSim City 28 mars 2012, 15:59
Dernières Preview
PreviewAprès deux chefs-d'œuvre, ce studio veut “réinventer” le jeu d’action à la Elden Ring. Pari réussi ? Nous avons essayé No Rest for the Wicked 01 mars, 18:20
PreviewAprès le film Super Mario Bros, le temps est-il venu pour Peach de crever l’écran sur Nintendo Switch ? 20 févr., 16:23
PreviewNintendo s'essaie à un nouveau genre et le résultat va forcément séduire les joueurs, le DLC de Splatoon 3 est brillant ! 13 févr., 14:00
Les jeux attendus
1
Grand Theft Auto VI
2025
2
Stellar Blade
26 avr. 2024
3
Rise of the Ronin
22 mars 2024
La vidéo du moment